29/07/2011

Quand on a marre y a Calamar

"Non se sera possible pour vous ce soir" Tels sont les mots qui me reviennent à l'esprit concernant le "Calamar" du Boulevard Carl-Vogt.

Il y a environ 3 ans j'étais avec mon ex-compagne accompagné de mon meilleur ami et de son amie. Nous nous dirigeâmes vers l'établissement pour y rentrer et boire un verre. Au moment de passer la porte, un homme de petite taille, nous interpelle. "Oui c'est pourquoi?" Dans ma tête la messe était dite:

"Joe Dalton ne voudra pas nous laisser rentrer"

Accompagné par deux autres frères Dalton on commence à discuter sur les raisons du refus de nous laisser rentrer. De la place il y avait. Mais nous n'étions pas habitués. Mais comment voulez-vous que l'on s'habitue s'interroge-t-on? la réponse est évasive. Mon meilleur ami demande alors comment faut-il faire pour rentrer une prochaine fois. Là-dessus, le videur ivre de pouvoir ne répond pas. Mon meilleur ami enchaine en me regardant et me dit : "je crois qu'il ne parle pas français"

Le dictacteur de la porte, blessé dans son amour propre, traite de "tête de bite" mon meilleur ami et rajoute qu'il parlait français mieux que nous. Ne comprenons pas le refus nous nous éloignâmes en riant car dans le coin, le nombre d'établissement ne manque pas.

Ce matin, voilà que la tdg me ramène à l'esprit l'existence de cet établissement http://www.tdg.ch/geneve/actu/feu-cave-enfume-calamar-2011-07-28.

Ce genre de comportement type boîte de nuit m'a non seulement étonné mais en plus choqué car refuser des clients un soir ou il n'y a pas grand monde n'a pas de sens. Evidemment cette confession ne touchera pas ceux qui entre et sorte facilement de cet endroit. Pour ma part la méthode était proche d'une sélection non naturelle. Des critères avaient été posé par la direction. Je ne sais pas si cette dernière est proche d'une idéologie ayrienne mais il faut le dire, il n'y a pas de fumée sans feu.

Je referme ce chapitre en me disant que si je continue, je pourrai être soupçonné d'incendie et suite à la boucherie en Norvège il fait pas bon de poster sur le net ce que l'on pense.

 

 

09:34 Publié dans Humour | Tags : calamar | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

Les commentaires sont fermés.