07/11/2011

La coresponsabilité espagnole

Ces villages espagnols en faillite

Crise | Etranglées par les dettes et soumises à l’austérité, les municipalités doivent rivaliser d’imagination pour économiser.

© DR | Chacun économise où il peut. A Esparreguera, près de Barcelone, le maire a demandé à ses administrés de prendre leur balai pour nettoyer les rues.
 
Aaaah la belle nouvelle!
Selon l'article du jour de la TdG plusieurs municipalités espagnoles sont en faillite! Bon bien entendu les crédules de la politiques se renvoient la balle dans leurs commentaires: les gauchistes libéraux contre les libéraux de droite! Mais il faut admettre qu'autant la droite que la gauche a été au pouvoir et que les problèmes ne sont pas de hier. Encore un Etat qui a vécu sur sa croissance en empruntant à droite et à gauche. Aujourd'hui ces municipalités n'ont plus les moyens de payer. Alors à Ripollès l’élu local Jordi Munell amène un nouveau concept : "Les citoyens doivent comprendre que c’est le moment de la coresponsabilité".
Je crois que les peuples ont fait plus que preuve de coresponsabilité en renflouant les banques! Le maire d'Esparreguera, près de Barcelone lui, lance un appel au civisme : "faute de pouvoir garantir un nettoyage municipal décent, il demande à ses administrés de prendre leur balai pour assurer la propreté de leurs rues et d’arroser les parterres de fleurs devant chez eux" nous dit la TdG.
Alors là c'est le pompom et je vous parle pas des lumières éteintes à certaines heures du jour ou le conducteur roule sous sa réponsabilité! (A Olot, en Catalogne, le maire a décidé d’éteindre les feux de circulation entre 22 heures et 6 heures du matin, du dimanche au jeudi. Il en appelle à la responsabilité des conducteurs qui rouleraient à ces heures-là)
Alors bientôt en Espagne il va falloir :
-faire sa déclaration soit même et la corriger et envoyer à la maison son propre avis de taxation
-allumer les lumières de la ville et les éteindres
-construire ses propres routes
-payer chaque professeur d'école
-payer les pompiers à chaque intervention (en espérant que votre argent ne soit pas dans votre logement)
-se soigner soit même
Dans ce cas je pense qu'il y a un truc plus simple, ne plus payer ses impôts et faire la grève suite à cette gestion desastreuse qui est au crédit de tous les politiciens qui ont laissé faire et ils sont autant à droite qu'à gauche! Car il semblerait que les impôt servent juste à payer des incapables!
Le vrai appel civique se serait qu'effectivement que les espagnols passent un coup de balai dans leur paysage politique afin de s'assurer de la propreté de leur politicien!   

12:54 Publié dans Humour | Tags : espagne, économie | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook

Commentaires

c'est vraiment affligeant, parler de coresponsabilité aux populations qui dans les faits ont travaillé toute leur vie à créer les richesses dont ils ne peuvent pas profiter aujourd'hui... je ne vois pas d'autre solution à part abolir les mécanismes qui permettent aux banques de créer de la dette publique ex-nihilo.

Écrit par : ielshikh | 10/11/2011

"à part abolir les mécanismes qui permettent aux banques de créer de la dette publique ex-nihilo."

Il faudrait abolir l'article 104 du traité de Maastricht qui justement force les Etats a devoir emprunter aux banques privées à des taux d'intérêts trop élevés.

Écrit par : plume noire | 10/11/2011

Les commentaires sont fermés.