22/11/2011

France à fric!

Mais qui vais-je tailler pour cette 80ème note?

Ben je vais simplement prendre les mêmes que d'habitude et on recommence!

http://www.tdg.ch/actu/monde/omar-bongo-finance-campagne-...

"Omar Bongo a contribué au financement de la campagne présidentielle de 2007 du candidat Nicolas Sarkozy", affirme-t-il aux journalistes Xavier Harel et Thomas Hofnung, auteurs du livre "Le scandale des biens mal acquis" (Editions La Découverte) dans un entretien réalisé en septembre."

"Les remises de mallettes effectuées dans le bureau du président étaient filmées par des caméras cachées. Tout était enregistré sur vidéo", ce qui, affirme-t-il, constitue "l’un des moyens de pression de Libreville sur Paris".

"Dans un documentaire diffusé en décembre 2010, Michel de Bonnecorse déclarait que les premiers résultats donnaient Ali Bongo battu par son adversaire André Mba Obame à 42% contre 37%."

"Robert Bourgi aurait aussi initialement reconnu la défaite du fils Bongo. "Le petit a perdu, le petit a perdu!", aurait-il lancé pris de panique à des proches de Nicolas Sarkozy au soir du vote, selon un témoin oculaire de la scène à Paris, cité dans "Le scandale des biens mal acquis".
Pour Mike Jocktane, "l’empressement avec lequel la France a reconnu l’élection frauduleuse d’Ali Bongo en 2009 s’explique par les mallettes distribuées".

Ce qu'il y a de drôle c'est que la plupart des africains savent plus ce qui se passent que les européens dans leur pays. Mais personne ne les entend. De l'autre côté on se bat pour la LIBERTE, LA DEMOCRATIE et d'autre promesse. Alors que ces sommes d'argent détournées aux peuples africains sont utilisées sans aucun REMORD! Combien d'hôpital, d'école ou de médicament auraient pu sauver de vie ? Personne ne le sait...mais dans tout les cas ce détournement ne sera jamais un CRIME CONTRE L'HUMANITE, car au nom de politique libérale du commerce ce n'est pas grave...pire que ça c'est normal.

Heureusement que la crise ouvre les yeux sur le côté voyou professionnel de nos dirigeants.

 

 

Les commentaires sont fermés.