26/04/2012

Adieu Jo-Johnny

 

 

 

 

Il y a des jours ou les morts se succèdent. Michel Chevrolet que je n'ai connu que l'espace d'une soirée mais autant dire que notre rencontre n'a pas été marquante. Mais vous m'excuserez de faire l'éloge de Jo-Johnny.

 

C'était vers la fin de l'hiver. J'avais été voir le compagnon de ma cousine jouer dans la pièce de théâtre « Quand la vie bégaie » belle pièce de théâtre mettant en scène des artistes de music hall. Ma seule connaissance de ce dernier était celui que l'on voit dans Tintin. Cette découverte fut magique ! Voir ces âmes perdues espérant faire un jour du cinéma et partir loin de leur condition. Mais la réalité de la vie est ce qu'elle est : pas facile pour la majorité.

 

La pièce terminée Jo-Johnny est venu avec les acteurs et la metteur en scène pour un question réponse avec le public. Les questions stupides du public commencèrent à fuser. « Quand est-ce qu'à votre avis il est temps d'arrêter ce métier ». Ce type d'interrogation peut être compréhensible. Comment vivent les artistes ? Faut-il changer si ça ne marche pas ? Le vrai problème était que les questions dérivaient de plus en plus du sujet de la pièce...le monde de la balle était frappé par la stupide réalité que l'on subit tous les jours. Jo-Johnny répondit à une question posée et enchaîna sur son parcours de vie. Une vie extraordinaire ! L'espace question se termina assez rapidement.

 

L'ami de ma cousine me proposa alors de manger avec la troupe et ce cher Jo-Johnny. Je me revois encore mangeant une pizza en compagnie du vieux monsieur. Au cours de ce petit festin, il nous raconta une anecdote de sa vie.

 

Durant la période 1938-1939 Jo-Johnny passe un casting de claquette pour un show à Londres. Il réussit le concours et se prépare à partir pour la City. Malheureusement la guerre éclate et il est mobilisé. Il conclu en riant avec une prononciation à l'anglaise (pour le nom des deux villes) : Je devais partir à « Londonne » et je suis parti à « Moudonne ».

Jo Johnny adieu l'ami !

 

Toi que j'ai découvert sur le tard

C'est bien le problème des lèves tard

 

Toi qui devait partir à London

Et qui est resté à « Moudon »

 

Sans rancoeur

Tu restes dans nos coeurs

 

 

24/04/2012

Qui a la plus grosse ?

François Hollande a la plus grosse ! Pourquoi ?

Parce qu'il a la lourde charge d'être le "Papaonvaou" français ou le Mario Montti italien. Vous savez ces têtes de premiers de classe pour lesquels on a voté en espérant le changement. Le résultat est que les plans de rigueurs sont mieux acceptés lorsqu'un parti change. Du coup le peuple français va peut être céder à l'espoir en votant Hollande. La conclusion sera désespoir. Ceci ne veut pas dire que Sarkozy sera mieux. Il suffit d'entendre tous les experts avant son élection en 2007. Tous vantaient ses mérites. Pour l'heure le bilan est maigre. Heureusement que la crise est passée par là pour justifier ce bilan en berne.

Pour ceux qui pensent que Sarkozy et Hollande sont différents, je leur dirai que non, ils sont libéraux tous les deux et c'est tant mieux pour la fin du libéralisme.

Dans le le guardian du 14 février 2012 François Hollande nous a tout dit  :

"The 1980s was a different era. People said there would be Soviet tanks on the Place de La Concorde. That era is over, it's history. It's normal there were fears then. There had been 23 years of the right in power, the cold war was on and Mitterrand nominated Communist ministers to government. Today there are no Communists in France. Or not many ... the left was in government for 15 years in which we liberalised the economy and opened up the markets to finance and privatisations. There is no big fear."

http://www.guardian.co.uk/world/2012/feb/17/francois-holl...

Le plus intéressant est ici "the left was in government for 15 years in which we liberalised the economy and opened up the markets to finance and privatisations. There is no big fear"

"Pendant 15 ans la gauche a été au pouvoir pendant lesquels nous avons libéralisé l'économie et ouvert les marchés à la finance et privatisés. Il ne faut pas avoir peur"

Autant dire qu'il s'est vanté d'être un libéral...

19/04/2012

La religion un truc vieux comme le monde pour tromper tout le monde

Un état qui se veut fort n'a d'autres choix que d'unir la religion dominante de son pays à sa politique. C'est exactement ce que l'on peut constater dans l'histoire de l'empire romain avec Constantin.  Ce dernier n'avait plus le choix que de pendre en compte les milliers de chrétiens existants sur son empire. C'est ainsi que le concil de Nicée accoucha d'un christianisme loin de sa forme orginielle, c'est à dire communautaire.

Nier que des dirigeants n'ont jamais utiliser la religion pour pousser son peuple à détester son voisin est un NON-SENS! C'est une tradition qui est toujours d'actualité. A en croire certains blogger les musulmans sont tous des islamistes assoiffés de sang. J'en soupçonne beaucoup d'avoir lu Nostradamus et ses prophéties sur une potentiel invasion islamiste. Etant double national, je viens également d'un pays ou  chrétiens, hindous, musulmans et bouddhistes vivent ensemble. La raison n'est pas la question bien que la dictature britannique ait encore frappée. Vous savez ce pays qui adore prendre des pays et y amener de la population de tout horizon. Et quand ils ont bien réussi à faire en sorte que les gens se méfient des un et des autres, le britannique part en laissant flotter (ou couler ) un fausse bannière de la démocratie.

Cela dit les gens vivent relativement pas trop mal, il n'y a personne qui se fait sauter et aucun américain pour créer un groupe comme Al Qaida.

Mais revenons à nos moutons : les pays qui utilisent la religions pour enrhumer leur population. Si je concède que l'Iran le fait alors il faudra concéder qu'Israël en fait de même. Oui cet état fait de même. Et bien que des juifs intelligents tirent la sonnette d'alarme de ce danger les "négasionistes" préfèrent traiter tous le monde d'antisémites au lieu de réfléchir. Il faut croire qu'il y a beaucoup de gens qui ne veulent pas la paix.

Merci au général Nehemia DAGAN, ancien général de l'armée israelienne de tirer la sonnette d'alarme. Un voilà qui a bien compris que de pautres individus avaient le cerveau lobotomisé par chefs religieux aux pouvoirs grandissant. Si la paix existait ces sinistres personnages n'auraient plus de boulot.


Israël: Le poids des religieux s'accroît au sein... par france24