24/09/2012

Capitalisme versus Communisme

 

Depuis l’ouverture de ce blog, je n'ai cessé de prôner la liberté individuelle. Il faut faire attention à toute personne qui utilise la bannière de la liberté! Vous verrez vite que ces personnes vont rapidement vous diriger vers leur façon de penser et ne vont pas privilégier le débat. Souvent même ils ne se comprennent pas eux même, ne savent pas ce qu'ils défendent et des fois sont contradictoires.

 


Afin de remettre l'église au milieu du village, je vous donnerai mon avis sur la question communiste. Le communisme dans sa réalisation, est l'emprisonnement de l'individu dans une soi disante collectivité. Sa liberté est réduite puisque tout appartient à l’État. Dès lors, le travailleur n'est plus qu'un esclave de l’État. Le communisme devait passer par une abolition des classes ? Oui. Mais la réalité est qu'une minorité de privilégiés a toujours été maintenue. A noté que ceci diffère peu de la noblesse qui avait ses privilèges avant la révolution.


 

Le capitalisme quant à lui était nécessaire. Nous n'avions pas de technologie et la capitalisation était le seul moyen d'évoluer. Faire des réserves de nourriture est une des premières capitalisation. Aujourd'hui nous faisons de l'argent toujours avec des denrées alimentaire grâce à des fonds de placement scandaleux type "hedge fund". Aujourd'hui la technologie nous permettrait d'éviter beaucoup de problèmes, qu'ils soient environnementaux, santé etc...mais le premier problème est l'argent à disposition pour améliorer notre quotidien. Malheureusement la capitalisation de l'argent freine notre société comme elle a freiné le communisme. Petit à petit l'Homme se retrouve prisonnier d'un système. L’Homme est au service de l'économie au lieu de l'inverse, dans un système capitaliste, tout comme l'Homme est au service de l’État dans le communisme. Ces deux systèmes entretiennent des personnes privilégiées, dans les domaines politiques, administratifs publics ou privé, et sont malheureusement très souvent incompétentes.


 

Si la Chine est aujourd'hui plus forte économiquement que les autres pays, c'est que d'une part, le pays qui avait un retard "matériel" à rattraper. D'autre part ce pays regorgent d'esclaves payés à bas prix et si ces derniers râles, ils seront remplacés. Le communisme n'est rien de plus que la mamelle du capitalisme. Entre la thèse et l’antithèse, nous arrivons gentiment à la synthèse. Une fusion des deux où l'Homme est une fois de plus prisonnier et ne peut sortir de sa condition. Il n'a plus qu'à se battre dans cette jungle humaine car on lui a dit que se battre était normal. Dans le monde des animaux c'est peur être normal. Il faut croire que ce ne sont que des animaux qui dirigent le monde entouré de leur 30 millions d'amis de votant.

 



 

 

 

Commentaires

Le problème, c'est qu'à grande échelle, une société d'humains se comporte comme une société de rats. Ni mieux ni moins bien. C'est la raison du plus fort qui est la meilleure et tout découle de cet axiome. Il serait temps que les philosophes s'attaquent à la notion de "humanisme". Cet ensemble recouvre tous les jours plus l'ensemble "socialisme". Une forme de camouflage, en quelque sorte. Les deux ensembles sont issus de l'idéologie chrétienne, et toute l'humanité n'est pas issue du judéo-christianisme au cas où vous ne vous en seriez pas aperçu ces temps...

Écrit par : Géo | 24/09/2012

Désolé je ne vois pas ou vous voulez en venir. Je veux définitivement sortir du carcon religieux, car les institutions religieuses de tout bord sont néfastes pour l'homme. Je parle plutot politique et au présent et pas au passé. Quant au philosophe je crois que l'on a eu assez qui ont tout dit. Il suffirait juste de commencer à mettre en application certaines choses. D'autre part une société saine passe par des citoyens instruit, ce que l'Etat ne fait pas correctement, l'instruction civique a une part si infime dans les programmes que cela en devient presque fascisant...attendons encore un peu et l'histoire sera en option!

L'homme vit comme un rat certe, il refait le schéma. Le chef, les exploiteurs, les exoploités, le libertaire, et enfin celui qui est incapable de se nourrir et qui se nourrit des restes.

Ceci est un schéma qui peut tout à fait se changer du moment que la société engage un procesus de changement. Ce n'est pas du tout figé. On est simplement une société sous développé sur le plan psychique. La preuve en est,c'est toujours les mêmes techniques qui fonctionnent sur l'être humain. La peur, le fanatisme etc...il ne reste dès lors que les gens libres pour s'en rendre compte puisque les autres sont enfermés dans des codes, des normes afin d'avoir une vie "normal". Si l'on était figé et que l'on ne pouvait changer, on continuerait à faire du feu avec des cailloux.

Le socialisme n'est qu'un camouflage comme vous le dites. Et ça me fait rire de voir qu'il y a toujours une trentaine de pourcent de gens qui votent en pensant qu'un président pourra changer les choses. Après tout 30% des jeunes suisses pensent qu'ils sont vaccinés contre le sida...bel avenir!

Les philosophes devraient s'attaquer à cela ? Mais pourquoi devrait on laisser ce terrain au philosophes.

Écrit par : plume noire | 24/09/2012

"L'homme vit comme un rat certe, il refait le schéma."
Non, vous n'avez pas compris. L'homme vit comme un homme et le projette dans sa vision du monde. Mais les hommes eux, pris dans leur ensemble, subissent les mêmes lois comportementales que les rats. C'est de ce hiatus profond que naissent tous les antagonismes actuels. Qui apparemment sont religieux. Mais les religions sont-elles autre chose qu'une vaste fumisterie dont le but est de cacher les visées nationalistes de certaines ethnies, par exemple la création de cette pseudo religion qu'est l'islam pour lutter contre les religions monothéistes juives, le judaïsme et le christianisme?
Dire que les hommes ne vivent pas mieux que les rats, C'EST vouloir sortir définitivement du carcan des religions. Cela me paraissait évident...

Écrit par : Géo | 24/09/2012

"Dire que les hommes ne vivent pas mieux que les rats, C'EST vouloir sortir définitivement du carcan des religions. Cela me paraissait évident..."

C'est bien que ce que je pensais. On en revient à la religion et donc nous ne sommes pas du tout dans le sujet de mon topic. Disons que je commence à fatiguer à lire constament des attaques répétées contre musulmans, juifs ou chrétiens. Je finis par penser réellement qu'aucun de ces commentaires, ou jugement est la chose la pire au monde et toute personne qui fait cela, et peut importe sa religion est totalement dans l'erreur. Mais il semblerait que la Tdg soit rempli de FANATIQUES! Religieux et politique. Dans l'ensemble il y a un grand sac ou l'on devrait enfermé tous ce joli petit monde qui honnête ne fait rien avancer et surtout incapable de discuter. Bref des barbares, des inadaptés sociales et souvent très brouillons dans leurs explications.

Pour diriger un peuple il faut lui faire peur par la loi, l'asservir avec l'économie et enfin lui tuer tout espoir en controlant ses agissements dans la vie courante afin qu'il ait peur dans sa vie après la mort.

Écrit par : plume noire | 25/09/2012

Les commentaires sont fermés.