05/03/2013

Entretien avec libéral...

- Bonjour je suis un libéral

-Mais vous savez ce que ça veut dire ?

-Oui bien sûr je suis de droite et contre les communistes.

-Ah ok. Vous résumez ça comme ça.

-Ben vous voulez résumer comment ?

-Ben je ne sais pas c'est vous le libéral. C'est vous qui êtes censé comprendre votre appartenance, voir votre secte.

-Non on est pas une secte! La liberté se limite à celle des autres. Et la loi fixe les limites

-Oui comme dans tout système. Jusque là aucune différence avec les communistes.

-Vous êtes fous. Les communistes sont des esclavagistes, ils ne pensent qu'à s'enrichir entre eux.

-Ah parce que le libéralisme lutte pour les petites gens ? il enrichit uniquement le groupe politique en place. Ce groupe peut être socialiste, ou de droite. D'ailleurs vous qui êtes libéral vous savez ce que c'est le socialisme ?

- Bien sûr c'est une pensée qui vise à donner des aides à tout va, à tout le monde sans faire de rentrée d'argent!

-Mhm ca c'est la socialisme-libéral. On donne et on privatise. Le libéraux eux ne donne meme pas. Ils pensent qu'en donnant plus au entreprise, l'économie ira mieux.

-Ben oui c'est comme ça que ça marche!

-La preuve en est que ça ne marche pas. D'ailleurs il y a beaucoup trop de communistes et de socialistes dans le milieu politique proche des libéraux.

-Ah oui qui donc ?

-Ben prenez Monsieur Manuel Baroso! Ancien maoiste et aujourd'hui à la tête de la commission européenne. Avec un peu d'étude on se rend vite compte que le communisme et le libéralisme sont totalement complémentaire!

-Mais vous êtes fous ! Vous dites n'importe quoi!

-Peut être. Mais en attendant avec la crise financière on s'est rendu compte que vos idoles racontaient n'importe quoi aussi.

-Vous êtes un révolutionnaire monsieur!

-Non je suis un réformateur, un visionnaire. Il m'a fallut 5mn à 17 ans pour comprendre que la croissance continue est impossible.

-C'est faux il y a toujours de nouveaux marchés!

-Ah oui lesquels ? La lune ?

-Oui par exemple. Ou si on laisse plus de pouvoir aux entreprises ils pourront mieux réguler le marché!

-Ah bon ? c'est drole durant les années 80-90  se sont succédés aux USA des gouvernements de gauche et de droite et qui ont laissé la liberté totale au marché. Résultat, même Monsieur Greenspan ne comprenait pas ce qu'il disait (véridict)

-Vous êtes un anarchiste dangereux Monsieur!

-Moi dangereux ? Je pense dans mon coin. Je ne provoque pas des crises sans précédent. Et moi monsieur je respecte le peuple quand il vote.

- je....

-taisez-vous! Vous ne faites que répétez ce que vous entendez comme un croyant de l'église durant des siècles! Monsieur je suis des années 80 la voix de ceux qui ont étudié, qui ont vu et qui ne se sont pas laissé berné longtemps. Je ne vous jugerai pas afin de ne pas faire la meme erreur que vous. Je ne vous condamnerai pas parce que vous êtes humain comme nous. Mais par pitié arrêter de faire fausse route et posez vous des questions.

-j'en sais suffisament pour ne pas me remettre en question.

-Vous êtes surtout pas suffisament sage pour ne pas vous remettre en question. Alors continuez dans votre voix, je vois le cancer de l'estomac et l'ulcère pointer le bout de son nez. Je ne vous souhaite pas la mort, mais il semblerait que vous soyez intutile pour la réflexion humaine. Et je vous prédit un série de claque qui va vous arriver. Et le jour ou je vous verrai changer de veste je vous tiendrai à l'oeil car il n'y a rien de pire que les gens comme vous, ou comme Alain Delon, qui font de leur conviction leur commerce.

- oui...

-Inutile d'essayer de parler beaucoup de choses sont en marche et elle vous dépasse. Pauvre de vous!

Les commentaires sont fermés.