26/06/2013

La vie est belle, une petite couche de plus !!!

Oui une couche de plus! Car il faut se le dire que je préfère parler économie et finance avec des proches, qui eux, travaillent dans le domaine. Entre un directeur de Banque et un employé depuis des années dans différents banque privées.

 

Il est drôle que hier répondant à Monsieur DJ toujours aussi imperturbable dans ses croyances. Après tous l'occident entier croyait que la Terre était plate malgré que des scientifiques de l'époque n'y croyait pas. On ne s'improvise pas visionnaire. L'un de mes amis banquier me parlait de l'idiotie du passage de la Poste à Poste SA! Dorénavant les produits spéculatif pourront être exploité par le NAIN jaune. J'ai déclaré que l'on arrivait au point de rupture. Je m'attendais à une réaction aussi virulente que DJ, mais non lui même travaillant dans le domaine depuis des années et au coeur du sujet me répondit. Oui c'est totalement ça. Alors j'ai le choix de croire quelqu'un qui... et quelqu un qui sait de quoi il parle.

Alors juste pour vous voilà la chronique du jour, à propos de ce qui fait mal le salaire... faite attention à votre ulcère dès aujourd'hui et je pèse mes mots. Vous repenserez à ces mots dans quelques mois je peux vous l'assurer.

 

"Depuis neuf ans, le syndicat Travail Suisse mène une étude sur les salaires des managers dans les grandes entreprises suisses et chaque année, les résultats sont éloquents. Cette fois-ci encore, les managers des 27 grandes entreprises suisses retenues pour l’étude gagnent entre 100 et 261 fois le salaire de l’ouvrier le moins bien payé dans leur entreprise. Et ils s’augmentent chaque année, à tel point que dans de nombreuses sociétés, leurs salaires ont carrément doublé en dix ans.

Voilà la réalité des chiffres qui énervent tant les partis de droite qui défendent cette vision de l’économie dans ce pays, des partis dont les représentants nous diront : « Ces chiffres ne veulent rien dire, ce sont quelques exemples qui n’ont rien à voir avec la réalité, on parle de sociétés multinationales qui opèrent dans le monde entier, ces salaires exubérants n’ont rien à voir avec ceux des patrons suisses dans nos PME… »

Le truc bizarre, c’est que ces mêmes partis de droite s’opposent depuis le premier jour à l’initiative 1 :12 du parti socialiste qui propose qu’un patron ne gagne pas plus de douze fois le salaire de son employé, ce qui mettrait quand même le patron de PME à 38 000 francs par mois si on prend les pires salaires de base garantis par des conventions collectives dans l’horlogerie.

Si vous êtes patrons de PME et que vous gagnez plus de 38 000 francs par mois soit pas moins d’un demi-million par an, n’hésitez pas à partager votre expérience sur ce blog. Elle doit être suffisamment rare pour être passionnante. Par contre, si c’est uniquement pour me traiter de raclure anticapitaliste, de communiste, m’inciter à aller vivre en Corée du Nord ou me rappeler que si on a l’électricité et l’eau c’est grâce à la générosité des multinationales, c’est pas franchement utile de laisser des messages, encore que, si ça peut vous éviter des ulcères."

Les commentaires sont fermés.