19/09/2013

Vers la banalisation des meurtres commis par l'extrême droite

Il y a quelque temps un militant d'extrême gauche, en France, mourrait suite à suite à un bagarre.

Les biens pensants, bobourgeois, adeptent de "oeil pour oeil dent pour dent" avaient soutenu les groupuscules d'extrêmes droites sans vergogne mais non assumer leur faible pour la montée d'une pensée trop proche à mon goût d'une forme de national socialisme. Quant aux bobo, tout court, grand copain des bobourgeois se taisaient.

Je parlais de point de rupture que certain ne peuvent voir dans leur tour d'ivoire. Je ne reprocherai pas à ces derniers d'avoir ma vision. Avoir un point de vu critique et une pensée c'est personnel. J'ai également eu des outils éducatif qui m'ont été mis à disposition pour me permettre d'analyser une situation. Mes longues dissertations peuvent en témoigner.

Je le répète encore, la crise de 2008 à la montée de l'or c'était plus que prévisible. Maintenant je tire la sonnette d'alarme sur la montée des extrêmes en Europe. La gauche et la droite. Les deux blocs modérés, ont chacun leur bloc extrême dans lequel ils thésaurisent les voix de leur militant en temps de crise.

Cette semaine, un travailleur social en Grèce est décédé, poignardé par un militant d'extrême droite. Ce dernier était aussi un artiste qui militait et exerçait son art dans le milieu anti-fasciste. Sa mort sera trouvé tout à fait normal de la part des militants de droite des blogger de la Tdg. Oui je parle de ceux qui n'assume pas leur appartenance et qui retourne leur veste, comme chantait Dutronc!.

Aujourd'hui, en France, c'est une étudiante de gauche qui après avoir participé à une manifestation a été menacé de mort et de viol. Alors si vous voyiez sa mort prochaine dans les journaux retenez "Julie Del Papa".

Maintenant, vous le savez et s'il lui arrive quelque chose, ben on aura rien fait comme d'habitude.  Alors arrêter de cracher sur les autres vous vous comportez comme ceux que vous détestez. Arrêtez votre schizophrénie volontaire et réfléchissez.

01/09/2013

Réflexion sur la Syrie

Oui il y a matière à réflexion.

Pour rappel des faits, jusqu'à hier traiter avec Al Assad était tolérable par les puissances étrangères qui vendaient tranquillement ses armes au régime syrien. L'argument numéro et qui reste numéro malgré tout est une stabilité religieuse au proche orient. Stabilité religieuse qu'il y avait aussi pendant le régime de Saddam. Il y a eu ensuite la vague des révolutions arabes, Tunisie, Libye, Egypte.

Quelques blogger calir voyant et septique avait émis, tout de suite, le spectre de l'islamisation de ces pays qui étaient plus laïque avant que maintenant. Oui au travers d'intervention et de soutien financier et de matériel, les puissances occidentales ont mis au pouvoir ce qu'ils redoutent le plus. Les morts perpétrés après la chute de ses régimes sont malheureusement pas comptabilisé. Quant aux pays sont ils sont tout aussi pauvre qu'avant, sauf pour une tranche de pouvoir. Heureusement que nous sommes intervenus alors.

Il y a deux types de pacifiques. Ceux qui préfèrent le non combat car les raisons ECONOMIQUES ne poussent pas à faire quelque chose. Les USA, la France et la Grande-Bretagne le sont notamment avec la Chine. Ce sont des pacifiques par intérêts et par conséquent les droits de l'homme restent toujours de dessous de l'intérêts financiers. Ensuite nous avons les pacifiques contre les interventions militaires pur et dur. Ils restent des doux reveurs qui oublient que leur gouvernement ne feront jamais ce qu'ils veulent.

Depuis plusieurs mois quelques boggeur et moi-même parlons des massacres perpetrés par des djiadistes d'arabie saoudite, allié occidentale. Il y a comme un problème. Mais ce n'est pas grave. Nous continuons simplement a refaire ce que nous avons déjà fait. Les frappes occidentales toucheront de toute manière des civiles. La question qui pend sur toutes les lèvres des gens lucides avec qui j'en ai parlé c'est frapper oui mais ou ? 

Vous le verrez bien et vous verrez, en cas de victoire de l'occident, qui sera à la tête du pays. Nous participerons au recul des droits de l'homme dans ses pays et la femme continuera a être persécutée. Nous, allié des pires régimes musulmans, soutien officiel d' Alqaida depuis les années 70 à aujourd'hui allons, au nom des droits de l'homme intervenir militairement. On connait déjà la suite.

Je me demande qui est le plus idiot, celui qui a une réflexion ou celui qui pense en avoir une en soutenant toutes les positions des gouvernements. Il est indéniable que beaucoup de blogger sont frappés par un manque de personnalité. Mais ce mal, il le partage avec beaucoup de moutons. Nous prions d'avance pour eux. En attendant, jour après jour, semaine après semaine, leurs plus fidèles lecteurs se détournent de leur démagogie et commence la réflexion. Cela m'empli de joie. Mais c'était prévu comme beaucoup de chose.