21/02/2014

Stupéfait, stupéfiant, stupeur, stupide

Nous voici aux dix derniers billets avant d'arriver au 200ème .

Faut-il y penser ? Faut-il se préparer ? Non. Je ne gère pas mon blog comme une multinationale en matière de fréquentation. Pire encore je ne fais pas de pub sauf si le sujet arrive sur la table. Un petit bonjour à mes quelques personnes qui lisent régulièrement et assez proches.


Ben tiens parlons de nous. Nous le monde réel. Nous qui chaque jour effectuond un cycle infernal du métro boulot dodo. Esclaves d'habitudes nécessaires pour tout d'abord "survivre" pour certains, "vivre" pour d'autres, et "vivre sur" pour ceux qui sont entrain de dormir. 


Regadez la nouvelle cinglante qui nous vaut un article dans la chère tribune 

Les Suisses achètent de plus en plus à l'étranger

http://www.tdg.ch/economie/suisses-achetent-plus-etranger/story/29176427


Ouaah ca fait peur, y a de l'argent qui immigre ailleurs. En plus on dit les suisses...je vois très bien le nidwaldien qui se précipite tout les week end à l'étranger pour remplir sa voiture. 

Je crois que nous serons tous d'accord pour dire que lorsque l'on passe la frontière, il y a une quantité de produit de base carrément meilleur marché qu'ici. Oui la vie est chère et si les classes "survivre" et "vivre" veulent s'en sortir cette case est nécessaire. Il est inutile de rappeler que chaque année on a des augmentations dans nos frais et des salaires qui n'augmentent jamais à la hauteur de la réalité de la vie. Aujourd'hui je dirai que c'est un phénomène de société tout à fait logique. Et la question d'être propriétaire d'une maison est définitivement plus réaliste en France qu'à Genève. Sauf si on est dans la classe "vivre sur". Je ne tiens pas à acheter un 2 pièces à 800'000.- à Genève, il y a des investissements pour la même somme beaucoup plus judicieux.


Cette révélation, pour le journal, une évidence pour le genevois que je suis, nous laisse songeur sur la pertinence du journal. Le terme stupeur est employé pour notifier un fort étonnement. Quelqu'un de stupide est quelqu'un qui est frappé de stupeur de manière régulière, de part son manque d'intelligence. Un hébété, un ahuri ou un godichon.


Viendra-t-elle un jour la manchette "Les suisses gagnent de moins en moins " 


Non d'une part il ne faut pas faire peur dans une période ou la politique et les mentalités sont dans la peur de l'autre, le renfermement sur soi et la phase terminal le racisme. D'autre part la classe "vivre sur" remonte la moyenne plus que fortement. Ce billet est-il contre les riches ? Non. Il est sur la réalité économique du pays. Il y en a qui s'en sortent et d'autres pas. Heureusement que nos médias nous deal des articles stupéfiants comme celui-ci ou celui sur la moyenne des prix des loyers. 

Les commentaires sont fermés.