25/02/2014

Tu n'auras pas d'autre dieu que moi

Afin de marquer le coup des 10 derniers billets avant le 200ème, je me suis décidé de m'amuser avec les 10 commandements. Le but n'est pas parler de religion mais de parler du lavage de cerveau.

 

Maintenant que j'ai votre attention avec cette affirmation, je peux développer.

"Tu n'auras pas d'autre dieu que moi"

 

Cette phrase, soit disante prononcée par Dieu lui-même lors de sa dernière conférence de presse n'a pas eu le même succès qu'une conférence de presse d'aujourd'hui. En même temps les journalistes, aujourd'hui, s'attarderait sur le fait est-ce que Dieu pense enfin à légaliser sa situation avec Marie et qu'il reconnaisse enfin cet enfant. Trêve de plaisanterie, nous sommes à la base de 3 religions religions monothéiste avec cette affirmation. Dès lors, en sacralisant cette parole, elle devient inattaquable pendant des centaines d'années. En fait précisement jusqu'au jour ou l'on met l'existence de Dieu en doute.

Vivant aujourd'hui dans un monde où Dieu n'existe plus ce commandement sera rebaptisé de cette manière.

 

"Tu n'auras pas d'autre système économique que le mien"

 

Les mauvaises langues diront, "ah ben voilà il va critiquer encore le capitalisme. Comme se sont de mauvaises langues qui malheureusement ne tourne jamais 7 fois dans leur bouche, je dirai une seul chose, si nous avions été communiste, cette phrase fonctionnerait tout aussi. Le socialisme de Marx, seul socialisme retenu à ce jour par les capitalistes, a déjà échoué. La raison est simple son fonctionnement est plus ou moins similaire au notre dans l'utilisation de la main d'oeuvre jusqu'à épuisement. Le capitalisme a au moins le mirage de nous faire oublier la condition humaine à travers le confort.

Si on reste dans le paralèlle religion et système économique vous y verrez deux exemple flagrants :

Les premiers à avoir pensé que la Terre était ronde ont eu de gros souci avec certains hommes d'Eglise. Que l'Homme puisse comprendre l'Univers est une porte à la remise en question de Dieu. Malgré diverses attaques, cette théorie fit sont bonhomme de chemin pour devenir une évidence.

Remettez en question le communisme ou capitalisme devant un fervent fidèle. Dans le type de fervent fidèle, je parle de celui qui ne connait QUE le système (ou religion) qu'il a choisi ou qu'il s'est fait imposer par héritage familiale. Dès lors, celui-ci aura une vision tronquée de la réalité de l'autre système. Il n'aura lu que des thèses de personnes ayant les même idées. Cela entrainenera, un manque d'objectivité et l'absence de se forger un esprit critique. (cela fonctionne toujours avec la religion)

En 2008, alors que la crise financière frappait le Monde et que je débattais avec mon chef pour investir dans l'or, lui en tant qu'analyste financier avait tout à fait raison de me voir comme un fou. Je lui parlais de la chute du dollars, j'ai cru avoir blasphémé. Je lui ai même dit : "regardez la courbe du dollars depuis 100 ans...tendance à la baisse ".

Il m'avait répondu que je me trompais et que le dollars était remonté de 0.001 pour s'établir à 1.17 (je crois. peu importe). L'Histoire a démontré depuis que malheureusement j'avais raison. Mais le mal était fait j'avais blasphémé. Autour de moi parler de la mort du dollars avait le même effet. Jusqu'au jour ou... Myret Zaki sorti son livre, "la fin du dollars".

Ce soir là, je souris et je me dis, j'ai été un pêcheur mais ce n'est plus le cas aujourd'hui.

Ma conclusion de ce premier billet de ce décalogue, est que l'époque, les événements et les personnes déterminent la possibilité de dire ou de penser certaines choses. Il est préférable de parler avec des gens philosophes qui se laissent facilement aller au-dela des barrières établies. Les discussions ne peuvent qu'être intéressantes et surtout il n'y a aucune envie de convaincre. Mieux encore, il n'y a pas de conversion. Ni en devise ni religieuse.

Les commentaires sont fermés.