12/03/2014

Tu ne tueras pas

Il sera très difficile de trouver un système qui n'a pas fait ses morts !


La guerre de Cent Ans



 

"La guerre de Cent Ans est un conflit, entrecoupé de trêves plus ou moins longues, opposant de 1337 à1453 la dynastie des Plantagenêts à celle des Valois, et à travers elles le royaume de France et celui d'Angleterre.

Au début du xive siècle, trois axes de tensions favorisent son émergence : la "grande dépression médiévale", théorisée par Guy Bois (crise démographique conjuguée à une stagnation économique du fait de l'alourdissement de la pression fiscale seigneuriale), les constants affrontements entre Plantagenêts etCapétiens pour la souveraineté et le contrôle des fiefs de Guyenne et, enfin, le conflit dynastique pour la couronne de France qui naît en 1328 à la mort de Charles IV, dernier fils de Philippe IV."

http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_de_Cent_Ans

 

Une guerre qui a fait plus de 100'000 hommes il semblerait. Notez que l'époque il y avait des problèmes économique lié à la pression fiscale imposée par les seigneurs.

 

La traite négrière

 

 

"Selon les travaux récents de l’historien Olivier Pétré-Grenouilleau (Les traites négrières, Essai d’histoire globale, 2004), quelques 11 millions d’Africains auraient été vendus comme esclaves sur la côte Atlantique entre le XV° et le XIX° siècle, auxquels il faut ajouter les 17 millions d’esclaves africains vendus entre le VIII° et le XX° siècle dans le commerce transsaharien et la traite de l’océan indien. Soit au total, pour Pétré-Grenouilleau, 28 millions d’esclaves déportés de l’Afrique.

Des travaux plus anciens, comme ceux d’Henry Queneuil (De la traite des Noirs et de l’esclavage, 1907) estimaient à environ 80 millions le nombre d’Africains vendus hors du continent comme esclave entre le XV° siècle et le début du XX° siècle. Le différentiel est énorme entre cette estimation et celle de Pétré-Grenouilleau. Cette différence s'explique par l'absence ou le caractère partiel des statistiques disponibles à l'époque. Mais l'impact humain de la traite négrière ne peut se cantonner à répertorier le nombre d'esclaves vendus. Comme le précisait le théoricien américain panafricaniste W.E.B. Dubois, il importe de prendre en considération, au-delà des esclaves vendus et arrivés à destination, toutes les victimes collatérales de ce commerce, ceux qui sont morts plutôt que de se laisser capturer, ceux qui n’ont pas survécu aux conditions de détention et de transport, les enfants qui sont morts parce que leurs parents ont été capturés. Pris dans ce cadre large, W.E.B Dubois estime qu’il faut compter en moyenne 4 victimes collatérales pour 1 esclave vendu, soit près de 100 millions de personnes selon l’estimation intiale de Pétré-Grenouilleau, et plus de double si l’on s’appuie sur les chiffres de Queneuil. 100 millions de personnes, c’est la population totale du continent africain au début du XX° siècle…"

http://terangaweb.com/quel-est-le-bilan-humain-de-la-traite-negriere/


Près de 700 ans après la guerre de cent ans : la deuxième guerre mondiale

 

La Seconde Guerre mondiale fut le conflit militaire le plus meurtrier de l'histoire. Plus 60 millions de personnes ont été tuées, ce qui représentait plus de 2,5% de la population mondiale à l'époque. Cet article tente de dresser un bilan humain et matériel de cette guerre.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bilan_de_la_Seconde_Guerre_mondiale

 

Ce chiffre ne prend en compte les morts par le communisme chinois en temps de paix 70 millions.

 

Je n'avais pas a débattre sur la question. 3 exemples simples suffisent pour condenser les systèmes mis en place par l'être humain. Chaque système exploite, affame et fini par être renversé par les asservis. Qui à leur tour prennent la place du roi et continuent. On le voit à l'UMP en ce moment. Le PS ayant eu son lot il y a quelques temps. Les rois se succèdent et on les excusent toujours. On tente de vous noyer le poisson avec des explications. Mais cependant même aujourd'hui dans un pays développé si on a peu d'argent, on restreint son accès aux soins, on se saigne pour payer un loyer et on paie cher pour de la nourriture moins savoureuse, moins couteuse mais empoisonnée si on en consomme tout les jours pendant 30 ans. Il n'y a pas que la guerre qui tue. On l'a vu dans le communisme. Sous le capitalisme c'est plus subtile. On meurt en étant bien marginalisé avant. 

 

Commentaires

Les dix commandements sont une partie de la bonne cinquantaine retrouvée dans les pyramides d'Egypte. Ceux-ci ont été élaborés par les pharaons et les prêtres afin de restreindre toute conccurence du pouvoir, et toute atteinte de la vie du roi, de sa famille et z'amis.

Ceux-ci permettait également une meilleure organisation sociale entre les tribus et les peuplades.

"Le livre des morts" retrouvé également dans les pyramides, explique parfaitement comment ont été inventés le paradis et l'enfer.

Bien avant les Pharaons, les Sumériens avaient élaboré quelques concepts dont le supplice par la croix repris par d'autres des milliers d'années plus tard....

D’où l'intérêt de s'intéresser aux civilisations disparues et à la véritable histoire de nos ancêtres.

Et dire que les gens ont un besoin de "croare" c'est triste pour l'avenir de l'humanité. Mais bon, il faut bien que la greffe des croyances reçue dès la petite enfance serve à quelques monarchies.

Écrit par : Pierre NOËL | 12/03/2014

Oui tout ceci m'est bien connu.

Mon approche n'est aucunement religieuse dans ce décalogue mais purement psychologique. La machine est en marche pour que les gens se radicalisent. Et ils feront le jeu du pouvoir. Les religions et les politiques fonctionnent en guise de machine à laver les cerveaux.

Écrit par : plumenoire | 13/03/2014

Pas d'accord en tout. S'il y a ce que vous écrivez, Pierre NOEL et plume noire, la main mise du pouvoir par le moyen du religieux, il n'y a pas que cela... La lecture des secrets de l'exode (Les secrets de l'Exode, voir infos sur le livre) vous apprenez exacement tout ce qui concerne "la sortie d'Egypte"! On sait depuis très longtemps que des élément de la Loi sont en provenance du code d'Hammourabi (voir orthographe) Mais, en considérant l'Eglise comme un moyen de rencontres avec d'autres personnes (sans, contrairement aux "clubs selects" barrages d'accès (exactement comme pour les études et professions) vous vivez, vous recevez, vous apportez échange, partage, amitié, amour... S'il est indispensable d'éclairer les gens sur les fondements de leur culture et croyance/s l'aspect "entreprise de démolition" est d'autant plus vain qu'il n'atteint que ceux qui ne pensent pas à sinterroger, Jean NOEL et plumenoire sur vos motivatons profondes, vos motivations, qui vous animent. Et vos éventuelles insultes à venir n'y changeront rien. Ayant vu beaucoup de gens souffrir je préfère qu'ils se tournent vers un Christ les assistant plutôt qu'ils ne trouvent plus en rien réconfort, voyez-vous.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 13/03/2014

Chère Myriam,

Vous avez le droit d'être d'accord ou ne pas être d'accord. C'est le principe que je respecte le plus. Je ne passerai pas mon temps à convaincre qui que soit de penser comme moi, contrairement à la majorité des gens. Preuve en est : Pierre Noel et moi même sommes en désaccord sur beaucoup de chose. Cela ne m'empeche pas d'être courtois.

Cependant, je VEUX souligner quelque chose : JE NE PARLE PAS DE RELIGION dans ce décalogue. Je fais un parallèle sur la manipulation mentale, politique et religieuse. Je ne parle pas de Dieu lui-même ni du Christ ni de Mahomet. Je pense que ces derniers détesterai ce que leur communauté ont créér. Il n'est pas question de faire un tri des religions ou de faire l'apologie de l'athéisme. Je suis par conséquent obligé de déclarer que nous sommes dans le hors sujet le plus total. De plus une explication complète mérite effectivement de remonter aux summeriens et akadiens. Tout ne peut être résumé en 2 phrases.
Aide toi et le ciel t'aidera ! Il faut donc déjà croire en soit pour que les choses avancent. Si nous prenons la chrétienté, techniquement nous sommes sur Terre pour apprendre le bien et le mal et avons le pouvoir de faire l'un ou l'autre. Mais il y a plus à comprendre. On fait parfois un bien pour un mal et un mal pour un bien. Tout dépend des conséquences. Mais là n'est pas la question, ni le sujet.

Je vous sens atteinte dans votre spiritualité alors que la spiritualité et la religion, n'ont strictement rien à voir.

Écrit par : plumenoire | 13/03/2014

Sans être queslqu'un qui cherche à avoir raison, plumenoire, vous m'excuserez mais ce que vous avez noté au départ de votre article, pour nous autres "Les dix commandements", "Tu honoreras ton père et ta mère" est enseigné aux enfants chrétiens, au catéchisme (catholiques( comme en catéchèse (protestants) Les dix commandements figurant dans la Bible, Première Alliance (Ancien Testament). Contrairement à ce que vous écrivez je ne suis pas atteinte en ma spiritualité mais désolée que les personnes qui démolissent n'apportent rien. En effet, si vous avez mal monté un puzzle, il faudra le défaire pour le remonter. Après il y aura une image, un "sens". Chercher la vérité est juste (Chemin Vie Vérité) ET/MAIS délicat.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 13/03/2014

Tout d'abord j'aimerai vous dire que votre dernier commentaire a été validé mais il n'apparait pas alors je vais le paraitre de cette manière :

"Sans être queslqu'un qui cherche à avoir raison, plumenoire, vous m'excuserez mais ce que vous avez noté au départ de votre article, pour nous autres "Les dix commandements", "Tu honoreras ton père et ta mère" est enseigné aux enfants chrétiens, au catéchisme (catholiques( comme en catéchèse (protestants) Les dix commandements figurant dans la Bible, Première Alliance (Ancien Testament). Contrairement à ce que vous écrivez je ne suis pas atteinte en ma spiritualité mais désolée que les personnes qui démolissent n'apportent rien. En effet, si vous avez mal monté un puzzle, il faudra le défaire pour le remonter. Après il y aura une image, un "sens". Chercher la vérité est juste (Chemin Vie Vérité) ET/MAIS délicat."

Écrit par : plume noire | 13/03/2014

"Sans être queslqu'un qui cherche à avoir raison, plumenoire, vous m'excuserez mais ce que vous avez noté au départ de votre article, pour nous autres "Les dix commandements", "Tu honoreras ton père et ta mère"

Sans être quelqu'un de mauvaise foi, je peux d'ores et déjà dire, que vous débarquez sur mon blog avec l'assurance d'avoir raison. L'article ne s'appelle pas "les dix commandements", il s'appelle "tu ne tueras pas". Pensez bien, qu'il serait maladroit de commencer par l'article 5. Si vous aviez explorer un petit peu mon blog vous auriez pu répondre à votre question initiale.

Voici ce que j'écrivais il y a une semaine : "Afin de marquer le coup des 10 derniers billets avant le 200ème, je me suis décidé de m'amuser avec les 10 commandements. Le but n'est pas parler de religion mais de parler du lavage de cerveau."

Tout a été dit dès le premier article sur le décalogue. Dès lors, lors que vous dites "En effet, si vous avez mal monté un puzzle, il faudra le défaire pour le remonter", je vous conseillerai de tourner 7 sept fois les doigts de votre clavier avant d'affirmer cela. J'espère vous avoir éclairé sur CETTE question. Nous ne parlons pas religion. L'énoncé est clair. Je parle de communication et de technique. Je ne parle ni de catéchisme, ni de dogme, ni de St Thomas d'Aquin, ni de St Pierre, ni de la conversion de l'empereur Constantin.

Je ne suis pas là pour détruire quoique se soit. Si vous voulez aller au fond des choses vous savez déjà que la ville au 7 collines, la prostituée sera jugée à la fin des temps, selon St jean. J'admets qu'il se peut que l'on parle de Jérusalem aussi. Mais bref. Tout ceci est au mille lieu de ce que je parlais et je vous prierai à l'avenir d'être pertinente sur le sujet. Si je m'aventurai à parler religion réellement un de ces jours, c'est très volontiers que je vous accueille sur ce blog avec des propos en rapport avec le sujet évoqué. Le but, éviter le "flood"

Écrit par : plumenoire | 13/03/2014

plumenoire j'ai bien compris que vous ne parliez pas de religion! Je pense plus -croyances que religions, celles-ci n'ayant que peu d'intérêt pour l'avenir de l'humanité sauf pour animer les conflits.

Votre sujet aborde les millions de morts dus en fait à la loi du plus fort et aux politiques menées afin de prendre le pouvoir, le garder, le consolider. Toutes ces victimes ont donné leur vie de gré ou de force, mais aussi grâce aux mensonges répétés depuis des siècles et des siècles par les monseigneurs et majestés de tous poils, ainsi- soit-il.

Vous évoquez les esclaves ayant subi les pires atrocités par des individus et groupes d'individus au nom des croyances absurdes, et de l'argent. N'oublions pas les autres victimes, handicapées, orphelins et autres blessés indirects toujours au nom des croyances, le communisme était devenu une croyance parmi d'autres. Constatons ou en sont arrivés les nord coréens.

La conquête de l'Amérique à une cause royale à l'origine. Toutes les monarchies ont tué, pillé, torturé, violé et imposé leur loi divine. Voilà à quoi sert les croyances.

Vos évoquez également la France avec ces inféodés à la république catholique (oui, nous sommes dans une république chrétienne ou les catholiques sont la référence chaque président va à Rome faire allégeance au pape et son système) elle est dans une Europe qui vient de bloquer les retraites. Les salaires n'augmentent que très peu ils baissent dans certaines catégories d'entreprises. Depuis 2006 nous dénonçons la catastrophe qui va balayer d'un trait nos acquis sociaux mal gérés et l'épargne des gens.

La dette occidentale est abyssale, elle ne peut plus être remboursée que par les conflits mondiaux. Il est toujours possible de s'en remettre à je ne sait quelle chimère ou fantôme. Il faut craindre malheureusement comme la guerre de cent ans, comme les guerres de 1870, 1914, 1939 ou comme la saint Barthélémy et bien d'autres que les victimes soient nombreuses.

L'histoire humaine est riche d'enseignements, mais tant qu'il y aura des croyances et de l'argent, le monde ne changera pas ou si peu.

Écrit par : Pierre NOËL | 13/03/2014

Pardonnez-moi j'ai oublié le petit tableau de bord du navire "Occident!"

http://www.usdebtclock.org/index.html

Écrit par : Pierre NOËL | 13/03/2014

plumenoire Vous avez reçu de moi deux messages. Le premier était commentaire à votre article. Ce commentaire m'a valu quelques lignes aimables de votre part (mais je ne perdais rien pour attendre!)
Ces lignes de votre part, "Chère Myriam"! étaient ce que vous souhaitiez écrire. Punkt! Mais la dernière ligne disant ce qui n'est pas :"Je vous sens atteinte dans votre spiritualité" étant faux complètement faux, à côté de la plaque, j'ai sursauté et réagi en prenant ma plume, ou mon calame électronique pour vous dire que, "contrairement à ce que vous écrivez je ne suis pas atteinte en ma spiritualité(...) Lorsque vous m'avez écrit que vous me sentiez atteinte en ma spiritualité, ces mots. plumenoire ont-ils un rapport quelconque avec votre article? La réponse est non. Vous répondant à ce sujet, reprenant vos mots, comment voulez-vous que mes mots correspondent à votre article? Vos mots n'y correspondent pas, mes mots citant les les vôtre, non plus

1: j'avais lu votre article.
2: ma réponse à vous correspond à vos propres mots.
Vos mots ne concernant pas votre article, les miens-réponse non plus.

Écrit par : Myriam Belakovsky | 14/03/2014

Oui il y a quiproquo.

Cela dit l'élément déclencheur reste votre critique sur la structuration. Vous avez étayer les bienfaits de la religion, que je ne minimise pas du tout. Je ne parle que de la manipulation des masses. Les 10 commandements restent une base de de société judéochrétienne. Je ne mets qu'en avant leur traduction aujourd'hui dans un monde ou le spirituel a moins en moins de place.
Vous avez sous-entendu que nous avions des motivations, je ne vois pas lesquelles, d'ailleurs.

Je suis surtout étonné de voir une structure de réponse assez éparse , qui part dans tous les sens propres à certains commentateurs de d'autres blog de la tdg.

Donc je vous prie d'être plus précise la prochaine fois, surtout si vous sous-entendez. Je n'insulte pas et ne mord pas et la peur m'est étrangère.
Ensuite ne confondez pas un dossier et un titre et son contenu. La direction de mon écriture est la mienne et je n'ai pas à la changer pour quelqu'un. Je ne suis pas un business man artiste qui fait ce que le public veut. Les gens qui me suivent aiment je pense mon décalage. Des jours c'est bien des jours mauvais et voilà tout!

Bien à vous

Écrit par : plumenoire | 16/03/2014

Les commentaires sont fermés.