12/03/2014

Tu ne tueras pas

Il sera très difficile de trouver un système qui n'a pas fait ses morts !


La guerre de Cent Ans



 

"La guerre de Cent Ans est un conflit, entrecoupé de trêves plus ou moins longues, opposant de 1337 à1453 la dynastie des Plantagenêts à celle des Valois, et à travers elles le royaume de France et celui d'Angleterre.

Au début du xive siècle, trois axes de tensions favorisent son émergence : la "grande dépression médiévale", théorisée par Guy Bois (crise démographique conjuguée à une stagnation économique du fait de l'alourdissement de la pression fiscale seigneuriale), les constants affrontements entre Plantagenêts etCapétiens pour la souveraineté et le contrôle des fiefs de Guyenne et, enfin, le conflit dynastique pour la couronne de France qui naît en 1328 à la mort de Charles IV, dernier fils de Philippe IV."

http://fr.wikipedia.org/wiki/Guerre_de_Cent_Ans

 

Une guerre qui a fait plus de 100'000 hommes il semblerait. Notez que l'époque il y avait des problèmes économique lié à la pression fiscale imposée par les seigneurs.

 

La traite négrière

 

 

"Selon les travaux récents de l’historien Olivier Pétré-Grenouilleau (Les traites négrières, Essai d’histoire globale, 2004), quelques 11 millions d’Africains auraient été vendus comme esclaves sur la côte Atlantique entre le XV° et le XIX° siècle, auxquels il faut ajouter les 17 millions d’esclaves africains vendus entre le VIII° et le XX° siècle dans le commerce transsaharien et la traite de l’océan indien. Soit au total, pour Pétré-Grenouilleau, 28 millions d’esclaves déportés de l’Afrique.

Des travaux plus anciens, comme ceux d’Henry Queneuil (De la traite des Noirs et de l’esclavage, 1907) estimaient à environ 80 millions le nombre d’Africains vendus hors du continent comme esclave entre le XV° siècle et le début du XX° siècle. Le différentiel est énorme entre cette estimation et celle de Pétré-Grenouilleau. Cette différence s'explique par l'absence ou le caractère partiel des statistiques disponibles à l'époque. Mais l'impact humain de la traite négrière ne peut se cantonner à répertorier le nombre d'esclaves vendus. Comme le précisait le théoricien américain panafricaniste W.E.B. Dubois, il importe de prendre en considération, au-delà des esclaves vendus et arrivés à destination, toutes les victimes collatérales de ce commerce, ceux qui sont morts plutôt que de se laisser capturer, ceux qui n’ont pas survécu aux conditions de détention et de transport, les enfants qui sont morts parce que leurs parents ont été capturés. Pris dans ce cadre large, W.E.B Dubois estime qu’il faut compter en moyenne 4 victimes collatérales pour 1 esclave vendu, soit près de 100 millions de personnes selon l’estimation intiale de Pétré-Grenouilleau, et plus de double si l’on s’appuie sur les chiffres de Queneuil. 100 millions de personnes, c’est la population totale du continent africain au début du XX° siècle…"

http://terangaweb.com/quel-est-le-bilan-humain-de-la-traite-negriere/


Près de 700 ans après la guerre de cent ans : la deuxième guerre mondiale

 

La Seconde Guerre mondiale fut le conflit militaire le plus meurtrier de l'histoire. Plus 60 millions de personnes ont été tuées, ce qui représentait plus de 2,5% de la population mondiale à l'époque. Cet article tente de dresser un bilan humain et matériel de cette guerre.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bilan_de_la_Seconde_Guerre_mondiale

 

Ce chiffre ne prend en compte les morts par le communisme chinois en temps de paix 70 millions.

 

Je n'avais pas a débattre sur la question. 3 exemples simples suffisent pour condenser les systèmes mis en place par l'être humain. Chaque système exploite, affame et fini par être renversé par les asservis. Qui à leur tour prennent la place du roi et continuent. On le voit à l'UMP en ce moment. Le PS ayant eu son lot il y a quelques temps. Les rois se succèdent et on les excusent toujours. On tente de vous noyer le poisson avec des explications. Mais cependant même aujourd'hui dans un pays développé si on a peu d'argent, on restreint son accès aux soins, on se saigne pour payer un loyer et on paie cher pour de la nourriture moins savoureuse, moins couteuse mais empoisonnée si on en consomme tout les jours pendant 30 ans. Il n'y a pas que la guerre qui tue. On l'a vu dans le communisme. Sous le capitalisme c'est plus subtile. On meurt en étant bien marginalisé avant. 

 

09/03/2014

Tu honoreras ton père et ta mère

C'est fait! Je viens juste de les appeler. Ca a fait rire mon père.

« Que se passe t- il ? »

« Rien je prenais des nouvelles ! Oui c'est rare, je savais que ça allait te surprendre la première fois que ça arriverait ».

 

C'est un trait de ma personnalité. La conséquence à une répétition d'un schéma. De mes 1 ans je n'ai pas arrêté de changer de lieu. La fréquence est devenue plus faible maintenant, mais cela continue. Je suis toujours forcer de quitter des gens que j'apprécie et je ne leur donne peu de nouvelle car la distance me fait souffrir. Mea Culpa mea maxima culpa!

 

La dualité père et mère. C'est l'association de deux choses la logique, soit la rationalité et la sensibilité, soit l'émotion. J'ai pu observer également que ces deux éléments ne s'apparentait pas toujours à l'individu masculin et féminin dans cet ordre. Il peut être inversé. Dans certaines situations des hommes peuvent être plus sensible et la femme plus dure. L'inverse bien entendu est très répandu. Dans l'homosexualité, bien que je connaisse très peu de couple, j'ai remarqué cette équilibre dans un couple d'hommes et de femmes. Dès lors, je pense que nous pouvons parler d'équilibre humain existant dans tous couples sans qu'il y ait une règle absolu au niveau du sexe.

 

 

Cet équilibre humain se retrouve bien entendu notre système. La gauche dites, sociale et la droite dite conservatrice. La première pensera à l'Humain la seconde voudra protéger son cocon en prenant des dispositions de protection envers son cocon en restreignant la liberté. La gauche démantèle la société afin de pousser les gens à voter à droite la fois d'après. Le système de ping pong fonctionne et l'un, la gauche, et l'autre, la droite, ne peuvent fonctionner sans l'autre.

 

C'est ainsi que la population croyante envers la politique est totalement dans le 4ème commandement. La mascarade politique commençant à s'effriter il est nécessaire que les partis modérés à gauche comme à droite soient liquidés. Les politiques ont compris que pour garder le pouvoir ils vont devoir réinstaurer des systèmes où la liberté va être encore restreinte pour des raisons, dites, de sécurité.



03/03/2014

Tu sanctifieras le jour du seigneur.

 

Alors sachant ça je me suis dit «  tiens quels jours sont sanctifiés dans les religions ». Je ne suis pas allé bien loin. Un site un peu farfelu se disant kabaliste  disait le jeudi, ce même site disait que c’était le vendredi pour les musulmans (alors que le calendrier lunaire m’avait fait penser au lundi) le samedi pour les juifs, mes récentes vacances en Israël, grâce à un billet gratuit m’a fait prendre connaissance du shabbat et enfin le dimanche chez les chrétiens. Cela dit est-ce que ces jours sont-ils réellement respecté ? Il y a bien des chrétiens qui ne vont à la messe et à Jérusalem je suis allé dans une boîte remplie le vendredi soir. Certains israéliens m’avaient même dit «  tu as de la chance de ne pas être juif, les femmes préfèrent ».

 

Dès lors je serai prêt à vivre dans une société idéal ou l’on bosserait du lundi au mercredi. On peut rêver non ?

 

Le jour à sanctifier n’est rien de plus qu’un moyen pour contrôler la spiritualité de l’Homme. Dieu être parfait qui n’a aucun besoin similaire à l’humain (manger, boire, sex, repos ou autre) a pour la première fois un coté humain. Il faut qu’il se repose. Parfois il se met en colère et se calme. Dès lors, la version humaine de Dieu me parait un peu tronquée. On nage dans l’anthropomorphisme !

 

Revenons au parallèle que je fais sur la religion et la société moderne : le jour du seigneur chez les communistes c’est le culte de la personnalité. On aime son maitre, son seigneur, son bourreau. Un sorte de syndrome de Stockholm (empathie développée à la suite d’une longue période de partage avec son preneur d’otage).

 

Dans le capitalisme actuel, les jours à sanctifier sont différents. On les instaure un peu comme l’Eglise catholique qui reprenait des fêtes païennes pour les inclure dans le catholicisme.

 

 

Noël :

A l’origine le père noël était représenté par St Nicolas. D’ailleurs il était vert et pas rouge. Je ne vous referai pas son histoire combinée avec celle du père fouettard, internet est à votre disposition. Se sera toujours mieux de s’instruire que de regarder je ne sais quelle télé-réalité. Le père Noël est devenu rouge pour des questions de marketing. COCA COLA. Cette marque a bien tous compris en matière de publicité. Elle joue tout dans l’émotionnelle, fait vibrer, mieux que ça, elle fait rêver les enfants qui deviendront les bons prescripteurs de demain. Si Coca Cola faisait de la politique elle serait clairement dans le populisme.

 

St Valentin

Voilà une autre fête intéressante. Tous les magasins veulent nous convaincre QUE le SEUL jour ou l’on peut faire plaisir à l’être aimé est CE jour. A croire que l’argent décide de son propre pouvoir. Il faudra honorer le 14 février. A la base c’est une fête païenne également remaniée avec le temps et reprise plus tard par le monde du commerce.

 

 

 

La fête des…

Des mères des pères, des grand-mères… mais à quand celle de prof de la sœur, du tonton du cousin…bref autant continuer dans la création de nom ridicule pour consommer encore plus. Ca me fait penser au nom de ministre d’Arnaud Montebourg « Ministre du redressement productif ». Je crois que c’est dans l’ère du temps. On utilise des mots pour faire croire que son produit est le meilleur. N’oublions pas que la politique a été la genèse de la communication. Une campagne de publicité aujourd’hui se gère comme une campagne politique.

 

En conclusion, j’ai observé quelques jours de repos pour ne me mettre personne sur le dos. Mais j’en connais qui diront quand dans ce billet je critique plus le capitalisme que le communisme. La raison est simple. Dans le communisme tu fais ce qu’on te dit dès lors le champ n’est pas très grand à cultiver. Le capitalisme, on y vit dedans donc beaucoup plus simple de parler de ses évolutions. Pour ma part je vous dirai : reposez-vous quand vous en avez besoin personne ne doit vous l’imposer à votre place.