17/07/2014

Spécialement pour les aveugles libéraux : C'est pas trop tard pour fabriquer des yeux

Oui ca n'est pas trop tard! Amen! Dans mon immense joie et amour, je vous dis à vous tous libéraux et fervants fidèles du capitalisme et de CES DERIVES, venez à nous, nous vous pardonnerons. Enfin, moi je pardonne, Dieu peut être pas. Et les autres c'est une autre histoire.

Avant je m'égosillais. Aujourd'hui je ris. Tout les signaux sont au vert. Pendant que les médias officiels disent que tous va bien que l'Allemagne est une SUPERPUISSANCE économique (que Angela Merkel est la femme la plus puissante du monde) et que les membres du G7 sont les plus riches et puissant. (Je crois qu'ils leur reste plus que l'arme nuclaire au G7). La contamination des marchés est effective depuis bien longtemps. La conséquence sociale, quant à elle, n'arrête d'aller vers le pire. "MAIS NON" me crient-t-ils! "Qu'est-ce que tu préfères le "COMMUNISME!" Là je ris encore plus en disant : "pas mal la réflexion binaire. Soit paradis, soit enfer en fait ? Excuse-moi mon ami mais pour ma part je ne choisis pas entre la peste est le cholera".

Je sais je me répète encore et encore. Mais c'est nécessaire. Certaines personnes se disant un peu économiste proche de pensées dépassées qui ne prennent pas en compte l'évolution d'une société vont progressivement tomber dans un stress permanent. Leur paradigme est entrain de changer. Le pire dans tous cela c'est que mes thèses sont de plus en plus appuyée par des personnes de renom et qui ont bien plus d'importance dans leur rôle. Myret Zaki entre autre, merci d'avoir lever le tabou sur la disparition du dollars ca fait du bien de révéler le mur qui est droit de devant. Sauf que nos petits perroquets bloggers préfèrent agir comme des papes devant l'évidence de la pédophilie règnante sur le Vatican. Il y a aussi de la gangrène à Wall Street qui aime le même orifice à défaut de l'office du dimanche.

Le dernier en date qui le prévoit est Monsieur Donald Trump. Je sais déjà que les arguements premiers seront plus ou moins des arguements de défense qui rappelle le Front National. Car oui nous avons beaucoup de libéraux blogger qui n'assument pas du tout leur sympathie pour des partis extrêmes. Ils sont essentiels ces gens. Sans eux on aurait pas eu un petit moustachu venu d'Allemagne. Ce qui va arriver arrivera et peut importe le temps que cela prendra.

Alors mes petits amis commencez à réflchir afin de ne pas céder à la panique le moment voulu. Parce que pour croire à fond dans la parole de certaines personnes, il faut avoir une capacité de réflexion proche d'un excrément en phase de séchage!

Donald Trump parle à l’Amérique : préparez-vous à « la ruine financière »

 

 

Voici la traduction de cet article de L’Examiner qui fait froid dans le dos mais qui me semble simplement énoncer une évidence. Bref, encore un nouveau « pessimiste » sauf que cette fois-ci, c’est un milliardaire, par n’importe lequel et voici ce qu’il dit :

« Ce n’est pas tous les jours que des personnalités et des dirigeants de renommée mondiale font des déclarations apocalyptiques concernant les États-Unis et l’économie mondiale. C’est pourquoi, lorsque l’une de ces personnes le fait cela devrait faire la «une» de tous les journaux.

S’exprimant dans une récente interview avec Fox Nouvelles, le milliardaire et magnat de l’immobilier Donald Trump a averti que les États-Unis sont sur le point de connaitre la «ruine financière» et sur ​​la voie d’un effondrement à la grecque raison de ses immenses niveaux d’endettement. Il a reconnu que les États-Unis ne sont plus une nation aussi prospère que par le passé. »

Pour Donald Trump, la dette de plus de 16 000 milliards de dollars est hors de contrôle, letaux de chômage annoncé est bien inférieur au nombre réel de chômeurs qu’il situe plutôt autour de 16 % !! Soit 10 points de plus que ce que nous racontent les médias et qui correspond également à mes petits calculs personnels.

Bref, pour lui, la messe est dite et l’effondrement économique nous guette…

Charles SANNAT

Source The Examiner ici

Article repris du Contrarien

http://www.wikistrike.com/2014/07/donald-trump-parle-a-l-...

 

 

 

Commentaires

Le pire c'est que pour dénoncer la faillite du libéralisme et de son capitalisme vous réussissez à nous donner un exemple apocalyptique qui vient d'un sur-endettment " ETATIQUE ".

" Car oui nous avons beaucoup de libéraux blogger qui n'assument pas du tout leur sympathie pour des partis extrêmes. "

Quand le FN Marine Le Pen tient les mêmes discours économiques que le Front de gauche Mélenchon; les vrais libéraux qui tiennent des blogs n'ont aucune raison d'avoir des sympathies pour ce genre d'extrême. Quand au petit moustachu je vous rappel qu'il a commencé sa carrière politique dans un grand parti ouvrier. Par la suite le petit moustachu se disait national-socialiste. On ne se dit pas national-socialiste si l'on aime pas le socialisme.

D.J

Écrit par : D.J | 18/07/2014

Mais vous vous êtes réveillé au point à venir trainer vos guêtre par ici. Pourtant il n'est nul besoin de se justifier. Encore moins dans votre position. La réalité en tant que telle c'est que le capitalisme actuel survit en partie grâce au communisme. Et c'est moi le gaucho ! c'est le plus drole.

Le sur-endettement ne dépend justement pas QUE de l'Etat, merci les taux d'intéret. Il y a l'impulsion du marché qui soi-disant se régule tout seul entre l'administration BUSH père jusqu'à Obama. (on nous a fait croire cela d'ailleurs) Il y a surtout l'impulsion de politicard de tout bord qui veulent leur part du gateau. Le point de ruprture, celui que vous ne voyez pas continu a arriver à grand pas.

Le petit moustachu peut venir de n'importe quel bord. Vous êtes aussi naïf qu'un sympatisant d'extrême gauche. Qui ne pense consommer qu'en fonction des étiquettes collées sur un personnage mais incapable de trier entre le vrai et le faux et celui qui osera faire l'irréparable. Il n'y a pas de mal de reconaitre de faire partie de ceux qui retournerons leur veste à la première occasion. Il est toujours temps d'aller s'acheter des yeux. Pour ma part je préfère toujours avoir des débats avec des personnes impliquées tout les jours dans cette spirale plutot qu'un débat stérile ou j'entendrai exactement ce que j'entends à la télévision. Si j'avais voulu d'un perroquet je l'aurai acheté dans ce cas. Mais restons courtois. Les extrèmistes bloggers restent sous la loupe dans tous les cas.

Écrit par : plumenoire | 21/07/2014

Il y a déjà un certain temps que j'ai tenté de décrire la crise à venir, celle du crédit à la consommation.

Les ricains possèdent plusieurs cartes de crédits dans leurs porte-monnaies, il n'y a pas que l'état fédéral qu'il faut épingler, mais également chaqu'un des états qui composent les U.S.A., les grandes villes (Detroit), comme les petites.

Je ne sais pas s'il est encore question de fameux améro ... mais ce n'est pas le plus grave.

Au lieu du fameux 11 Septembre 2001, Osama Ben Laden, aurait pu demander à la OUMMA, de retirer leurs capitaux de toutes les économies occidentales, cela aurait fait beaucoup plus de dégâts.

Mais cela, c'est une autre Histoire ...

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 21/07/2014

Il y a déjà un certain temps que j'ai tenté de décrire la crise à venir, celle du crédit à la consommation.

J'en fais partie d'ailleurs. Ce qui est très drole c'est que l'on étudie la branche Economie et Sociale. La part sociale n'est en réalité pas étudiée dans sa globalité. On a l'impression que les gens sont des robots et que leur comportement doivent répondre à des critères. C'est ce que le marketing m'a appris également. Sauf que le comportement ne peut se résumer à des statistiques, d'autant plus qu'elles sont tronquées. (classe sociale, âge etc...) Kaynes, lui avait mieux compris la notion d'action réaction, cause conséquence d'autant plus sur la SOCIETE.

La faillite d'un état est la faillite aussi de ses actionnaires, soit les habitants. Les produits fabriqués par les sociétés bancairs privées ainsi que la recapitalisation par l'ETAT c'est à dire par le peuple, ne peut être la conséquence QUE de l'ETAT. Ce que l'on nous apprends à l'école lors de ces études, c'est que la nationalisation des dettes et la privatisation des bénéfices. Pour des gens aux courant de pensées contraire au communisme, on se rend compte très rapidement que l'on est pas si loin que ça.

Écrit par : plumenoire | 21/07/2014

Monsieur D.J.: "Le pire c'est que pour dénoncer la faillite du libéralisme et de son capitalisme vous réussissez à nous donner un exemple apocalyptique qui vient d'un sur-endettment " ETATIQUE "."

Il faut être tombé de la dernière pluie pour ne pas avoir une vue globale DES dettes aux Etats-Unis. Informez-vous. La dette publique, c'est peanuts par rapports aux autres dettes.

http://www.crisedusiecle.fr/usa-bulle-dette.html

http://www.les-crises.fr/la-dette-privee-americaine/

http://criseusa.blog.lemonde.fr/2011/01/05/dette-publique-et-dette-privee-aux-usa-fin-2010/

"Conclusion : insolvabilité générale."

Le jour où le dollar US ne sera plus la principale monnaie d'échange internationale le pays va sombrer, sauf en cas de 3me guerre mondiale.

Écrit par : Charles | 21/07/2014

C'es assez drôle comme configuration. Je me rappelle alors courtier en assurance à l'époque avec des fonds un peu partout dans différents organismes privés, la première problèmatique c'était d'avoir en contact les sociétés d'assurance (je tairai les noms) qui ont mis plus de deux semaines à donner une informations générale pour tous les clients. Tout n'était pas bien ficelé comme annoncé. Un scandale administratif je dirai même. Heureusement que j'avais été formé à une analyse simple de l'économie. Je suis parti par la suite sans regret d'avoir conseiller des placements immédiat du l'or. Chose que mon chef, avec un vision très proche des propos qu'il faut ABSOLUMENT croire n' a pas fait. Dès lors ce en tant qu'ex professionnel je ne vais pas débattre plus longtemps de la REALITE économique dans cette matière. Il est d'ailleurs drole que ma vision est partagée par pas mal de mes amis banquiers. Et cela va de simple employé a des directeurs. Un point de vu qui a son poids, loin d'être négligable, comparé à d'autres loin de l'expérience du terrain, qu'il soit économique ou social.
Tout est résumé Charles!

Écrit par : plumenoire | 21/07/2014

Un site excellent pour montrer les chiffres des dettes à la seconde près ...

http://www.usdebtclock.org

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 21/07/2014

@ Charles,

Oui je m'informe un peu mieux que vous. Les 16'000 mia d'endettement qu'évoque D. Trump concerne l'endettement publique et non l'accumulation publique et privé. La dette publique US dépasse les 100% du PIB et vous dites Peanuts?

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article3998

Juste au passage; l'endettement des ménages suisses supérieur à celui des américains.

http://www.20min.ch/ro/economie/news/story/14605621

D.J

Écrit par : D.J | 22/07/2014

Monsieur D.J.: "Oui je m'informe un peu mieux que vous."
Non. Le dire n'est pas une preuve. Surtout que vous démontrez le contraire de ce que vous affirmez.

"Les 16'000 mia d'endettement qu'évoque D. Trump concerne l'endettement publique et non l'accumulation publique et privé. La dette publique US dépasse les 100% du PIB et vous dites Peanuts?"

Oui, peanuts par rapport à la dette totale qui est de quelques 53.000 milliards de USD. D'autant plus que l'Etat a des moyens que n'ont ni les ménages, ni les entreprises comme d'émettre des emprunts ou de lever des impôts. Vous n'êtes pas obligé de penser comme moi, mais je vous prie de ne pas m'insulter en prétendant vous informez mieux que moi. Quoique dans un sens je puisse comprendre que votre insulte montre votre absence d'arguments.

http://www.crisedusiecle.fr/usa-bulle-dette.html

"Juste au passage; l'endettement des ménages suisses supérieur à celui des américains."

Et alors?

http://origin.swissinfo.ch/fre/les-suisses-assis-sur-une-montagne--de-dettes/34943868

Tant que les taux restent bas, tant que les emprunteurs peuvent rembourser, les banques font des bénéfices. On sait aussi ce qui se passe quand la bulle immobilière éclate.

Et aussi:

http://www3.unil.ch/wpmu/allezsavoir/la-suisse-est-le-seul-pays-a-avoir-diminue-sa-dette-pendant-la-crise/

Mais bizarrement vous ne parlez pas de la dette publique de la Suisse.

Écrit par : Charles | 22/07/2014

Je vous salue plumenoire.

Voici un de mes commentaires daté de 2011!

Charles Sannat fait partie de mes références en économie, il est Directeur de: aucoffre.com

""Pendant le régime des colonels et des monseigneurs, l'église Orthodoxe et leurs amis se sont emparés des richesses.Ils ont épuisé le pays et les grecs ont pris le chemin "du chacun pour soi et dieu pour tous." Peu d'impôts et de charges ou le moins possible. Normal puisque en "haut lieu ils se goinfraient" subtilement.

Nos dirigeants Européens et Sarkozy en tête nous mentent depuis des lustres. Qui plus est ils sont incompétents et leurs économistes de pacotille sont des experts en rien du tout, la preuve la Grèce est en état de faillite et l'Europe avec!

Les gouvernants, les banquiers et les chefs d'entreprises inféodés, ont convaincu les opinions publics par la grâce des chaînes TV elles aussi, inféodées, qu'il fallait mettre le turbo sur les crédits à la consommation, et ainsi, freiner tant et plus sur l'augmentation des salaires.

D'autre part les politiques concernant l'éducation ont consisté à créer des usines de fabrication de salariés dont on a plus besoin.Afin de répondre aux besoins des entreprises il a fallu faire appel à l'extérieur. Normal les parents ont privilégiés la politique des mettre les enfants dans les écoles de la médiocrité pour en faire des "cadres encadrés" "mon fils n'est pas manuel" disait-on. Aujourd'hui nos bac + six, vont pointer au chômage, bravo!

L'éventail des revenus est comme un accordéon que l'on étire au point que l'instrument ne peut plus servir, la population de pauvre s'agrandit à la vitesse grand V.

Les investisseurs ne font plus confiance -enfin- aux politiciens actuellement en place. Comme l'avait déclaré un Banquier Suisse : "il faut les laisser faire faillite" ! Le problème est que l'on a jamais vu un état faire faillite car l'état c'est nous, et qui va payer, suivez mon regard, vous et moi.

Mais cela ne va pas se passer comme cela soyez en convaincu.....

Moi, qui ne suis pas un économiste et un politicien des grandes écoles, j'ai mis mes petites économies sur l'or depuis le début de l'année chez "www.au coffre.com" grâce aux conseils et informations de "www.MoneyWeek.com"

Je ne fais pas confiance à ces beaux parleurs qui cultivent le bien paraître dans les médias avec l'aide des médias inféodés. Si vous faites comme moi, vous sauverez les meubles au moins pour les Européens. La Suisse est mieux gérée, il n'empêche que des familles vont se retrouver sur le tapis, car l'onde de choc va être très importante.

Enfin, nous sommes englués de gaz et de pétrole des pays arabes avec toutes les concessions avantageuses que nos merdeux ont fait pour ces pays plus riches que nous! Nous allons le payer très cher, Sarkozy et Jupé seront peut être un jour traduits devant les tribunaux une fois que l'histoire aura fait son chemin...

Nous n'avons pas misé à temps sur les énergies renouvelables, les investissements sur cinquante ans voir plus auraient été une des solutions, mais allez faire comprendre à des idiots qu'une autre comptabilité, une autre économie est possible, c'est vouloir parler de la pluie et du beau temps avec un bourricot!

Bien des familles vont se retrouver sous les ponts, je crains le pire.Peut-être faudra-t-il reprendre les mairies, les conseils généraux et régionaux et le reste en les occupant, afin de reprendre les rennes, et virer ces instruits-idiots qui nous emmènent dans le gouffre?""

Écrit par : Pierre NOËL | 13/09/2011

"www.aucoffre.com" excusez moi..

Écrit par : Pierre NOËL | 13/09/2011

.../...

Faisant partie d'un groupe de réflexion sur l'économie et les entreprises nous avions prévenu Giscard et Chirac sur les événements à venir. J'ai gardé leur réponse laconique.

L'ultra-libéralisme est a dénoncer on est d'accord. Par contre l'avenir sera au capitalisme vertueux. Celui-ci se mettra en place par la force des choses après avoir le choc violent, épouvantable qui nous attend.

C'est l'avenir des petits entrepreneurs et la fin des salariés de masse. Ce moment correspond avec l'arrivée de centaines de milliers de robots dans tous les domaines du salariat.

A moins de tuer des centaines de millions de gens au travers des conflits, les humains auront de plus en plus de besoins dans les services, mais également dans les nouvelles industries ou les compétences devront être top niveau.

Écrit par : Pierre NOËL | 22/07/2014

@ Charles,

Pour votre réponse à votre dernier commentaire. Relisez le billet et ma réponse qui suivait juste après. L'auteur évoque la faillite du libéralisme à cause une dette gigantesque dette publique. Si vous n'êtes pas capable de saisir cette ineptie anti-libérale je ne peut plus rien pour vous.

Deuxièmement je ne vois pas où je vous ai insulté. Prétendre que vous n'êtes pas informé n'est pas plus insulte que venir me dire que je suis tombé de la dernière pluie. Bref, je vous laisse continuer à brailler tout seul. ça ne m'intéresse pas de discuter avec des gens qui ne supporte le débat contradictoire.

D.J





D.J

Écrit par : D.J | 23/07/2014

Monsieur D.J.: "L'auteur évoque la faillite du libéralisme à cause une dette gigantesque dette publique. Si vous n'êtes pas capable de saisir cette ineptie anti-libérale je ne peut plus rien pour vous."
Le libéralisme made in USA repose sur un Etat fort militairement qui est capable par sa domination de maintenir ouverts des marchés dans une grand nombre de pays, marchés qui profitent aux entreprises "libérales" américaines. Aux Etats-Unis le libéralisme a toujours été à sens unique. La dette publique US est notamment due aux interventions militaires qui ont permis par exemple en Irak de rafler quantité de contrats au détriment des pays européens. Cf. Haliburton, entre de nombreuses autres compagnies. Les sanctions prononcées par le gouvernement américain vont dans le même sens. Cf. Ukraine. La corruption suit bien évidemment.

"Bref, je vous laisse continuer à brailler tout seul. ça ne m'intéresse pas de discuter avec des gens qui ne supporte le débat contradictoire."
Auriez-vous la politesse de me signaler où j'ai "braillé"? Merci. Je m'efforce non seulement d'être correct, mais aussi de présenter des arguments, plus haut c'était même chiffres à l'appui. Vous n'avez pas compris que la dette privée US est plus de deux fois plus importante que la dette publique et que la dette publique contribue à soutenir l'activité économique du pays. Bien sûr pas tous n'en profitent. Les profits sont très inégalement "répartis". Ce qui permet à certains d'acheter une élection, par exemple.

"Deuxièmement je ne vois pas où je vous ai insulté." Oui, il y a beaucoup de choses que vous ne voyez pas, ou peut-être refusez-vous de les voir. Quel est votre degré d'études?

"Prétendre que vous n'êtes pas informé n'est pas plus insulte que venir me dire que je suis tombé de la dernière pluie." Par votre réaction et votre refus de la discussion vous montrez que vous vous sentez insulté à votre tour. CQFD. Je prends note que vous refusez le "débat". J'en conclus que vous n'avez non seulement plus d'arguments, sinon à continuer dans les insultes, et que vous abandonnez. Merci.

Écrit par : Charles | 24/07/2014

" Le libéralisme made in USA repose sur un Etat fort militairement qui est capable par sa domination de maintenir ouverts des marchés dans une grand nombre de pays, marchés qui profitent aux entreprises "libérales" américaines. Aux Etats-Unis le libéralisme a toujours été à sens unique. La dette publique US est notamment due aux interventions militaires qui ont permis par exemple en Irak de rafler quantité de contrats au détriment des pays européens. Cf. Haliburton, entre de nombreuses autres compagnies. Les sanctions prononcées par le gouvernement américain vont dans le même sens. Cf. Ukraine. La corruption suit bien évidemment. "

Le libéralisme américain repose sur l'esprit d'entreprise qui est dans l'ADN des américains qui date depuis l'existence des Etats-Unis ( même avant l'existence de l'état ) et bien avant de la forte présence militaire américaine dans le monde. Bill Gates ou Steeve Job ont bâtit leur fortune sur l'esprit d'entreprendre et non sur de quelconques guerres que les USA aurait provoqué à des fin mercantiles. La silicon Valley vient de l'esprit d'entrepreneurs américains et non militaire. Pareil pour Ford ou Rockfeller. Prétendre que l'économie est à sens unique renseignez vous qui sont les principaux clients des USA; C'est l'Europe le plus vaste marché du monde ( 600 moi de consommateurs ) et qui sont les principaux client des européens c'est les USA. Marché d'échanges commerciaux qui n'est pas fait sous une menace militaire quelconque tout comme le future traité transatlantique qui est bilatérale et non imposé sous une quelconque menace militaire.

Quand à l'Irak on le voit avec le pétrole qui aurait été le but numéro 1 des USA pour déclencher cette guerre. Alors que la majeur partie des contrats d'exploitations du pétrole irakien été faites avec des société non américaine. Le malaisien Pétronas, les russes de Lukoïl, l'anglo-hollandais Shell et d'autres cie chinoises. les USA le seul gros contrats qu'ils ont décroché est Exxon Mobil dans le kurdistan irakien.

Quand aux coût de la guerre d'Irak et d'Afghanistan c'est très relatif. Les deux guerres ont coûté 1% du PIB contre 8 à 9% pour la guerre du Vietnam et environ 35% pour celle de 39-45. Les coûts de la santé sont à 15% du PIB

Je vous rappel aussi qu'Obama et son interventionnisme de l'état pour essayer de temporiser la crise financière en 2 ans ( ses deux premières années de présidence ) à fait question dette publique le double par rapport aux 8 années de Bush et de ses deux guerres.

Maintenant oui la présence militaire américaine dans le monde et sa puissance est profitable à l'économie US mais elle ne profite pas seulement à l'Amérique mais à l'économie mondiale dans ses échanges commerciaux entres toutes les nations. C'est la 7ème flotte de l'US Navy dans le pacifique qui protègent l'essentielle de ces échanges commerciaux que tout les pays du monde profitent. Dans le pacifique les USA n'imposent rien ils protègent. C'est le gendarme américain.

D.J

Écrit par : D.J | 27/07/2014

L’esprit d’entreprise ! je vous ai lu mainte et maintes fois parler de l’esprit d’entreprise des USA.

Tout d’abord la pensée libérale s’est développée en Europe. Il était logique que les USA reprennent les pensées philosophiques de l’époque. Les lumières. Le libéralisme à plusieurs courants de pensées à l’intérieur. On peut même y retrouver l’anarchisme capitaliste pour dire.

La différence c’est qu’il faut être pragmatique et savoir analyser. La liberté individuelle d’une part le rôle de l’Etat de l’autre. Libéralisme dans sa théorie est intéressant. Son application est tout autre au jour d’aujourd’hui. Ainsi j’ai pu voir que lorsque je prends la défense de travailleur américain sur leur salaire, et leur obligation de cumuler 2 voir 3 emplois vous avez à chaque fois répondu par la culture américaine d’entreprise. Dans la vie réelle une personne obligée de faire cela c’est qu’elle n’a pas d’autre choix car ses rentrées financières ne sont pas suffisantes avec un emploi. La culture d’entreprise n’a strictement RIEN à voir avec. A l’inverse j’ai toujours reconnu que la liberté d’entreprendre aux USA est bien supérieur à celle d’Europe. Mais cela est dû à quelque chose de bien simple. C’est la première chose que l’on voit lorsque l’on étudie la bourse et les options.

J’ai eu un prof qui m’a initié à ce monde merdique de la bourse et qui m’a enseigné ceci :

Culture économique européenne vise la sécurité et évite la prise de risque alors qu’aux USA c’est l’inverse. On pousse au risque. Et c’est bien ça le problème ! La crise des subprimes entre autre n’est rien de plus que la traduction de ces risques. La succession d’ex président de Goldman Sachs au secrétariat du trésor n’ont pas non plus aidé. Goldman Sachs aimant parier contre ses propres clients. La dérive du libéralisme est que tout simplement aujourd’hui le marché n’est pas régulé, les dettes de tous les états augmentent et que tous les hauts fonctionnaires (banque centrale et autres) sont pour beaucoup d’ancien employé de Goldman Sachs ou autres banques. Pour des personnes venant du privé, (ce que vous vantez) le résultat est loin d’être bon. Pire que ça, Georges Bush et autre proche conseillés, experts, économistes, n’ont pas du tout vu venir la crise des subprimes. Personnellement avec les connaissances que j’ai le fait de lire quasiment tous dans la presse, je pense que même le Roi Babar aurait compris qu’une bulle allait exploser. Nous sommes dans un déni de responsabilité. Pire encore on fabrique des titres avec des dettes de personnes incapables de payer avec des taux d’intérêt d’usurier et un manque de transparence par rapport au produit vendu. Certain conseillé financier du Crédit Suisse proposaient des produits Lehmann Brother qui étaient SÛR ! La suite de l’Histoire nous a prouvé que non et la crise financière a révélé la non prise de décision de régulation du marché depuis Regan à Obama. Votre culture d’entreprise fout le camp. C’est la culture de l’esclavagisme, un des fondements de ce pays, qu’on le veuille ou non. Le libéralisme est en échec pour une raison simple, la raison économique supplante tout à la logique. Les gens veulent plus inutilement. Les entreprises font fabriquer des jeans, basket en prétextant toujours de respecter le droit humain alors qu’il n’en est rien. Il faut réellement être aveugle pour ne pas voir cela. Je respecte le chef d’entreprise mais vous n’êtes pas économiste et encore moins sociologue. Vos arguments sont pauvres, pire que ça j’entends toujours et encore ce que j’entends à la télévision. Le mensonge !

La réponse de la guerre en Irak sur le coût de la guerre (seulement 1% du PIB est totalement stupide). Selon les chiffres de wikipedia, dont je me contrefous, le couts serait de 4 000 milliards. La dette de 14 000 milliard. On est pas à un 1%. Et quand bien même on me prouverait que c’est un 1% c’est beaucoup trop pour un pays dont les habitants meurent dans les hopitaux par manque de possibilité de soin. Tiens parlons de soin ! Vous en voulez encore. Alors mangez !

L’échec du libéralisme encore et encore c’est de commercialiser des produits le plus vite possible sans faire de vrai test pour économiser. Puis rendre malade les gens 20 ans après mais de se plaindre des couts de la santé qui explose ! Le serpent qui se mange la queue. Actuellement le communisme chinois, l’entité ennemi du capitalisme, sert bien les intérêts occidentaux grace à l’exploitation du peuple local de certains pays par le biais de les multinationales que vous défendez corps et âme. Bonne chance pour le changement de paradigme auquel vous allez devoir faire face étant donné que vous n’avez aucune notion d’économie appliquée à la société.

Écrit par : plumenoire | 30/07/2014

"Crédit Suisse proposaient des produits Lehmann Brother's"

Il y en a même qui proposait du Madoff !

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 30/07/2014

" Tout d’abord la pensée libérale s’est développée en Europe. Il était logique que les USA reprennent les pensées philosophiques de l’époque. "

La logique n'a rien à voir. Autrement le France serait le pays le plus libéral du monde sachant que la grande majorité des penseur libéraux du XVIIème et XVIIIème siécle ceux qui ont influencé la pensée libéral jusqu'à nos jours étaient français.

" Libéralisme dans sa théorie est intéressant. Son application est tout autre au jour d’aujourd’hui. Ainsi j’ai pu voir que lorsque je prends la défense de travailleur américain sur leur salaire, et leur obligation de cumuler 2 voir 3 emplois vous avez à chaque fois répondu par la culture américaine d’entreprise. "

" Dans la vie réelle une personne obligée de faire cela c’est qu’elle n’a pas d’autre choix car ses rentrées financières ne sont pas suffisantes avec un emploi "

" c’est beaucoup trop pour un pays dont les habitants meurent dans les hopitaux par manque de possibilité de soin. Tiens parlons de soin ! Vous en voulez encore. Alors mangez ! "


C'est surtout qu'en Amérique les américains sont bien moins attaché à l'état providence que ne le sont les européens. C'est surtout une question de mentalité qui date bien avant l'existence de l'état alors que la société américaine existait déjà.

Vous évoquez le système de santé publique? on peut évoquer aussi le système scolaire publique. Là aussi le américains dans leur ensemble ne font pas confiance à l'état tant pour leur couverture médical que pour l'école publique que seul les classes défavorisées fréquentes. Mais ce que la société américaine compense dans ce relatif manque d'état providence sont les fondation privées philanthropiques financé par des milliardaires système ni publique, ni marchand qui montre son efficacité et qui est dans l'ADN des américains. Système qui a son origine quand la société américaine à ces début devait s'organiser alors que l'état n'existait pas encore.

" La dérive du libéralisme est que tout simplement aujourd’hui le marché n’est pas régulé, les dettes de tous les états augmentent et que tous les hauts fonctionnaires (banque centrale et autres) sont pour beaucoup d’ancien employé de Goldman Sachs ou autres banques "

Marché non régulé? vous plaisantez j'espère? La crise des subprimes vient du " Community invertissement act " une loi étatique anti-discrimination pour l'accès au crédit immobilier. Les banques étaient tenu de délivrer des prêts sans être trop regardant sur la capacité financière de l'emprunteur. Le tout garanti par des institutions parapubliques come Freddy Mac et Fanny Mae. Le dettes des états augmentent parce que l'état entre autres veut sans cesse intervenir dans l'économie privée. La France exemple à ne pas suivre rend les investissement difficiles à cause ses lois du code travail rigide, interventionnisme sur l'économie privée impôts élevés pour financer l'état
providence, fonctionnaire en sur nombre, hôpitaux neufs qui ne sont pas en activité, grève à répétition du secteur publiques etc... etc... Le libéralisme ne fonctionne pas quand il est justement régulé par l'état.

" Votre culture d’entreprise fout le camp. C’est la culture de l’esclavagisme, un des fondements de ce pays, qu’on le veuille ou non "

Fondement du pays ça se discute. L'esclavagisme n'était pas un souhait des pères fondateurs. Je vous rappel que c'était les états du nord non esclavagiste qui étaient industriel. Que c'était les conservateur du parti républicain parti qui défend le mieux l'économie de marché aujourd'hui qui a aboli l'esclavagisme. L'esclavagisme était main des démocrates ces grands propriétaire des cultures de coton et autres.

" L’échec du libéralisme encore et encore c’est de commercialiser des produits le plus vite possible sans faire de vrai test pour économiser. Puis rendre malade les gens 20 ans après mais de se plaindre des couts de la santé qui explose "

C'est une vision erronée du libéralisme. Dans le libéralisme il y a concurrence. Le profit c'est de vendre à meilleur marché des produits de meilleurs qualité que son concurrent. Le gens coût cher en terme de santé parce qu'ils fument, boivent trop d'alcool, mange mal, font pas de sport et cela en toute connaissance de cause pour la plupart des consommateurs. Il faut être tombé de Mars pour ne pas savoir que fumer tue, que boire trop tue ou que manger gras et trop sucré peut aussi tuer.

" La réponse de la guerre en Irak sur le coût de la guerre (seulement 1% du PIB est totalement stupide). Selon les chiffres de wikipedia, dont je me contrefous, le couts serait de 4 000 milliards. La dette de 14 000 milliard. On est pas à un 1%. "

De toute façon c'est des coûts liés à de l'interventionnisme de l'état. Le libéralisme en tant que tel n'a rien à voir avec les guerre entre états.

" Actuellement le communisme chinois, l’entité ennemi du capitalisme, sert bien les intérêts occidentaux grace à l’exploitation du peuple local de certains pays par le biais de les multinationales "

Il y a beaucoup à critiquer sur le capitalisme chinois qui est surtout du capitalisme d'état. Mais néanmoins il a fallut y ajouter du capitalisme dans une dictature communiste pour y voir miraculeusement un recule significatif de la misère et de la pauvreté. 300 millions de chinois en sont sortis grâce aux consommateurs occidentaux qui achètent des produits du capitalisme chinois.

D.J

Écrit par : D.J | 30/07/2014

"Marché non régulé? vous plaisantez j'espère? La crise des subprimes vient du " Community invertissement act " une loi étatique anti-discrimination pour l'accès au crédit immobilier. Les banques étaient tenu de délivrer des prêts sans être trop regardant sur la capacité financière de l'emprunteur"

Et la naiveté reprend le dessus! entre la loi et la mise en application. Il est naturel de voir que vous ne connaissez pas la façon de fonctionner d'une entreprise de ce type. Il est vrai que vous n'êtes pas professionnel de la branche. On recrute à l'heure actuel des vendeurs dans le monde bancaire. Le but est de vendre des produits. Le but est de forcé la main des gens et de les convaincre de prendre un produit qu'ils ont forcément besoin. Vous ne connaissez pas ces textes à apprendre par coeur que l'on va ressortir au client. Les vendeurs sont à peine formés.

Il est drôle que vous parlez éducation. C'est un échec aux USA. La déclaration des droits de l'homme parle d'égalité aussi dans l'éducation. Pour ma part ayant fait des écoles privées, il est clair que la différence avec le public est cinglante. Bien qu'en Suisse ca va encore le niveau. Au final seul les gens ayant les moyens pourront avoir une bonne éducation, ce qui n'est pas normal.

Mais comme vous n'avez toujours pas compris que notre système fonctionne QUE grace aux dettes, il est impossible d'en sortir. Cela dit pour dire des ineptie pareil, non constructive et surtout hors débat, je vous invite à aller sur le blog de D.J. si vous n'êtes pas capable d'argumenter un minimum. Là bas tout est rose et tout est beau. Vous me ferez 3 je vous salue marie pour l'âme d'Adam Greenspan grand économiste qui ne sait même pas lui-même ce qu'il raconte et qu'il l'a avouer depuis.

Je suis content de voir les "agents smith" existent. Comme il est dit, ils sont tellement dans la matrice qu'ils feront tous pour la protéger. Nous ne sommes pas tous égaux, nous n'avons pas tous la capacité de savoir réfléchir, ou nous n'avons pas tous eu la possibilité d'apprendre à réfléchir. C'est la vie.

Écrit par : plumenoire | 31/07/2014

Je ne sais pas ce que ça vaut, mais je tente ma chance.

"Cette politique de bas taux a été justifiée par la volonté de la Federal Reserve Bank d'éviter la récession aux États-Unis à la suite de l'éclatement de la bulle internet à partir de mars 2000 et aux attentats du 11 septembre 2001. Ainsi, durant l'année 2001, Alan Greenspan abaisse onze fois le taux directeur de la Federal Reserve Bank, le ramenant à 1,75 %."

http://fr.wikipedia.org/wiki/Crise_des_subprimes

Écrit par : Victor-Liviu DUMITRESCU | 31/07/2014

Si je peux me permettre de compléter. Lors de mes cours de bourse le gestionnaire de fortune nous avait parlé de la récession qui a été déclenchée post 11 septembre.
La réalité n'était pas du tout le 11 septembre. C'est simplement la bulle internet qui a éclaté et que l'on a fait passé dans ces événements là. Il y a toujours le discours officiel et la réalité nous avait-il dit. La réalité c'est les gestionnaires qui collecte des informations et qui font travailler l'argent.
Je suis toujours très amusé par le discours de D.J. alors que j'ai le discours d'amis directeur de banque, analyste financier et autres gestionnaires qui me sortent un autre discours que celui de ce dernier. Au final quand je leur apporte mon analyse sur la conséquence social on est en accord. Il semblerait que la jeune génération de 1980 comprend mieux le système nous avons étudier bien des courants dans le libéralisme et que nous appliquons l'économie à la société comme Kaynes.

Écrit par : plumenoire | 31/07/2014

" Il est drôle que vous parlez éducation. C'est un échec aux USA "

L'éducation aux USA est médiocre dans le publique généralement fréquenté par les clase pauvres contrairement au secteur privé dans l'enseignement supérieur ou encore le développement des home school etc... Si l'éducation et l'enseignement en général était un échec aux USA ce pays n'aurait pas les meilleurs université du monde.

" Au final seul les gens ayant les moyens pourront avoir une bonne éducation, ce qui n'est pas normal "

Le système scolaire américain n'est pas un seul et unique système. Il est vrai que les pauvres sont souvent pénalisé dans l'éducation. On pourrait débattre longtemps sur les divers causes de cette exclusion. Mais des expériences pour favoriser les classes pauvres dans l'éducation ou la formation existent et elles réussissent relativement bien. Comme le chèque éducation ou les divers fondations philanthropiques ou entreprises sociales qui existent un peu partout dans le pays.

Pour la crise des subprimes ne mélangez pas tout et n'importe quoi comme avec la bulle internet qui est autre chose. La crise des subprimes vient bien de cette loi " Community invetissement act ". Vers 2007 le monde a vu une hausses des prix des matières premières par une forte demande des pays émergents tel le pétrole avec des augmentation de taxes foncières qui a plombé les ménages américains qui avaient fait des prêts bancaire pour leur maison. Ceux qui s'était vu octroyé des prêts tout en étant fragile financièrement et garanti par l'état se sont cassé la figure. La crise des subprimes vient de ça.

" Mais comme vous n'avez toujours pas compris que notre système fonctionne QUE grace aux dettes, il est impossible d'en sortir. "

Votre problème c'est de ne pas vous rendre compte que vous parlez de faillite libérale en prenant comme exemple des dettes publiques.

Quand au secteur privé il est normal qu'il soit endetté. Les entrepreneurs pour investir empruntent généralement au secteur bancaire et financier. L'argent ne tombe pas du ciel. Notamment quand vous voulez développer un secteur innovant. Il y aura toujours des crises dans le système capitaliste parce que le capitalisme justement fonctionne sur la prise de risque. Mais dans la balance entre les réussites et les échecs le capitalisme-libéral fonctionne plutôt bien. Dabs le cas contraire on vivrait tous de pénuries avec des files d'attentes interminables devant les magasins comme dans les paradis socialistes.

D.J

Écrit par : D.J | 01/08/2014

"L'éducation aux USA est médiocre dans le publique généralement fréquenté par les clase pauvres contrairement au secteur privé dans l'enseignement supérieur ou encore le développement des home school etc... Si l'éducation et l'enseignement en général était un échec aux USA ce pays n'aurait pas les meilleurs université du monde."

Il est tout à fait intéressant de voir que vous connaissez bien le classement des universités mais sans connaitre les tenants et aboutissant. je me demande même si vous connaissez l'organisme "Swiss Finance Institute" anciennement appelé "FAME". Comme vous n'avez jamais participé à leur "annual meeting" vous comprendrez que l'éducation dépend de l'argent investi dans la recherche. C'est à dire que pour augmenter la réputation, des banques suisse se réunissent pour payer des proffesseurs et les faire venir. Et il en est de même partout.

A ce moment là nous ne pouvons parler de meilleur université puisque cela va dépendre des fonds privés. On ne parle pas de qualité ni de méthodologie de travail. On parle de professeur au renom qui font la différence. La logique est exactement la même en matière de football. Meilleurs entraineurs meilleur joueurs meilleurs salaires. Sauf que cela ne fait pas tout. On peut le voir, le nombre de bourde que montre un manque de savoir basique. Les cartes météo aux USA sont devenus un cas d'école. L'éducation est une catastrophe dans le public. Le privé prendra le relais pour une éducation moins édulcoré. A vous écouter les pauvres sont des mauvais. Il est très drôle de voir que les pauvres en savent bien plus que ceux qui ont fait MBA ou autre papier dans une école de renom. On parle des mêmes personnes qui sont capables de perdre 3'000 milliard de dollars comme ça.
Votre classsement est soumis à données. Et il faut les analyser. Mais personne ne sera étonné que vous n'avez pas poussé cette réflexion, comme d'habitude.

Concernant les subprime, ne mélanggez pas VOUS. Je travaillais dans la branche à cette époque et vos allégations ressemble à la version Public relation pour rassurer le peuple. Je vous dis bravo d'avoir mordu à l'ameçon. Déclarer qu'une loi est le problème c'est se laver les mains de la réalité. Le problème est que l'on a poussé des gens sans connaissance à emprunter pour de fausses raisons en mettant leur maison en garantie. Ces dettes regroupéées en titre ont mise sur le marché. La spéculation sur la pauvreté et la méconnaissance des produits est la seule vraie raisons de cette débacle. Spéculer sur des matières première étant déjà criminel!

La faillite du libéralisme est que malheureusement les gens ne sont pas logés à la meme enseigne en matière de justice, tout simplement. La base devrait être un parternariat gagnant-gagnant. Cela fait bien longtemps que nous sommes au stade gagnant-perdant.

Le capitalisme est une idéologie dépassée. La raison est simple. Il fallait capitaliser pour les avancées de la société. Et cela marchait tant que l'on mettait au service des gens les avancées et pas seulement à une petite partie de la population. La démonstration de cela se résume par un homme qui avait besoin d'une prothèse de la main. Coût . 60 000euros. En passant par un association (Fablab je crois) on lui a mis à disposition du matériel et il a pu faire sa propre main graçe a une imprimante 3d. Coût quelques milliers d'euros mais bien en dessous. Au final l'associatif a beaucoup plus d'impact sur l'humain et met au service du peuple ce qui n'est pas toujours démocratiser. La finance est aujourd'hui un frein réel pour l'avancée des sociétés. Je ne parle uniquement de faillite du libéralisme car il ne rend plus le service d'être à notre service mais au service de celui qui a le plus de moyen.

Écrit par : plumenoire | 04/08/2014

@ Plumenoir,

Oui les université sont les plus efficaces là où le privé peu investir librement et là ou l'accès aux uni ne sont pas gratuite où n'importe qui peut y entrer rendant ainsi l'enseignement médiocre.

Comparer le cas Français bien socialiste avec les Unis suisse et américaine.

" A vous écouter les pauvres sont des mauvais "

C'est vous qui me l'interprétez. Si vous avez correctement lu mon commentaires vous y verrez que j'ai justement évoqué le cas des chèques éducations et des fondations philanthropiques qui sont efficaces pour favoriser les classes pauvres dans l'éducation.

" La faillite du libéralisme est que malheureusement les gens ne sont pas logés à la meme enseigne en matière de justice, tout simplement. "

Encore une fois la justice est un domaine qui est du ressort de l'état. Si il y a injustice c'est la faillite de l'état de droit et non du libéralisme dont cette dernière est une philosophie des libertés individuelles et des droits fondamentaux de chaque individu.

" Le capitalisme est une idéologie dépassée "

Il sera dépassé le jour où vous vivrez dans une société capitaliste de pénurie de bien de première nécessité société de pénurie qui a existé seulement là où le capitalisme fut interdit et remplacé par des idéologies étatistes.

Le commerce est l'activités la plus ancienne de l'humanité ( hormis la chasse ) et l'égoïsme individuel est dans la nature humaine. Vous êtes comme tout ces anticapitalistes qui parlent de sa fin et de son dépassement mais qui n'ont aucune proposition crédible comme alternative.

Vous croyez que le capitalisme et le libéralisme sont des idéologies alors qu'ils ne sont que des comportements ancrés dans la nature humaine. La liberté ne s'est jamais décrété elle est dans cette nature humaine. Il n'y a que les lois pour les supprimés qui sont décrétés.

D.J

Écrit par : D.J | 04/08/2014

"Oui les université sont les plus efficaces là où le privé peu investir librement et là ou l'accès aux uni ne sont pas gratuite où n'importe qui peut y entrer rendant ainsi l'enseignement médiocre"

C'est le propre de l'inégalité dans l'éducation. L'education étant devenue une prestation propre comme la médecine. Nous ne sommes plus sur un critère qualitatitif mais quantitatif. Ce qui est totalement différent. On ne peut parler d'efficacité dans le travail lorsque c'est les fonds alloués qui sont différents. Tout comme il est amusant de voir que l'Etude de la biologie des sols est une branche plus du tout enseignée mais qu'à l'inverse Veolia peut payer un professeur à une chair pour faire l'apologie de domaine qu'elle ne maitrise pas. Au contraire on va y enseigner tout ce qui a attrait au rendement mais pas à la sécurité des populations dans leur traitement de l'eau. L'envie de gagner plus dépasse la raison. Par conséquent oui c'est la faillite d'une idéologie du moment que l'on tombe dans tout ce que l'on ne voulait pas avoir comme conséquence. Mais dès lors que nous avons notre petit confort et que nous répétons sans réfléchir ben on arrive à des abérations ou l'on parle d'efficacité. Alors que la méthodologie fait toute la différence.

De plus si vous vous voulez parler de pénurie alors vivre ailleurs. Vous comprendrez que d'autre la vive pendant que d'autre profite. C'est comme les Hotels à l'ile maurice en période de sécheresse. Le peuple vit des coupure mais pas dans les hotels car le commerce avant tout. Faillite du système, les ressources vont à ceux qui ont plus les moyens malheueureusement.

Pénurie ? vous me faites rire. Lorsque l'on sait que chaque année on dépasse le stock de nourriture disponible sur terre et très tôt dans l'année c'est que forcément ca va manquer à quelqu'un d'autre. Le gaspillage, la spéculation sont des raisons essentielles traités constamment. Si vous préférez ne pas voir libre à vous.

"Le système scolaire américain n'est pas un seul et unique système. Il est vrai que les pauvres sont souvent pénalisé dans l'éducation. On pourrait débattre longtemps sur les divers causes de cette exclusion. Mais des expériences pour favoriser les classes pauvres dans l'éducation ou la formation existent et elles réussissent relativement bien. Comme le chèque éducation ou les divers fondations philanthropiques ou entreprises sociales qui existent un peu partout dans le pays."

C'est drôle de voir le discours rapporté par vos propos et celui des professionnelles. Il serait intéressant que vous fassiez une conférence. Vous aurez besoin de beaucoup de personnes par contre comme témoin de référence. Il y a beaucoup trop peu de personne qui en profite en réalité. Quant à la réussite des grande université c'est encore à voir. Beaucoup obtienne leur papier sans être vraiment passé par les bancs d'école. L'argent a également ce pouvoir là.

C'est définitivement un échec à tout point de vu.

Écrit par : plumenoire | 04/08/2014

" C'est le propre de l'inégalité dans l'éducation "

Là je parle d'études universitaires. La gratuité de ce type d'enseignement où il est facile d'y entrer est la porte ouverte à de l'enseignement médiocre et à la mise sur le carreau d'un nombre plus important de personnes qui n'avaient pas le niveau pour terminer leurs études.

" Pénurie ? vous me faites rire. Lorsque l'on sait que chaque année on dépasse le stock de nourriture disponible sur terre et très tôt dans l'année c'est que forcément ca va manquer à quelqu'un d'autre "

Les pénuries chroniques de biens de première nécessité et les famines n'existent pas dans les sociétés capitalistes et libérales mais dans les pays d'économie de type socialiste. La famine, les pénuries etc... ont des origines politiques des pays concernés. Planification de l'économie et l'agriculture et les gaspillages qui vont avec, la corruption des élites au pouvoir etc...

" C'est drôle de voir le discours rapporté par vos propos et celui des professionnelles. Il serait intéressant que vous fassiez une conférence. Vous aurez besoin de beaucoup de personnes par contre comme témoin de référence. Il y a beaucoup trop peu de personne qui en profite en réalité. Quant à la réussite des grande université c'est encore à voir. Beaucoup obtienne leur papier sans être vraiment passé par les bancs d'école. L'argent a également ce pouvoir là. "

Parce que vous ne connaissez quedal de la société américaine et de son fonctionnement. Tout y est expérimenté dans l'éducation comme dans la majeur partie de ce qui fait l'Amérique. C'est peut-être pas transposable en Europe mais en Amérique c'est un choix de société.

Quand aux réussites universitaires US que vous semblez douter; ce n'est pas négligeable du tout. Les américains ne décrochent pas chaque année des prix nobel scientifiques pas hasard. Ce n'est pas par hasard non plus que la silicon Valley est aux USA. Et ce n'est pas par hasard non plus que les USA font partie du trio de tête dans le monde en matière d'innovation. Ce n'est pas non plus un hasard que Microsoft et Apple sont américains.

D.J

Écrit par : D.J | 06/08/2014

"Là je parle d'études universitaires. La gratuité de ce type d'enseignement où il est facile d'y entrer est la porte ouverte à de l'enseignement médiocre et à la mise sur le carreau d'un nombre plus important de personnes qui n'avaient pas le niveau pour terminer leurs études."

Ce que j'aime avec vous c'est qu'il y a ce que vous dites et ce que laissez entendre. Lorsque l'on dit que les gens n'avaient pas le niveau, on met clairement la faute sur l'élève mais pas sur le système. les propos de la ministre de l'éducation disait que le problème ne vient pas du niveau mais tout simplment de l'ennui des jeunes a ne pas savoir ce qu'ils font. Je suis amusé de voir votre égo démesuré à tout savoir, avoir l'orgueuil de dire que LE PROBLEME c'est cela. Je reste plus à l'écoute d'un ministre (peut importe sa branche politique) plutot que quelqu'un qui se prend pour je ne sais pas et dont le super pouvoir et de répéter sans réfléchir et sans même savoir débattre.

"Les pénuries chroniques de biens de première nécessité et les famines n'existent pas dans les sociétés capitalistes et libérales mais dans les pays d'économie de type socialiste. La famine, les pénuries etc... ont des origines politiques des pays concernés. Planification de l'économie et l'agriculture et les gaspillages qui vont avec, la corruption des élites au pouvoir etc..."

Vous êtes hors sujet mais à un point vous n'avez pas compris. Je parle de la capacité naturel de mettre à disposition de la nourriture. Ce que la Terre produit. Ce est une question qui se pose chaque année puisque chaque année nous épuisons la ressource naturelle annuel. Parler qu'il n'y a pas de pénurie dans les pays développés, c'est mélanger le lard et le cochon. Tout le monde en conviendra que c est votre signature. Cela dit les techniques mise en place dans le monde entier dans les pays développés pour palier a des problèmes de pénuries fonctionnaient très bien mais elles ont été tout simplement arrêtée car le coût (toujours et encore le meme arguement) trop cher.

"Parce que vous ne connaissez quedal de la société américaine et de son fonctionnement. Tout y est expérimenté dans l'éducation comme dans la majeur partie de ce qui fait l'Amérique. C'est peut-être pas transposable en Europe mais en Amérique c'est un choix de société."

Lorsque j'ai des arguements digne de la récréation de 10h je pense qu'il faut pas que je m'abaisse au même vocabulaire. Ou alors on va répondre comme un adulte. La validité des prix NOBEL est une plaisanterie. La distinction du prix NOBEL de la paix est un exemple. Je vais vous dire une anecdote à ce propos qui qualifie bien cette récompense.

Savez-vous pourquoi il n'existe pas de prix Nobel en mathématique ? la raison est simple l'inventeur a surpris sa femme au lit avec un mathématicien. Anecdote bien connu dans le milieu. Après tout si vous prenez en exemple une récompense qui est digne d'un SOAP libre à vous. Les experts ce que vous n'êtes pas parlent de malheureusement d'un surplace géant en matière d'inventivité de la part des USA. On parle meme des feignants de la silicone Valley. L'exemple apple et microsoft sont juste la vague de génie qui ont travaillé dans leur coin. Et déjà entre les deux il y a eu des vols de brevet etc... Apple n'a rien innové depuis très longtemps. L'Ipod qui a tout relancé n'est pas une révolution (a part commercial) ce type de support existait depuis longtemps. C'est la marketing qui lui a fait le travail. Le design du produit. Mais innovation non. Microsoft est reconnu par tous les geeks comme étant une société qui fait un très mauvais système d'exploitation. Sauf que c'est utilisé par tout le monde car c'est le système par défaut. Les innovations américaines actuel sont des inventions très vieille qui ont dormi pendant longtemps dans des tiroirs. Se serait bien de lire science et vie un peu plus souvent avant de dire des inepties pareils.

Écrit par : plumenoire | 07/08/2014

@ Plumenoire,

" Ce que j'aime avec vous c'est qu'il y a ce que vous dites et ce que laissez entendre. Lorsque l'on dit que les gens n'avaient pas le niveau, on met clairement la faute sur l'élève mais pas sur le système. "

Une fois de plus vous m'accuser de mettre sur le dos des élèves leurs mauvaises éducations alors que ce n'est pas le cas. Relisez moi et arrêtez votre mauvaise foi. Quand je dit que la gratuité pour entrer en étude universitaire rend l'enseignement médiocre c'est bien le système mis en place par l'état qui est dénoncé celle de rendre l'accès aux Unis gratuitement. Je ne vois pas où je met la faute sur les élèves.

" Je parle de la capacité naturel de mettre à disposition de la nourriture. Ce que la Terre produit. Ce est une question qui se pose chaque année puisque chaque année nous épuisons la ressource naturelle annuel "

Je ne sais pas si vous êtes au courant mais dans les pays développés les surfaces agricoles on diminué mais pas les rendements. Nous produisons aujourd'hui tout autant voir plus avec moins de surfaces, moins d'agriculteurs pour une population toujours plus importantes. Avec votre logique on devrait tous souffrir de famine. Même Jean Ziegler admet que nous pourrions produire actuellement assez pour nourrir tout les êtres humains en rajoutant que se ne sont pas les surfaces cultivables qui manquent.

Pour l'innovation des américains,

Vous pouvez continuer à mettre en doute l'innovation américaine a part que on ne domine pas un marché en ne créant rien. Si l'Amérique produisait si peu de prix nobel vous en concluriez que c'est bien la preuve que le système scolaire et de formation en Amérique fabriquent bien un pays d'analphabètes et d'incultes.

Quand à prétendre que les innovations actuels sont de vielles trouvailles endormis dans des tiroirs et un peu tiré par les cheveux de votre part. Les USA sont parmi les dominateurs mondiaux en matière de dépôts et validations de brevets dit Triadiques dans le monde. On ne laisse pas dormir dans des tiroir pendant des années des brevets validés concernant des produits qui vont rapporter des millions voir des milliard de dollar une fois mis sur le marché. L'un des principaux moteurs du capitalisme réside justement dans l'innovation. C'est la production qui crée la demande et non le contraire. Pour que les gens puissent consommer des téléphones portable faut déjà commencer par les inventer et les proposer au futurs consommateurs. Le capitalisme est aussi simple que ça.

Maintenant j'ai pris comme exemple Microsoft ou Apple parce qu'il incarne l'esprit d'entreprise qui fait de l'Amérique sa puissance actuelle. Mais les USA n'innovent pas qu'en informatique mais dans d'autres domaine scientifiques comme la médecine, la Pharma, la physique, les bio-technologies etc...

" L'Ipod qui a tout relancé n'est pas une révolution (a part commercial) ce type de support existait depuis longtemps. C'est la marketing qui lui a fait le travail. Le design du produit. Mais innovation non. "

A part que la première à tablette tactile fut crée par Apple. Mais bon passons vu que pour vous même inventer un nouveau type de produit n'est même pas de l'innovation. Vous m'auriez répondu quoi à la même époque pour le transistor, la pilule contraceptive ou la naissance des premières connexions entre ordinateurs qui donna naissance à internet en 1969 tout cela nés aux USA? Que ça dormait depuis des décennies dans les tiroirs. que je ferais mieux de lire Science et vie? Faudra trouver mieux

Je croit que vous baignez dans la mauvaise foi la même qui va chercher des faillite du libéralisme dans les endettements publiques ou dans le travers de la justice dont cette dernière est en main de l'état. Et qui me sort les feignants de la silicon Valley pour m'expliquer que les USA innovent pas grand chose.

D.J

Écrit par : D.J | 08/08/2014

"Quand je dit que la gratuité pour entrer en étude universitaire rend l'enseignement médiocre c'est bien le système mis en place par l'état qui est dénoncé celle de rendre l'accès aux Unis gratuitement."

En fait c'est la gratuité le problème!

"Je ne sais pas si vous êtes au courant mais dans les pays développés les surfaces agricoles on diminué mais pas les rendements. Nous produisons aujourd'hui tout autant voir plus avec moins de surfaces, moins d'agriculteurs pour une population toujours plus importantes. Avec votre logique on devrait tous souffrir de famine. Même Jean Ziegler admet que nous pourrions produire actuellement assez pour nourrir tout les êtres humains en rajoutant que se ne sont pas les surfaces cultivables qui manquent. "

C'est pas en citant jean ziegler que vous allez me convaincre. Si je le rencontrai à nouveau aujourd'hui, lui comprendrait exactement de quoi je parle. Vous non. De toute manière il y a gaspillage des sociétés dites évoluées.

"Quand à prétendre que les innovations actuels sont de vielles trouvailles endormis dans des tiroirs et un peu tiré par les cheveux de votre part. "

Je ne prétends rien, ma génération qui a grandi avec l'informatique connait très bien les innovations techonologiques. Vous ne connaissez pas la légende des fainéants de la silicone valley. je ne vous expliquerai pas il ya "science et vie" qui peut vous l'expliquer. Lorsque vous parler de culture de chez microsoft et apple. Je vous rappelle que cela n'a rien à voir avec une culture d'entreprise. C'était tout simplement des étudiants qui testaient quelques choses dans leur garage.

"Vous pouvez continuer à mettre en doute l'innovation américaine a part que on ne domine pas un marché en ne créant rien. Si l'Amérique produisait si peu de prix nobel vous en concluriez que c'est bien la preuve que le système scolaire et de formation en Amérique fabriquent bien un pays d'analphabètes et d'incultes."

C'est pas le prix ou l'on récompense n'importe qui ? La Paix notamment. Il n'y a pas de prix de mathématiques et d'informatique. Le seul intérêt est purement financier. Si pour vous cette masquerade compte libre à vous.


"A part que la première à tablette tactile fut crée par Apple."

La plus grosse abération et déclaration que j'ai jamais entendu. Là vous démontrer toutes votre connaissance, c'est à dire le néant, sur le sujet. Ce n'est pas Apple qui a fait la première tablette tactile arrêter de dire des bêtises. Samsung était sur le coup avant. Apple a fait un essai après eux qui a été peu concluant. Viennent ensuite des marques classiques ARCHOS notamment etc.

Nous avons fait un grand pas D.J. vous êtes arrivés à un point ou vous aller à l'opposition de déclaration faites par des scientifique et des articles à ce propos. Je ne suis pas étonné, des gens ont bien soutenu que la Terre était plate même après les preuves apportées. Vous avez choisis la catégorie à laquelle vous appartenez. Oui il est pas trop tard pour s'acheter des yeux pour lire aussi.

Écrit par : plumenoire | 11/08/2014

" C'est pas en citant jean ziegler que vous allez me convaincre. Si je le rencontrai à nouveau aujourd'hui, lui comprendrait exactement de quoi je parle. Vous non. De toute manière il y a gaspillage des sociétés dites évoluées. "

J'ai cité Ziegler parc que même lui il le dit. Et c'est un fait qu'aujourd'hui en agriculture nous produisons plus avec moins de surface et moins d'exploitations. Le capitalisme c'est aussi faire du profit en diminuant ses charges d'exploitations. Comme faire des économies d'énergie, de matières premières construire toujours plus petit donc avec moins de matières première, ou des voitures plus économiques etc... etc... etc...

" Je ne prétends rien, ma génération qui a grandi avec l'informatique connait très bien les innovations technologiques. Vous ne connaissez pas la légende des fainéants de la silicone valley. "

Moi je ne connais pas la Silicon Valey sur des légendes mais sur des faits. Comme le fait qu'elle attire parmi chez elle les meilleurs étudiants de la planète. Que l'on doit à la Silicon Valley la majeur partie de ce que l'on utilise en informatique actuellement. Et ça répond à votre intervention sur les tablettes tactiles, Certes vous avez raison ce n'est pas Apple mais c'est ni Samsung. le concept est justement né d'une entreprise US et son concept tablette tactile grand publique est né à la Silicon Valley d'une entreprise US et produit par la suite par Samsung.

" Lorsque vous parler de culture de chez microsoft et apple. Je vous rappelle que cela n'a rien à voir avec une culture d'entreprise. C'était tout simplement des étudiants qui testaient quelques choses dans leur garage "

Parce que d'après vous Bill Gates et Steeve Jobs ont simplement fait fortune en bidouillant des appareils électronique en restant toute leur vie dans un garage? Oui ces gens là incarnent bien l'esprit américain de l'entreprise. C'est esprit qui est de faire fortune en partant de pas grand chose. Et c'est même vous qui venez de me le confirmer qu'il s'agissait bien de simples étudients qui testaient à leur début des trucs dans un garage.

" C'est pas le prix ou l'on récompense n'importe qui ? La Paix notamment. Il n'y a pas de prix de mathématiques et d'informatique. Le seul intérêt est purement financier. Si pour vous cette mascarade compte libre à vous. "

Déjà un le prix nobel de la Paix n'a rien à voir avec les autres lauréats. C'est un lauréat annexe qui ce décide par un comité à Oslo contrairement aux autres qui sont suèdois. Maintenant libre à vous de remettre en cause les travaux scientifiques qui permettent de décrocher ces lauréats. Allez dire à ceux qui ont découvert le boson de Higgs que leur lauréat c'est de la mascarade et leur découverte avec et que c'était juste pour le fric.

" Je ne suis pas étonné, des gens ont bien soutenu que la Terre était plate même après les preuves apportées. Vous avez choisis la catégorie à laquelle vous appartenez. "

En attendant ce n'est pas moi mais vous qui croit que les sur-endettements publiques sont des faillites libérales. Faut vraiment être doué. Même ceux qui croient que le Terre est plate n'iraient pas jusqu'à croire à de tel inepties. Il voudra aussi arrêter d'écouter votre guru Grosjean qui passe son temps à dire tout est n'importe quoi.

D.J

Écrit par : D.J | 11/08/2014

"J'ai cité Ziegler parc que même lui il le dit. Et c'est un fait qu'aujourd'hui en agriculture nous produisons plus avec moins de surface et moins d'exploitations. Le capitalisme c'est aussi faire du profit en diminuant ses charges d'exploitations. Comme faire des économies d'énergie, de matières premières construire toujours plus petit donc avec moins de matières première, ou des voitures plus économiques etc... etc... etc..."

Laissez définitivement tombé vous n'avez pas du tout compris de quoi je parlais et vous ne comprendrez jamais.

"Moi je ne connais pas la Silicon Valey sur des légendes mais sur des faits. Comme le fait qu'elle attire parmi chez elle les meilleurs étudiants de la planète. Que l'on doit à la Silicon Valley la majeur partie de ce que l'on utilise en informatique actuellement. Et ça répond à votre intervention sur les tablettes tactiles, Certes vous avez raison ce n'est pas Apple mais c'est ni Samsung. le concept est justement né d'une entreprise US et son concept tablette tactile grand publique est né à la Silicon Valley d'une entreprise US et produit par la suite par Samsung."

Ben vous la connaissez mal dans les faits. Vous ne vous rendez pas compte du nombre de brevet pas exploités. Raison commercial en premier. Dans tous les cas vous vous êtes discrédité totalement. Toute continuation serait veine et inutile. Vous ne connaissez pas assez l'histoire de toute cette aventure. Jobs et Gates on agit comme bons nombres de personnes qui bricolent dans leur cave. Le problème pour quelqu'un qui ne voit que le profit et qui croit dans le mythe "de la culture de l'entreprise" il est impossible d'élever le niveau. Par la suite ces boites sont devenus ce qu'elles sont.

Vous pouvez dire que je dis n'importe quoi mais votre aveuglement continue a vous jouer des tours et à confondre memes des choses simples. Je ne pense que pas qu'il soit de mise que je m'égosille encore avec vous. Les plus grands experts, c'est à dire pas vous, parlent justement de la mutation et la faillite en cours. D'autant plus que mon travail actuel me le prouve tous les jours. Mais je pense que vous en savez plus avec vos pots de peintures.

Écrit par : plumenoire | 12/08/2014

Les commentaires sont fermés.