20/11/2014

Genève découvre la démocratie

La démocratie ce n'est pas que le pouvoir de la votation c'est aussi un droit de grève et c'est tant mieux. C'est ce qui nous différencie des dictarures (gauche ou droite) qui l'interdise. Par contre il est assez intéressant de remarquer qu'en fait, beaucoup de gens sont contre. Les conditions générales de la démocratie ne sont pas aussi limpides pour tous le monde. En constatera que les libéraux sont très hostile à cela, ce qui les rapproches plus des dictatures de gauche et de droite que moi-même. Un jour ils enleveront leur masque et assumeront ce qui sont mais ce n'est pas pour aujourd'hui.

Aujourd'hui on va se pencher sur ce problème : Les TPG allons voir la registre du commerce

 

Réf.But, Observations
1 But: dans le cadre d'un contrat de prestations conclu avec l'Etat, mettre à la disposition de la population du canton de Genève un réseau de communications, exploitées régulièrement, pour le transport des voyageurs et pratiquer une politique tarifaire incitative.

Donc pour le but on repassera, le but n'est pas atteint.

Maintenant les responsables :

 

Membres et Personnes ayant qualité pour signer
Nom et Prénoms, Origine, Domicile Fonctions Mode de Signature
Frei Anita, de Nuglar-St. Pantaleon, à Genève adm. présidente signature collective à 2
Clivaz Christophe, de Randogne, à Collonge-Bellerive adm. vice-président signature collective à 2
Allenbach Jean-Marc, de Cologny, à Genève adm. sans signature
Amaudruz Céline, de Lutry, à Puplinge adm. sans signature
Bertschy Michel, de Fribourg, à Genève adm. sans signature
Bruynooghe Marie-Paule, de Meyrin, à Genève adm. sans signature
Cerutti Thierry, de Sierre, à Vernier adm. sans signature
De Boccard Philippe, de Genève, à Chêne-Bougeries adm. sans signature
Francey Etienne, de Montagny (FR), à Genève adm. sans signature
Gaud Bernard, de Genève, à Chevrier, F adm. sans signature
Goehring Marcel, de Turbenthal, à Genève adm. sans signature
Grasset Eric, de Genève, à Genève adm. sans signature
Luscher Maja, de Holziken, à Vernier adm. sans signature
Meyer Philippe, de Genève, à Chêne-Bourg adm. sans signature
Rasolo Daniel, de Genève, à Genève adm. sans signature
Schaedler Philippe, de Genève, à Genève adm. sans signature
Sottas François, de Genève, à Genève adm. sans signature
Ziegler Marco, de Genève, à Genève adm. sans signature
PricewaterhouseCoopers SA (CH-660-1784998-4), succursale à Genève organe de révision  
Stucki Christoph Friedrich, de Thalwil, à Genève directeur général signature collective à 2
Forestier Eric, Laurent, de France, à Annecy-le-Vieux, F directeur signature collective à 2
Ganty Pascal, René, de Lutry, à Genève directeur signature collective à 2
Gruaz Pierre-Yves, de L'Isle, à La Tour-de-Peilz directeur signature collective à 2
Meyer Guillaume Sébastien Laurent, de Bettwil, à Cusy, F directeur signature collective à 2
Vincent Benjamin, de France, à Annecy, F directeur signature collective à 2
Wäfler Martin, de Frutigen, à Vernier directeur signature collective à 2
Wagenknecht Thierry, Georges, de Vevey, à Vernier directeur signature collective à 2

16 administrateurs, 6 directeurs et un directeur général. Question masse salariale de cadres c'est énorme pour un canton. Sur ce point on pourrait dire que Dominique Jordan a raison trop de fonctionnaires. Et d'ailleurs ils seraient intéressant de savoir combien sont payés les administrateurs.

 

Enfin, je vous rappelle juste une chose que tous le monde a oublié et qui pèse lourd c'est ceci

"Les députés sont en effet rémunérés à l’heure grâce à des jetons de présence. Jusqu’à présent, ces indemnités n’étaient pas imposées mais elles le seront dès 2014. De plus, pour revaloriser leur fonction et s’ajuster au coût de la vie, les députés ont récemment voté une augmentation de 25%. Les jetons de présence restent à 110 francs de l’heure pour les séances de commission et 160 francs pour les séances plénières. L’augmentation touchera seulement la part qui leur revient directement "

 

Maintenant réflechissez quand on parle de licenciement, de coupe budgétaire. Et n'avons nous pas des libéraux en administrateur ? lorsque des employers sont incompétant on fait ce qu'il faut non ? ben il semblerait que les genevois ne savent ps ce qu'il se passe, se plaigne et veulent tous privatiser. Faites-le... j'ai vécu dans deuxpays aux transports privatisés. Ca ne fonctionne pas.

La question n'est pas de privatiser au final mais de mettre un service qui fonctionne et surtout arrêter d'avoir autant de personne dans un conseil d'administration, ca vire à la blague!


 http://www.ville-geneve.ch/index.php?id=16358&id_deta...

 

 

 

17:11 Publié dans Genève | Tags : tpg, grève, députés | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook

Commentaires

" En constatera que les libéraux sont très hostile à cela, ce qui les rapproches plus des dictatures "

Juste pour vous informer qu'en France c'est le libéral Frédérique Bastiat le premier qui demanda que l'on reconnaisse le droit de grève.

C'est également le libéral Emile Ollivier qui en 1864 convainquit l'empereur Napoléon III d'abolir le délit de coalition ( c'est à dire d'abolir l'interdiction faite aux ouvriers de se regrouper pour défendre leurs intérêts ). C'est le libéral Pierre Waldeck qui en 1884 au début de la troisième république fit voter la loi attribuant aux syndicats la personnalité civile.

Les libéraux ne sont pas contre le principe de faire la grève. Ils dénoncent surtout que des employés des monopoles publiques prennent les citoyens en otage et cela pour préserver des privilèges ( leur monopole entre autres ) payé par nos impôts.

D.J

Écrit par : D.J | 20/11/2014

bonjour monsieur Jordan,

Qu'il est agréable de vous citer une fois, et de bonne fois, pour que vous réagissiez sur autre chose.

Dans le film "le maitre d'école" avec Coluche il y a un passage très intéressant. C'est celui ou Coluche veut bien faire l'école aux enfants alors que tous les autres profs (à juste titre dans le film) sont en grève puisque les malades n'ont pas été remplacés. Et Roland Giraud de lui dire " mais tu ne peux pas, tu es syndiqué" et Coluche de lui répondre "syndiqué oui syndiqué mais ca n'empêche pas d'être intelligent"

Tout ca pour vous dire que l'intelligence est propre à l'individu plutot qu'une masse. Et si quelques personnes étaient pour cela ne signifie pas non plus que la masse libéral est pour, surtout en ce moment en 2014. John Stuart Mills aurait aussi bien changé aujourd'hui par rapport à la réalité. Meme Keyns, libéral, ne suit pas du tout la même logique que tous les autres. Le libéralisme a subit, tout comme l'anarchie, l'influence de plusieurs courant de pensée. Il y a bien des anarchistes de droites.

A l'heure d'aujourd'hui les volontés de redefinir les droits de grèves sont des volontés de libéraux (gauche et droite).

Je trouve dommage que vous n'avez pas rebondi sur le nombre de fonctionnaires en place au TPG...à l'augmentation de ces meme députés qui gagnent très bien leur vie. Pour une fois que votre discours prend tout son sens ben vous l'avez tout simplement loupé et avez préférez citer des exemples du passé, devenu anachronique.

Écrit par : plumenoire | 24/11/2014

Les commentaires sont fermés.