26/11/2014

Si tu es noir aux USA, tu as plus de chance avec le ku klux klan qu'avec la police

Voilà une phrase qui se sera relevée comme anti-américaine et pourtant c'est la blague qu'à sorti la marionnette de Barack Obama hier soir aux "guignols de l'info" suite à la relaxe du policier qui a tiré sur ce Michael Brown. Cette phrase fait rire contenu du fait que le Ku Klux Klan vient juste d'émettre l'envie d'ouvrir son cercle, aux homosexuels et aux personnes de couleur. Ce qui ne cache pas une réalité si on regarde l'ensemble des émeutes qu'il y a eu aux USA.

 

- 11/17 août 1965: Watts - Los Angeles

L'arrestation par des policiers blancs d'un jeune Noir, Marquette Frye, lors d'un contrôle routier suivi d'une altercation avec des proches, déclenche une révolte dans le ghetto de Watts, à Los Angeles.

Pendant six jours, ce quartier déshérité se transforme en zone de guerre où les Gardes nationaux patrouillent en jeeps, armés de mitraillettes, et où le couvre-feu est imposé. Le bilan est lourd:

34 morts, de nombreux blessés, 4.000 arrestations, et des dégâts dépassant les 40 millions de dollars.

 

12/17 juil 1967: Newark - New Jersey

Une altercation entre deux policiers blancs et un chauffeur de taxi noir donne le coup d'envoi de l'insurrection du ghetto de Newark. Cinq jours durant, les émeutiers mettent le quartier à sac sur fond de misère exacerbée par la chaleur. Les violences font 26 morts et 1.500 blessés.

23/28 juil 1967: Détroit - Michigan

Des émeutes éclatent à Detroit à la suite d'une intervention policière dans la 12e rue, majoritairement noire. Armée et Garde nationale sont déployées. Les affrontements font 43 morts et plus de 2.000 blessés. Les troubles s'étendent dans plusieurs Etats dont l'Illinois, la Caroline du Nord, le Tennessee et le Maryland. En 1967, 83 personnes sont mortes dans des violences raciales survenues dans quelque 128 villes.

 

4/11 avr 1968:

A la suite de l'assassinat du pasteur Martin Luther King à Memphis (Tennessee) le 4 avril, la violence éclate dans 125 villes faisant au moins 46 morts et quelque 2.600 blessés. A Washington - ville alors aux deux-tiers noire - des incendies sont allumés et les pillages commencent. Le lendemain, les troubles gagnent les quartiers commerçants du centre, jusqu'à 500 mètres de la Maison Blanche. Le président Lyndon B. Johnson fait appel à la 82ème aéroportée, division d'élite de l'Armée américaine. L'armée intervient également dans plusieurs villes comme Chicago, Boston, Newark, Cincinnati...

 

 

17/20 mai 1980: Liberty City - Miami

Trois jours d'émeutes font 18 morts et plus de 400 blessés dans le quartier noir de Liberty City à Miami (Floride). Les violences ont éclaté après l'acquittement à Tampa de quatre policiers blancs poursuivis pour avoir battu à mort un motocycliste noir qui avait brûlé un feu rouge.

 

30 avr/1er mai 1992: Los Angeles

L'acquittement de quatre policiers blancs qui avaient abattu un automobiliste noir, Rodney King, le 3 mars 1991, enflamme la mégalopole. Les violences se propagent à San Francisco, Las Vegas, Atlanta et New York et font 59 morts et 2.328 blessés.

 

9 avr 2001: Cincinnato - Ohio

Un jeune Noir de 19 ans, Timothy Thomas, est tué à Cincinnati par un policier blanc au cours d'une poursuite. S'ensuivent quatre jours de violences au cours desquels 70 personnes sont blessées. Le calme revient après l'instauration de l'état d'urgence et d'un couvre-feu. Timothy Thomas, qui n'était pas armé, a été le 15e Noir tué à Cincinnati par la police depuis 1995.

 

9/19 août 2014: Ferguson - Missouri

La mort d'un jeune Noir de 18 ans, Michael Brown, tué par balles par un policier blanc, provoque dix jours de violentes émeutes entre la population noire et des forces de l'ordre usant de fusils d'assaut et de véhicules blindés. Deux enquêtes fédérales sont ouvertes.

Le 24 novembre, nouvelles émeutes à Ferguson après l'annonce de l'abandon des poursuites contre le policier.

 http://www.20minutes.fr/monde/1487775-20141125-ferguson-h...

http://info.arte.tv/fr/les-principales-emeutes-raciales-a...

 

En conclusion, il y a un réel problème. On peut faire un pseudo bilan avec les chiffres mais ceux-ci ne reflètent la totalité. Nous n'avons pas tous les chiffres de toutes les villes mais nous avons pris ce que nous avons et ceci est déjà pas mal :

Nombre de morts : 266 morts / Nombre de blessés :  6'898

En définitive, ce billet n'a rien d'anti-américain, puiqu'il relate l'Histoire moi-même américaine et à la non volonté de vouloir changer cela. Le ping pong républicain et démocrate ne changera rien en soi, Barack Obama étant une marionnette. Soulignons quand même que les noirs ont d'abord été plutot pro-républicain "Les premiers membres afro-américains du Congrès des États-Unis ont été élus sous l'étiquette Républicaine en novembre 1868. Il a fallu attendre 1934 pour que le parti démocrate ait ses premiers candidats noirs" http://fr.wikipedia.org/wiki/Parti_r%C3%A9publicain_(%C3%...)

Nous vivons dans l'époque des extrêmistes de droite incapables, d'évoluer et surtout d'assumer leur position. Il n'y a qu'à voir l'artice de ce jour du 20 minutes. Ces enfants sont la responsabilité de leur parent, qui pauvre dans l'esprit et dans l'éducation http://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/29743189

Aujourd'hui je suis presque entrain de me demander : mais ou est BHL pour qu'on fasse quelque chose.

 

 

Commentaires

" Si tu es noir aux USA, tu as plus de chance avec le ku klux klan qu'avec la police "

Aux USA 93% des noirs qui sont tués le sont par d'autres noirs. Elle est aussi là la réalité.

http://www.dreuz.info/2014/11/aux-usa-93-des-noirs-sont-tues-par-des-noirs-ca-ne-vous-declenche-pas-une-larme-mme-taubira/

D.J

Écrit par : D.J | 26/11/2014

"Aux USA 93% des noirs qui sont tués le sont par d'autres noirs. Elle est aussi là la réalité."

Donner foi au répugnant site de désinformation DREUZ est équivalent à donner foi à tous les discours antisémites de la pire espèce.

Écrit par : Daniel | 30/11/2014

Selon le journal Le MONDE il semblerait que DREUZ soit un journal extrêmiste et il y a beaucoup, sur la TDG des sympathisant extême droite qui ne s'assument pas. Ce qui est pire. Enfin, ils ont droit à la parole malgré pour le prouver et c'est le cas là.

Cela dit ce chiffre serait explicable tout simplement par un chose. La criminalité est plus présente dans les communautés les plus pauvres. Mais le déplacement des noirs aux bords des cotes laisse penser plein de choses.

Écrit par : Plumenoire | 09/12/2014

@ Daniel,

Dreuz.info ne fait que de reprendre les chiffres du ministère de la justice américaine. Fallait cliquer sur le lien en orange en haut de l'article en question. Bref je vous le met ci-dessous.

http://www.bjs.gov/content/pub/pdf/htus8008.pdf

@ Plumenoire,

" Selon le journal Le MONDE il semblerait que DREUZ soit un journal extrêmiste "

Le monde qualifie Dreuz.info comme étant un site d'extrême droite. Ce qui est contradictoire avec la ligne directrice du site. Les extrémistes de droite sont généralement antisémites, antisionistes, antiaméricains, antilibérales. Ce que n'est pas le cas de Dreuz.info.

Je conçois que ce site est islamophobe et qu'il pousse des fois le bouchon un peu trop loin contre l'islam et les musulmans. Mais être islamophobe ne suffit pas pour être d'extrême droite. L'islamophobie n'est pas né avec la naissance des partis d'extrême droite. L'islamophobie existait déjà à l'époque des croisades.

D.J

Écrit par : D.J | 10/12/2014

Et c'est ainsi qu'un parti comme le FN n'est plus d'extrème droite parce que Marine préfère ne pas assumer et que des juifs même vote eux...
La généralité ne démontre pas la règle. Pour ma part je n'ai meme pas vu qu'il était islamophobe puisque cette tendance est redevenu à la mode. De toute manière être en guerre contre un ensemble de population que l'on connait pas et avec des pratiques différentes est, par définition extrémiste. Après y a ceux qui assume et ceux qui assume pas. Au moins celui qui assume à le mérite et le fond de culotte qui va avec, ce qui n'est malheureusement pas le cas de tout le monde.
J'ai pensé à vous hier en écoutant "rage against the machine". Un groupe antiaméricain si on ne sait pas qu'il est américain. Faux juste anti-impérialiste. Votre simplification, surtout à mon égard, d'anti-américain, tombre une fois de plus dans l'obsoléance programmé de la radicalisation des idées et des préjugés que l'on se fait sans essayer de comprendre.

Écrit par : plumenoire | 11/12/2014

Les commentaires sont fermés.