19/11/2017

USA : la loi du domino

On peut y voir du déterminisme dans la chute des dominos. La première cause étant le premier domino qui tombe, son influence va jusqu'au dernier et c'est un peu le cas avec les derniers événements.

Dans un précédent billet je parlais de l'immobilisme de certain ne pas voir qu'un problème est train de prendre le dessus aux USA. Les scandales sur des bavures de policiers est aujourd'hui un fait avéré. On ne peut plus fermer les yeux. D'autant plus que chaque bavure amène son lot de victimes également  coté policier. Il est urgent, de mon point de vue de faire quelque chose au lieu de minimiser et de s'enfermer dans un traditionnel immobilisme. Thomas Jakscon chef de la police, à lui eu le sens du devoir et d'assumer sa position. Son geste ne résoud rien mais permet de prendre acte que la situation est déclicate.

Dans l'immobilisme, aux USA on peut le remarquer. Le jeu des chaises musicales d'un président à l'autre ne jouit pas d'un grand écart. Prenons par exemple l'actuelle, ou ex cheffe de la DEA. Elle a travaillé sous deux présidents. Bush et Obama. Depuis le départ de l'accession au poste suprême de ce dernier, j'avais déclaré qu'il ne pourra pas être meilleur que Bush tant son administration sent encore l'odeur du précédent.

La raison de la démission de la cheffe de la DEA, fournit à juste titre un blanchiment de DSK.

"Son agence a été fortement critiquée après la publication en mars d'un rapport de l'inspecteur général du ministère de la Justice qui a révélé que certains agents de la DEA recevaient des prostituées, de l'argent, des armes et d'onéreux cadeaux des cartels de la drogue lorsqu'ils menaient des enquêtes à l'étranger."

http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Orgies-de-la-DEA-...

Sa vision sur la légalisation de la marijuana n'était en accord avec le président dira-t-on. La vérité est que ses propres agents l'ont poussé à démissionner. Car comment être crédible à la tête d'unité si célèbre et d'avoir des casseroles comme DSK. Incompatible dans la première puissance du monde. Je dirai non, plus aujourd'hui.

Les USA collectionnent ces problèmes. Entre des données sensibles perdus et de l'argent qui s'envole tout seule (9000 milliard rien que ça) je crois que le problème c'est que les terroristes sont devenus malheureusement plus sérieux dans leur travail. Et malheureusement ce n'est pas fini, à cause de personnes qui préfèrent regarder dans le passé quand vers le futur. Vive les conservateurs de l'immobilisme !

http://www.liberation.fr/monde/2015/04/22/entachee-par-un...

 


 

Les commentaires sont fermés.