09/06/2015

Les libéraux veulent continuer à se faire de l'argent sur le dos des plus défavorisés!

Les prochaines votations sur le logement à Genève nous démontre une fois de plus la vision du parti libéral, les arrangements et la politique de petits copains. Sans compter qu'avec cette loi les libéraux ont définitivement rejoind les socialistes dans l'immobilisme!

Reprenons un article de la TDG :

"1. La loi actuelle

La situation actuelle est des plus obscures. La LDTR étant complexe, sa lecture génère des interprétations abracadabrantes. Pour les milieux immobiliers comme pour ses adversaires, la conversion de bureaux en logements implique un contrôle des loyers. La pièce louée ne doit pas dépasser 3405 par an, soit un loyer mensuel de 1135 francs pour un quatre-pièces. «Ces loyers, trop bas, ne permettent pas de rentabiliser le coût des travaux et, du coup, personne ne transforme», relève Cyril Aellen, président de la Chambre genevoise immobilière. «Les propriétaires sont trop gourmands», rétorquent en substance les opposants, qui relèvent que des dérogations sont possibles si nécessaires. «Et le contrôle ne dure que trois ans», précise Dov Gabbaï, avocat à l’Asloca.

La droite veut supprimer une disposition qu’elle a en fait introduite en 1993. Et qui, à la suite d’une étrange lecture, a eu pour effet d’introduire une notion de temporalité. Car les propriétaires veulent se donner la possibilité de reconvertir en bureaux les logements transformés. Ils doivent alors rentabiliser le coût des travaux dans une durée limitée. Combien? Dix ans selon les uns, vingt selon les autres. Les interprétations divergent, basées sur des cas anciens."

7 juin 2015 http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/geneve-veutelle-h...

Donc les loyers seraient trop peu élevé pour faire les travaux ? pourtant tous les genevois connaissent le montant du loyer de feu notre ex-ministre Mark Muller. Pour un 7 pièces, il était aux alentours de 1'800.--. Rappellons que ce monsieur a démissionné pour d'autres raisons. Et qu'il a le bilan le plus pauvre de l'histoire du canton en matière de construction d'habitat. Et il parait que le prix de son loyer est tout à fait normal. Oui on nous prends pour des cons!!!

La transformation est tout à fait possible mais elle oblige les gens à être controlé. Dans un monde de bisounours, je préfererai ne pas à avoir à controler, car on travaille avec des gens responsables. Sauf qu'en politique ce n'est pas le cas. Pire que ça. Au lieu de faciliter la conversion on préfère voter une loi...ce qui va à l'encontre même du libéralisme. L'arguement d'être contre l'Etat est compréhensible, car je suis du même avis. Sauf qu'il ne faut pas se leurrer, les hommes politiques se comportent comme des adolescents. Nous sommes toujours coincés entre, gauche bobo et droite bobard!

Le"grand phare", selon Géo,  je persiste et signe sur la faillite des partis traditionnels. Autant cette appellation, que j'ai décidé de garder, est sarcastique autant mes prévisions transforme le sarcasme en réalité. En 2015 voter à droite n'est plus la meilleurs solution. En 2015 il faut être pragmatique et surtout ne pas se fier aux fans politiques devenus aussi extrêmistes que certains fans de sport.

Les commentaires sont fermés.