23/06/2015

Parlons des Tattes sans censure!

Oui sans censure! Monsieur Thevoz, socialiste, nous a démontré en quelques lignes, une position, des commentaires puis une censure. Pourquoi ?

La raison est peut être extrèment simple. Et je vais peut etre, cette fois me faire traiter de facho ou de mec de droite. (je vous avais dit que je ne suis ni l'un ni l'autre).

Bien que je sois totalement pour la protection des migrants, ces événements ne sont malheureusement pas judicieux. Il faut savoir déjà que par le passé il y a déjà eu plusieurs rocade de ce type. Cela se terminait par la fermeture de la PC dès que possible. J'ai écouté l'interview sur leman bleu de la directrice de STOP bunker. Cette dernière a fait le lit de l'extrème droite en l'espace de 5 min. Mais le plus choquant c'est comment ? en donnant de mauvaises informations. Comme quoi on peut être en dessous de tout à droite comme à gauche.

 

Cette dame, forte de ses intentions, ce qui est bien, a malheureusement dit n'importe quoi. "il faut sortir les permis B et C mais pas les déboutés". Je ne pense pas qu'elle soit au courant qu'il n'y pas de permis B et C. Ou si il y en a, c'est très peu puisque le but est que justement ils sortent de ces logements car il ne bénéficie plus de l'AMIG mais de l'ASOC. De plus, dire qu'il faut mettre ces gens dans des appartements de l'Hospice, il faudra me dire lesquels. La situation en matière d'appartement est général à Genève pour tous le monde!

La vrai raison de la présence de débouté depuis très longtemps est la cause d'une volonté saisse de dégouter et d'espérer que les gens rentrent chez eux, ce qui a complètement échoué. Les lois en vigeur n'ont pas été respecté et entre temps on a voté des lois proposées par l'UDC complètement inutiles, si on avait déjà mis en application les lois en place. Au lieu de cela, on a laissé les choses courir, on n'a pas dénoncé ce type de problème, que j'ai déjà dénoncé. Le résultat c'est que plus de 10 ans plus tard, le problème saute à la gueule de tous le monde et chacun tire la couverture vers soi!

Au lieu d'essayer de dialoguer avec les différentes institutions et d'aller dans le sens de résoudre ce vieux problème on a juste soufflé sur les braises. Que dire de Maudet qui n'ose pas faire de renvoi ?

C'est ainsi qu'aujourd'hui les étrangers d'hier, devenu Suisse entre temps, dont les parents étaient traités comme des chiens, (allusion au panneau "interdit aux chiens et aux italiens") qui aujourd'hui trouvent qu'il y a trop d'étrangers en Suisse.

En conclusion, quand je regarde cette situation, nous avons que des gens pour nous mettre les batons dans les roues. D'un coté certain diront que c'est les socialistes, et les autres diront que c'est la faute des autres. Vous connaissez, cet éternel, c'est pas moi c'est l'autre! Alors qu'en fait, qu'on se le dise, c'est la faute à tous le monde!

17/06/2015

La guerre contre la drogue un échec américain qui a couté plus de 1000 milliards de dollars

 

 

La guerre contre la drogue, une histoire pas si claire, et qui a ses raisons. Comme un pays comme les USA est passé d’une législation libre, ou toutes les drogues étaient permises à un Etat puritain anti-drogue. Tout simplement par la propagande et par intérêt économique.

 

L’intérêt économique est un peu comme la raison d’Etat, elle prime sur tout ce qu’il y a. A l’époque ou la consommation de l’opium était permise, les plus grands consommateurs étaient les chinois. Immigré aux USA et leur facilité à multiplier leur commerce, ils commencèrent à faire peur aux américains, qui déjà à cette époque avait peur pour leur place de travail. Dès lors, on ne pouvait pas viser directement l’arrestation de chinois, cela aurait été impensable. Alors on a décidé de porter un coup sur la communauté chinoise en interdisant l’opium.

 

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. La cocaïne était plutôt utilisée par les blancs mais les noirs s’y sont mis. On a pu entendre toute sorte de message à l’époque. Genre que les noirs pouvaient travailler 24h sur 24, que les balles ne leur faisaient rien quand on leur tirer dessus. Et hop rebelote on interdit. Ce travail là se fera aussi avec les mexicains et la marijuana, le tout cachant des intérêts économique.

Le pire c’est toute la propagande qui s’est accompagnée. On dénigre les gens, on les fait passer pour des ennemis. Si l’on compare à l’époque au 19ème siècle, le drogué recevait de la compassion par son entourage. On ne le réprimait pas. On le voyait comme une victime. Depuis Nixon, on le voit comme un criminel.

 

De Nixon en passant par Reagan, Bush père, et Bill Clinton, tous ont fait campagne sur la drogue. Et pour quel résultat : 1000 milliard de dollars pour aucun résultat. Enfin, je ne dirai pas qu’il n’y a pas de résultat : dans les années 2000 il y avait plus de prisonnier aux USA qu’en Chine et Russie réunies. Pour expliquer cela, il faut revenir à la fin de l’esclavagisme. Les populations noires se sont déplacées au nord pour être main d’œuvre dans des nouvelles usines. On les a mis dans des zones hors de la ville et les gens se sont entassés. Une fois que le capitalisme n’a plus besoin de vous, il ne reste que des hommes désœuvrés. Livré à eux-mêmes, ces gens se sont tournés vers l’économie mafieuse de la même manière que l’italien en Sicile. La principale cause de se remplissage de prison dans les années 80 est le crack ! Mais savez-vous ce que c’est le crack ? C’est de la cocaïne auquel on rajoute en résumé de l’eau du bicarbonate de soude et que l’on passe au four (qu’on m’excuse j’ai dû oublier un petit quelque chose) mais en gros c’est de la cocaïne coupée. Cette drogue moins chère a été très vite légiférée. Ainsi, une personne arrêtée pour avoir fumé du crack ou en avoir en sa possession fera très vraisemblablement entre 10 et 30 ans de prison… d’où la raison d’une surpopulation de carcérale. L’Etat américain ayant refourgué la gestion des prisons à des boites privées, ce sont des millions qui partent en fumée chaque année.  Le pire c’est que pour la même dose de cocaïne, une drogue de riche, on ne fait pas la même peine. Une personne arrêtée avec de la cocaïne sera poursuivi si la dose est égale à 500 fois la dose minimum de crack. C’est une aberration contre laquelle beaucoup de juge se sont insurgés. Barack Obama a d’ailleurs ramené ce chiffre à égalité. Pour une fois que ce dernier fait quelque chose, on salut les économies qui pourront être faite.

 

En conclusion, cette plongée en apnée dans le temps démontre que :

 

Les USA ont petit à petit perdu leur liberté au profit de la raison économique

Que l’égalité de traitement n’existe pas dans ce cas de figure

Que tout le monde peut être touché par ce problème et qu’il est inutile de stigmatiser une population et que la guerre contre la drogue à non seulement été perdue mais elle a participé à la ruine du pays

 

 

 

 

 

 

16/06/2015

Notre décadanse succèdera à votre décadence!

Lundi une nouvelle semaine commence....oui c'était hier

Je pense aux résultats du week-end. Je n'enrage pas pour les logements je me dis que ce problème ne me concernera plus d'ici là et qu'à ce moment je rirai au soleil dans une zone ou il est possible encore d'entreprendre une entreprise ou les loyers n'ont pas le goût de la merde de la corruption.

Le temps du trajet on ouvre facebook... et là c'est le choc... je vois un partage d'un reportage de mise au point sur la jeunesse dorée genevoise. Je ne l'ai pas regardé mais connait un peu le milieu. Je regarde qui partage ; des personnes pas extrémistes comme moi... enfin extrémiste dans le bon sens ce qui a toute sa valeur.

Oui la jeunesse dorée dépense des milliers de francs dans des bouteilles d'alcool, j'ai pu le voir de mes yeux. D'ailleurs certains établissement préfère avoir un lieu ouvert sans clients plutôt que d'avoir des clients qui consommeront des verres. C'est la logique de la nuit à Genève. Un coté fasciste ! Alors qu'il n'est plus obligatoire d'aller à la messe le dimanche, je retrouve le coté endimanché le samedi soir. Bien entendu le videur parlera de "tenue correct". Pour certain ils auront beau s'habiller de la meilleur des façons ca ne marcher jamais. J'avais réussi une fois à rester dehors alors que j'organisais une soirée dans un établissement de renom au quai du sujet ; c'est pour dire la mentalité.

Il faut savoir aussi qu'il y a une  hiérarchie de liberté suivant quel mouvement on suit. Si on va dans un style Java...vous pourrez même fumer à l'intérieur. La dernière fois c'était totalement toléré...car on ne peut rien dire à ces fils de riche sans éducation. Toutes les boites qui sont pour la classe moyenne...vous oubliez de fumer la moindre cigarette. Quant aux mouvements alternatifs c'est totalement toléré sauf dans certain lieu.

Mais revenons à notre jeunesse dorée. Celle-ci n'a aucune notion de la valeur de l'argent. Elle est souvent feignante et je pense clairement que celles-ci ruineront les patrimoines durement acquis de leurs parents. La raison à cela ? la suffisance, l'arrogance, la facilité d'avoir tout. N'oublions pas que ces enfants, que je plains à quelque part, sont souvent face au suicide pour la raison simple qu'ils ne peuvent pas connaitre la chance qu'ils ont. Car il faut bien connaitre le goût de la merde pour connaitre le celui du miel.

Je souris d'avance de voir les dernières briques du faux mur de la liberté s'effriter et de voir jour après jour les rangs des mécontents gonfler. Cette horloge là fait toujours tic tac et se rapproche toujours plus de la fin de votre monde. Et après cela, nous danserons et rirons.