21/07/2015

Trop de fonctionnaire pas assez de croissance = revenu universel

C'est un constat : beaucoup parlent d'économie et peu parle de la conséquence sociale. On préfèrera écouter différents démago qui ne se mélangent JAMAIS avec le peuple mais qui tirent  des conclusions hatives sans aucune logique.

 

Tout d'abord, on dit il y a trop de fonctionnaires !

C'est un fait...mais on ne se demande jamais pourquoi ? Si un pays subit une hausse de chomage sans précédent, pensez-vous que ces chomeurs n'ont pas de gestionnaires pour faire leur suivi de dossier ? J'ai grandi dans les années 80-90. Lorsque je regardais les chiffres du chomage en France et, en comparant à ceux d'aujourd'hui, on ne peut tirer comme seule conclusion qu'une hausse de chomeurs conduit obligatoirement à une hausse de gestionnaires dans les poles emploi.

Mais il en est de même pour ?

les retraités, il leur faut des gestionnaires pour leur pension et un gestionnaire auprès des prestations complémentaires, du fait que la vie est devenue beaucoup trop cher et que nos personnes agées sont dans l'obligation de se faire compléter leur revenu.

A tel point que la solution, qui plait d'ailleurs à certain libéraux, est de créer un revenu universel. Ce dernier permettra de se tourner vers des activités qui seront plus plaisantes humainement parlant. A l'heure ou j'écris cela, j'ai croisé une amie avec laquelle j'ai fait mon CFC de commerce qui était dans le pétrole. Moitié américaine elle a vécu 3 ans et demi dans son deuxième pays à travailler pour une société pétrolière. Elle est rentrée et veut se reconvertir dans le domaine de la nutrition. Le coté éthique du pétrole la gènait à terme. Je pense que certain verra en elle, une socialiste...queneni...ce débat est d'ores et déjà dépassé et plus d'actualité. Je le répète les partis traditionnels sont en faillite et l'Homme va là ou il se sent le mieux et oubliant petit à petit ces faux débats et ces faux discours. Raison pour laquelle aussi, je pense, que je suis dix fois plus lu qu'il y a 2 ans!

Ce revenu universel va se créer en Finlande (environ 1000 euros par mois). Riche de leur pétrole ce revenu va permettre de dégraisser des fonctionnaires. Plus de chomage, plus d'aide social plus de retraite!  Ce revenu pourrait être une vraie avancée, car que l'on se le dise franchement, la robotisation est en marche et il faudra bien d'autres ressources pour l'Humain pour vivre.

Il aura le choix de travailler ou pas afin de vivre mieux ou pas. Si jamais ce pays n'est pas communiste et l'idée, comme je l'ai dit plus haut, est soutenu même par des libéraux. Un pas de plus pour faire table de rase de toutes les vieilles idées inculquées depuis des années.

http://francais.rt.com/international/4605-finlande-fin-tr...

 

Commentaires

Tiens, la Finlande est riche de son pétrole !
Probablement le résultat du réchauffement climatique sur la tête du type qui a écrit ces âneries.
Vous devriez vérifier vos sources avant de les copier.

Écrit par : Lambert | 22/07/2015

Et le vainqueur est lambert qui a saisi la faille au vol!
La Finlande importe plus de pétrole qu'elle n'exporte.
Maintenant pour ne pas faire de hors sujet, puisque le débat est sur le revenu universel, cela veut dire que ce pays a définitivement trouvé des économies. Mon titre est bien "trop de fonctionnaires pas assez de croissance = revenu universel"
Cette démonstration a simplement servi à voir que l'on est pas obligé d'avoir des ressource naturelles à exploiter pour mettre en place cette idée. Merci et bravo d'avoir relevé ceci. A voir si maintenant, il ne vont pas utiliser leur 3 milliars de pétrole par année pour rentabiliser. Mais ceci est un autre débat.

Écrit par : plumenoire | 23/07/2015

En lisant l'article du site français en lien, je pense que le journaliste a confondu la Finlande avec la Norvège, pour avoir parlé de revenus pétroliers de façon non-ironique. C'est un grand classique et jette bien sûr un doute sur la qualité du reste du contenu de l'article.
Dans le domaine de la production d'énergie, les seules ressources naturelles de la Finlande sont le bois et l'eau. Elle possède plusieurs centrales nucléaires et importe pétrole et gaz.
A la base, c'est un pays très pauvre et sa principale richesse est une population très bien éduquée et formée.
En ce moment, l'économie est une fois de plus en crise et c'est pour cela que les Finlandais ont été particulièrement revêches dans le dossier de la dette grecque. Ils n'avaient pas besoin des Allemands pour se rebiffer.
Le pays a traversé des crises terribles (dont celle du début des années 1990, suite à la fin de l'Union Soviétique, qui était un partenaire commercial important) et a toujours essayé de trouver des solutions à l'interne.
Les Finlandais parlent relativement peu et agissent beaucoup, en osant des changements radicaux. C'est un peu l'inverse des Français ;-))

Écrit par : Calendula | 23/07/2015

"je pense que le journaliste a confondu la Finlande avec la Norvège, pour avoir parlé de revenus pétroliers de façon non-ironique. C'est un grand classique et jette bien sûr un doute sur la qualité du reste du contenu de l'article."

En fait en réalité, un autre article comporte la mention qu'il y a eu confusion avec la Norvège.

Par contre en quoi ceci peut altérer la qualité de l'article ? Certain pays fabriquent bien des armes de destructions massives pour aller bombarder un pays.

Il est drole de constater que ce petit grain de sable éloigne du sujet...le revenu universel... normal pour certain cette idée est communiste, marxiste...alors que les libéraux sont tous fous!

"Les Finlandais parlent relativement peu et agissent beaucoup, en osant des changements radicaux. C'est un peu l'inverse des Français ;-))"

Je dirai que la France n'est pas la seule à vivre dans un immobilisme permanent...le monde a un peu trop tendance à parler beaucoup et pas agir... ;-)

Écrit par : plumenoire | 23/07/2015

Mon intention n'était nullement de dévier du sujet !
Simplement, j'ai souvent constaté que les articles concernant des sujets que je connais un peu peuvent contenir des erreurs, qui entraînent ensuite de fausses conclusions. N'avez-vous jamais remarqué, combien les articles sur la Suisse, que l'on peut lire dans la presse étrangère, peuvent être certes corrects dans l'ensemble, mais contenir des erreurs d'appréciation ?

Ce que vous appelez ici un grain de sable peut faire dérailler toute la logique. Comme le correctif n'est pas apparu, il a bien fallu corriger moi-même.
En l'occurrence, de faire penser qu'il s'agit d'un pays ayant des revenus pétroliers pourrait impliquer que c'est un pays riche qui se lance dans cette voie. De là pourrait découler l'idée que seuls les pays riches peuvent envisager d'instaurer un revenu universel.
Mon propos est de dire que ce pays a passé par des crises et des problèmes tellement importants, qu'il ne s'interdit aucun essai pragmatique. (En cela, les Finlandais ont peu de compréhension pour la gestion économique grecque ...)
Je ne vois pas dans ce projet des relents de communisme ou de marxisme, mais bien une pensée totalement terre-à-terre. On a un problème avec les prestations sociales ? On va essayer de les résoudre avec les moyens du bord. On prend l'enveloppe existante et on distribue autrement.
Vu d'ici, il se peut que ça donne l'impression que l'état a beaucoup de pouvoir et qu'il intervient trop. Je peux le comprendre.
Mais si on prend en considération l'histoire de ce pays indépendant depuis 1917, avec environ 5 millions d'habitants, vivant dans un climat difficile, avec un voisinage inconfortable et n'ayant pas beaucoup de ressources, on peut au moins admettre qu'il a réussi à s'en sortir honorablement, avec un système effectivement assez social. On paye beaucoup d'impôts, mais on reçoit des choses en retour.
Il ne faut pas en avoir honte, même si certains aimeraient faire croire que ce genre de système est dépassé.
En attendant, le pays se place bien dans tous sortes de classements typiquement libéraux ( innovation, compétitivité etc). Une chute est certainement à prévoir pour ces prochaines années, car la crise actuelle est très forte.

Écrit par : Calendula | 23/07/2015

"Simplement, j'ai souvent constaté que les articles concernant des sujets que je connais un peu peuvent contenir des erreurs, qui entraînent ensuite de fausses conclusions. N'avez-vous jamais remarqué, combien les articles sur la Suisse, que l'on peut lire dans la presse étrangère, peuvent être certes corrects dans l'ensemble, mais contenir des erreurs d'appréciation ?"

Tout a fait vrai. Et il en est de même pour la plupart des pays. La raison a cela est que l'on a tendance à avoir un son de cloche d'une personne et d'un groupe de personne qui analysent des données et en tire une conclusion sans avoir été sur place voir ce qu'il en est réellement.

"Je ne vois pas dans ce projet des relents de communisme ou de marxisme, mais bien une pensée totalement terre-à-terre. On a un problème avec les prestations sociales ? On va essayer de les résoudre avec les moyens du bord. On prend l'enveloppe existante et on distribue autrement.
Vu d'ici, il se peut que ça donne l'impression que l'état a beaucoup de pouvoir et qu'il intervient trop."

Pour certain c'est effectivement le cas. Ma vision, qui tire plus de l'anarchisme que du marxisme est totalement contre l'Etat. Mais entendons-nous, l'Etat pourra disparaitre si son role devient obsolète. Au football les joueurs ne peuvent jouer sans arbritre. Au curling on peut. Tout est une question d'époque et de responsabilité. A l'heure actuelle beaucoup de grosses entreprises se permettent de faire des choses qui dépassent la logique et ne sont pas capable de prendre leur responsabilité (et l'Etat également)

Ce revenu universel serait une vrai avancée au niveau social. De plus il anticipe le gros problème à venir qui est la robotisation des métiers. Je trouve cette idée novatrice. Quant aux classements, je prends toujours avec des pincettes ces classements qui n'ont pour vocation que de gonfler l'ego de différents peuples.
La crise n'a pas terminé ses effets... on va déjà voir la rentrée que nous allons avoir. Quoiqu'il en soit le monde tel que nous l'avons connu va cesser d'exister.

Écrit par : plumenoire | 23/07/2015

@plumenoire,

La métaphore du foot et du curling est très parlante, mais j'ai tout de suite envie de dire : Oh, que le curling est ennuyeux ;-)

Mon opinion au sujet d'un revenu universel n'est pas faite, mais il me semble qu'un tel système implique un état fort, par définition. Car qui d'autre pourrait gérer un tel système ? Je n'y vois pas beaucoup de place pour l'anarchie - mais peut-être ne comprends-je pas le vrai sens de ce courant politique. Il me semble que l'anarchie présuppose une grande rigueur chez l'individu, qui doit avoir intégré le sens de ses responsabilités. Il ne peut être égoïste, au risque de faire capoter tout le système.
Tant qu'une partie des êtres humains doivent se battre pour simplement survivre aux guerres, aux catastrophes naturelles et à la rapacité des autres êtres humains, l'absence d'état me semble problématique. Par où faut-il commencer pour sortir des situations intenables dont nous sommes les témoins ?
En contemplant le fonctionnement de notre monde contemporain, on sent bien qu'il n'est pas prêt à vivre dans une anarchie bien ordonnée.
Dans un monde idéal, il n'y a que des joueurs de curling, mais nous ne sommes pas dans un tel monde. Et pas avant longtemps.

Écrit par : Calendula | 23/07/2015

"anarchie bien ordonnée"

En fait ce terme est très mal utiliser. En général s'il y a du "bordel" on emploie le terme anarchie. Ce qui est faut. L'anarchie se définie justement par l'auto-gestion. Ce qui veut dire que chaque citoyen à un role ou il est impliqué dans la société. Cette pensée est d'ailleurs plus constructive. Les associations qui sont autogestion sont elles-meme anarchiste à quelque part. En fait le terme d'anomie est plus juste pour dépeindre un certain "chaos" mais anarchie en réalité ce n'est pas cette idée que l'on présume.

Écrit par : plumenoire | 27/07/2015

Les commentaires sont fermés.