30/07/2015

Bienvenu dans le monde de la publicité !

S'il y a bien quelque chose qui m'a passionné un temps, c'est bien la publicité. Je n'avais pas de difficultés à trouver des slogans ou vendre quelque chose. Plus tard j'ai poussé le vice à en faire un diplôme en cours du soir.

Tout d'abord la première chose que l'on nous dit c'est que la publicité c'est créer du rêve. On suscite les sentiments des gens pour les convaincre d'acheter un produit. Bien entendu, comme nous sommes de bonne personnes honnêtes dans un cours théorique, on imagine que le produit est de bonne qualité. Dans la vraie vie, ou monde des bisounours pour les naïfs, vous savez pertinemment que tel produit ne fait les miracles qu'il déclame. J'ai toujours été amusé par les pubs de lessive ou l'on trempe le linge dans l'eau il en ressort lavé. On peut le prendre avec humour mais parfois il faut le dire, c'est de la publicité mensongère. Au cout de la publicité, ne serai-il pas judicieux de faire un meilleur produit ? Non on s'en fout car notre société est cotée en bourse.

Tenons prenons Coca cola ; à défaut de vendre du poison que je bois également tout en le sachant, possède un très bon avantage. Leurs publicités sont bien et savent toujours vous toucher juste. La pub du père noël ? n'en parlons plus on connait la vraie histoire du plus beau détournement chrétien depuis Jésus! L'autre avantage et pas des moindres c'est qu'ils ont un capital 3.3 milliards juste pour la publicité. A ce stade, il est normal que nous sommes des milliards de connards à en boire. Je me rassure j'en bois peu et de toute façon la question coca cola se règle petit à petit à la vue des résultats nets en baisse. 

En conclusion, je ne désire pas un monde sans publicité, mais un monde où elles seraient meilleurs et ne suivrait pas un cheminement déjà utilisé. Exemple. Certaines marques qui font leur première pub choisissent la technique "je répète plusieurs fois la pub" (Si je juvabien, c'est juvamine, les sparadras et récemment une nouvelle je ne sais plus). En soit, il n'y presque plus de créativité on empêche une nouvelle génération de percer et on ne se renouvelle pas. Même-là, c'est l'immobilisme.

Les commentaires sont fermés.