27/08/2015

L'Europe, le continent de la honte!

Il est loin le siècle des lumières! La déclaration des droits de l'Homme on est pour mais pas si cela devient génant !

Voici les phrases que l'on lit très souvent :

" des immigrés il y en a trop", "on est plus chez nous", "on est plus en Suisse", "je vois tous les jours des gens qui ne sont pas Suisse", "pourquoi les pays limitrophe n'accueille pas d'immigrants"!

Pour tout ceux qui cèdent au populisme, afin de ne pas faire la même erreur qu'en 1933, le nombre de requérants d'asile correspond à 0.98% de la population. Pendant ce temps le Liban a accueilli un nombre de d'immigrants égal à sa population! Déjà en 2013 c'était tragique mais on en parlait pas, c'était trop loin! Le Pakistan a aussi des problèmes de ce genre avec une forte migtration (4/5 des migrants finissent là-bas)

Le problème est dû à un manque de solidarité. On met tous sur le dos de la Grèce parce qu'ils ont reçu de l'argent ; mais l'argent n'est pas le nerf de la guerre. L'Humain, donc du personnel, est aussi requis pour prendre en charge des personnes souffrantes. Dans ce monde ou tout est devenu monnaie, on oublie d'être pragmatique et que la réponse pour endiguer ce problème doit être une réponse européenne. Mais comme nos problèmes sont plus tournés vers la libre circulation des capitaux que celui de l'être humain, la situation n'est pas prête de s'améliorer. En même temps, si cet égoïsme néo-libéral teinté de populisme ne réfléchi pas, il mourra de lui-même car  les gens finiront tôt ou tard à dire que c'est assez. La bourse donnera également quelques arguements à la rage qui sommeil dans l'esprit de beaucoup. L'horloge continue à faire tic tac et les démago d'hier deviendront les pauvres fous de demain. Je suis encore jeune, j'ai tout mon temps pour voir la fin de cette érosion.

Commentaires

vite des solutions! acueil humanitaire obligé, se sont des réfugiés de guerres

ils nous rendront service!

qu'on n'aie plus les moyens de payer 1 mio CHF pour 3 ans à prestataire de service pour 1 seul Carlos!

qu'on remplace vite le municipal Mederos à Infrarouge!

& en plus d'être reconnaissants 2 ou 3 ans, les croiser nous changerait des gueules d'arrogants du gégé grandgenevois

Écrit par : suisse & genevois déshérité | 27/08/2015

Oh oui la honte! La destruction de l'identité européenne est avancée. Dans plein de villes, dont Genève, on dépasse les 50 % d'étrangers. Mais ça n'a pas l'air de les gêner le moins du monde, n'est-ce pas ?

Et quand ça sera 60%, 70%, non plus ? Vous serez tout heureux? Sachez que désormais la lutte est engagée.

Écrit par : JDJ | 31/08/2015

Vous me faites rire JDJ!
Les étrangers qui sont le plus réprésenté en Suisse sont des étrangers d'origine européenne. (Italie, espagne, portugal, allemagne etc) ils représentent environ 1'800 000 personnes. a cela ajouté 200'000 africains.

Votre statistique de 60% ou 70% doit tenir compte d'un certain eugénisme. Vous ne comptez pas les suisses de deuxième génération ? Sachez que si vous me croisez vous ferez le meme amalgamme pourri. Vous verrez quelqu'un de bazané. Mon nom suisse n'étant pas marqué sur mon front et mon service militaire accompli, votre arguement tombe à l'eau. Vous voulez rester entre gens de pur souche ? Comme Eric Stauffer ? même ce dernier à une femme d'origine mauricienn. Ses enfants (s'ils en ont) seront considéré non-suisse selon vos propos.

Si la lutte est marche, battez-vous contre les profiteurs de votre système. Mais il semblerait que vous acquiessez à l'idée qu'un ex-conseiller fédéral touche 500'000 de retraite à vie! Et des conneries de ce type là, en Suisse il y en a à la pelle! Mais on ne veut juste pas le voir ou juste pas le dire. On appelle cela de la mauvaise foi!

Et dire qu'il y a des milliers d'années si les premiers hommes n'étaient pas partis d'afrique il n'y aurait pas d'homme de néanderthal. Pire encore s'il n'y avait pas eu une deuxième sorti d'homme venant d'Afrique, l'Europe ne serait jamais venu ce qu'elle est. Son histoire n'est que IMMIGRATION!

Écrit par : plumenoire | 01/09/2015

Mais que fait Antonio Hodgers, Mesdames et Messieurs, je vous le demande !!!

Il peut utiliser le droit de préemption pour se saisir des terrains complétement inutiles et mal utilisés, comme les jardins familiaux et des terrains de tennis et de golf, pour ne froisser que certains, mais que tout le monde y participe.

Ainsi, il peut lancer la construction de logements décents, relancer donc l'économie par l'investissement public et quand le bâtiment va, tout va, n'est-ce pas ?

Et l'on peut faire d'une pierre deux coups.
En accueillant les migrants et les réfugiés, on peut très bien leur donner des emplois dans la construction.

Mais bon, tout le monde n'a pas les couilles, les baloches d'un taureau, comme Arnold Schwarzenneger, Governator, n'est-ce pas ?

Écrit par : DeViL (Victor-Liviu Dumitrescu) | 07/09/2015

Je ne serai pas aussi direct que vous. Tout d'abord, pourquoi Antonio Hodgers ? Personne d'autre en est capable ? Vous-même pourquoi pas. Ce que je veux dire par là c'est que cette tache doit être citoyenne et pas cantonnée à quelques personnes.
Le premier problème dans l'asile c'est que l'on est confronté à soi-même : l'humain
L'humain dans certaines circonstance ne peut être satisfait ou peut être complétement bloqué au niveau mental par toute sorte de traumatisme. En général les vrais traumatisé se voient sans qu'ils s'en vantent. Dans la masse d'arrivant nous auront déjà une proportion de personne criminel. Il en serait pareil si tous les suisses migraient, ils y aurait forcément une proportion de criminel qui desserviraient tout le reste des suisses. Donc par conséquent, il est très important de ne pas montrer de la haine envers le migrant car les relations ne peuvent que s'envenimer. Une personne ne peut s'intégrer que s'il est entouré par des personnes bienveillantes.

L'insertion est un autre problème. Il y a bien des gens qui ont droit et d'autre pas. Cette injustice en terme d'activité ne fait qu'accentuer la voie du crime comme celle du salut. Lorsqu'un migrant devient réfugié ici, sa vie est très compliquée en matière de travail. On lui conseille fortement de travailler pour son insertion tout en étant dans une phase ou il en aurait pas le droit.
Au contraire je ne pense pas qu'il soit une bonne solution de détruire des jardins familiaux mais y travailler au contact de la population pour certain serait une très bonne chose et leur permetterai de manger autre chose que leur plateau repas qu'on leur donne tous les jours, cuisiné eux-même par des requérants.

Des mesures d'insertion il y en a, on donne juste pas cette chance à tous le monde.

Ce qu'il faut n'est pas les couilles à Schwarzi, que je trouve pas très grosse d'ailleurs. Mais juste un énorme bon sens, une réflexion psychologique car on traite avec l'humain et c'est la machine la plus complexe. Preuve en est en lisant une simple article de journal des gens tirent des conséquences sans même savoir de quoi ils parlent, et pendant ce temps d'autres ose prétendre des montants exorbitants gagné par ces derniers!

La première chose c'est de s'occuper des déboutés et de statuer définitivement et de ne pas faire l'autruche. Cela accompli on pourrait passer par une deuxième phase basé sur l'insertion. La dernière phase serait que les genevois ait enfin quelqu'un qui construise sur Genève car la succession de politicien a été inefficace (mark muller en tête). Cela aura pour vocation à donner de l'air aux genevois et par conséquent permettre aux gens qui devraient partir de centre de pouvoir trouver un appartement.
En soi, on aurait moins de souci avec les requérants si des politiciens un peu plus malin avaient résolu la question habitation.

Écrit par : plumenoire | 08/09/2015

Pourquoi Antonio Hodgers ?
Et bien parce qu'il est le Conseiller d'Etat chargé du département de l'aménagement, du logement et de l'énergie (DALE) et que, comme membre des Verts, il devrait plutôt être plus sensibilisé à la cause des migrants qu'un autre, voyez vous ...

Il pourrait aussi demander à l'ASLOCA de cesser de s'opposer systématiquement à toutes les constructions de logements.

Je suis tout à fait d'accord avec votre conclusion, seulement voilà, nous élisons sans le savoir à l'avance, des gens qui s'avèreront être des incapables, une fois au Pouvoir.

Meilleures salutations,

Écrit par : Victor-Liviu Dumitrescu | 08/09/2015

Les commentaires sont fermés.