22/09/2015

Quand le libéralisme veut faire du social dans la téléphonie mobile

Voilà bien deux termes qui ne vont pas ensembles, compte tenu de la situation actuelle du monde et des instincts que l'Homme a développé!

Je fustigeais il y a quelques mois mon plus grand détracteur, qui continue malgré lui sa censure, vive la liberté, le mythe de la concurrence. Autant elle existe sur le marché des PME mais au niveau des très grandes structures, elles préfèrent simplement se partager le gateau en nous faisant payer des tarifs exorbitants. Mais le suisse aime cela. Dès qu'une entreprise est prise de priapisme (érection douleureuse), le suisse se jette dessus. Et c'est ainsi qu'il accouche d'une douleureuse facture de médicaments plus cher que dans les autres pays ; la téléphonie mobile a ce problème depuis la fin des années 90. Vous vous rappelez à cette époque ou swisscom vous faisait payer les communications entrantes!

On apprend ce jour que Sunrise va biffer 175 emplois! Fichtre! Vont-ils mal ? non il semblerait qu'ils aient encore de la marge avec le tarif des roaming. Mais alors que se passe-t-il ? "Un plan social équitable est instauré pour tous les salariés concernés, en coopération avec les représentants du personnel et le syndicat syndicom, précise le communiqué." http://www.tdg.ch/economie/operateur-sunrise-supprimer-17...

En fait la solution à la question est dans le texte. Pourquoi baisser ses charges urgemment ? "D'une manière plus générale, l'opérateur explique évoluer dans un marché suisse des télécommunications «en constante évolution». C'est pourquoi, il rappelle avoir lancé au premier trimestre 2015 une «initiative pour rationaliser et simplifier ses produits et processus», dans le  contexte de sa cotation à la Bourse suisse."

Ahaaaa cotée en bourse depuis février de cette année. Donc effectivement, à juste titre, l'entreprise fait ce qu'elle veut, elle veut dégraisser pour être compétitive sur l'ignoble marché de la bourse. Dès lors, on va adapter son vocabulaire (on apprend a pondérer un discours) on va parler de plan social...mais quel plan social ? vous voulez parler que vous allez virer des gens en leur donnant une indemnité...Donc utilisez le terme les gens toucheront une indemnité de licenciement, ce qui serait plus juste. Mais non on fait un plan social, on y invite des syndicats (autre organe détournée pour faire lacher de l'argent à des entreprises afin de calmer les esprits).

Je ne dirai qu'une chose, faite-le, je suis à 200%! Cette déshumanisation est la première cause qui provoquera la chute de cette course vers l'argent. En attendant je ne peux pas m'empêcher de rire de voir les plus fervants croyants à ce système, voir leur mère-patrie-système s'effriter de jour en jour. Petit à petit l'acidité de l'estomac va gagner du terrain et les ulcères apparaitront. Quand le cancer sera généralisé il sera trop tard et moi je continuerai d'écrire mais au soleil.

 

Les commentaires sont fermés.