22/12/2015

Election USA 2016 : votez underwood !? Non votez Trump!

Voilà un petit billet rédigé il y a quelques temps il fallait juste attendre que le contexte s'y prête. Oui j'ai toujours un coup d'avance surtout quand je prévois le retournement de veste de certain. C'est si facile de lire en vous comme dans un livre ouvert...

 

Lorsque l'on est engagé dans une partie de poker, il existe un point de non retour dans lequel, même si on a perdu d'avance le coup nous oblige à jouer jusqu'au bout. C'est ce qui s'appelle "aller trop loin". Face à mes ennemis, il faut les pousser les plus loin possible, les laissez s'exposer et surtout les faire s'engager sur une voie ou ils peuvent plus faire demi tour. C'est le cas de pas mal de mes détracteurs qui actuellement mangent leurs dents.

Leur vision étant le cadet de mes soucis, nous irons nous évader du coté d'Hollywood ! Quoi ? Hollywood ? mais plumenoire est un anti-américain, ce pays est le mal incarné pour lui !

Non c'est le mal incarné pour ses habitants pas pour moi! J'exagère peut-être ou peut être pas! Comment appellez-vous un pays ou la police peut faire irruption chez vous parce que vous avez dit du mal du gouvernement ? On flirte avec une dictature, mais il est plus question d'empire totalitaire. Mais là n'est pas la question.

Dans la série House of Card, l'excellent Kevin Spacey, campe le role d'un démocrate, membre du congrès. Dès la première saison nous sommes bercés par la triste réalité de la politique! Complot, coup fourré, promesses, fausses promesses, retournement de veste, mensonge, loobyiste, et tout un beau monde qui ne veut qu'une vie meilleur pour les USA.

La réalité est tout autre et on le comprend très vite. La politique se conjugue avec les aléas de la vie mais aussi et surtout avec les ambitions individuelles de ces femmes et hommes politiques. Le fait que la série y implique des informations en relation avec l'actualité donne une autre profondeur. Dans cette série on se rend compte qu'il n'y a pas de différence entre démocrate et républicain (même quand le parti démocrate fait tout ce qu'il faut pour faire voter une loi qui réforme l'éducation qui aurait tout pour plaire des républicains). L'importance c'est d'être la personne qui va faire voter une loi. Faire voter une loi est un simple calcule électorale. Les éléctions présidentielles américaines ne sont plus qu'un vulgaire spectacle ; c'est le festival du mensonge. Tout est calculé, les mots employés, la couleur des cheveux, de la tenu etc.

Quand on regarde cette série, on ne peut que dire que Frank Underwood a toutes les bonnes raisons d'être une personne aussi abjecte. Il n'est que le reflet de l'ambition individualiste d'une société malade par son spectacle. Mais plus les années passent et plus je me dis que le glas de la société du spectacle est entrain de frapper. Les américains finiront par faire la chose la plus normal qu'il soit pour un pays. Une révolution ! La révolution la vraie celle ou l'on vise un idéal et obtenir plus de droit dans une société ou l'humain n'est devenu qu'un rouage. On donne des boulots de singes à des singes qui seront remplacés à la longue par d'autres singes. Comme quoi blondin avait raison lorsqu'il menaçait Tucco dans le bon la brute et le truant : "le monde se divise en deux catérgories ceux qui ont le pistolet chargé et ceux qui creusent...toi tu creuses"

Croire en de belles promesses ne vous poussera qu'à continuer à creuser la tombe de votre vie. Vous ne vous réaliserez jamais à trop croire à votre fausse liberté. Je me demande même comment une seule seconde vous pouvez parler de liberté. La liberté d'un pays dit libre à un autre, genre Chine et USA, sont séparés uniquement pas des conditions générales.Un encadrement qui ne permet pas au final de parler librement de liberté! La liberté est une chose sacrée, tellement sacrée que la plupart des entourloupeurs vous parlerons de votre liberté pour mieux vous embobiner!

Au final je vous dirai votez Trump! Pourquoi ? mais parce qu'il est le reflet parfait de l'homme politique qui comme Frank est prêt à tout. D'ailleurs Monsieur Jordan n'assume déjà plus du tout son Homme providentiel libéral. D'ailleurs les libéraux n'assume jamais rien en fait. Votez Trump car il est en adéquation total avec la fausse idée américaines qu'il faut être gentil avec les mexicains pour avoir leur vote (on se croirait dans une épidosde desperate houswives). Ce pays étant condamné, vu la pente qu'il a choisi et la gangrène qui progresse depuis 200 ans. Parler politique dans ce pays c'est comme parler de Secret Story, de grand discours avec peu de fond. Je comprends que certain, préfère ne pas se prendre la tête et dire tout simplement, sans une réflexion, "c'est la faute des démocrates!".

 

Commentaires

" D'ailleurs Monsieur Jordan n'assume déjà plus du tout son Homme providentiel libéral. D'ailleurs les libéraux n'assume jamais rien en fait. "

Je ne vais pas me fatiguer à vous répondre dans le vide. Je vous invite juste à cliquer sur ce lien. Une page facebook qui collectionne un immense concentré de Plumenoires par centaines avec leurs stupidités anti-libérales. Vous allez vous reconnaître.

https://www.facebook.com/stupidites.etatistes/?fref=ts

D.J

Écrit par : D.J | 22/12/2015

Bonjour Monsieur Jordan,

Il est inutile de répondre d'ailleurs je me demande pourquoi vous essayer de le faire.

Vous êtes si prévisible et vous n'êtes malheureusement pas au bout de vos peines.

Écrit par : Plumenoire | 23/12/2015

Et autrement qu'a travers Hollywood, c'est quand la dernière fois que vous avez été en personne aux USA, pour affirmer que c'est l'enfer pour ses habitants ?

Et même si c'était vrai, les plus crétins de tous seraient le 80% des populations des pays émergements qui rêvent d'y immigrer...

Écrit par : Eastwood | 27/12/2015

@Eastwood

Tout d'abord, je constate que votre réflexion est au mille lieu de ma réflexion. Je ne vois rien dans votre intervention qui touche à House of cards (aucun arguement sur la fiction) et aucune intervention sur Monsieur Trump!
Dès lors dois-je traiter cela comme une hors sujet ? Etant donné la nouvelle année je vais faire un effort.

"Et autrement qu'a travers Hollywood, c'est quand la dernière fois que vous avez été en personne aux USA, pour affirmer que c'est l'enfer pour ses habitants ?"

Ce n'est pas à travers Hollywood que j'affirce ceci! "Non c'est le mal incarné pour ses habitants pas pour moi! J'exagère peut-être ou peut être pas! Comment appellez-vous un pays ou la police peut faire irruption chez vous parce que vous avez dit du mal du gouvernement ? On flirte avec une dictature, mais il est plus question d'empire totalitaire. Mais là n'est pas la question." Vous remarquerez que je dis bien que "ce n'est pas question". Néanmoins si vous ne savez pas qu'aux USA vous pouvez être questionné par le FBI parce que vous vous êtes permis de critiquer le pays, honnêtement critiquer la Chine devient une blague. Il semblerait que vous allez aux USA sans savoir cela ?

"Et même si c'était vrai, les plus crétins de tous seraient le 80% des populations des pays émergements qui rêvent d'y immigrer..."

Helas non ce n'est pas crétin, c'est juste une erreur de lecture de votre part une incompréhension du monde tel qu'il est.
N'avez-vous jamais vu l'impacte de la télévision sur le reste du monde ? Je me rappelle lors de mes précédents voyages dans mon autre pays d'origine de l'image de l'occident :

Tout d'abord l'image qui est renvoyé est : l'argent tombe du ciel, il est très facile de se faire de monter une société et devenir riche. On me répétait sans cesse à 19 ans qu'à ma place d'autre serait super plus malin que moi. Sauf que cest derniers ne savaient pas ce qu'était un système retraite, les impots quasi inexistants.

Le résultat est que la plupart finissent par rentrer car la vie en europe est trop difficile. Peu de liberté, un climat plus rude. En réalité, le rêve américain n'est qu'un rêve au regard de la réalité.

Si 80% des gens rêvent d'immigrer aux USA c'est pour des raisons économiques et pas forcément idéologique. Le simple fait de me dire qu'il faut que j'aille sur place pour me rendre compte est totalement faux. Ce type d'argument m'a déjà été servi pour un autre pays qui est Israel.
"vous ne pouvez pas parler d'Israel vous n'y êtes pas allé". Après l'avoir fait, meme les situations relatée m'ont été contredite. Le chemin de la mauvaise foi est pavé uniquement de mauvaise foi. Dès lors, si de vrais arugments pouvaient être avancés je serai très intéressé de pouvoir développer et répondre au lieu de quelques phrases balancées de manière aléatoire.

Écrit par : Plumenoire | 04/01/2016

Donc vous effectivement vous n'avez jamais été au USA, vous refusez d'y aller, mais vous en savez tout et vous permettez de juger mieux que ses propres citoyens. Vous êtes manifestement un esprit fermé et l'esclave de vos propres préjugés.

Écrit par : Eastwood | 09/01/2016

@Eastwood

"Donc vous effectivement vous n'avez jamais été au USA, vous refusez d'y aller, mais vous en savez tout et vous permettez de juger mieux que ses propres citoyens. Vous êtes manifestement un esprit fermé et l'esclave de vos propres préjugés."

Tout d'abord je ne refuse pas d'y aller. Je n'irai pas pour l'instant nuance. Beaucoup de choses doivent encore se passer qui vous dépasse complètement.

De plus, il n'est pas forcément nécessaire d'aller dans un endroit pour le comprendre. Les gens normaux, comme vous, qui ne font pas parti de la grande famille culturelle, ont besoin d'un contact direct. Il est inutile de me dire que vous avez de la famille, ce n'est pas ce qui fait de vous de bien connaitre une situation. Une simple implication familiale enlè¨ve tout objectivité.

Dans mon billet je relève des faits. Ces faits sont prouvés. Votre problème, comme celui de DJ est que vous voulez être les experts des USA. Combien j'en ai connu dans vos ages, qui résonnaient pareil. Je comprends très bien d'ailleurs vos raisonnements sauf que vous avez oublié quelque chose. Le monde de Papa" n'existe plus. La société change et plus vite que vous. En même temps, humainement parlant, le changement est la chose la plus constante et dont l'être humain a horreur.

Voyez-vous, j'ai un son de cloche différent du votre et pourquoi ? parce que j'ai un angle de vu qui est de plus en plus grand. Quant vous avez un ami qui est en phase d'être réalisateur aux USA, le mari d'un ami à la banque mondiale, un meilleur pote directeur d'une grosse banque mais qu'en plus vous avez des amis qui y habitent, des collègues ici qui en viennent cela amène un enrichissement bien plus grand que de débarquer avec mes gros souliers et commander un hamburger! Je ne parlerai pas du contact permanent artistique plus tous les artistes que je reçois 2 fois par mois qui souvent vont enregistrer aux USA.

Au final, qui est escalve ? qui a des préjugés ? je crois que tout simplement vous etes esclaves de votre vue restreinte à telle point, que vous êtes incapables de prendre position sur ce billet qui ne critique pas les USA mais critique le candidat libéral de la droite. Mais meme cela vous n'assumez déjà plus...
Donc après tout cela, oui je me permets et je me permets si je veux! Tout comme vous pouvez ne pas me lire, c'est votre choix!

Écrit par : Plumenoire | 20/01/2016

" Votre problème, comme celui de DJ est que vous voulez être les experts des USA. "

" mais critique le candidat libéral de la droite. Mais meme cela vous n'assumez déjà plus... "

Ce qui est certain c'est qu'en matière de connaissance des USA c'est comme pour le libéralisme. Vous en parlez sans savoir en mélangeant tout et n'importe quoi. Premièrement quand on évoque un libéral en politique américaine la moindre de choses est de préciser qu'un libéral aux USA est un gauchiste pour éviter toute confusion. Maintenant Trump un libéral au sens européens du terme? ça se discute. Rien que sa proposition d'interdire temporairement à tout musulmans d'entrer sur le territoire US est déjà une posture collectiviste qui n'a rien de libéral. Tout comme son admiration envers Poutine. Un vrai libéral ne cautionne en rien la politique de Poutine. Allez de temps en temps faire un tour sur le site libéral Contrepoint. Vous y verrez comment la plupart des commentateurs libéraux ne peuvent pas blairer Trump y compris ceux qui sont généralement pro-républicains. Ce qui n'est pas le cas quand le site évoque des chefs d'état comme Margaret Thatcher.

Avec Trump vous raisonnez comme si être de droite et affilié au parti républicain signifiait que l'on est forcement libéral.( toujours au sens européen du terme ).

" Comment appellez-vous un pays ou la police peut faire irruption chez vous parce que vous avez dit du mal du gouvernement ? On flirte avec une dictature, mais il est plus question d'empire totalitaire. "

Vous dites vraiment n'importe quoi. Si Les USA avait une attitude totalitaire comme vous le dites il y aurait sans cesse des censures dans les médias tout comme sur internet. Et Fox New aurait été fermé. Et le Tea Party qui est le mouvement politique le plus virulent sur la politique d'Obama serait interdit et leurs membres arrêtés. C'est ce qui se passe en Russie ou en Chine. Il y a eu certes des abus de pouvoir de la part de la police et des autorités mais c'était en rapport avec des citoyens qui ont on eu des attitudes maladroites les rendant suspects de commettre des actes terroristes. Tout comme la mise sur écoute par Obama sur ses opposants politiques. C'est grave pour un état de droit comme le sont les Etats-Unis mais cela n'a pas été plus loin.

" D'ailleurs Monsieur Jordan n'assume déjà plus du tout son Homme providentiel libéral. D'ailleurs les libéraux n'assume jamais rien en fait. "

En fait je vais finalement vous répondre sur cette réflexion qui en dit long sur vos préjugés anti-libéraux. Nous les libéraux nous assumons toujours la pensée des pères du libéralisme qui ne sont pas des gens comme Trump mais des libéraux comme Bastiat, Constant ou Say ou encore des libéraux contemporains comme Von Mises ou F-A Hayek. Ce qui n'est pas le cas des socialistes et des anti-libéraux comme vous qui eux n'assument pas que l'URSS était bien socialiste quand ce model a fait faillite malgré que l'URSS fut une création de leurs idoles que sont Trotski ou Lénine car beaucoup des gauchos en occident étaient Trotskistes ou marxiste-léninistes pendant des décennies où comme l'Humanité la bible des gauchistes qui rendit hommage à Staline le jour de sa mort.

D.J

Écrit par : D.J | 20/01/2016

Mais c'est kiki qui débarque !!!!

"Ce qui est certain c'est qu'en matière de connaissance des USA c'est comme pour le libéralisme. Vous en parlez sans savoir en mélangeant tout et n'importe quoi. Premièrement quand on évoque un libéral en politique américaine la moindre de choses est de préciser qu'un libéral aux USA est un gauchiste pour éviter toute confusion. Maintenant Trump un libéral au sens européens du terme? ça se discute. Rien que sa proposition d'interdire temporairement à tout musulmans d'entrer sur le territoire US est déjà une posture collectiviste qui n'a rien de libéral. Tout comme son admiration envers Poutine. Un vrai libéral ne cautionne en rien la politique de Poutine. Allez de temps en temps faire un tour sur le site libéral Contrepoint. Vous y verrez comment la plupart des commentateurs libéraux ne peuvent pas blairer Trump y compris ceux qui sont généralement pro-républicains. Ce qui n'est pas le cas quand le site évoque des chefs d'état comme Margaret Thatcher"

Je renvoie la balle! Jusqu'à présent vous n'avez toujours pas compris quelque chose. je ne suis pas d'extrême gauche. Ni de l'autre coté. Donc rendez-vous compte que je joue avec vous AVEC VOS termes et votre vision.

Tout d'abord au niveau des droits sociaux, on ne le doit malheureusement pas au libéraux! Aujourd'hui les gens se disent libéraux sont plutot à droite. Pourtant je m'évertue à dire que le libéralisme n'est pas à droite mais à gauche et à droite. Le parti socialiste n'a rien de socialiste dans les faits et dans ses actions. Désolé mais je vous ai repris plus d'une fois sur l'appelation socialiste. Dès lors, si vous vous plaignez de ce que je dis, vous faites exactement la meme chose de l'autre coté.

J'ai plus d'une fois fais la différence entre socialisme et communiste. Vous faites l'amalgamme à chaque fois. Et en plus votre manque de connaissance historique, bien que je vous l'ai gentiment expliqué, vous fait faire un autre amalgamme. A Cuba il y a le castrisme, en URSS le stalinisme etc.
Historiquement l'Angleterre censurait les personnes qui critiquait le communisme (je préciserai le stalinisme) Orwell a d'ailleurs du quitter l'Angleterre pour faire éditer ses livres.
Votre éternel méconnaissance sur les mouvements de gauche explique toute la suite logique de l'époque jusqu'à aujourd'hui.
L'URSS n'a rien de socialiste au final pourquoi ? parce que la mise en application de tous le courant de gauche issue des premières révoltes anglaise de la révolution industrielle n'A JAMAIS EU LIEU. Mieux encore, l'Europe entière a aidé à la purge des révolutionnaires de la première heure. Je ne dis pas par là que j'aurai suivi mais je dis simplement que le monde dans sa totalité a laissez faire. On intentionnellement laissez un dictateur (meme financé) prendre le pouvoir en Espagne malgré des votations qui était à gauche.

Plus d'une fois j'ai reconnu la problèmatique. Mais vous continuez à ne pas comprendre que la folie humaine a pris le dessus et que par conséquent le communisme est une folie irréalisable parce qu'elle ne puise pas là ou elle aurait du puisé et par conséquent il n'y a jamais eu de réel application. Mais je sais que pour d'autre personnes, si on y met l'etiquettte socialiste ou communiste vous tombez dans le panneau sans même savoir de qu'est-ce que c'est. La différence entre vous et moi c'est que j'ai été prêt à remettre en question ce que l'on m'avait appris. J'ai mieux compris ce qui n'a pas marché et je sais ce qui ne marchera pas.

La Totalitarisme n'apparait pas comme vous le présentez. Il se fait gentiment doucement sans qu'on le voit. Ceci on ne l'apprend pas dans le libéralisme. Ceux que vous me citez que soit Hayek (très intéressant à une époque). Mais au final des théories comme l'anarchisme...rien de fonctionne sinon le monde irait bien. Fox News avec son parti pris s'accomode très bien de sa fonction. Son existence est une vrai liberté, mais son message une vraie plaie. Il faut encore avoir une certaine vision critique.


Un mec comme Kennedy, démocrate était accusé de quoi à l'époque ? de Communiste et pas de li comme quoi cette étiquette est utilisé à tord et à travers...et de plus ca casse complètement ce que vous avet dit.
Sinon je suis tout a fait d'accord avec vous que Trump présente de plus en plus un visage antilibéral. Sauf que pour le libéraux au pouvoir, tous change! D'ailleurs les politiciens dont vous parlez se foutent complètement de promesse ou d'idéologie. Les annéés 2000 en ont fini avec la vieille pensée avec deux poles!

Sinon historiquement vous avez tout juste sur la question trotski-lenine et la revendication. Sauf peut être sur un truc...Trostki n'a fait que son taff mais n'a pas créé l'URSS telle qu'elle est puisqu'il a fuit. Je complèterai en disant que si ca avait été lui, cela n'aurait été guère mieux!
Donc je vous invite dès lors, une ultime fois à comprendre que je ne suis toujours pas dans vos rouages politiques. Je ne crois plus au Père Noel ni aux promesses. Vous ne relevez jamais que je n'ai d'ailleurs JAMAIS soutenu OBAMA, qui d'ailleurs à mes yeux à été un vrai allié au républicain sur pas mal d'aspect.
Ce que je critique c'est ce qui est imposé et qui emmerde tous le monde. Le libéralisme actuel, qui n'est pas de la verve de Keynes (que vous avez oubliez de citer, normal vous ne l'aimez pas) lui continue de faire mal sur le plan social.
D'ailleurs tiens je pensais à vous l'autre jour car vous dite qu'il y a trop de fonctionnaires. En chiffre je dirai oui. Mais quelle est la charge ? Et puis si on écoute economiesuisse, le looby le plus inutile, des centaines d'emplois vont être détruit. Il faudra bien que ces gens mangent et trouvent un travail pour subvenir à leur besoin. Mais comme l'époque de papa est terminé, trouver un emploi va être compliqué et les gens comme vous et moi sommes exigeants, car habitué à tout avoir. Résultat des gens n'auront pas un suivi de qualité et le chomage durera jusqu'à l'aide social. A ce moment là la personne change et se rend compte qu'en fait s'il veut simplement avoir de quoi manger il faudra plus de monde.

Enfin, une chose que je ne lacherai pas...la dame de fer...une pauvre femme qui est plus "notorious" que "famous". Le peuple anglais ne l'aime pas et c'est un fait! Et parlez de ce pays qui a installé une dictature colonialiste, désolé de mieux connaitre le sujet pour avoir eu une mère qui est née anglaise.

Je n'ai rien contre le libéralisme si c'est pour libérer les gens. Sauf que les libéraux politiques utilise cet arguement et ne libère personne au même titre que les socialistes ne font pas du socialisme. En définitive, je suis plus jeune et moins naïf. Au final regardez House of Card, qui était le sujet. Meme si l'on est pas d'accord nous avons néanmoins des intérêts communs. Vous n'êtes pas le pire des libéraux. Mais malgré tout il est plus facile d'avoir des discussions qui vont plus loin avec d'autre libéraux mais qui sont bien moins naïfs que vous. La raison est tout simplement parce que nous sommes plus jeunes mais avec une certaines expérience. Nous travaillons dans les milieux bancaire, social et meme ouvrier. Aucun ne croit encore à la grande messe soit disante libéral ou à la grande messe soi-disante socialiste. Raison pour laquelle ce paradigme s'éteindra.

Écrit par : Plumenoire | 20/01/2016

" Je renvoie la balle! Jusqu'à présent vous n'avez toujours pas compris quelque chose. je ne suis pas d'extrême gauche. Ni de l'autre coté. Donc rendez-vous compte que je joue avec vous AVEC VOS termes et votre vision. "

Les anti-libéraux résonnent tous pareil. Quand je vous lis je lis quelqu'un qui résonne exactement comme un socialiste. Alors désolé que je vous prenne pour un gauchiste. C'est vous qui raisonnez comme eux.

" Tout d'abord au niveau des droits sociaux, on ne le doit malheureusement pas au libéraux! "

La France fut le précurseur des avancées sociales grâce aux libéraux comme Bastiat qui fit voter pour la première fois une loi qui donne le droit de grève ou Comme le libéral Emile Ollivier qui fit voté des lois donnant le droit de coalition pour les ouvriers ou encore le libéral Waldech Rousseau qui fit voter une loi donnant aux syndicats une personnalité civile. C'est aussi le libéral François Guizot qui a permis de limiter le travail des enfants en usine.A l'époque se sont les socialistes avec leur logique révolutionnaire qui voyaient d'un mauvais œil l'existence de syndicat.

En Suisse ce n'est pas la gauche qui est à l'origine des allocations familiales et du deuxième pilier. C'est le patronat.

" L'URSS n'a rien de socialiste au final pourquoi ? parce que la mise en application de tous le courant de gauche issue des premières révoltes anglaise de la révolution industrielle n'A JAMAIS EU LIEU. "

C'est de la mauvaise foi. Vous ne supportez pas comme les socialistes que ce model a fait faillite. Jusqu'à la chute de l'URSS ce pays était le model des socialo- gauchistes occidentaux. Ne venez pas me dire que ces gauchistes ne savaient pas ce qu'ils ont adulé pendant 70 ans en étant des trotskistes, des marxistes-léninistes ou des maoïstes.

" Mais au final des théories comme l'anarchisme...rien de fonctionne sinon le monde irait bien. "

plus une société est libérale mieux elle fonctionne. Faites un parallèle entre le degrés de liberté économique et taux de chômage. Plus c'est libre plus il y d'emplois et moins il y de chômage. Pareil avec le degrés de liberté économique et l'innovation.

" Trostki n'a fait que son taff mais n'a pas créé l'URSS telle qu'elle est puisqu'il a fuit. "

Il fut le père et le dirigeant de l'armée rouge et pères des goulags soviétiques. Ce qui n'est pas rien.

" Enfin, une chose que je ne lacherai pas...la dame de fer...une pauvre femme qui est plus "notorious" que "famous". Le peuple anglais ne l'aime pas et c'est un fait! Et parlez de ce pays qui a installé une dictature colonialiste, désolé de mieux connaitre le sujet pour avoir eu une mère qui est née anglaise. "

Le peuple anglais a voté pour elle deux fois. Elle a hérité d'un pays au bord du gouffre qu'elle a redressé. les socialistes peuvent la remercier d'avoir sorti la GB de la merde dont ils sont les responsables. Et quelle dictature à tel installé?

" Sauf que les libéraux politiques utilise cet arguement et ne libère personne "

C'est parce que les vrais libéraux qui ne peuvent que gouverner dans des démocraties ne gouvernent jamais tout seul. Il y a des partis plus libéraux que d'autres. Mais généralement les partis avec l'étiquette libérale ne sont pas entièrement libérale. Dans ces partis il y a des ailes gauches plus interventionnistes et ça des fois fait pencher un peu la balance du mauvais côté. Il arrive aussi que sur l'étiquette ils sont libéraux comme l'était Reagan pour finir par augmenter les dépenses publiques. Mais il a fait quand même du bon travail. On peut pas toujours en demander trop.

D.J

Écrit par : D.J | 20/01/2016

"Les anti-libéraux résonnent tous pareil. Quand je vous lis je lis quelqu'un qui résonne exactement comme un socialiste. Alors désolé que je vous prenne pour un gauchiste. C'est vous qui raisonnez comme eux."

mais comme vous ne savez pas faire le tri entre socialiste, marxiste et les différents courant dans le socialisme, tout comme moi qui ne fait pas le tri chez les libéraux. Je crois que c'est statut quo.

"La France fut le précurseur des avancées sociales grâce aux libéraux comme Bastiat qui fit voter pour la première fois une loi qui donne le droit de grève ou Comme le libéral Emile Ollivier qui fit voté des lois donnant le droit de coalition pour les ouvriers ou encore le libéral Waldech Rousseau qui fit voter une loi donnant aux syndicats une personnalité civile. C'est aussi le libéral François Guizot qui a permis de limiter le travail des enfants en usine.A l'époque se sont les socialistes avec leur logique révolutionnaire qui voyaient d'un mauvais œil l'existence de syndicat"

Ce n'est pas la même histoire. Les syndicats ne sont pas pareils, les implications ne sont pas du tout les mêmes et leur fonctionnement également. Le terme socialisme a commencé à être utilisé vers 1820 (il me semble).Bien que Rousseau soit le père du socialisme au travers de la Déclaration universelle des drtois de l'Homme, il était déjà mort quand la pensée a commencé a se répandre. Le socialisme développé à l'ère de la révoliution industrielle avait pour but de d'édiqué les ouvriers afin qu'il aspire à la liberté économique. A ce niveau le libéralisme est très proche. Il n'a juste pas de dimension social, ce qui manque automatiquement dans une société. Oublié l'aspect social, c'est avoir une vision purement économique.

"En Suisse ce n'est pas la gauche qui est à l'origine des allocations familiales et du deuxième pilier. C'est le patronat." En France également. Mais ne crachont pas sur le type de patron d'époque qui savait qui était un acteur économique de la société. Mon grande père suisse avait une grosse entreprise de construction sur Genève, et ne cachait pas qu'il était communiste, chose qui aurait changée avec le temps. Je ne rejeterai jamais les riches. Je dis simplement qu'il y a trop de riche qui ne savent pas prendre leur responsabilité. Quand vous avez une mère qui cotoye Richard Branson je crois que je sais de quoi je parle en matière du monde des affaires. Vous seriez très étonné de la vision de certaines personnes du milieu.

"C'est de la mauvaise foi. Vous ne supportez pas comme les socialistes que ce model a fait faillite. Jusqu'à la chute de l'URSS ce pays était le model des socialo- gauchistes occidentaux. Ne venez pas me dire que ces gauchistes ne savaient pas ce qu'ils ont adulé pendant 70 ans en étant des trotskistes, des marxistes-léninistes ou des maoïstes." " Trostki n'a fait que son taff mais n'a pas créé l'URSS telle qu'elle est puisqu'il a fuit. "

"Il fut le père et le dirigeant de l'armée rouge et pères des goulags soviétiques. Ce qui n'est pas rien."

Permettez moi de vous dire que quand on cite quelqu'un on le fait jusqu'au bout dès lors, je rajouterai ceci "Trostki n'a fait que son taff mais n'a pas créé l'URSS telle qu'elle est puisqu'il a fuit. Je complèterai en disant que si ca avait été lui, cela n'aurait été guère mieux!" Ce qui au final veut dire que Staline et trotski c'est peste et cholera. En lisant jusqu'au bout ma phrase vous conviendrez que votre remarque n'est pas pertinente à ce niveau puisque nous sommes d'accord. Et ce n'est pas moi qui parle de mauvaise foi.

"Le peuple anglais a voté pour elle deux fois. Elle a hérité d'un pays au bord du gouffre qu'elle a redressé. les socialistes peuvent la remercier d'avoir sorti la GB de la merde dont ils sont les responsables. Et quelle dictature à tel installé?"

"That her the witcher" n' pas installé une dictature. L'Angleterre est une dictature coloniale. Elle n'a fait que de suivre la tradition merdique de ce pays. Il vous est impossible de compendre d'aileurs ce que c'est d'être une colonie anglaise à l'époque et encore moins maintenant. Après que les gens votent deux fois pour elle...c'est pas trop l'arguement choc, surtout avec les partis de l'époque. Je sais que beaucoup parle de choix... il faudrait revoir la définition du terme.

"C'est parce que les vrais libéraux qui ne peuvent que gouverner dans des démocraties ne gouvernent jamais tout seul. Il y a des partis plus libéraux que d'autres. Mais généralement les partis avec l'étiquette libérale ne sont pas entièrement libérale. Dans ces partis il y a des ailes gauches plus interventionnistes et ça des fois fait pencher un peu la balance du mauvais côté. Il arrive aussi que sur l'étiquette ils sont libéraux comme l'était Reagan pour finir par augmenter les dépenses publiques. Mais il a fait quand même du bon travail. On peut pas toujours en demander trop. "

C'est peut être le seul moment ou l'on est d'accord. Et que c'est pareil du coté socialiste...il y a différent courant. Reagan reste à mes yeux un pantin...ses conseillers l'ont rendu crédible...mais il a été aussi "bright" à montrer une belle image que Obama ou John Wayne...Quoique John Wayne au niveau de l'image c'est pas très joyeux...et malheureusement ses films d'un irréalisme, l'époque ou le monde du western était propre...un conte.

Écrit par : Plumenoire | 21/01/2016

Les commentaires sont fermés.