07/10/2015

La face cachée d'apple!

Hier soir j'allume la télé, je zappe et tombe sur l'émission Cash investigation, oui encore... oui encore cette émission de gauchistes qui ne cherchent qu'à créer des problèmes à des braves entreprises qui ne pensent qu'à notre bien. Et comme dirait certains, il faut arrêter de tirer sur ces entreprises compétitives qui innovent!

Mais elles innovent dans quoi ? Ou Apple à reussi à innover ?

Rappel des faits. Apple la marque qui se donnait une image de liberté au contraire de micosoft qui était présenté comme une société Orwellienne. Il était beau le temps de la publicité de cette femme qui lance un marteau dans un écran et qui veut briser big brother. La marque finira presque par disparaitre et Steve Jobs viré. Son retour coincidera avec l'Ipod (un bête lecteur mp3 pas du tout révolutionnaire). Et par la suite les ventes d'ordinateur retrouveront grâce aux des consommateurs, grâce à leur design.

Alors que les plus fervents libéraux demandent toujours plus de libertés aux entreprises et que pour ma part, je reste pragmatique : plus de liberté plus de responsabilité. C'est comme avec les adolescents. Tu pourras sorti à minuit si je peux avoir confiance en toi. Apple ne nous donne pas ce gage malheureusement. Voici à quoi sont astreints les opérateurs français (je pense que la Suisse également) pour pouvoir vendre un I phone :

 

- chaque magasin doit mettre à disposition de Apple deux vendeurs qui vont faire que de la promotion de la marque à la pomme.

- Les opérateurs doivent investir 10 millions en publicité pour la marque. (vous comprenez pour quoi vous voyez des Iphone dans les simples pub d'abonnement)

- ils doivent communiquer les chiffres tous les mois à la marque (il parait que c'est très lourd, et ca fait très fonctionnariat)

- ils doivent impérativement acheter 6 millions de portable à la marque pour pouvoir le vendre. (on comprend mieux sur quoi repose l'indice boursier...sur de l'escalvagisme économique)

- Les iphone doivent être mis en avant dans chaque magasin sur son reposoir et ne doit pas avoir de concurrent à coté de lui.

- Enfin, une personne ayant signé un contrat de téléphonique mobile, admettons avec SFR, se verra propriétaire de son téléphone au bout de 2 ans. Apple interdit formellement toute publicité de la part de l'opérateur à ce client, pour un autre téléphone que Apple. En gros, Apple s'accapare les clients.

Résultat de ceci, il faut croire que la justice est de gauche si on suit la même logique, Apple a été condamné à payer 14 millions pour leurs abus, + 2 millions pour trouble à l'ordre public financier. Les opérateurs français ont préféré le caché et de déposer plainte de manière confidentielle. La raison à cela, est très simple : toutes ces oligations de l'opérateur ont été répercutées dans le coût des abonnements téléphonique...donc même si vous posséder un samsung ou un autre téléphone, vous avez subit la répercussion.

Alors continuez à demander plus de liberté, vous n'êtes pas capable de composer avec celle que vous avez. La suite de l'émission ne relevait pas le niveau, c'était à propos des scandales du lait pour bébé de Danone donné en Asie et aux USA. Que se soit USA ou en Chine la marque s'est fait épinglée et condamnée dans ces deux pays! Ces derniers ont même utilisé des logos de l'UNICEF dans des pubs turque, alors que l'organisme n'était même pas au courant. Ils ont été retiré par la suite. Le résultat c'est des milliers de bébés qui souffrent de maladie chronique à cause de ce mauvais produit.

Bref en gros les plus libéraux se font prendre pour des pommes, plus ils essaieront à leur tour de nous prendre pour des pommes.

Commentaires

Intéressant, mais faites un effort pour distinguer les é des er.
Il suffit de remplacer le verbe en question par une verbe se terminant en -ir à l'infinitif. Exemple "en Chine la marque c'est fait ("punir") dont "épingler".
Sans rancune, j'espère.

Écrit par : Mère-Grand | 09/10/2015

Hahaha!

Une règle plus que connue maitrisée mais oubliée. L'émotion a cela de fort...être dépassé par ce que l'on veut dire.

Non aucune rancune...quelques mots peut être face à cette esclavagisme économique ?

Écrit par : plumenoire | 12/10/2015

on s'en doutait, mais à ce point ..

sont cons quand-même ces soit-disant grands distributeurs,

à ce mettre à genoux en coeur au lieu de s'organiser,
à tout accepter d'1 consortium US quitte à se mettre hors-la-loi en UE car concurrence complètement faussée..

juste pour vendre 1 marque, non?


Voir ce reportage d'Elise Lucet, bigre!
C'est exactement ce qui nous attend tous, si les négos TISA/TTIP en cours sont ratifiées au niveau UE

Écrit par : suisse & genevois déshérité | 12/10/2015

Malheureusement oui!

Je ne suis pas contre un libéralisme qui serait intègre, intelligent et gagnant gagant.

Je dénonce la fausse concurrence depuis bien longtemps. Le seul arguement renvoyé est "vous êtes de gauche". Argument pauvre en substance et dénué de toute argumentation au final.
Soutenir le libéralisme à l'heure actuelle est une façon de démontrer sa naiveté et sa méconnaissance du monde actuelle.

Écrit par : plumenoire | 14/10/2015

Pas d'accord.
J'ai aussi regardé cette partie sur Apple.

D'abord, depuis la polémique Lucet-Dati, je suis plutôt énervé par cette journaliste aux méthodes carrément intrusives et agressives. C'est du harcèlement, ni plus ni moins. Qui en plus ne donne aucun résultat à part de lui permettre de faire le buzz et de se travailler son image. Non, je ne suis pas preneur. En plus, le seul but semble être de couper des têtes, sans réflexion sur les besoins de l'entreprise – qui donne quand-même du travail à des gens. Bon elle s'en fiche son salaire vient des subventions publiques assez largement.

Ensuite:

Apple n'est certainement ni le premier ni le seul à pratiquer ces méthodes de vente. Si les opérateurs les acceptent c'est que vendre Apple leur rapporte, sinon ils ne le feraient pas. Il y a d'autres opérateurs et fabricants avec lesquels ils peuvent gagner de l'argent. Mais Apple est une bonne affaire pour eux. Je trouve donc très malsain et hypocrite de déposer ensuite plainte. Et pervers: ils vont se faire rembourser des millions, alors qu'ils ont déjà gagné leur argent. Ils devraient donc rendre au moins leur bénéfice à Apple.

C'est une rupture unilatérale de contrat par juge interposé.

Le plus simple serait de renoncer à vendre du Apple s'ils ne sont pas d'accord. Les opérateurs en question n'auraient pas à pleurnicher. Libéral pour gagner, contraignant ensuite avec l'appui de la justice, quelle tartufferie! Non la justice n'est même pas de gauche, elle veut façonner la société à la place des politiques, des acteurs économiques, des consommateurs (qui peuvent acheter autre chose qu'Apple!). La république des juges gagne du terrain.


Ensuite la répercussion du prix sur l'ensemble des consommateurs:

Chère Elise Lucet vient d'inventer l'eau chaude. Cela n'a rien d'immoral ni d'explosif. Elle se fait mouiller pour peu de choses. La mutualisation des coûts existe partout, à commencer par les assurances maladie et la Sécu. On n'arrête pas de payer pour les autres. Et quand la Migros ou la Coop font de la pub pour les barbecues en été, les végétariens paient aussi cette pub grâce aux salades qu'ils achètent. Et quand vous payez des impôts vous payez aussi pour les transports publics même si vous ne les utilisez jamais.

Donc cette histoire d'Apple: très mauvais combat et très mauvais signal envoyé à la société.
Il faut maintenant punir tout le monde et faire payer chacun uniquement le prix que lui coûtent ses achats, hors du coût de la pub pour les produits que le voisin achète. Et donc l'entreprise devra à chaque nouveau produit investir sans toucher au budget des autres produits. Cela ne tient pas la route.

Et au final le consommateur n'est pas obligé d'acheter, il peut aller chez le paysan pour acquérir son jambon ou ses patates, il n'est pas obligé devoir un smartphone.

Pour Apple, qui a depuis sa création très largement contribué à l'innovation, à la simplification des systèmes (c'est à lui que l'on doit les fenêtres qu'utilise aussi Windows), etc, et malgré sa politique devenue un peu fermée, je continue à soutenir. Je n'ai pas de iPhone, j'ai un vieux Nokia, j'ai un vieil iPod blanc avec la roue, ah si j'ai un iPad mini pour pouvoir passer mes bandes-sons sur une sono et chanter dessus (mon iPod est trop vieux pour pouvoir être connecté). Et j'ai un iMac, oui. Et je reste satisfait de ces produits qui non seulement sont agréables à voir mais ont réellement fait avancer le schmilblic informatique.

Écrit par : hommelibre | 14/10/2015

Vous pouvez ne pas être d'accord.

"-D'abord, depuis la polémique Lucet-Dati, je suis plutôt énervé par cette journaliste aux méthodes carrément intrusives et agressives."

L'angle de vu est différent. L'arguement en ce moment que vous avancé est entendu partout. Quand on regarde les images, il n'y a aucune aggressivité verbal (que des questions que personnes n'osent répondre) aucune aggressivité physique. Ou si il y en a une celle de l'ancien président d'Apple qui n'a pas accepté cela. Je peux comprendre. Cela dit l'aggressivité physique est venu de cette personne.

Au sujet de la justice, la justice n'est ni de gauche ni de droite. je préfère une fois de plus élevé le débat à des choses concrètes plutot qu'avec de vieilles légendes politiques. Tout le monde sait que l'on fait une seule politique économique. D'ailleurs Victor Hugo le disait lui-même.
Dans tous les cas la justice a rendu son verdict. Il n'y a pas à commenter. 16 millions d'amende en tout et surtout le manque de "corrones" de la part des opérateurs.

Si on veut parler technologie, sachez que de toute manière on paie beaucoup trop cher. Un téléphone portable est plus cher à acheter qu'un ordinateur...et pourtant mille fois moins de possibilité. Donc cela regarde les gens qui aime payer pour rien du tout.

J'ai moi-même PC et mac. Pour l'univers de la musique et de l'image Apple est très bien et je le reconnais. Par contre Apple n'est en aucun souple en matière informatique. C'est très sectaire mais c'est normal. Apple cultive une philosophie qui est d'accompagner l'utilisateur comme avec un mineur.
Je trouve regrettable et contre productif leur revirement car comme vous l'avez dit vous avez un appareil trop vieux pour être connecté. Ceci ne fait en aucun cas avancer le schmilblig informatique. LINUX ou open office oui car ces programmes reposent sur un partage et une collectivité de personnes qui sont prêt à aider pour aller de l'avant.

Au delà du fait que Mac a des prodiuts agréable à regarder, Apple a changé est ne peux plus revendiquer l'image des années 80 du contre pouvoir face à Microsoft. Apple cultive l'enfermement du propriétaire.

Enfin, concernant les fenêtres, c'est le macintosh (le vrai ordinateur d'apple) qui a rendu son utilisation célèbre. Il semblerait que la création viennt de Xerox pour l'ordinateur Alto.

Écrit par : plumenoire | 14/10/2015

"je suis plutôt énervé par cette journaliste aux méthodes carrément intrusives et agressives. C'est du harcèlement, ni plus ni moins."

Bien... on tire sur le messager. C'est très sympathique comme procédé et pas du tout, mais alors pas du tout agressif...


"Qui en plus ne donne aucun résultat à part de lui permettre de faire le buzz et de se travailler son image. Non, je ne suis pas preneur."

Moi, non plus... surtout que vous n'êtes pas le dernier à vouloir "faire le buzz" et à vouloir "travailler votre image". Un peu de jalousie, on dirait bien...


"En plus, le seul but semble être de couper des têtes, sans réflexion sur les besoins de l'entreprise – qui donne quand-même du travail à des gens."

Du travail à des gens... en Chine peut-être?! Dans quelles conditions de travail? Clairement vous auriez préféré que ces conditions de vente anti-concurrentielles continuent à rester secrètes. Or le libéralisme repose sur une concurrence libre et non faussée. Air connu. Vous êtes un dangereux gauchiste. Ou alors actionnaire d'apple.


"Bon elle s'en fiche son salaire vient des subventions publiques assez largement."

Pure médisance jalouse à l'égard de qqn qui fait bien son travail.


"Apple n'est certainement ni le premier ni le seul à pratiquer ces méthodes de vente."

Donc si qqn ne respecte pas les règles, chacun est libre d'en faire autant. Triste mentalité.


"Je trouve donc très malsain et hypocrite de déposer ensuite plainte. Et pervers: ils vont se faire rembourser des millions, alors qu'ils ont déjà gagné leur argent. Ils devraient donc rendre au moins leur bénéfice à Apple."

La perversité consiste à imposer des règles anti-concurrentielles, pas à les dénoncer. Idem vw.


"C'est une rupture unilatérale de contrat par juge interposé."

En aucun cas, puisqu'il leur sera facile de démontrer que le contrat était abusif. Et le juge est là pour dire le droit. Heureusement. Ou vous préférez qu'apple dise le droit peut-être?


"La république des juges gagne du terrain."

Antienne connue. Les juges sont là pour faire appliquer la loi. Point final. On sait que vous n'aimez pas les juges...


"Ensuite la répercussion du prix sur l'ensemble des consommateurs:
Chère Elise Lucet vient d'inventer l'eau chaude. Cela n'a rien d'immoral ni d'explosif. Elle se fait mouiller pour peu de choses. La mutualisation des coûts existe partout, à commencer par les assurances maladie et la Sécu."

Comme c'est facile de mélanger le pommes et les oranges. Evidemment vous n'avez aucune idée de ce que le mot "solidarité" veut dire. Expliquez-nous donc pourquoi il devrait y avoir une solidarité entre les clients de marques qui se font concurrence? Le but de la concurrence est justement de faire baisser les prix, or ici c'est tout le contraire. Pour la santé, oui, une véritable solidarité est nécessaire puisque chacun a droit à recevoir les meilleurs soins possibles et à vivre en bonne santé. Accepteriez-vous de payer plus cher votre voiture ou votre vélo pour que certaines personnes paient moins cher leur ferrari ou leur vélo électrique?


"On n'arrête pas de payer pour les autres. Et quand la Migros ou la Coop font de la pub pour les barbecues en été, les végétariens paient aussi cette pub grâce aux salades qu'ils achètent. Et quand vous payez des impôts vous payez aussi pour les transports publics même si vous ne les utilisez jamais."

La mauvaise foi ne vous arrête pas. Apparemment vous n'avez aucune idée de ce que sont les frais généraux pour une entreprise privée, ni de ce que sont des services publics. En l'occurrence, tous ceux qui prennent les transports publics libèrent des places sur la route pour les voitures qui y circulent. Je vais vous dire un secret: quand vous achetez une salade vous payez aussi le salaire des employés. Et généralement à côté de la publicité pour le barbecue, il y a aussi de la publicité pour les salades (cf. Migros magazine). En tout cas je reconnais qu'en matière de salades, vous êtes un expert.


"Donc cette histoire d'Apple: très mauvais combat et très mauvais signal envoyé à la société."

C'est bien sûr tout le contraire. Excellente information pour les consommateurs qui seront moins cons, et pourront comme moi décider de boycotter apple.

Le reste est à l'avenant.

Bon, je vous pardonne, quand on est énervé on écrit souvent n'importe quoi.

Écrit par : Johann | 14/10/2015

Johann:

"quand vous achetez une salade vous payez aussi le salaire des employés".

Oui. Des employés dont certains sont payés pour étudier d'autres produits et secteurs pour l'entreprise, secteurs que le mangeur de salade n'a pas prévus dans le prix de sa salade.

L'exemple des assurance est de la solidarité, en effet. Et bien il devrait y avoir un mot équivalent pour une entreprise qui propose de multiples produits. Il y a des locomotives qui tirent les autres produits, et la marge de la société sur ces locomotives de vente paie aussi pour la mise en place de nouveaux produits.

Je reste sur l'idée que c'est un très mauvais procès et que c'est Elise Lucet qui est de mauvaise foi.


Plume noire, nous n'avons pas la même perception des méthodes de madame Lucet. Ici, plus Dati, c'est la même intrusion, la même attitude de procureure, une forme d'agressivité psychologique. A la place de l'ancien d'Apple je n'aurais pas mis autant de tempos avant de la mettre dehors.

Écrit par : hommelibre | 14/10/2015

@hommelibre

Je respecte que vous voyiez les choses différemment. Concernant madame Dati on peut ne pas être d'accord qu'elle ait été l'aborder, malgré comme d'habitude des demandes d'interview et que cette dernière ne veut pas accorder. (la demande a été faite nous ne sommes pas dans un mode altermondialiste)
De plus, prendre en exemple cette femme n'aide pas. On parle d'une fonctionnaire qui vit grace à l'assistanat politique et qui assiste à peine au séance auxquelles elle est sensée participer. Dans tous les cas rendre des comptes lui serait impossible et choquant pour la France entière.

La vraie violence c'est de ne pas avoir les "couilles" de répondre de leurs actes. Ce type de reportage pousse naturellement à voir des événements violents se passer dans l'avenir et déjà maintenant. IL n'y a qu'à voir ce qui s'est passé avec Air France.
Choquant pour les uns, totalement logique et attendu pour moi. Je suis bien obligé de constater que je suis moins naïf que le mainstream.

Écrit par : plumenoire | 15/10/2015

Les commentaires sont fermés.