04/01/2016

Star Wars un film écolo ?

Décembre 2015 sortait le tant attendu star wars épisode 7 ! Selon allo ciné le film en est à 1,510 milliard de dollars et ce n’est pas fini.

Par contre juste pour la forme et la rigole quels films sont dans ce top ? :

  • Fast and furious 7 (1,515 milliard)
  • Avengers 2 (1,405 milliard)
  • Les minions (1,157 milliard)

Quand on voit les films en compétition on se dit « on tient le haut du panier du 7ème art »

Pourtant lorsque l’on voit ce classement et que l’on réfléchit deux secondes à ce que j’ai pu écrire, à propos de l’industrie musicale ou cinématographique hollywoodienne, la créativité est clairement en panne. Mais pas une panne ou il n’y a personne pour faire des choses nouvelles. Non une panne financière. On vise le succès on vise les recettes. De toute manière en musique ou au cinéma c’est la même chose. On refait la même chose pour avoir le même public (base du marketing).

Ainsi à Noel, vous pourrez avec joie réécouter les chansons de JJ Goldmann et celle de Balavoine chantée par des artistes syndiqués chez Universal ou Sony music…en bref encore une fois on ne prend aucun risque.

Mais revenons à Star Wars ! Première minute du film générique explication…tu te dis bon c’est pas mal à voir. Et là stupeur on se rend vite compte que le film est un recyclage du premier star wars, à savoir l’épisode 4. Je suppose que ce film suit l’air du temps et par conséquent Disney s’est aussi mis à l’écologie. J’ai beau avoir cherché le nom de Yann Artus Bertrand à la fin, je me suis demandé si J.J. Abrams n’était pas un alias de ce dernier.

Mais ce qu’il y a d’énorme c’est que nous sommes des millions à l’avoir vu. Du coup le succès est atteint, bien qu’il semble que les fans ne soient pas fan de cet opus. Normal il n’y a aucun scénario. Le film est téléphoné, on sait quasiment tout à l’avance, bref aucune surprise. Heureusement que le peu de 3d (qui est superbe) amène le petit plus sur lequel, le con-sommateur de film lambda tel que la liste que l’on a pu voir plus haute, va voir en général.

Pour ma part, je pense que si le film avait été coréen, japonais ou espagnol, il serait bien mieux. Je fais de l’anti-américanisme ? Pas du tout ! Voici quelques films qui vont vous faire réfléchir :

  • Les infiltrés film de Martin Scorsese est un remake du film Hong kongais infernal affairs.
  • The ring film d’horreur japonais…les américains ont fait un copié collé une véritable honte.
  • Millenium série suédoise + plus film suédois il a quand fallu faire un film américain 2 ans après…aucun respect pour le précédent réalisateur.

 Je pourrai en cité d’autre y en a à la pelle. Pourtant aux USA comme en Europe il y a de très bon réalisateurs et jeunes, j’en connais un personnellement qui devrait sortir son block buster prochainement et je pense que s’il a assez de liberté il pourra quelque chose de bon. Le vrai problème est toujours le même ; la liberté. La liberté de créer n’existe pas réellement, elle est conditionnée à la volonté du moins créatif, c’est-à-dire le producteur.

Ce que les vrais artistes savent, malheureusement, c'est qu'une société plus capable de répandre sa culture, est une société qui se meurt. En bref on devrait le rabaptiser "l'appel des sous"!

Les commentaires sont fermés.