07/04/2016

Panama papers : les pauvres n'ont qu'à frauder!

"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence." Arthur Schopenhauer

Je me rappelle d'avoir sortie cette maxime lors d'un débat. Lequel je ne sais plus et ce n'est pas important. Nous avons tellement de commentateurs du dimanche capables de prendre des chiffres sans savoir les analyser, ou meme tirer des conclusions sans connaitre le fonctionnement meme de l'etre humain. Les sciences sociales sont intimement liés à l'économie ; mais rare sont les intellectuels capables de le faire, c'est d'ailleurs pour cette raison que cette maxime avait été attaquée.

Sauf qu'aujourd'hui, tout les soldats du capitalisme, animé par leur instinct grégaire, font dans leur froc pour leur système suite à ses révélations. Et je me suis dis qu'il y aurait des gens qui m'attendrait sur ce terrain. Sauf que si saviez lire mes propos, j'ai déjà annoncé plus d'une fois que des événements de ce type vont arriver et ce n'est pas les derniers. Nos libéraux capitalistes sont tout retournés et ne peuvent plus nier cette évidence. Evidence, oui quand je disais que la fraude faisait un plus grand mal que les quelques profiteurs (2 à 3%) au social contrairement à la masse qui fraude. Pour la question de la fraude, nous sommes à l'étape de l'évidence et que toute tentative de contrer quoique se soit est inutile et ne servira à rien.

Il est inutile de continuer avec le slogan que c'est l'Etat le problème puisque l'Etat est de toute manière beaucoup trop lié avec le privé. Je dirai meme que c'est le secteur privé qui s'invite beaucoup trop dans la politique pour pouvoir en tirer profit. L'affrontement idéologique entre gauche et droite n'a aussi plus lieu d'etre. Entre un ex président (Sarkozy) qui retire le Panama de la liste des paradis fiscaux (pour ses intéret personnels) et un ministre de gauche qui fraude, comme je l'ai répété plus d'une fois, la gauche et la droite se distinguent que par la poche dans laquelle ils mettront l'argent détourné. Si vous n'etes pas convaincu, regarder le nombre de mise en examen entre la gauche et la droite depuis les années 80!

A tout ceux qui m'attendait, je vous dirai que j'étais déjà dans l'évidence et que je vous attendais ; oui je ne suis pas comme beaucoup personnes, frappé de stupeur. Ce qui se passe était connu mais on préférait faire une crise d'amnésie sur ce type de pratique.

J'espère que tous les jours qui passent que les gens se révolteront et pourront changer les choses sans violences ; mais ce n'est qu'utopie. A force de tirer sur la corde on attire encore plus de violence et viendra un jour ou des personnes seront pendues haut et court. Oui court car comme l'expression le dit, court c'est parce qu'il fallait faire des économies de cordes. Vu que ce sont les riches qui créé la crise ce ne sera que de bonne guerre envers ces fraudeurs.

Les commentaires sont fermés.