13/04/2016

La prochaine crise sera-t-elle la dernière ?

 

Tout d’abord il faut savoir une chose : on ne peut que difficilement combattre son destin, surtout si celui-ci est organiser par des êtres humains qui ne pensent qu’à leur propre intérêt. Vous noterez que, volontairement, je n’emploie pas le terme de « bonheur ». Le Bonheur étant un état qui ne dépend à aucun moment de la sphère matériel.

Ainsi, l’achat d’une maison vous procurera une joie qui durera un temps. Un dvd, une robe, un voyage sont aussi autant de choses qui vous procurera des moments de plaisir mais en aucun cas vous mettre dans l’état permanent du bonheur.

Mais revenons à l’été 2008 ! Un reportage sur temps présent nous décrivait la réalité des américains qui peinaient à joindre les deux bouts et qui étaient obligé, semaines en semaines d’emprunter de l’argent pour leur achat courant et de rembourser toute les deux semaines, des intérêts rappelant une époque où l’on pouvait clairement dire que ce type de produit était de l’usure. Une banque Suisse, dont on voulait taire le nom était le numéro un dans le domaine. Il était dès lors pas compliquer de comprendre que UBS était jusqu’au cou dans ces produits toxiques. 7 ans plus tard, les politiques ont fait ce qu’il fallait ; ils ont convaincu les naïfs consommateurs, les Etats et le reste des moutons que la finance allait être régulée. Ce qui n’a jamais été le cas dans la réalité malgré tous les graphiques et explications des plus convaincus.

Aujourd’hui, tout le monde s’étonne de ce que l’on savait déjà, des milliards de dollars sont fraudés. Ainsi, ce type de déclaration, que l’on qualifiait de « gaucho » est devenu une simple réalité. Le film « let’s make money » faisait état de 11 500 dollars à l’abri du fisc dans les iles vierges. Myret Zaki, excellente journaliste, qui est par ailleurs beaucoup plus pragmatique que la plus part des personnes évoluant dans la finance parle, de 80 000 milliards qui sont actuellement hors du marché financier. Une masse colossale d’argent évolue actuellement dans une zone noire, grise ou opaque… et à l’intérieur, ne pensez pas que rien ni s’y passe. Des entreprises de tout type (Hedge fund par exemple) se permettent de prêter de l’argent à des entreprises, sans même garantir les fonds eux-mêmes ; on retombe dans la forme crédit toxique.

En conclusion, 30'000 milliards de dollars c’est bien plus que tous les budgets de tous les pays réunis. Donc imaginez si un défaut de paiement arrive de la même manière que les subprimes ? Ce sera un raz de marée et ce que nous avons connu jusqu’à présent sera encore plus dur et par conséquent et logiquement, les extrêmes gagneront des voix, ce qui est déjà le cas depuis quelques années.

 

07/04/2016

Panama papers : les pauvres n'ont qu'à frauder!

"Toute vérité franchit trois étapes. D'abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence." Arthur Schopenhauer

Je me rappelle d'avoir sortie cette maxime lors d'un débat. Lequel je ne sais plus et ce n'est pas important. Nous avons tellement de commentateurs du dimanche capables de prendre des chiffres sans savoir les analyser, ou meme tirer des conclusions sans connaitre le fonctionnement meme de l'etre humain. Les sciences sociales sont intimement liés à l'économie ; mais rare sont les intellectuels capables de le faire, c'est d'ailleurs pour cette raison que cette maxime avait été attaquée.

Sauf qu'aujourd'hui, tout les soldats du capitalisme, animé par leur instinct grégaire, font dans leur froc pour leur système suite à ses révélations. Et je me suis dis qu'il y aurait des gens qui m'attendrait sur ce terrain. Sauf que si saviez lire mes propos, j'ai déjà annoncé plus d'une fois que des événements de ce type vont arriver et ce n'est pas les derniers. Nos libéraux capitalistes sont tout retournés et ne peuvent plus nier cette évidence. Evidence, oui quand je disais que la fraude faisait un plus grand mal que les quelques profiteurs (2 à 3%) au social contrairement à la masse qui fraude. Pour la question de la fraude, nous sommes à l'étape de l'évidence et que toute tentative de contrer quoique se soit est inutile et ne servira à rien.

Il est inutile de continuer avec le slogan que c'est l'Etat le problème puisque l'Etat est de toute manière beaucoup trop lié avec le privé. Je dirai meme que c'est le secteur privé qui s'invite beaucoup trop dans la politique pour pouvoir en tirer profit. L'affrontement idéologique entre gauche et droite n'a aussi plus lieu d'etre. Entre un ex président (Sarkozy) qui retire le Panama de la liste des paradis fiscaux (pour ses intéret personnels) et un ministre de gauche qui fraude, comme je l'ai répété plus d'une fois, la gauche et la droite se distinguent que par la poche dans laquelle ils mettront l'argent détourné. Si vous n'etes pas convaincu, regarder le nombre de mise en examen entre la gauche et la droite depuis les années 80!

A tout ceux qui m'attendait, je vous dirai que j'étais déjà dans l'évidence et que je vous attendais ; oui je ne suis pas comme beaucoup personnes, frappé de stupeur. Ce qui se passe était connu mais on préférait faire une crise d'amnésie sur ce type de pratique.

J'espère que tous les jours qui passent que les gens se révolteront et pourront changer les choses sans violences ; mais ce n'est qu'utopie. A force de tirer sur la corde on attire encore plus de violence et viendra un jour ou des personnes seront pendues haut et court. Oui court car comme l'expression le dit, court c'est parce qu'il fallait faire des économies de cordes. Vu que ce sont les riches qui créé la crise ce ne sera que de bonne guerre envers ces fraudeurs.

04/04/2016

Les musulmans n'ont pas à s'excuser !

Décidement le monde tourne mal ! Depuis le 11 septembre 2001. le monde a changé. La liberté aurait pu exploser mais non ; une troupe d'abruti et un patriot act plus tard le monde est tel qu'il est. La violence fait des petits.  Les USA sont plus touchés par des fusillades provoquées par ses propres civiles, c'est dire.

Oui il tourne mal quand je vois des chrétiens, musulmans, protestants, juifs, bouddistes, qui tuent au nom de Dieu. J'ai lu récemment ceci "avec tous ces gens qui tuent au nom de Dieu, le diable ne doit plus avoir de taff".  Brel dans sa chanson  "le diable", le diable est content car l'etre humain tue et brule alors "ca va".

Bien décidé à défendre une population stigmastisée, il s'agirait de mettre en application 36 ans de vie ou l'on m'a parlé de devoirs de mémoire à la shoah de la déportation africaine, la colonisation jusqu'à ce régime odieux appelé Appartheid ; laisser des pensées malsaines rester trop longtemps c'est comme çela qu'un régime totalitaire arrive. Mais connaissant déjà les réactions de mes détracteurs, souvent proche de l'adolescent qui dit "je sais", non vous ne savez pas mais vous allez savoir.

Est-ce qu'à chaque affaire ou l'on entend un pretre qui a touché un enfant, toute la communauté s'excuse ? A peine. Mieux encore on a plus essayé des les cacher. Quand un ou des catholiques s'expriment devons-nous etre automatiquement relié ? non car on reste des etres humains différents des uns et des autres et par conséquent, chacun avec sa volonté de vivre en société compose avec son environnement.

Demander qu'un musulman s'excuse c'est lui demander devant tous le monde s'il est coupable. L'est-il ? non.

Pour tous les rageux, j'ai un joli cas qui illustre ceci. La scène se passe en Ecosse. Un épicier musulman a eu la gentillesse de souhaiter une bonne paques à ses amis chrétiens via FB, comme il est de tradition dans plein de pays non occidentaux et qui vivent avec la laicité depuis bien plus longtemps. Cet élan d'amour a eu pour résultat qu'un musulman fondamentaliste est venu dans son magasin et l'a poignardé!

Compliqué après cela de demander à s'excuser. Compliqué aussi pour ses personnes qui ont la rage de réfléchir. Mais comme on l'a dit à plusieurs reprise, c'est malheureusement le musulman qui est le premier touché.

http://www.metronews.fr/info/ecosse-un-epicier-pacifiste-...