11/07/2016

Mercato d'été : Goldman Sachs se paie Barroso

Alors que l'Euro a pris fin hier, enfin, le monde va redevenir normal. Nous cesserons d'entendre des phrases absurdes, tel que "'c'est une page d'Histoire" ; auant le dire, la médiocrité de notre siècle voit des pages d'histoire dans tous et n'importe quoi.

Le portugais le plus mal-aimé du week end n'est pourtant pas Cristiano, mais Monsieur Manuel Barroso, que j'ai déjà tant décrié par le passé. Il faut croire qu'il a tellement rendu de service à l'ultra-capitalisme qu'il ne pouvait finir sa vie que dans établissement plus que PAS recommandable : Goldman Sachs!

Goldman Sachs qu'on oublie etre un des rouages de la crise financière que nous vivons encore. Goldman Sachs la banque qui a planqué les dettes grecques (facile de dire que le peupl grec a fait ceci ou cela).

Oui cette banque a engagé ce monsieur pour les bons loyaux services rendus à l'établissement. Show must go on! Un preuve de plus que le capital actuel a plus a gagner en soutenant le communisme et toutes idéologies proches! C'est meilleurs pour les affaires! Et dire que tout une frange de la population croit encore et encore que les banques et toutes ces institutions vont nous aider... you keep dreaming

 

 

Les commentaires sont fermés.