23/01/2017

La finance préfère ne pas être utile à la société

Bonne année à tous!

Un peu de retard dans mes voeux et un billet pas publié par manque de temps. Cependant, mon blog n'est pas tenu à être à jour, l'actualité prenant le relais!

Aujourd'hui je vous partage un excellent article du 24 heures, ou Marc Chesnais, professeur d'économie (et il me semble) ancien responsable au SMI, fait état de la situation actuelle financière. Ce dernier étant un professionnel de la branche nous sommes loin de théoriciens de l'économie.

Ce dernier nous décrit exactement ce dont j'ai parlé l'année dernière. La dérégulation du système financier. Les outils mis en place ne fonctionnent pas et qu'au final, la finance se fout pas mal du fonctionnement de la société ; il n'y a qu'à voir que la plupart des gouvernements, nomment très souvent d'anciens employés de banque privées, qui agissent toujours au final pour le bien de leurs anciens employeurs et pas pour la collectivité. Les Banques ont compris depuis 2008 qu'elles pourront prendre tous les risques qu'elles voudront, le contribuable sera de toute façon là. Le contribuable doit servir cet intéret supérieur qui est l'économie. Mais si encore c'était pour se rendre service pourquoi pas ; sauf que ce n'est pas le cas. Au final monsieur tout le monde se doit de travailler et de payer pour l'amour de la nation ou de l'économie... les techniques de communication étant les memes que dans le communisme. Le paradigme du néo libéralisme est en phase de rejoindre le paradigme du communisme.

Par contre ce qui change violemment c'est qu'avant il était possible de dire que c'est la faute de la gauche. Or la gauche ayant adopté un discours néo libéral, vide de sens et d'intérêts pour la collectivité, on comprend pourquoi Manuel Valls s'est pris une baffe. Alors que certain s'érigent en réactionnaire face à la violence, ils oublient que le pays dans lequel ils se trouvent possède beaucoup de choses issue de la révolution et par conséquent de la violence.

En conclusion, malgré que les plus fervents perroquets du système continue de nous recracher des théories qui reste des théories, nous nous rendons compte jour après jour de la gangrène. De plus le pluns intéressant c'est que l'on trouve de plus en plus de gens se caractérisant hors étiquette de parti politique. Ce simple fait annonce les pochains changements :

- se débarrasser de la génération naïve qui est resté dans la dichtomie capitalisme/communisme

- mieux consommer

- se réapproprier la gestion de sa société par des groupes de citoyens plutot que des gens qui ont trop d'intérêt.

http://www.24heures.ch/economie/argentfinances/La-finance...

Le meilleur est toujours à venir ! Bonne année!