20/02/2017

Il y a 22 ans, c'était aussi une campagne présidentielle

Il y a 22 ans, la France était en pleine élection! Bien que je dois avouer qu'à cette époque l'europe était moins raciste qu'aujourd'hui (je parle au niveau de la politique et des médias et autres réactions du net).

Nous sommes le 21 février 1995, Ibrahim Ali 17 ans, deux ans de plus que j'avais à l'époque ; il est sur le point de passer un CAP de menuiserie et à coté, ce jeune à une passion, le hip hop! Et comme la majorité des gens de ce mouvement, il est tourné vers son prochain. Ce soir là, il répète avec ses amis, du collectif B-Vice, pour un concert en faveur de Solidarité enfants Sida.

Il est tard, ils sortent et décident de courrir pour ne pas rater leur correspondance. Sur leur chemin, il y a trois colleurs d'affiches du FN : Robert Lagier, 63 ans, Mario d'Ambrosio, 41 ans, et Pierre Giglio, 33 ans. Aucun mot n'est échangé entre les parties mais Ibrahim Ali recevra trois balles dans le dos sans raison.

Robert finira par décéder en prison lors de sa peine de 15 ans de réclusions. Mario 10 ans et Pierre 2 ans dont un avec sursis!

Les faits sont là! Voter pour ce parti c'est cotoyer des personnes qui sont restés au siècle dernier. Un pavé de plus dans la mare de la république ; un pavé de plus qui ne permet pas un rapprochement culturel mais toujours de la division de la haine pour déboucher sur la création occidentale : le racisme.

Les commentaires sont fermés.