07/03/2017

Attirer les riches bon pour l'économie ?

Encore un argument que les libéraux ont tendance à répéter à tout va! "Si on perd des riches se sera très mauvais pour le canton". Ah bon ?

L'article du jour de la tdg http://www.tdg.ch/suisse/geneve-multimillionnaires/story/... nous révèle la bonne nouvelle : le canton de Genève possède 2'500 millionnaires ! Rien que ça.

Dès lors, selon ces mêmes théories, notre canton devrait très bien s'en sortir car nous avons des gens riches qui investissent, ils font marcher l'économie parce qu'ils habitent sur le canton etc.

Or dans l'absolu, c'est un peu tout le contraire. Le coût du mètre carré a terriblement augmenté sur le canton, du simple fait de son attractivité ; la conséquence s'est reportée sur les ménages à travers leurs loyers, l'implantation de multinationales avec des expats n'est pas en reste. Pour financer les deuxièmes piliers, beaucoup d'immeubles ont été achetés d'ailleurs pour les garantir ; vous savez maintenant pourquoi vos loyers sont chers.

Résultat, notre canton est endetté, d'une part par la classe politique (indemnités à vie, augmentation des jetons de présence des députés), les forfaits fiscaux et bien entendu la croissance des demandes à l'aide sociale. Pourtant s'il y avait autant d'investissment pour créer de l'emploi, notre taux de chomage reculerait ; n'oublions pas que la plupart du temps la diminution du chomage est dû au  simple fait que des chomeurs qui passent à l'aide sociale.

J'avais déjà touché deux mots sur le fait que les riches de nos jours, ne participent plus autant à l'économie que par le passé. L'argent a du mal à circuler car on préfère la thésaurisation bancaire ! Combien de fois avons-nous été montré du doigt lorsqu'un tel thésaurise sous son matelas ?

Les libéraux se retrouvent piégés dans leurs arguments. Ces derniers travaillent plus pour une petite classe de privilégiés, ou pour des lobbys plutot que pour la population. D'ailleurs, vous remarquerez que leur seule approche sociale est de vouloir défendre les PME, chose qu'il ne font pas en définitive.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.