09/03/2014

Tu honoreras ton père et ta mère

C'est fait! Je viens juste de les appeler. Ca a fait rire mon père.

« Que se passe t- il ? »

« Rien je prenais des nouvelles ! Oui c'est rare, je savais que ça allait te surprendre la première fois que ça arriverait ».

 

C'est un trait de ma personnalité. La conséquence à une répétition d'un schéma. De mes 1 ans je n'ai pas arrêté de changer de lieu. La fréquence est devenue plus faible maintenant, mais cela continue. Je suis toujours forcer de quitter des gens que j'apprécie et je ne leur donne peu de nouvelle car la distance me fait souffrir. Mea Culpa mea maxima culpa!

 

La dualité père et mère. C'est l'association de deux choses la logique, soit la rationalité et la sensibilité, soit l'émotion. J'ai pu observer également que ces deux éléments ne s'apparentait pas toujours à l'individu masculin et féminin dans cet ordre. Il peut être inversé. Dans certaines situations des hommes peuvent être plus sensible et la femme plus dure. L'inverse bien entendu est très répandu. Dans l'homosexualité, bien que je connaisse très peu de couple, j'ai remarqué cette équilibre dans un couple d'hommes et de femmes. Dès lors, je pense que nous pouvons parler d'équilibre humain existant dans tous couples sans qu'il y ait une règle absolu au niveau du sexe.

 

 

Cet équilibre humain se retrouve bien entendu notre système. La gauche dites, sociale et la droite dite conservatrice. La première pensera à l'Humain la seconde voudra protéger son cocon en prenant des dispositions de protection envers son cocon en restreignant la liberté. La gauche démantèle la société afin de pousser les gens à voter à droite la fois d'après. Le système de ping pong fonctionne et l'un, la gauche, et l'autre, la droite, ne peuvent fonctionner sans l'autre.

 

C'est ainsi que la population croyante envers la politique est totalement dans le 4ème commandement. La mascarade politique commençant à s'effriter il est nécessaire que les partis modérés à gauche comme à droite soient liquidés. Les politiques ont compris que pour garder le pouvoir ils vont devoir réinstaurer des systèmes où la liberté va être encore restreinte pour des raisons, dites, de sécurité.



03/03/2014

Tu sanctifieras le jour du seigneur.

 

Alors sachant ça je me suis dit «  tiens quels jours sont sanctifiés dans les religions ». Je ne suis pas allé bien loin. Un site un peu farfelu se disant kabaliste  disait le jeudi, ce même site disait que c’était le vendredi pour les musulmans (alors que le calendrier lunaire m’avait fait penser au lundi) le samedi pour les juifs, mes récentes vacances en Israël, grâce à un billet gratuit m’a fait prendre connaissance du shabbat et enfin le dimanche chez les chrétiens. Cela dit est-ce que ces jours sont-ils réellement respecté ? Il y a bien des chrétiens qui ne vont à la messe et à Jérusalem je suis allé dans une boîte remplie le vendredi soir. Certains israéliens m’avaient même dit «  tu as de la chance de ne pas être juif, les femmes préfèrent ».

 

Dès lors je serai prêt à vivre dans une société idéal ou l’on bosserait du lundi au mercredi. On peut rêver non ?

 

Le jour à sanctifier n’est rien de plus qu’un moyen pour contrôler la spiritualité de l’Homme. Dieu être parfait qui n’a aucun besoin similaire à l’humain (manger, boire, sex, repos ou autre) a pour la première fois un coté humain. Il faut qu’il se repose. Parfois il se met en colère et se calme. Dès lors, la version humaine de Dieu me parait un peu tronquée. On nage dans l’anthropomorphisme !

 

Revenons au parallèle que je fais sur la religion et la société moderne : le jour du seigneur chez les communistes c’est le culte de la personnalité. On aime son maitre, son seigneur, son bourreau. Un sorte de syndrome de Stockholm (empathie développée à la suite d’une longue période de partage avec son preneur d’otage).

 

Dans le capitalisme actuel, les jours à sanctifier sont différents. On les instaure un peu comme l’Eglise catholique qui reprenait des fêtes païennes pour les inclure dans le catholicisme.

 

 

Noël :

A l’origine le père noël était représenté par St Nicolas. D’ailleurs il était vert et pas rouge. Je ne vous referai pas son histoire combinée avec celle du père fouettard, internet est à votre disposition. Se sera toujours mieux de s’instruire que de regarder je ne sais quelle télé-réalité. Le père Noël est devenu rouge pour des questions de marketing. COCA COLA. Cette marque a bien tous compris en matière de publicité. Elle joue tout dans l’émotionnelle, fait vibrer, mieux que ça, elle fait rêver les enfants qui deviendront les bons prescripteurs de demain. Si Coca Cola faisait de la politique elle serait clairement dans le populisme.

 

St Valentin

Voilà une autre fête intéressante. Tous les magasins veulent nous convaincre QUE le SEUL jour ou l’on peut faire plaisir à l’être aimé est CE jour. A croire que l’argent décide de son propre pouvoir. Il faudra honorer le 14 février. A la base c’est une fête païenne également remaniée avec le temps et reprise plus tard par le monde du commerce.

 

 

 

La fête des…

Des mères des pères, des grand-mères… mais à quand celle de prof de la sœur, du tonton du cousin…bref autant continuer dans la création de nom ridicule pour consommer encore plus. Ca me fait penser au nom de ministre d’Arnaud Montebourg « Ministre du redressement productif ». Je crois que c’est dans l’ère du temps. On utilise des mots pour faire croire que son produit est le meilleur. N’oublions pas que la politique a été la genèse de la communication. Une campagne de publicité aujourd’hui se gère comme une campagne politique.

 

En conclusion, j’ai observé quelques jours de repos pour ne me mettre personne sur le dos. Mais j’en connais qui diront quand dans ce billet je critique plus le capitalisme que le communisme. La raison est simple. Dans le communisme tu fais ce qu’on te dit dès lors le champ n’est pas très grand à cultiver. Le capitalisme, on y vit dedans donc beaucoup plus simple de parler de ses évolutions. Pour ma part je vous dirai : reposez-vous quand vous en avez besoin personne ne doit vous l’imposer à votre place.

 

26/02/2014

Tu prononceras le nom de Dieu avec respect

Deuxième commandement. Autant le dire c'est le bordel. Un source dit  "tu ne feras pas d'image" ou "tu n'adoreras pas d'autres idoles". Mais bon quand déjà au premier commandement on dit "tu n'adoreras que moi" ca sous entend que tu n'auras pas d'autres idoles. Donc j'ai préféré le remanier à ma sauce, aujourd'hui, du fait que je ne suis pas le premier à le faire ni le dernier.

 

On va pas chipoter sur la version. Ce n'est pas un débat religieux. Et personnellement je serai plus tenter à parler de choses tangibles ou le débat n'est pas sans fin. Tu parleras toujours en bien de ton système dans lequel tu évolues. C'est ça qu'on doit retenir!

Combien de fois, dans certains cercles de personnes plutôt limités au débat, on m'a eu dit "mais ne crache pas sur la main qui te nourrit". Au départ je ne savais pas quoi dire. Des fois l'excès de bêtise et de non réflexion me laisse pantois. Parfois, il est nécessaire pour un guerrier de la lumière de se replier et de revenir plus tard au combat d'après Paul Coelho. Quand je suis revenu au combat, il m'a pas été difficile de tourner en ridicule cette réflexion en y pretant pas attention. C'est alors que j'ai remarqué une chose : l'autocensure. On ne critique pas parce que c'est blasphémer.

Il est tout a fait évident, pour en revenir aux systèmes économiques, capitaliste et communiste, que parler de communiste à un capitaliste, ou vice versa, est un blasphème. Là ou le communiste a carrément remplacé la religion par le culte de la personnalité, le capitalisme, lui, conserve l'héritage judeo-chrétien. Il faudra admirer ce système et pour lui rendre hommage, il faudra consommer. Dès lors, place aux fêtes! On reprend différents rites païens ou chrétiens (eux même d'origine païens). Coca cola et le père Noël, la saint valentin, la fête des mères la fêtes de pères y aurait même des grand-mères. A regarder cela de plus près, on se demande si on offre des cadeaux en dehors du bon jour si on ne tombe pas mal.

 

Dans ces deux systèmes la tolérance n'existe pas. Mais chacun à sa technique de fonctionnement. La dictature communiste = ferme ta gueule (on te tue sinon). Les pays libre ayant adopté la démocratie avec comme système économique le capitalisme = cause toujours. Il y en a un qui reste toujours plus subtile que l'autre.

En tant que blasphémateur du capitalisme et du communisme, je suis prêt à rendre leur lettre de noblesse. Je concéderai que le capitalisme était une solution choisie pour : avancer socialement, économiquement et technologiquement parlant. Sauf qu'il a évolué et qu'il entrave de plus en plus à la liberté d'entreprendre. Procédures lourdes, besoin de fonds important parfois etc... certaine technologie sont existante mais sont freiné pour des questions d'argent. Le point de rupture du capitalisme est qu'il est poussé à son extrême et le comportement humain au niveau du business. (médicament dangereux, déchêts toxique rejetés etc...) c'est ce que j'appelle les effets secondaires.

Je ne dirais pas que la doctrine de gauche socialiste est bonne. D'une part puisque historiquement il y a plusieurs courants. Mais ce n'est pas la question. Par contre je peux en quelques lignes donner un exemple d'un bien fait du socialisme dont on jouit tous : les congés payés, à savoir les vacances.

 

En conclusion, la thèse (capitalisme) et l'antithèse (communisme ou socialisme) ne sont que deux systèmes qui on besoin de laver le cerveau de manières différentes. Je ne vois pas le capitalisme vivre sans le communisme. La fabrication de produit bon marché par la Chine l'a déjà prouvé. Mais quoi qu'il arrive des deux cotés de la table, les moutons rouges et bleus se doivent de ne pas critiquer leur système pour rester conforme ou uniforme ; en fait, des soldats, des exécutants. Mais jamais des penseurs.