04/03/2015

J'ai regardé cash investigaion

Oui j'ai regardé cash investigation hier soir! Attention encore un billet placé sous le signe du choc! Oui car regarder ce type de reportage selon certain qui me l'ont fait remarqué (Corto ou encore D. Jordan) c'est des reportages ou l'on dit n'importe quoi et fait par des gauchos et pas par un journal respectable comme le sacro-saint "Figaro" dont le patron, Serge Dassault, est tout à fait respecatble. Respectable au point que l'on le soupçonne d'avoir acheté des voix lors d'élection. Autant dire que ceux qui le suivent, suivent la politique de l'autruche on écoute et on ne regarde pas. Que c'est respectable.

Hier soir, on a vu à quel point les employés coutent chers et que l'Etat français impose trop d'impote aux entreprises. C'est ainsi que hier soir on apprennait que SANOFI recevait de l'Etat français en tout : 126 millions d'euros réparti entre 115 millions d'impot sur la recherche et 11 millions pour lancer une politique d'embauche auprès des jeunes mis en place par François Hollande!

Sauf qu'au bout du compte, SANOFI dégraisse! SANOFI se débarasse de son espace recherche, (tout en touchant de l'argent), SANOFI maintient son cours de bourse très haut,  afin de pousser les spéculateurs et non des vrais investissements et en plus se touche la bagatelle de 126 MILLIONS de l'Etat mais prévoit un plan sociale de 80 millions sur deux ans. Si ce n'est pas du détournement ! Comme quoi le PS est bien au service des dérives du libéralisme.

Quand je parle de dérives c'est bien cette quête absurde du TOUJOURS PLUS J'EN AI PAS ASSEZ!

Etant d'une famille qui a participé activement au développement de Genève. De l'ancien cinéma rialto en passant par l'hotel cornavin, aux immeubles chateau-banquets et aux batiments de lombard Odier aux Esserts. Cela peut paraitre choquant de l'apprendre. Et je n'ai pas parlé du premier bowling de Montana!

Et pourtant le mal et ces dérives je les connais. Le groupe Wendel connait aussi ces dérives. Grande famille qui a bien failli se faire spoilier par l'un de ses membres, Ernest-Antoine Seillière!

Oui j'ai regardé cash investigation et j'ai regardé avec intérêt. Et j'ai été encore plus convaincu de l'utilité du PS à sponsorisé des entreprises qui vont soit disant mal ! (le versement de du dividende est passé de 35% du  bénéfice à 50%) Son nouveau patron, comme vous le savez, touche 2'000'000 € pour l'engagement (normal...) et 2'000'000 € de plus s'il est en poste janvier prochain. On peut penser que le nouveau patron,  Olivier Brandicourt, risque d'encaisser de futurs affaires pour toucher autant!

 

Enfin, que dire des sociétés d'investissement qui endettent les entreprises auprès des banques pillent le patrimoine de la société, laissent les travailleurs sur le carreau, sous le seul prétexte de l'argent. C'est le cas de la société Samsonite donné en parture à KKR et toujours la même dans les bons coups, GOLDMANN Sachs!

Si un quelconque libéraliste ose ouvrir la bouche qu'il l'a referme aussitôt! Un homme pesant 40 milliard de $  à dit que le gros problème est que l'argent gagné n'alimente plus le circuit et qu'il n'y a aucun vision du future en se comportant de la sorte. Comme quoi je ne suis pas le seul d'avoir cette vision!

19/02/2015

Le jour du dépassement global : un compte à rebours pour la surconsommation

Voilà le terme que je cherchais et que je ne retrouvais pas :

Le jour du dépassement global

 

Qu'est-ce que c'est ?

Donnons la définition selon wikipedia car il serait inutile de faire de la paraphrase.

Le jour du dépassement ou jour du dépassement global, est une date dans l'année où, théoriquement, les ressources renouvelables de la planète pour cette année auraient été consommées. Au-delà de cette date, l'humanité puiserait dans les réserves naturelles de la terre d'une façon non réversible, si bien qu'à terme la raréfaction des ressources condamnera l'humanité à rationner les ressources et donc à entrer en décroissance.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Jour_du_d%C3%A9passement

 

J'avais eu dans son temps un débat avec monsieur D.Jordan. J'avais parlé de pénurie au niveau terrestre et pas pénurie au sens système. (communisme et libéralisme) Mais inutile de botter en touche ce problème. Chaque année le jour de recul.

1986 31 décembre
1990 7 décembre
1993 21 octobre[2]
1995 21 novembre
2000 1er novembre
2003 22 septembre[2]
2005 20 octobre
2006 09 octobre
2007 28 septembre
2008 23 septembre
2009 25 septembre
2010 21 août
2011 27 septembre
2012 22 août
2013 20 août[2]
2014 18 août[3] ou 19 août

Ce qui nous amène malgré tout à penser décroissance. Je me rappelle de mon tout premier cours d'économie. Il me paraissait tout à fait logique que la croissance à une limite. Les causes sont le temps et les ressources. La réponse a été "il peut y avoir ralentissement mais pas un absence de croissance". Normal on vivait à une époque encore normal. Mais malgré tout je pensais en toute logique que c'était impossible. Et ce n'était pas parce que j'étais inspiré par la gauche socialiste (puisque je n'ai jamais adhéré aux différents partis socialistes ou communiste). On dira que j'étais de droite mais sans savoir les magouilles de la droite qui sont au même titre que la gauche. Au final c'est bien plus tard que je compris malgré moi que j'étais anarchiste. Ca m'a choqué mais je me suis accepté et en définitive je me sens bien plus libre que les gens confiné aux pensées de partis politique. La preuve, il est très difficile d'avoir un échange ou chacun veut bien écouter l'autre. Il n'est pas question d'adhérer à l'autre mais d'échanger. Ce qui est impossible avec les défenseurs de la bien pensante consommation.

Mais on s'éloigne de nos moutons. Il est question de parler de rarification des ressources naturelles. Il serait insensé de continuer de vivre par dessus nos moyens. Donc à ceux qui ne pensent pas que cela arrivera. Je recommande d'essayer de penser par vous-même.

13/11/2014

Remise en cause des chiffres de la campagne pour les forfaits fiscaux

La question fiscale est pour moi une matière qui pousse à la reflexion. Je ne suis pas du tout contre si la contrepartie est au rendez-vous. Je vois cela comme la constitution de Sàrl ou un apport en nature peut se faire au niveau du capital à la place d'argent.

Cependant, étant habitué à organiser des événements culturels sur le canton de Genève avec des partenariats publiques et privés, lorsque l'on parle de participations d'entreprise ou de personnes, cela fait sourire. Entre 3'000.- donné pour un artiste même pas du terroire et une association qui doit se battre pour se faire rembourser la modique somme de 300.-, sachant que ce montant serait 50% moins élevé s'il n'y avait pas eu erreur de communication, on peu se poser la question sur cette fameuse répartition financière.

Le but de se billet n'est pas d'affirmer ce que je ne suis pas c'est à dire un soutien du parti socialiste ou communiste. Ces entités ont bien plus de copains sur l'échiquier politique à droite que moi-même. Je revendique une fois de plus ma liberté de penser, de réflexion et de se baser sur la réalité.

C'est pourquoi vous trouverez ci dessous un lien au journal le temps qui explique bien que les résultats d'étude sont à revoir puisqu'il date de 2009, soit 5 ans plus tôt. Les chiffres à retenir sont les suivants :

"22 000 emplois seraient menacés,

les contribuables imposés forfaitairement dépenseraient 3 milliards par an et

consacreraient 470 millions à des dons et soutiens à des manifestations culturelles ou à des institutions d’intérêt public."

Le temps explique par la suite ceci :

 

"...Des 5000 personnes enregistrées en 2008 – ce nombre est monté à 5634 en 2012 –, seules 126 ont participé à l’enquête. Il faut préciser que ce rapport n’a pas été commandé par l’Administration fédérale des contributions (AFC), mais par un lobby privé, l’association Plus-value Suisse, dont le secrétariat est assuré par le consultant Furrer. Hugi à Berne et qui milite ouvertement pour le maintien des forfaits fiscaux ..."

"...Des trois chiffres avancés par les avocats de l’imposition d’après la dépense, le plus hasardeux est le troisième: 470 millions. Il concerne les dons et le mécénat. Ce chiffre est difficilement vérifiable car il touche un domaine entouré du plus grand secret. Comment a-t-il été calculé? L’échantillon ayant participé à l’enquête de 2009 avoue des dons annuels moyens de 94 000 francs. Si l’on applique cette moyenne aux 5000 forfaitaires, on obtient effectivement le résultat de 470 millions. Mais les auteurs de l’étude le relativisent eux-mêmes: «Cette estimation doit être analysée avec prudence. Les personnes interrogées [en 2009] ont déboursé au total 12 millions en dons. Mais huit d’entre elles ont versé chacune 1 million ou plus..."

 

 Dès lors, qu'il y a conflit d'intérêt, je milite et je fais un étude, ces chiffres sont à prendre avec précaution, d'autant plus que l'étude ne se base pas sur de bons chiffres. Dès lors, la question est simple :

Lorsqu'à l'école on disserte en économie, on prend des faits, des chiffres et un échantillon. 126 personnes ce n'est même plus un échantillon. Le respect envers les électeurs et de produire des vrais chiffres actuels afin de mieux calculer les pertes. Ce qui n'est malheureusement pas le cas. Le reste de l'article le traite en détail.

Il est regrettable de voir des lobbys privés s'essayer à des manies digne de republique bananières ou de pays ayant une dicatature communiste, marxiste ou de droite version Pinochet. On est clairement dans l'imposition d'une étude qui au final n'est pas pertinente, dû à son incomplète analyse.