21/03/2016

Usine et Black block : amalgamme des médias ? pas que...

Suite aux articles de journaux, je me suis dit qu'il fallait remettre l'église au milieu du village. Liberté de la presse n'inclue pas de dire n'importe quoi. Et que dire de la presse de nos jours ? Un vrai travail ou tous le monde reprend sans meme vérifier. Voilà notre liberté de la presse actuelle. On devrait pas appeller cela "liberté de la presse" mais "la gestion de la presse".

La question qui nous intéresse et l'arrestation qui a eu lieu en marge des dépravations du grand théatre. Trois personnes (une femme et deux hommes) ont été arreté. L'article du 24heures mentionne que le député MCG Jean Sanchez, déclare que ces personnes dirigeaient le cortège et ira jusqu'à dire que la femme fait partie de l'Usine. http://www.24heures.ch/suisse/Depredations-du-Grand-Thetr...
Quant on voit que le président de jeunes MCG veut changer l'euro en francs suisse, c'est dire la crédibilité de ce parti en matière d'économie et de culture générale.

Sauf que l'amalgamme est lancé. On finit par comprendre que Black Block et usine c'est la meme chose alors que pas du tout. Si justement, il y a eu autant de problème fin de l'année dernière avec l'usine c'est que justement le caractère anarchique ne permet pas de déterminer un responsable du lieu, c'est un ensemble. Et autant le dire, il n'y a aucun rapport entre l'usine et le black block. De plus, il est tout a fait possible d'etre membre de l'usine et du black block.  Si des personnes sont membres de la croix rouge ou de d'autres associations, il faudra immédiatement faire le rapprochement dans ce cas ?

Le black block est l'affaire de la police. Les problèmes de culture que traversent la ville de Genève en est un autre. Par contre évitons de continuer à faire des amalgammes cela en devient lassant et c'est à se demander si les journaux sont capables de discernement... auquel cas une demande de curatelle serait envisageable.

 

 

17/02/2016

Personal Stop, une victoire du peuple mais pas celle des partis de gauche !

La nouvelle est tombée ! Personal Stop est en phase d’être enterré. La faute à qui ?

La faute à nos chers magistrats de droite. Comme quoi le débat sur la gauche débile doit être agrandi à la droite, comme je l’ai toujours dit…ils sont tous autant incapables.

Alors que la droite criait au scandale et que les rageux jaloux, incapables de se battre pour leur propre droit, lorgnait sur le moment ou le couperet allait tomber. Sauf qu’il se pourrait que le projet n’arrive pas au but.

En effet, la réduction du budget de 5% n’apporterait pas les économies escomptées, puisque le budget 2016 présentait une hausse des charges mais que dans un deuxième temps, la dette, elle, serait diminuée de 700 millions.

La logique était de diminuer de 5% le budget, en coupant malheureusement dans :

  • Des associations qui se substituent à l’Etat car les besoins réels de la population sont bien différents des besoins de l’Etat.
  • Les maisons de quartier qui occupent et participent à la non-prolifération de la criminalité des mineurs ; cette charge aurait dû, dès le départ, faire partie de la police.
  • Le social dans une période de crise sans précédent, bien que tous sympathisants de droite ne voient pas la dangerosité de continuer à exclure les couches les plus démunies.

Sauf que si l’on coupe ces aides, d’autres services de l’Etat, à savoir les HUG et plein d’autres structures, vont se retrouver surchargées. La question des heures des fonctionnaires de passer de 40 à 43h n’était pas pertinente, du simple fait qu’il y a déjà trop de service qui travaille à ce taux horaire là, voire plus. Encore un argument de droite qui ne s’inscrit pas dans une réalité professionnelle. C’est dommage surtout pour eux qui se présentent ainsi…

Enfin, l’autre chose intéressante c’est le fameux mensonge des haineux, sur le droit de grève. En effet, il semblerait que beaucoup de gens imaginent que lorsque l’on fait grève on est payé ce qui est archifaux. Enfin de compte si on regarde de plus près ces grèves ont fait du bien à l’Etat avec tout l’argent qu’ils ont économisé sur les salaires… il semblerait que la droite vit dans un monde de bisounours aussi coloré que les socialistes. Si ce projet est enterré il sera la victoire de tous les acteurs principaux concernés, au grand dam de tous les » rageux » ne travaillant pas dans la fonction publique et qui au final ont mangé les arguments mensongers de leur représentant politique.

http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/personal-stop-ent...

21/12/2015

A tout ceux qui font des amalgames : vous avez encore perdu une occasion de vous taire !

 

Les médias, les politiciens, les responsables de certain partis ou de lobbys ou monsieur tout le monde ainsi que certain bloggeurs passent leur temps à fair de l'amalgames! Ces amalgames sont souvent issus d'un manque de réfléxion ajouté à un manque de pensée critique. On préfère parler arguementer attaquer, sans jamais réfléchir. Pour ma part je me remets en question après chaque chose.

Mon premier missile ira pour un monsieur dont je connais plus le nom (S. GOWRIE ?). Il se vante d'être syrien d'être chrétien d'orient. Il crache sur les musulmans en passant.

Bon sachez déjà que chrétien d'orient me fait toujours rire. C'est oublier les massacres que les chrétiens ont fait lors des croisades. Ensuite quand on parle de l'ISLAM et précisément de ce que les combattants de l'EI revendiquent, c'est purement du salafisme. C'est comme donné du crédit aux catholique intégristes d'Ecône en disant que ces derniers représentent tous les chrétiens. De plus, j'ai vu un excellent reportage très récemment sur un homme qui s'appelle PIERRE VOGEL. A première vu, Pierre est occidental, il est blanc et n'est pas de confession musulmanne de base, il s'est converti par la suite. Et bien cet homme est la voix du salafisme en Allemagne! Cet homme n'est pas issu de l'immigration terroriste comme on a pu le raconter dans les contes pour européens.http://lesobservateurs.ch/2015/01/29/islam-en-allemagne-q...

Cet homme s'est même fait remettre à l'ordre lors d'un meeting par un musulman. Bien entendu ni politiciens de gauche ou de droite n'ont osé participer ou dire quoi que se soit. Normal, tout ceux qui pensent avoir attributs masculin, sont clairement derrière leur PC à faire des amalgames. D'ailleurs vous ne faite jamais d'amalgame avec des groupuscule d'extrême droite. L'arme de Monsieur Coulibaly venait d'ailleurs plutot de chez eux http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/05/04/01016-...

 

Enfin, l'amalgame de Genève, celui de confondre culture alternative et casseur. D'avoir saccagé Genève s'est se tirer une balle dans le pied. Maintenant, je vous dirai que je ne m'y attarderai pas pour une raison simple. La droite a pris ses responsabilités en pensant qu'enlever de l'argent des petites structures (telles que les maisons de quartier par exemple), qui sont malheureusement vitales pour le canton. La cohésion et l'intégration passent par là. La vie n'est pas qu'une suite de nombre. Ces structures sociales ont définitive plus de raison d'être que beaucoup d'élus ou beaucoup d'idées. Les médias ont conforté l'amalgame de la coupe budgétaire au niveau des professeurs d'école alors que ce qui est demandé est autrement plus urgent. La masse de personne concernée est tellement importante que je crois que tous les soutiens de droite n'ont pas encore compris. Saccager ne va pas nous aider. Les saccages sont la suite logique de quoi ? de décisions sans réflexion. Alors avant de pleurer sur les dégats de la ville pleurer sur les dégats de la politique genevois. Des millions que l'on pait pour des politiciens qui déstabilisent un canton et se croient au dessus des lois. (voir annulation de la décision de géler les subventions).

Enfin, pour ceux qui pensent que je parle tout seul, j'ai été très agréablement surpris de voir que les étudiantes de l'HETS avait repris l'un de mes arguements à propos de l'augmentation des jeton de présence des députés du Grand Conseil. Comme quoi l'information continue à faire le tour et que mon arme la plus grande n'est pas entre ces lignes mais sur le terrain.