17/12/2015

Usine : la droite libérale se croit au dessus des lois et se prend une claque du canton!

Comme je l'avais dit, mon absence de la toile est dûe à différents facteurs. Mon implacation dans événement politique autour de moi ou même à l'étranger m'ont obligé de ralentir. Ce ralentissement m'a permis également de voir toute la mauvaise fois de la droite libérale, si cher à certain et qui malgré tout ce que l'on peut penser, ce croit au dessus des lois, un peu comme l'Usine il faut croire!

L'article du 20 min nous présente les choses sous un angle totalement inconnu, pour les naïfs croyant de la droite "non-pensante"

Au final toute cette dépense d'énergie de la droite pour en fait rien du tout. Le canton a tranché "INVALIDITE DU GEL des SUBVENTIONS"

 

"Des droits outrepassés

L'Etat rappelle en outre que «le budget octroie des autorisations de dépenses pour l'exécutif qui ne sauraient être conditionnées». Autrement dit, c'est au Conseil administratif, et à lui seul, de gérer la distribution des subventions, une fois que leur montant a été arrêté." http://www.20min.ch/ro/news/geneve/story/L-Etat-annule-le...

 

Il est cependant drole de voir tous les débiles qui pensaient être dans leur bon droit. On place une petite pensée pour l'avocat censureur ALDER qui n'a plus qu'à tendre la joue et peut être penser éventuellement au coup qu'à pris ses hormones mâle pour accepter la critique.

J'étais tellement impatient de la première bourde de la droite au pouvoir que je crois qu'elle est venue toute seule. Je ne le dis parce que je suis anti-droite, je le dis parce que je sais pertinemment que la droite est aussi bête que la gauche. A eux deux, ils ont réussi de faire de l'Etat le sponsor officiel des bras cassés de la politique (qui ont plus de mal à exercer leur fonction que d'encaisser leur jetons de présence).

 Sur ce mesdames, messieurs, , comme je vous l'avais dit, le soutien à cette institution est inconditonnel. Pour les droitistes, qui ne connaissent rien à la culture, il faut savoir que l'Usine est un lieu ou de très très grands sont passés par là. Je dirai même que l'Usine participe au renouvellement de la créativité artistique contrairement à vos faux soutien au grand Théatre ; ce dernier n'apporte rien et surtout à pas grand monde. On trouvera plus de personne, célèbre ou pas qui sont passé par cet étaliblissement que celui du Grand Théâtre. Ce . En matière de culture, il semblerait que se sont les pauvres qui la créér. Les riches et leurs protecteurs l'exploitent sans jamais la comprendre. La droite est à la culture, ce que le socialisme serait à Wall street. Elle n'y comprend rien et ne maitrise rien.

 

11/11/2015

Les vérités Murat Julian ALDER a préféré censurer

Bonjour Maître,

J'ai par le passé pas mal travaillé dans le milieu juridique. Il y a des confrères que j'adore parce qu'ils aiment le débat et sont prêt à répondre sur leur propos!

Sauf que ce matin ce monsieur a préféré enlevé mes commentaires. C'est un droit que je respecte. Néanmoins, la censure sans débat, rappelle la période soviétique. Je suis en droit de me poser des questions.

Cela dit face à la suite de tous vos arguements, je reprendrai votre texte avec mes réponses.

Je devine que ce qui vous a touché c'est de parler de l'augmentation de 25% sur les jetons de présence. Effectivement, mieux vaut faire taire l'information plutot que de l'assumer.

 

"À Genève, en 2015, grâce aux contribuables, la fonction publique bénéficie encore et toujours de la sécurité de l'emploi, là où les salariés du secteur privé peuvent être licenciés du jour au lendemain pour des raisons purement économiques"

 

ARCHIFAUX vous ne connaissez pas le SPC. Ca tourne là-bas...

 

À Genève, en 2015, grâce aux contribuables, la fonction publique bénéficie encore et toujours d'un salaire médian de l'ordre de CHF 9'000.00, contre CHF 7'500.00 dans le secteur privé.

 

UNE MOYENNE...qui ne révèle pas toutes les personnes en classes 10 qui gagne pas ce salaire...en meme temps on entend personne se plaindre du coté du privé!

 

À Genève, en 2015, grâce aux contribuables, la fonction publique bénéficie encore et toujours d’augmentations de salaire en fonction de l'ancienneté, là où le mérite est le critère déterminant dans le secteur privé.

 

METTEZ VOUS A JOUR ces augmentations ne sont plus automatiques si vous avez suivi les événements. Et puis le cours de la vie augmente mais il ne faudrait pas que les salaires augmentent.  

  

À Genève, en 2015, grâce aux contribuables, la fonction publique bénéficie encore et toujours d’une cotisation à la prévoyance professionnelle à raison d'1/3 pour l'employé et de 2/3 pour l'Etat, alors que cette cotisation est paritaire (50 % pour l'employé, 50 % pour l'employeur) dans le secteur privé.

 

FAUX et encore FAUX vous n'avez pas de chance d'avoir eu un bon patron. J'ai déjà eu dans le secteur privé et pas qu'une fois, la meme répartition! Dites vous bien qu'une meilleur participation aujourd'hui c'est de l'argent en moins à donner à la retraite...car qui vit bien à la retraite... ?

 

À Genève, en 2015, grâce aux contribuables, la fonction publique bénéficie encore et toujours de semaines de travail plus courtes que dans le secteur privé.

 

Oui c'est dans l'absolu...mais dans la réalité...je fais bien plus d'heures. Et puis quand on vante le privé et le libéralisme, on ne se plains pas on ne crache pas dans la main qui nous nourrit...on change de TAFF!

 

À Genève, en 2015, grâce aux contribuables, la fonction publique bénéficie encore et toujours de jours fériés et de vacances plus nombreux que dans le secteur privé.

 

PAS MON PROBLEME. Il y a des gens dans le privé qui ont bien d'autres avantages. Voiture, téléphone, cadeaux prime d'assurance maladie complémentaire moins cher.

 

À Genève, en 2015, grâce aux contribuables, la fonction publique bénéficie encore et toujours d’un congé-maternité de 20 semaines, là où il est de 16 semaines dans le secteur privé.

VRAI enfin quelque chose de vrai. Mais ce n'est que la mise en place d'un système pour aider les gens. C'est à mon avis pas ce qui coute le plus cher!

 

À Genève, en 2015, la dette publique du canton dépasse les 13 milliards de francs. Chaque année, Genève consacre plus de 200 millions de francs au paiement des seuls intérêts de cette dette.

VRAI et la FAUTE A QUI ? A tout les fonctionnaires ? Non à une classe politique tantot de gauche tantot a droite. Et une population qui croit aux bisounours.

 

À Genève, en 2015, la fonction publique se permet de faire la grève en revendiquant le maintien des privilèges obsolètes dont elle bénéficie, encore et toujours, grâce aux contribuables.

ELLE SE PERMET ??? mais on peut je rappelle que contrairement aux légendes et contes pour naifs, un jour de grève n'est PAS PAYER. Donc oui il y a des gens qui se permettent sur leur propre denier de le faire!

 

Je veux bien accepter vos colères mais alors allez jusqu'au bout! Je ne vous entends pas vous plaindre des HAUT fonctionnaire de l'Etat qui ne touche plus leur 14ème salaire (un scandale) pas un rale la-dessus!

 

La privatisation partiel du système carcéral qui menace malheureuseusment la sécurité des citoyens et le désengagement dans la réinsertion des prisonniers a de fortes chance à nous ramener dans la meme configuration que la mort d'Adeline. Vous remarquerez que le magistrat responsable à l'époque est encore là et continue à prendre de mauvaises décisions.

 

Et il y a encore et encore des choses dans ce budget...ce n'est malheureusement pas juste ce que vous énumérez...ca va un peu plus loin.

Des politiciens qui s'augmente de 25% devrait juste rien dire...

10/11/2015

Heureusement que les fonctionnaires sont là!

Oui le fonctionnaire est un bien d'utilité publique! Il sert principalement à passer sa frustration personnelle. Oui parfaitement, cette frustration personnelle qui mange l'intérieur de tous les jaloux travaillant dans le privé.

 

Le fonctionnaire doit être haït car il a trop d'avantage ; en voici une petite liste :

  • il fait des horaires de 40h par semaine. Tout dépend. Ou travaille-t-il ? Ne travaillant pas à l'Etat directement mais rattaché quand même...j'ai certains collègues qui sont à plus de 100 heures supplémentaires. (il n'y a décidément pas que la police) La réalité de la vie fait que de toute manière on travaille déjà plus. C'est juste que de rallonger le temps de travail fera qu'il y aura moins de récupération.

 

  • son salaire augmente chaque année. Plus depuis quelques années. Le coût de la vie augmente et nous avons rejoint le rang des gens qui travaillent plus pour gagner moins. Par contre les plus riches sont encore plus riches. En sommes, si tu te plains de ne pas être augmenter, tu n'as qu'à faire comme dans la théorie libéral.e Changer de travail (dans le monde des libéraux on trouve toujours du travail, par contre souvent à la limite de la légalité)

 

  • il fait tous le temps grève. La Suisse ce n'est pas la France, il y en a pas tout le temps. Et combien se pose la question à se demander si c'est réellement utile. Une boite comme Air France à touché plusieurs millions d'aide de l'Etat pour embaucher. Résultat plus de 3600 emplois biffer. Je ne peux que comprendre la colère des employés. La grève du jour touche aussi les employés dans les prisons et la réinsertion. Autrement dit faire des économies sur le dos de la sécurité. C'est marrant, derrière cela, je ne vois aucune leçon tirée de la mort d'Adeline et le magistrat est toujours en place. http://www.letemps.ch/suisse/2015/11/05/geneve-prive-s-in...

 

Le fonctionnaire a tellement d'avantages que l'on en est aveuglé. On veut qu'il ait les mêmes désavantages que ceux du privé. Par contre ceux du privé ne parlerons pas des avantages d'assurance maladie complémentaire que certains peuvent avoir ou autres privilèges. Certains ne sont pas couvert dans leur entreprise en perte de gain maladie. Dans ce cas il faut savoir qu'avant d'obtenir peut être l'AI il faudra vivre sur la base de l'échelle de Berne...je vous laisse le soin de voir la misère... http://www.kmu.admin.ch/personal/03369/03383/03385/index....

En gros le fonctionnaire permet juste de relacher la pression. C'est un peu comme le cyclisme...une fois par année on peut critiquer sans vergogne les cyclistes dopés. Si les cyclistes et les fonctionnaires n'étaient pas là, il ne resterait définitivement que les musulmans, les arabes et les noirs. Mais qu'en est-il quand tu es fonctionnaire et que tu fais partie d'une de ces trois catégories ? Rien tu acceptes parce que tu sais que le suisse d'aujourd'hui n'a rien à voir avec la philosophie du pays au départ...donc autant dire que même les suisses n'ont plus rien de Suisse.