31/01/2012

Un bon coup de balai pour la neige et le reste...

Mais ils sont où, mais ils sont où, mais ils sont où les libérauuuuuux lalalalalala lalalaaa!

Alors que les éternels biens penseurs libéraux accusent Genève d'être gouvernés par la gauche il semblerait que ce ne soit pas tout à fait exact!

On ne présente plus Monsieur Mark Müller en charge du DCTI qui a réussi construire plus de logement en PPE que des logements sociaux avec des loyers bas. Résultat un 4,5 pièces à Genève, se monnaie aujourd'hui à 4'850. -- contre 1'000. -- Nesslau (SG) http://www.tsr.ch/info/suisse/3748911-les-loyers-genevois...

Dès lors, on commence à comprendre pourquoi Mark Müller paie 1'700. -- pour un 7 pièces. Voilà un privilège rendu pour bon et loyaux services auprès des régies mais pas auprès de ses électeurs. Alors que l'on fête les 300 ans de Jean-Jacques Rousseau père de la déclaration des droits de l'Homme, on peut se dire "oui il y a eu une évolution!" Les nobles et leurs privilèges n'existent plus. Pas si sûr! Les nobles ne sont plus là mais les privilèges par contre c'est une autre histoire. Pour ma part je préfèrerai avoir le privilège de payer moins cher mon loyer plutôt que d'avoir le privilège d'aller aux toilettes du staff du MàD, c'est moins dangereux. Cela dit ces inégalités grandissantes précipitent un peu plus l'idéologie du libéralisme vers le communisme. Vivement que l'on se débarrasse de ce dernier dinosaure et que l'on finisse par s'organiser de manière libre sans menteur et sans tous les petits biens penseurs rampant. Pour eux, je ne me fais pas de souci, ils retourneront leur veste comme "l'opportuniste" de Dutronc.

 

En cette époque de déprime pour les petits salaires, il y avait encore un moyen d'oublier : le football et la bière. Pour le foot la messe est dite pour les neuchâtelois et les sédunois mais les genevois pourraient peut être voir leur club en difficulté. Reste la bière alors! Et ben non! Felschlösschen décide d'augmenter de 4,4% en moyenne le prix de ses bières http://www.tsr.ch/info/economie/3748799-feldschlosschen-v...

Mais que le peuple se rassure, cette augmentation sert financer les promotions publicitaires. Les dividendes d'un côté et les augmentations de l'autre... je crois qu'il reste rien dans l'escarcelle de ceux qui ne s'en sortent pas pour rester positif ; sauf peut être le suicide ou la révolte. Pour la révolte je rigole, le peuple trouve toutes ces décisions logiques. D'ailleurs ceux qui trouvent cela logique sont des gens ni à l'assistance ni aux fins de mois difficiles. Il faudrait peut-être arrêter de les écouter ?

27/10/2011

Parti De C... ?

 

Dans l'édition de ce jour du 20 min nous apprenons que Guy Mettan souhaiterait que Genève investisse dans des infrastructures de l'autre côté de la frontière. Le montant n'est pas des moindres 25 millions ! 25 millions supplémentaires seraient investis par la France pour arriver au pot total de 50 millions. Vous savez ce pays qui a une note AAA mais qui est au bord de la faillite.

Alors je tiens à préciser que je suis pas MCG, ni PDC, PLR et d'ailleurs d'aucun sigle à trois lettres. Je suis d'abord ce que je suis, c'est à dire un citoyen. Un citoyen qui a vu des chômeurs perdre 3-4 mois de droits pour des raisons financières. Et là nous avons un homme qui ose proposer cela. Désengorger Genève oui mais pas la France! Genève n'est pas une société anonyme!

La raison pour laquelle on nous pousse à faire cela est simple. Plus d'appartement en ville de Genève et les prix ont déjà dépassé l'indécence! Il ne reste plus qu'à exporter notre crise immobilière en France voisine. Les français travaillant en France devront bientôt changer de région car nous Suisse, allons faire tellement augmenter leur loyer. Genève veut plus de grosse société plus de cadre de l'étranger afin que la Praille devienne le Manhattan suisse. Mieux encore nous permettons à ce genre de politicien aux idées totalement libérales plutôt que chrétienne, d'exister politiquement.

 

Désengorger Genève de son trafic pendulaire en finançant des infrastructures de l’autre côté de la frontière. Telle est l’idée du PDC genevois Guy MettanÉlections 2011Guy Mettan
PDC, GE
Dans ma sélectionDétails
.

Selon la «Tribune de Genève», le député a déposé la semaine passée un texte au Grand Conseil demandant qu’un fond subventionné à part égale entre Genevois et Français soit constitué.

25 millions à charge des Genevois

«Nous arriverions à un pot de 50 millions, ce qui nous permettrait de financer des parkings et des prolongements de trams en France», indique Guy Mettan qui n’exclut pas à terme d’impliquer le canton de Vaud dans l’affaire, vu le nombre de travailleurs frontaliers présents à Nyon ou Lausanne.

«Ce n’est pas aux Genevois de financer les infrastructures françaises», s’exclame le député MCG Thierry CeruttiÉlections 2011Thierry Cerutti
MCG, GE
Dans ma sélectionDétails
. Le président de la commission des affaires régionales, l’UDC Eric LeyvrazÉlections 2011Eric Leyvraz
UDC, GE
Dans ma sélectionDétails
, craint de raviver des tensions «en cette période d'accalmie.»

«Résolvons déjà nos problèmes!»

De son côté, le président du Conseil d’Etat vaudois, Pascal Broulis, temporise. «Nous devons déjà résoudre nos propres problèmes.»

09:00 Publié dans Genève | Tags : transport | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

15/10/2011

Rencontre avec les moutons xénophobes

L'été indien que nous avons vécu est terminé. Le vent se lève laissant place à la froideur de nos rues et du coeur des gens.

Le rituel du mois qui consiste à se voir avec quelques amis afin de boire un excellent Whisky écossais accompagné d'un bon cigare de la Havane avait été respecté non sans problème. L'établissement possédant qu'un seul fumoir ne pouvait nous laisser y acccéder car une personnalité genevoise connue par le passé y était en compagnie d'une personne masculine malheureusement. Et moi qui aurait préféré voir sa femme dont la beauté m'avait conquis dans le film "la boum". Peine perdue. Pour nous les petites gens notre liberté s'arrêtait sur la terrasse de cet établissement.

Des jeunes parlant tous anglais faisaient la fête à l'intérieur tous habillé sur leur 31. Portrait d'une jeunesse dorée bien loin des réalités. Les tables jonchées de bouteilles à des prix exorbitant me fit sourire. Nous décidâmes de laisser ce lieu entre les mains riche de ces individus afin d'aller quérir de la quiétude dans un bar non loin du café cuba.

Nos discussions sur la vie, les femmes et la situation économique mondiale laissaient présager que malgré les différents bords politiques que nous étions nous pouvions discuter sans haine, comme des êtres humains tolérants.

Cet ultime verre descendu nous mîmes le cap vers la boulangerie la plus proche afin d'éponger la fringale naissante. C'est alors qu'en sortant du bar je reconnus un jeune homme. En réalité je connaissais bien un ancien ami à lui que l'on appelera Y. Malgré ma couleur de peau et leurs anciennes fréquentations, les skin heads, je m'évertuais à saluer Y. pendant toute sa période noire. Aujourd'hui Y. n'est plus influencé par ses ex amis dont ce jeune qui lui, m'affirmait qu'il n'était plus skin. Son regard avait encore des résidus de sa précédente vie.

Notre discussion tournait sur la tolérance et sur les changements que la vie opère sur nos vies via nos expériences. Citant l'exemple de mes ancêtre esclave malgache sur la prise de conscience que nous naissions tous libres. C'est alors que homme assis à côté de lui aussi rasé que son cerveau me dit :

- malgache ?

- oui de Madegascar dis-je un peu interloqué.

-Pourquoi tu n'es pas là-bas ? me dit-il sèchement.

-Parce que je suis Suisse mon nom de famille est Suisse et de plus il est valaisan!

Les deux coups de poings verbaux l'avaient sonnés. Préférant le mettre KO de suite plutôt que de le laisser riposter je lui dis :

-Tu sais la Suisse est un concept tout a commencé parce que des autrichiens nous ont emmerdé et qu'ils voulaient nous prendre notre liberté. Ce qui nous amène à la bataille de Sempach entre autre et notre héros Winkelried. Aujourd'hui c'est l'économie libérale qui fait la même chose d'ailleurs les autrichiens ont développé leur école économique autrichienne. Alors avant de te battre contre des couleurs, il faut se battre contre ces idées. C'est ce que les Waldstaten auraient fait.

Combat gagné au KO je décidai de rejoindre mes potes à l'extérieur car franchement ça sentait le mouton qui n'avait plus de laine. Je serrai la main du jeune homme et comme je suis un combattant avec de l'honneur je me tournai vers le homme au propos dégradant pour un suisse, en lui présentant ma main. Il ne put la refusé.

Je trouve regrettable de voir ce genre d'effet secondaire sur notre population suite à des campagnes électorales. Certain parti amène la haine et franchement il faut faire quelque chose. Sinon la liberté dans ce pays va être revue à la baisse si ce genre de préjugé gagne du terrain.

 

 

 

 

 

13:44 Publié dans Genève | Tags : xénophobie | Lien permanent | Commentaires (7) |  Facebook