16/11/2015

Irak, Afghanistan, Syrie etc...

A chaque fois qu'il se passe quelque chose de ce type, il faut croire qu'une force extérieure m'oblige a ne pas être au courant de ce type d'évènements en direct.

J'ai appris la nouvelle en fin de journée. Un peu choqué au final pas tant que cela. Une fois de plus, je ne suis pas dans l'emotionnel (et par conséquent mes propos ne seront pas irrationnels)

Pour ma part la guerre contre le terrorisme est déjà perdu depuis longtemps. C'est une main invisible. Parler de gagner cette guerre, nous qui avons grandement aidé au rassemblement de tout ces groupes, sans compter tout ceux que vous ne voyez pas dans d'autres pays.

Le coup du passeport me fait toujours rire. (Hé mohamed tu as oublié ton passeport! Mais non c'est pas un passeport c'est un permis de réfugié). Connaissant dans quel circonstance les permis se font se perd ou se planquent. Enfin, encore un détail de l'Histoire qui fera crier au complot. 

Dans tous les cas, européens, rendez-vous compte de ce que l'on a crééé et cessons d'être étonné.

 


 

 

09:35 Publié dans Humeur | Tags : attentat paris | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

21/10/2015

Netanyahu s'essaie au révisionnisme

 

Alors qu'il est devenu impossible pour des intellectuels d'expliquer à des moutons que l'on peut, ne pas soutenir une politique (celle de l'Etat d'Israël) et ne pas être antisémites pour autant. Il faut croire que les intellectuels font plus preuve de laïcité que les défenseurs politiques de l'extrème droite israëlienne.

Cette nouvelle ne sera guère relatée par les défenseurs et censeurs de la parole du gouvernement israëlien et pour cause, le premier ministre, Benjamin Netanyahu s'est essayé au révisonnisme en essayant de rejeter la faute aux musulmans. On notera l'irresonsabilité diplomatique de la personne, mais en plus cette déclaration ne préservera en aucun les israëliens et palestieniens de la violence existante au moyen orient. Sur ce coup-ci, on peut le dire, c'est se tirer une balle tout seul dans le pied.

Rien ne change de Berne à Paris, en passant par Londres jusqu'à New York, les politiciens élus ont rarement l'étoffe nécessaire pour assurer leurs positions. Alors que l'idée d'une vraie démocratie refait surface (celle avec le tirage au sort de citoyen) on ne peut que se conforter que cette idée n'est pas si mauvaise. Je préfère des citoyens tirés au sort (puis brièvement formés) pour diriger un pays que des gens qui demeurent loin de la vraie vie. Les polticiens de tout horizons habitent sur des nuages et volent sous l'impulsion du vent soufflé par les syndicats lobbystes qui aiment squatter dans différents parlements.

Benjamin, je sais pertinemment que tu te sens de plus en plus acculé avec ta politique et ce dernier mandat risque d'être très compliqué. Alors avant que tout ne vole en éclat, je leverai un verre à ta santé ce soir ainsi que celle de tout tes fidèles supporters. Je lève mon verre à votre pente glissante.

 http://www.lepoint.fr/monde/netanyahu-hitler-ne-souhaitai...

20/10/2015

Erection 2015 : on arrête de flipper!

Depuis dimanche c'est la débandade. Depuis la soi-disant victoire de la droite et de la soi-disant défaite de la gauche... Mes amis, rassurez-vous rien ne change.

Tout d'abord, pour les adeptes, les fans, les pros, les partisans, membres de parti, les naïfs, les incrédules, les stupides (donc frappé de stupeur dans le sens propre du terme) et autres individus qui ont troqué leur réflexion contre celle d'une idéologie ou d'un groupe de personnes, ne lisez surtout pas ces lignes.

 

Rien ne change car :

- En tant qu'acteur quotidien de la politique Suisse, en matière de migration, il n'y aura aucun changement. Pensez ce que vous voulez, ma position et ma dernière réunion me donne raison. Pour vous il ne vous reste qu'à attendre pour le constater. Préparez les mouchoirs, cela n'aura aucune influence sur la politique du pays.

- il n'y aura pas moins de lobbys à Berne, qui influence directement la politique du pays

 

- il n'y aura pas moins de migrants (à celle-là on ne s’y attendait pas)

 

D'ailleurs quand j'ai lu les manchettes (virage à droite), j'ai éclaté de rire en me disant "mais on n’est pas déjà à droite ? Je pense qu'il y a surtout des politiciens qui n'ont pas encore changé de carte de parti. Et puis, lorsque la gauche fait une politique de droite y a jamais personne qui assume à droite. D'ailleurs, personne n'est capable de donner un exemple actuel de ce qu'est une politique de gauche dans un Etat comme la Suisse ou la France.

Je sais d'avance qu'on me dira la gauche à tendance à donner trop de subventions. Ce n’est pas faux, mais la droite en fait de même. Tenez prenez par exemple en France prenez le Credoc (http://www.credoc.fr/). En apparence c'est très bien. Expertise, on travaille avec le public et le privé et on a des subventions de l'Etat. Pour ma part certain résultat d'étude de centre de recherche est remettre en question. D'autant plus, quand des entreprises (tel que coca ou Nestlé ou d'autres) paient des études dans lesquelles les résultats sont : il faut boire plus d'eau ou de soda.


Pour ma part ce type de centre à tout à fait le droit de travailler avec Nestlé, coca cola ou autre entreprise privée. Mais il y a bien longtemps que j'aurai retiré la subvention, qui ne représente que 10% de ce qu'ils reçoivent. En 50 ans d'expertise et un Ping pong entre gauche-droite, jamais une telle décision n'a été prise et des subventions à des organismes, en France il y en a tout une masse.
La droite la gauche le centre...ce n'est que des termes qui détermine seulement dans quel poche va-t-on détourner de l'argent. Il faut croire que le centre devrait prendre le kangourou comme symbole.

Il n'y a strictement rien de grave dans cet événement du week-end. D'ailleurs pourquoi parler d'un événement qui n'a même pas eu la chance de réunir une majorité de Suisse ? Pourquoi parler de la décision d'une minorité ? Cela n'a aucun intérêt, surtout que la politique Suisse ne va strictement pas changer. A chaque élection c'est pareil, je me marre parce qu'il y a chaque fois des gens pleurent. Soyons sérieux, les élections c'est les césars de la politique. C'est le moment des promotions. Une fois la cérémonie terminée les choses reprennent leur court tranquillement et ce sera une fois de plus ce qui se passera.

Pour tous ceux qui sont pris de priapisme après cette "érection 2015", je pense déjà à la descente qui sera douloureuse.