18/02/2014

Un 17 février qui rappelle un 11 septembre.

Voilà un titre qui choc !

Je vois déjà des moralisateurs me dire comment comparer ces deux événements. D'un coté, les USA, qui a perdu des milliers de victimes le jour de l'attaque ainsi que toutes les personnes qui ont contracté des maladies par la suite.

De l'autre, la Suisse, petit pays, coffre fort de différentes dictatures et de sociétés scupuleuses. Mais tous le monde nous dit que l'ont se fera jamais attaquer. J'irai pas jusqu'à dire jamais puisque la connerie n'a pas de limite. La SDN (société des nations, ancêtre de l'ONU) avait été créé dans le but de ne plus JAMAIS faire la guerre. On s'en rend compte que l'objectif premier peine encore. Mais ce n'est pas le sujet.

Mais alors pourquoi cette volonté de choquer par un titre pareil ?  Les circonstances ne sont pas pareils. Suite à un échange sur FB avec une amie de longue date habitant aujourd'hui à Washington DC pour les raisons professionelles de son mari, elle était choquée sur le fait qu'aucun avion suisse n'aivait décollé, je lui ai rappelé que le 11 septembre, l'espace aérien a été violé et que pas un avion n'avait été dépêché après le premier avion explosé. Pourtant première puissance du monde, bouclier anti-missile et je ne sais encore quelles technologies. Mais 2 avions arrivent sans problèmes à foncer dans les tour du WTC.

De notre côté le conte de fée est plus drôle, en dehors des heures de bureau, ben pas d'avion qui décollent. Alors que la Suisse souhaite renouveler sa flotte d'avion avec des "Gripen" c'est à se demander à quoi ils serviraient. Je me rappelle encore cette époque où j'étais dans les forces aériennes. On nous faisait la propagande de l'espace aérien et qu'il fallait voter dans le sens de l'armée. (oui on fait de la propagande pendant les cours de répet, veridict).

Oui je sais ca choque ce parallèle, mais j'ai envie de le faire car si cela avait été un groupe de terroriste l'Histoire aurait été la même avec des morts en plus. Alors à se demander qu'est-ce qu'on glande ? La prochaine fois qu'à l'aéroport on me demandera(seulement à moi à d'ailleurs) mon billet retour pour qu'il soit scanné je ferai peut être la réflexion. Je ne m'étalerai pas sur cette discrimination. Elle est juste existante, il n'y a pas à débattre, c'est un fait. Mais par contre il faut se rendre compte que c'est toujours, à nous, petite gens qu'on emmerde pour une bouteille de shampoing, une bouteille d'EAU, ou autre coupe à ongle.

Tout ça pour dire, ne comptez que sur vous et vous même et pas sur les institutions pour vous protéger. Vous êtes votre meilleur gardien. Mais vous êtes aussi les meilleurs gardiens pour voir clair et refuser en définitive cet achat couteux, qui l'histoire le prouve, ne vont servir que pendant les heures des bureaux. Ca fait cher la journée de travail.

10/02/2014

Retour sur la votation immigration

C'est avec joie que je continue à m'affranchir du jeu politique droite gauche!

 

Tout d'abord l'initiative UDC n'avait pas de texte de loi. Je trouve cela choquant. On signe pour quelque chose que l'on ne connait pas. La gauche chiale : c'est du racisme. La droite libérale chiale aussi : on a besoin de travailleurs.

 

Comme dans tous sujet, il faut regarder la situation dans son ensemble.

Tout d'abord la gauche. Elle a échoué! Dans ses valeurs (soi-disantes valeurs), on défend le travailleur. FAUX. Si ces socialo en puissance avaient fait ce qu'il faut pour minimiser le dumping salariale on en ne serait pas là. A croire que la gauche préfère continuer dans le dumping et favorsier le pouvoir des multinationales. Voilà bien en parti en crise de personnalité. Merci d'avoir couvert ces sociétés qui peuvent :

- engager à l'étranger avec des salaires plus bas

- racheter des immeubles en augmentant massivement les loyers afin de financer les 2ème piliers de ses employés (je l'ai vu de mes propres yeux)

- ne pas participer à la construction de nouveaux immeubles afin de faire le jeu de l'offre et de la demande et de favoriser la montée des loyers. Plaider pour des logements sociaux n'est qu'un geste habituel, qui n'aboutit à rien.

Voter contre c'est faire le jeu des grosses entreprises.

 

La droite. Elle pensait pouvoir continuer de sélectionner leurs produits humains en faisant partir les salaires à la baisse en prétextant que la libre circulation des personnes est la chose la plus importante à leurs yeux. Du mal y croire. En voyant les affiches de l'UDC ou l'on parle de plus d'un million de musulmans, un cerveau avec une esprit critique comprendra très vite qu'il n'y a aucune corrélation entre la religion et l'immigration.

 

Par conséquent, mon avis sur la question est simple. Des votations pièges pour un texte inexistant et surtout un retour des quotas qui se faisait avant les bilatérales. Donc pas de quoi chier une pendule. A l'heure actuelle la Suisse accueille bien plus d'étranger sur son sol que les autres pays européen. Nous restons un pays bien plus ouvert que les autres. Donc pas de honte à être Suisse. Juste honte d'avoir des votations pièges qui consistait à soit se faire avoir par le "recto" soit pas le "verso"

La chronique qui rappelle la réalité

 

A tous ceux qui se lamentent depuis hier après-midi, qui clament partout leur honte d’être suisses, ce pays de xénophobes, il serait quand même bon de rappeler la réalité. La Suisse est le grand pays de l’immigration, loin devant tous les autres pays européens. Plus d’un tiers de la population suisse est issue de la migration, 2,4 millions de Suisses il y a deux ans. Une ville comme Genève avait 189 000 étrangers sur une population de 470 000 personnes, soit 40% d’étrangers fin 2012, et pourtant, elle a voté massivement hier contre l’initiative de l’UDC. Quelles villes européennes peuvent se vanter d’être aussi ouvertes ?

En proportion, la Suisse accueille deux fois plus d’immigrants que les Etats-Unis. Pour trouver plus ouvert aux immigrants que la Suisse, il faut aller jusqu’à Singapour. La France qui aime nous faire la leçon n’est même pas dans les 25 pays qui accueillent le plus d’étrangers. Elle accepte 200 000 immigrants légaux par an, contre 80 000 en Suisse, malgré un territoire exigu et une absence quasi totale de logements libres dans les zones les plus industrialisées.

A partir du milieu des années 80, il y a plus de gens qui sont venus s’installer en Suisse qu’en Australie ou au Canada ! Durant la seule année 1992, 129 000 personnes sont arrivées en Suisse. Et si le statut de saisonnier tant décrié était clairement un scandale, il a malgré tout permis à 7 millions de gens de travailler en Suisse entre 1948 et 2002, dont un demi-million de femmes allemandes et autrichiennes. En 2011, la Suisse abritait 14% de citoyens d’autres états membres de la communauté européenne, alors que l’Allemagne n’en avait que 3%. Mais c’est clair, la Suisse est un pays de xénophobes, dont il faudrait avoir honte. Je ne sais pas dans quels fantasmes, je cherche encore.

 

http://blogs.rts.ch/la-vie-est-belle/tous-xenophobes/