26/04/2012

Adieu Jo-Johnny

 

 

 

 

Il y a des jours ou les morts se succèdent. Michel Chevrolet que je n'ai connu que l'espace d'une soirée mais autant dire que notre rencontre n'a pas été marquante. Mais vous m'excuserez de faire l'éloge de Jo-Johnny.

 

C'était vers la fin de l'hiver. J'avais été voir le compagnon de ma cousine jouer dans la pièce de théâtre « Quand la vie bégaie » belle pièce de théâtre mettant en scène des artistes de music hall. Ma seule connaissance de ce dernier était celui que l'on voit dans Tintin. Cette découverte fut magique ! Voir ces âmes perdues espérant faire un jour du cinéma et partir loin de leur condition. Mais la réalité de la vie est ce qu'elle est : pas facile pour la majorité.

 

La pièce terminée Jo-Johnny est venu avec les acteurs et la metteur en scène pour un question réponse avec le public. Les questions stupides du public commencèrent à fuser. « Quand est-ce qu'à votre avis il est temps d'arrêter ce métier ». Ce type d'interrogation peut être compréhensible. Comment vivent les artistes ? Faut-il changer si ça ne marche pas ? Le vrai problème était que les questions dérivaient de plus en plus du sujet de la pièce...le monde de la balle était frappé par la stupide réalité que l'on subit tous les jours. Jo-Johnny répondit à une question posée et enchaîna sur son parcours de vie. Une vie extraordinaire ! L'espace question se termina assez rapidement.

 

L'ami de ma cousine me proposa alors de manger avec la troupe et ce cher Jo-Johnny. Je me revois encore mangeant une pizza en compagnie du vieux monsieur. Au cours de ce petit festin, il nous raconta une anecdote de sa vie.

 

Durant la période 1938-1939 Jo-Johnny passe un casting de claquette pour un show à Londres. Il réussit le concours et se prépare à partir pour la City. Malheureusement la guerre éclate et il est mobilisé. Il conclu en riant avec une prononciation à l'anglaise (pour le nom des deux villes) : Je devais partir à « Londonne » et je suis parti à « Moudonne ».

Jo Johnny adieu l'ami !

 

Toi que j'ai découvert sur le tard

C'est bien le problème des lèves tard

 

Toi qui devait partir à London

Et qui est resté à « Moudon »

 

Sans rancoeur

Tu restes dans nos coeurs

 

 

10/04/2012

Les hors sujets

Attention analphabètes, illéttrés ou personnes ayant appris le français mais ne connaissant pas l'étymologie des mots peuvent être heurtées par ces propos...

Il est amateur de cigares, du moins en photo. Son jeune âge nous laisse songeur... le palais pas encore formé pour apprécié certains millésimes mais sa plume est très aiguisée.

Je parle de notre blogger Grégoire Barbey.

Réflexions profondes et écriture généreuse, Grégoire Barbey a sa place parmi les blogs. Je suis attristé une fois de plus de voir ce qu'est la liberté d'expression. Une fumisterie.

Mais le plus drôle dans tout ça c'est le réglement de compte entre personnes de confessions juives, musulmanes, chrétienns et athées. Bien entendu la discussion glisse sur la pente glissante du conflit Israelo-palestinien. Le hors sujet est total! D'ailleurs on ne s'y trompe pas puisque ce sont toujours les mêmes qui sèment cette gabgie. Les mêmes qui nous pousse à penser que tout le monde est antisémite et tout le monde est islamiste et tout le monde se fait péter.

D'ailleurs cette nuit, j'ai été réveillé par un bruit. Il se trouve qu'une personne essayait de voler une voiture ou un magasin (à vrai dire je ne sais pas vu ou j'étais). La police est arrivée et est restée pendant 30mn. J'ai d'ailleurs tout de suite pensé que la personne était soi "Rom" soit islamiste. Alors que j'essayais de me rendormir, je me disais dans mon fort intérieur, ils font chier ses islamistes à faire du bruit la nuit. Ils doivent faire la même chose en Israël c'est pour cela qu'il faut les exterminer.

Trève de plaisanterie, je trouve regrettable ces continuelles appels à la haine raciale, religieuse ou autres. Cela en devient fatiguant et fait perdre du crédit à toutes les personnes de confessions différentes qui ont plus que 2 neurones que certains "mégaloblogger négasioniste".

Alors afin de ne pas faire le même hors sujet que Grégoire B. je te conseille de nettoyer ton fil de discussion pour le simple motif de hors sujet.

Tiens on se termine sur un Nicolas Bedos ?


26/03/2012

Créer de la richesse

 

La semaine dernière, je fustigeais l'ancien conseiller d'Etat Mark Muller, sur son indemnité de départ suite à sa démission. A l'heure actuelle un une personne ayant démissionné et qui se retrouve au chômage se voit pénalisée d' 1 ou 2 mois. Heureusement ce dernier n'aura pas de retraite dorée payée sur le dos des contribuables. D'ailleurs est-il normal que nos politiciens touchent des retraites dépassant le maximum, soit la somme de Fr. 2'320.-.

Mais là n'est pas la question. Certains bloggeurs et lecteurs m'avait rétorqué qu'il fallait créer de la richesse pour financer le social. Jusque là il rien d'anormal. Je suggérais d'ailleurs qu'il fallait arrêter entre autre de gaspiller l'argent public pour des fonctionnaires ou magistrats incompétents.

Mais hier sur le site de la rts, on avait droit à une démonstration de « perte de richesse ».

 

LES PRINCIPAUX ACTIONNAIRES AUX DIVIDENDES LIBRES D'IMPÔTS

 

Actionnaires

 

Entreprises

 

Dividendes (en mio.)

 

Dont libres d'impôts

 

Hansjörg Wyss 

 

Synthes 

 

129,6

 

129,6

 

Fam. Jacobs

 

Adecco / Barry Callebaut

 

117,5   

 

117,5   

 

Ivan Glasenberg

 

Glencore

 

102,7

 

102,7

 

Fam. Schmidheiny 

 

Holcim 

 

65,8

 

65,8

 

Viktor Vekselberg

 

Sulzer / OC Oerlikon

 

63,1

 

31

 

Fam. Vontobel

 

Bank Vontobel

 

38,5

 

25,6

 

Fam. Straumann /

Maag

Straumann / Actelion

 

31,8

 

15

 

Fam. Burkard /

Schenker

Sika

 

19,7

 

9,2

 

http://www.rts.ch/info/suisse/3878447-les-principaux-bene...

 

Sans même vouloir saigner nos riches, une simple taxation fiscale de 5 à 10 % pourrait nous permettre de récolter une jolie somme. Et là nous avons que 8 entreprises. Par conséquent l'éternel refrain utilisé par les libéraux qui est de créer de la richesse est complètement absurde et hypocrite. Pas pour rien que le parti libéral est en recul depuis plusieurs années dans notre pays et c'est tant mieux. Il reste encore quelques irréductibles qui se battent pour faire vivre leurs idées libérales. Inutile de résister le chemin de la fosse commune des idées débiles n'est juste plus très loin ; vous pourrez bientôt prendre l'apéro avec les communistes et les socialistes en bon "toutou" vous rejoindrons une fois qu'ils auront terminer de pisser partout.

 

 

09:37 Publié dans Humeur | Tags : finance | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook