30/05/2011

Barça sehr gut Blatter bleibe...scheisse

 

Il y a des fins de semaine où nos petites vies sont bouleversées. Mais lorsque des bouleversements internationaux s'ajoutent à la longue liste, déjà existante, cela devient une norme.

Le soleil tapait durement samedi après-midi sur les caves ouvertes de Genève. La bonne humeur régnait bien mieux que dans la politique de la république du bout du lac.  Certains pensaient au match de Servette contre Bellinzona, d'autres au culte de la ligue des champions. Même François Longchamp était présent. Il était là à déguster sa vie de citoyen tout en préservant, selon rang, son image publique. Qu'il est bon d'être représentant publique ici, loin de ces supers "dictacracies" aux moyens de sécurité aussi élevés que leur illégitimité. Subitemment la surprise d'entendre en bande son, la langue de Shakespeare, me réveilla. Intéressante, elle me rappelle mon séjour brightonien. Flippante car je me suis senti dans un canton bilingue...

La fatigue étant là, je me rabats sur les deux matchs de la soirée. Ma liberté m'ayant conduit dans la belle campagne genevoise, mes pieds, eux, me mènèrent au canapé. La déception du match perdu par les grenats, j'enchaînais avec peu d'espoir sur celui des diables rouge contre les catalans. La stratégie du pressing mis en place lors de la précédente finale fut la même. Elle ne résista pas. Ma logique sera plus forte que mes émotions, le Barça a été impérial! Une partie qui s'est déroulée avec peu de carton, animée par la combativité pour les uns et le réalisme pour les autres. Voilà un football qui fait oublier, corruption et coup bas de ces derniers jours.

 

http://voices.washingtonpost.com/soccerinsider/2010/07/friday_kickaround_world_cup_us.html

 

http://www.marketingweb.co.za/marketingweb/view/marketingweb/en/page72308?oid=124957&sn=Marketingweb+detail

 

Peine perdue, ce dimanche si calme en apparence eu un goût étrangement amer. La messe de la corruption avait sonné! Le "maréchal-empereur" de la Fifa avait fait coup double. Débarrassé de son rival et blanchit de toutes accusations, le pape pouvait briguer un nouveau mandat. La fumée "verte-fric" s'était échappée. Succédant à son propre pouvoir je lui proposerais d'être le patron à vie. La révolution de naîtra pas de bloggeur affilié à la FIFA tout aussi corrompu. Le maître a su faire actionner les manettes pour qu'un mégalo ne lui succède pas.

09:00 Publié dans Humeur | Tags : fifa, cave, barça, manu, blatter | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

27/05/2011

Donnez leur du pain et des jeux

Vendredi fin de semaine un petit billet d'humeur ? quel sujet DSK ? non franchement y en a assez et puis j'en ai assez fait...parlons de plaisir.

En cette triste période d'inégalité, rien de mieux pour oublier tous les sujets graves, ceux dont on préfère ne pas se soucier, de parler spectacle; Le peuple aura, le temps de 90 minutes, oublié tout les tracas du quotidien. L'Espagne vivant un début de crise sociale avec ces jeunes dans la rue, mériterait de gagner afin de dégonflé le mouvement. D'ailleurs pour ceux qui ne le savent pas, les camps ont été démantelés à Barcelone pour justement la finale...Comme quoi le "fric football" a des droits télés et des droits sur l'Homme. Triste remake de Frankenstein où le créateur est dépassé par sa création.

Alors que mon coeur mancunien va vibrer en espérant la victoire des diables rouges, l'équipe du Barça me parait, à mes yeux imbattable. Voilà qui fera plaisir aux supporters adverses. Aimant le football en tant que sport, je suis déçu d'année en année de voir ce sport gangrené par les éléments suivants : le fric, les joueurs comédiens, les erreurs flagrantes et le mandat du patron du footaball devenu plus proche d'un "prince-maréchal-empereur africains". Je ne parlerai ni de matchs truqués, ni de dopage car ces deux thèmes sont tabous. Cela dit, voir un sportif de haut niveau tomber net mort,  me suggère que soit le sport est mauvais, soit des éléments extérieurs pris à répétition en sont la cause.

Cependant ce plaisir ne sera pas "à l'ancienne", c'est à dire un mercredi soir. Non! Voilà deux ans, il me semble, la finale de la ligue des champions se déroule le samedi soir. Dois-je laisser Rooney et cie me voler 90 minutes de ma précieuse liberté de fin de semaine. Pensant à la lutte des mineurs dans Germinal, j'ai décidé d'opter pour le boycott de la télévision. J'aime le football mais pas au point d'assister au culte un samedi soir. Ma religion sera ma liberté!

Bonne chance aux équipes respectives et bravo aux sponsors qui vont s'en mettre plein les fouilles! Et puis zut après tout, c'est mon blog, alors ALLER MAN U!

16:30 Publié dans Humeur | Tags : football | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook

26/05/2011

Les banques grandes amies des dictateurs

D'après un rapport de l'ONG Global Witness, le fonds souverain libyen avait investi dans trois produits de la banque française aux rendements décevants. D'autres banques, dont BNP Paribas, sont citées.

C'est une histoire que la Société Générale aurait préféré garder pour elle. Depuis le gel des avoirs libyens en début d'année, la banque française s'est faite discrète sur ses fonds qui accueillaient pourtant les investissements de la Libyan Investment Authority (LIA), le fonds souverain du pays de Mouammar Khadafi. D'après un document publié par l'ONG Global Witness et Le Monde ce jeudi, la LIA possédaient des investissements dans trois fonds de la SocGen, aujourd'hui gelés: Soc Gen Europe Medium, Soc Gen Strategic Equity Fund Codeis, et Soc Gen Cross Roads 5Y Link Notes. Il s'agit d'un ensemble de produits structurés qui permettaient à la Libye de diversifier son portefeuille.

L'affaire n'a même pas été intéressante pour la banque française qui a fait face à des rendements très décevants en 2010. Ainsi, la valeur des trois produits financiers est passée, entre le premier et le deuxième trimestres l'an dernier, de 1,8 milliard de dollars (1,27 milliard d'euros) à 1,05 milliard. Le seul fonds spécialisé sur l'Europe, le Soc Gen Europe Medium, qui pesait à lui seul 1 milliard de dollar, a vu sa valorisation chuter de 43% à 498 millions de dollars.

BNP Paribas, JP Morgan, Goldman Sachs...

La banque française n'est évidemment pas la seule à avoir fait fructifier les fonds du régime libyen. Les noms de plusieurs banques font ainsi surface, dont une autre française, BNP Paribas, mais aussi des américaines comme JP Morgan et Goldman Sachs, ainsi que le Crédit Suisse et la britannique HSBC. Au total, ces établissements financiers géraient près de 5 milliards de dollars d'actifs (3,5 milliards d'euros) sur les 55 milliards de dollars d'actifs financiers de la LIA. Globalement, les pertes encaissées par tous ces fonds seraient lourdes: leur valeur serait passée de 5 milliards à 3,5 milliards de dollars l'an dernier.

 

Mais pour l'ONG, plus que les pertes encaissées, c'est l'implication de ces prestigieux établissement dans la gestion des fonds d'un régime aujourd'hui décrié qui est mise en cause. «Il est frappant de voir à quel point de nombreux grands établissements étaient prêts à faire affaire avec le régime libyen, tout en sachant le risque potentiel d'un détournement de ces fonds d'État pour un usage personnel», déplore Robert Palmer, de Global Witness, dans les colonnes du Financial Times.

Pour sa défense, la Société Générale dit avoir agi en toute légalité et précise gérer les investissements de plusieurs fonds d'État de la même façon. Pour rappel,les banques et institutions financières libyennes détenaient 8,233 milliards de dollars (5,84 milliards d'euros) de dépôts et de créances auprès des banques françaises au 30 septembre 2010.

http://www.lefigaro.fr/societes/2011/05/26/04015-20110526...

 

Grande nouvelle ! La France aide les dictateurs...Faut-il être étonné ? oui pour le crédule qui pense que "tout le monde il est beau tout le monde il est gentil...". Pour ceux qui crient au scandale, criez...en attendant si ce genre d'affaire se passe c'est parce que certains cautionne cette politique à chaque fois qu'ils vont remplir leur bulletin de vote.

Nos élites chercherons toujours là où il y a du profit. L'éthique et le profit ne font pas bon ménage. Le grand-père Bush finançait bien Hitler!

Le monde ne change pas il suffit de regarder en arrière pour comprendre ce qu'il se passe sous nos yeux. Si certains pays sont stables en Afrique c'est que leur dirigeant convient. Entre l'implication de la CIA, de la France de la Belgique dans les assassinats de Thomas Sankara, ou Lumumba je me demande jusqu'à quand cette mascarade va continuer. Quand je pense que l'ONU a été créé, je me demande où vont les millions de cet organisme mafieux incapable de d'enquêter "proprement" sur ces deux affaires ou plus récemment de protéger les civiles en Côte d'Ivoire face aux troupes de Bagbo et de Ouattara deux criminels de guerre. L'un va être jugé, l'autre est adoubé par la communauté des arnaqueurs internationaux, normal Ouattara est un ancien du FMI...je me demande si cet organisme va être crédible encore longtemps...