24/03/2015

Liberté versus bon sens!

Lorsque l'on a travaille dans le social, on se doit de traiter les êtres humains avec respect. Bien que l'on peut suspecter qu'une minorité de personnes nous cachent des informations en tentant de profiter du système, ce qui est une réalité propre à l'Homme, il est évident qu'une évaluation doit être faite afin de déterminer les problèmes et d'apporter une solution. Il n'y a que dans les pays totalitaires que l'on peut mettre quelqu'un dans un batiment psychiatrique sans avoir fait un travail en amont.

Et c'est ce qui s'est passé à Kam Brock. Le journal 20 min, nous la décrit comme une personne excentrique. Je ne sais pas si ce terme a pour but de dévaloriser la personne. Après tout le monde est peuplé d'introverti et extravertie. Il remet en rien en cause la situation de la personne. E

Avec nos bons clichés, une femme noire, originaire de jamaïque, dans une BMW déclenche automatiquement une idée suspect de drogue. D'ailleurs la femme juste titre se fait fouiller. L'histoire aurait pu finir là, car un controle reste quelque chose de routinier suivant sa couleur de peau. Sauf que madame se fera embarquer sa voiture. Le lendemain elle tente de récupérer sa voiture. Il semblerait qu'elle ait eu un comportement "agité". Mais que veux dire agité ? elle rigolait trop ? ou avait des idées socialistes peut être ?  je pense surtout qu'elle a voulu récupérer sa voiture comme n'importe qui. Le verdicte sera Menottes + direction hopital.

"Elle aggrave son cas malgré elle

«En un clin d’œil, les agents me tiennent, un médecin me pique avec une aiguille et ensuite c'est le trou noir», raconte Kam. La trentenaire se réveille le lendemain, vêtue d'une simple blouse d'hôpital. Pour prouver qu'elle n'a rien d'une personne instable, elle engage la conversation avec le personnel médical: «J'ai dit à la doctoresse qu'Obama me suivait sur Twitter pour lui montrer le genre de personne que j'étais, c'est-à-dire quelqu'un de positif. Obama suit les personnes positives!», raconte Kam Brock.

Mais alors qu'elle pensait redorer son blason, la trentenaire vient d'aggraver son cas malgré elle. En effet, les médecins ne croient pas une seconde que le président des Etats-Unis, qui suit pourtant quelque 640'000 internautes sur Twitter, soit véritablement un follower de Kam. Ils doutent également que la jeune femme travaille vraiment dans une banque. "

A cela on s'étonne que personne n'ait essayer d'établir l'identité de cette personne et peut être meme de prévenir sa famille ou travail. Il n'en est rien! Pire on se demande ou le bon sens est parti en vacances!

"Bouffées délirantes et trouble bipolaire

Le personnel médical en conclut que l'Américaine souffre de bouffées délirantes et qu'elle présente un trouble bipolaire. Ni une ni deux, Kam est expédiée en hôpital psychiatrique. L'établissement dresse un plan de traitement sans concession, que la Cour a pu consulter: «Objectif: la patiente prendra conscience de l'importance d'une formation pour obtenir un emploi et déclarera qu'Obama ne la suit pas sur Twitter.» Le document souligne également les «faiblesses» de la jeune femme: «Incapacité de vivre dans la réalité et chômage».

Pendant huit jours, la trentenaire est contrainte de suivre des thérapies de groupe et subit des injections de puissants sédatifs. Elle est finalement libérée sans aucune explication. Devant la Cour fédérale de Manhattan, Kam Brock réclame des dommages et intérêts pour le tort et l'humiliation subis. «Comment réagiriez-vous si l'on vous disait que vous êtes fou?», s'est insurgé Michael Lamonsoff, son avocat. Ce dernier n'exclut pas que la couleur de peau de sa cliente ait joué un rôle dans sa mésaventure.

Interrogés par le «New York Daily News», la ville de New York, la NYPD et l'hôpital de Harlem ont tous refusé de s'exprimer sur l'affaire. "

 

Ca rappelle le film, "Woody et le robots"  de woody allen. Un homme qui avait été faire une controle de l'estomac à l'hopital dans les années 70 se retrouve par erreur cryogénisé.  200 ans plus tard il est ramené à la vie par des scientifiques appartenant à un mouvement révolutionnaire. En effet, Monroe, c'est son nom, est dépourvu d'identité biométrique. (le biométrique pour un film des années 70) est le candidat idéal pour infiltrer le « Aires Project » du gouvernement dictatorial en place. Risquant d'être arrêté, il fuit en se déguisant en robot et atterrit dans la maison de Luna Schlosser , bourgeoise socialiste utopique.

Ce film qui est une parodie et en meme temps un film d'anticipation laisse présager beaucoup de choses. Ne vois-t-on pas dans ce même film un champ de fruit et légumes géants, laissant encore un doute sur la qualité des aliments. La réponse est oui. Woody Allen finira d'ailleurs par se morfondre en se rendant compte qu'il assome un garde avec une fraise ou banane géante!

L'humain étant l'humain, il est tellement facile de prouver tous les jours que ses choix comporteront toujours des dérives. Les seuls bisounours qui existent ne sont pas socialistes, ce sont tous les gens qui ne veulent pas voir la réalité social et qui se conforte dans leur confort avec des pseudos combats. Diane Keaton dans ce film incarne très bien cette pseudo de classe supérieur socialiste qui est tellement bercé par son monde ne se rend pas compte de ce qu'il en est.

Dans ce cas de figure, le bon sens était au abonné absent. Un peu de la même manière lorsqu'un enfant de 6 ans se retrouve sur une liste noire de potentiel terroriste! Ca fait sourire! Et ca fait encore plus sourire quand c'est le pays qui se réclame d'être le meilleur. Liberté économique ne rime rarement avec liberté individuel.

http://www.20min.ch/ro/news/insolite/story/18861042

21/08/2014

L'Europe cette enclave américaine

Mon dieu! Un tel titre est un blasphème! Promis je ferai un "Pater Noster" trois "Ave maria" avant de me faire excommunier par le comité de la pensée grégaire.

Je me rappelle lors d'un cours de répétition, inutile comme les précédents, avoir vu une pancarte dans un petit pub dans le village de Ilanz aux Grisons. Tous le monde connait la fameuse phrase "In God we trust". La phrase était la même mais elle était complétée par une autre phrase. La traduction totale de cette pancarte était celle-ci :

 

"En Dieu nous croyons, pour tous les autres nous ne faisons pas crédit"

 

Je l'avais trouvée magique et bien plus percutante que sur des billets de banque. Sur un billet on a l'impression que Dieu a donné son accord. Cela dit aux USA on a souvent l'impression que Dieu est en communcation régulière avec l'administration en place. G. W. Bush aimait bien le prendre en référence à la manière des croisades. Bon il faut le dire on est moins abruti qu'à l'époque de manière générale. Mais ca a quand même marché pour les abrutis.

Tout ca pour en arriver où ? Tout simplement à une constation plutot amusante. Oui je vais encore me faire taper sur les doigts par le CSA des blogs, mais qu'importe le temps avance et il est important de faire état d'incohérances.

Un article d’Ambrose Evans-Pritchard Euro-federalists financed by US spy chiefs publié par le Daily Telegrah, le 19 septembre 2000, laisse entrevoir que Robert Schuman était au service des U.S.A. Robert Schuman, qu'il faut rappeler est l'un père fondateur de l'Europe. J'entends déjà "ooooh le complotiste". Libre à vous, ca n'aura que le même effet d'un supporter de football. Pour terminer avec ce personnage, il semblerait qu'une procédure de béatification ait été demandée au Vatican. Je suis mort de rire.

Dans le même temps, nous pouvons parler d'un autre personnage fort intéressant Walter Hallstein. Voici ce que Wikipedia peut nous dire dans les grandes lignes directrices :

 

"Professeur de droit, il est juriste pendant le Troisième Reich, appartenant à diverses organisations professionnelles du régime nazi : Association national-socialiste des enseignants (Nationalsozialistischer Lehrerbund), Association des juristes nationaux-socialistes (Nationalsozialistischer Rechtswahrerbund), Association allemande national-socialiste des maîtres de Conférence (Nationalsozialistischer Deutscher Dozentenbund) sans toutefois être membre du Parti national-socialiste[1]. Du 21 au 25 juin 1938 il représente le gouvernement nazi pendant les négociations d'État avec l’Italie fasciste concernant la mise en place d'un cadre juridique de la "nouvelle Europe". Il sert comme officier durant la Seconde Guerre mondiale et est fait prisonnier par les Alliés pendant la bataille de Cherbourg. Entré en politique au sein de la CDU après la guerre, il devient le secrétaire d'État aux affaires étrangères du chancelier Konrad Adenauer en 1951. À ce poste, il élabore la doctrine Hallstein et négocie au nom de la RFA les modalités de la construction européenne.

 

Il est ensuite le premier président de la Commission européenne de 1958 à 1967 (Commission Hallstein). "

 

Il est tout à fait dingue de voir que ce monsieur ancien nazi, prisonnier en plus ait eu un parcours pareil. Sachant qu'au départ nous avons, selon les documents déclassés, des personnes agissant pour le compte d'américain pour la construction européennes et un ancien nazi devenu le TOUT PREMIER président de la commission européenne. Bon ca nous change de Baroso qui  lui est un ancien Maoiste!

En conclusion, complot pas complot on s'en cogne le cul par terre. Il faut juste avouer que tout ceci est un foutu merdier, que je comprends la politique de De Gaulle sur "la politique de la chaise vide" aux affaires européennes. C'est malheureusement toujours la même histoire avec CIA, fondation Rockefeller etc. je ne trouve pas cela choquant dans un contexte de guerre économique. Je trouve plus choquant de trouver un nazi à un si haut poste. Mais bon, il semblerait que le parti nazi n'a jamais été financé par quelconque banque. Enfin, c'est ce que certains affirment. Je constate toujours la même chose...extrême droite, extrême gauche, toujours main dans la main avec des protagonistes qui soutiennent l'un et l'autre sans jamais voir leur copinage. Taxez-moi de gaucho, je rirais de vous voir perdu à devoir mettre des cases aux gens.

 

 

17/07/2014

Spécialement pour les aveugles libéraux : C'est pas trop tard pour fabriquer des yeux

Oui ca n'est pas trop tard! Amen! Dans mon immense joie et amour, je vous dis à vous tous libéraux et fervants fidèles du capitalisme et de CES DERIVES, venez à nous, nous vous pardonnerons. Enfin, moi je pardonne, Dieu peut être pas. Et les autres c'est une autre histoire.

Avant je m'égosillais. Aujourd'hui je ris. Tout les signaux sont au vert. Pendant que les médias officiels disent que tous va bien que l'Allemagne est une SUPERPUISSANCE économique (que Angela Merkel est la femme la plus puissante du monde) et que les membres du G7 sont les plus riches et puissant. (Je crois qu'ils leur reste plus que l'arme nuclaire au G7). La contamination des marchés est effective depuis bien longtemps. La conséquence sociale, quant à elle, n'arrête d'aller vers le pire. "MAIS NON" me crient-t-ils! "Qu'est-ce que tu préfères le "COMMUNISME!" Là je ris encore plus en disant : "pas mal la réflexion binaire. Soit paradis, soit enfer en fait ? Excuse-moi mon ami mais pour ma part je ne choisis pas entre la peste est le cholera".

Je sais je me répète encore et encore. Mais c'est nécessaire. Certaines personnes se disant un peu économiste proche de pensées dépassées qui ne prennent pas en compte l'évolution d'une société vont progressivement tomber dans un stress permanent. Leur paradigme est entrain de changer. Le pire dans tous cela c'est que mes thèses sont de plus en plus appuyée par des personnes de renom et qui ont bien plus d'importance dans leur rôle. Myret Zaki entre autre, merci d'avoir lever le tabou sur la disparition du dollars ca fait du bien de révéler le mur qui est droit de devant. Sauf que nos petits perroquets bloggers préfèrent agir comme des papes devant l'évidence de la pédophilie règnante sur le Vatican. Il y a aussi de la gangrène à Wall Street qui aime le même orifice à défaut de l'office du dimanche.

Le dernier en date qui le prévoit est Monsieur Donald Trump. Je sais déjà que les arguements premiers seront plus ou moins des arguements de défense qui rappelle le Front National. Car oui nous avons beaucoup de libéraux blogger qui n'assument pas du tout leur sympathie pour des partis extrêmes. Ils sont essentiels ces gens. Sans eux on aurait pas eu un petit moustachu venu d'Allemagne. Ce qui va arriver arrivera et peut importe le temps que cela prendra.

Alors mes petits amis commencez à réflchir afin de ne pas céder à la panique le moment voulu. Parce que pour croire à fond dans la parole de certaines personnes, il faut avoir une capacité de réflexion proche d'un excrément en phase de séchage!

Donald Trump parle à l’Amérique : préparez-vous à « la ruine financière »

 

 

Voici la traduction de cet article de L’Examiner qui fait froid dans le dos mais qui me semble simplement énoncer une évidence. Bref, encore un nouveau « pessimiste » sauf que cette fois-ci, c’est un milliardaire, par n’importe lequel et voici ce qu’il dit :

« Ce n’est pas tous les jours que des personnalités et des dirigeants de renommée mondiale font des déclarations apocalyptiques concernant les États-Unis et l’économie mondiale. C’est pourquoi, lorsque l’une de ces personnes le fait cela devrait faire la «une» de tous les journaux.

S’exprimant dans une récente interview avec Fox Nouvelles, le milliardaire et magnat de l’immobilier Donald Trump a averti que les États-Unis sont sur le point de connaitre la «ruine financière» et sur ​​la voie d’un effondrement à la grecque raison de ses immenses niveaux d’endettement. Il a reconnu que les États-Unis ne sont plus une nation aussi prospère que par le passé. »

Pour Donald Trump, la dette de plus de 16 000 milliards de dollars est hors de contrôle, letaux de chômage annoncé est bien inférieur au nombre réel de chômeurs qu’il situe plutôt autour de 16 % !! Soit 10 points de plus que ce que nous racontent les médias et qui correspond également à mes petits calculs personnels.

Bref, pour lui, la messe est dite et l’effondrement économique nous guette…

Charles SANNAT

Source The Examiner ici

Article repris du Contrarien

http://www.wikistrike.com/2014/07/donald-trump-parle-a-l-...