12/06/2017

La culture rapporte plus à Genève que son Horlogerie !

Bonjour,

Cela faisait bien longtemps que je n'avais pondu quelques lignes. Les événements actuelles étant ce qu'ils sont, c'est à dire, il ne se passe pas grand-chose.

Mais que dire de cet article http://www.tdg.ch/culture/La-culture-poids-lourd-de-l-eco...

Oui vous avez bien lu la culture génère 4,6 milliards de valeur ajoutée et 6% des emplois du canton, ce qui place le domaine de la culture devant l'Horlogerie mais derrière la finance. Et pourtant la droite n'arrête pas de dire que c'est du gaspillage!

Alors oui je suis déjà désolé d'entendre ce type d'argument venant de la droite, sachant que nos gouvernants de gauche ne sont pas mieux : tout simplement identique dans l'immobilisme.

Du gaspillage ? Vous voulez un exemple de gaspillage ? Cela s'appelait fêtes de Genève ! On s'est dit qu'au lieu de laisser des civils s'organiser en comité pour faire un événement de cet ampleur, on a préféré laisser une personne extérieur et beaucoup trop loin de la réalité de la vie et des gens. Moralité on a faut un festival pour riches touristes qui ne sont jamais sortis de l'usine à riche. Résultat : 3,2 millions, soit 60% de plus que les 2 millions de déficit http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Les-Fetes-de-Gene....

Il serait temps d'avoir enfin de la bonne foi. Les 250 millions alloués à la culture rapporte plus que vos pseudos événements dont vous êtes incapables de d'organiser. Mais il y a des gens qui pensent que nos politiciens sont bons, et que c'est qu'une question de bord politique. C'est totalement faux, une bonne personne l'est uniquement si elle veut faire les choses biens, son bord politique n'a rien à voir. Utiliser cet argument est totalement hors sujet, il sert à simplifier. Il a pour but de s'inscrire dans l'immobilisme de la génération précédente.

Moi qui suis taxé de gauchiste, je peux tout à fait de parler de création de richesse, c'est bien ce que je fais, sans pour autant avoir sponsorisé une société mafieuse, ou vendu des produits toxiques ou autres. En réalité être honnête n'est pas un intérêt partagé par tous le monde. En attendant, c'est grâce à l'intervention de pleins d'associations et autres lieux festifs alternatifs toute l'année, que les genevois ont la chance d'avoir accès à la culture. L'Etat au final n'étant qu'une personne morale qui sponsorise, tout en râlant des millions injectés (un conseil, arrêtez de tous mettre dans le grand théâtre), mais qui rapportent plus que sa propre horlogerie, sachant que les horlogers ont leur histoire et avait leur quartier déjà au 18ème siècle : un coup du sort!

Donc mon conseil à nos politiciens de gauche comme de droite confondu, qui se confondent dans leur conformisme, interrogez-vous, aller vous interesser au tissu culturel genevois au lieu d'avoir des pseudo visions ultra libéral, qui consiste à faire quelque chose de clinclant, en espérant que l'affluence soit au rendez-vous. Si vous obter pour cette façon de faire, je préfère avoir madame soleil comme ministre de la culture.

Donc mon conseil à nos politiciens de gauche comme de droite, confondu avec leur conformisme, interessez-vous au tissu culturel local, interessez-vous aux associations existantes qui connaissent bien leur travail, analysez mieux ou injecter l'argent, plutot que faire des événements clincant ou l'on va espérer que des gens fortunés vont venir. La république de Genève n'est pas au mains de madame soleil, mais c'est tout comme!

07/03/2017

Attirer les riches bon pour l'économie ?

Encore un argument que les libéraux ont tendance à répéter à tout va! "Si on perd des riches se sera très mauvais pour le canton". Ah bon ?

L'article du jour de la tdg http://www.tdg.ch/suisse/geneve-multimillionnaires/story/... nous révèle la bonne nouvelle : le canton de Genève possède 2'500 millionnaires ! Rien que ça.

Dès lors, selon ces mêmes théories, notre canton devrait très bien s'en sortir car nous avons des gens riches qui investissent, ils font marcher l'économie parce qu'ils habitent sur le canton etc.

Or dans l'absolu, c'est un peu tout le contraire. Le coût du mètre carré a terriblement augmenté sur le canton, du simple fait de son attractivité ; la conséquence s'est reportée sur les ménages à travers leurs loyers, l'implantation de multinationales avec des expats n'est pas en reste. Pour financer les deuxièmes piliers, beaucoup d'immeubles ont été achetés d'ailleurs pour les garantir ; vous savez maintenant pourquoi vos loyers sont chers.

Résultat, notre canton est endetté, d'une part par la classe politique (indemnités à vie, augmentation des jetons de présence des députés), les forfaits fiscaux et bien entendu la croissance des demandes à l'aide sociale. Pourtant s'il y avait autant d'investissment pour créer de l'emploi, notre taux de chomage reculerait ; n'oublions pas que la plupart du temps la diminution du chomage est dû au  simple fait que des chomeurs qui passent à l'aide sociale.

J'avais déjà touché deux mots sur le fait que les riches de nos jours, ne participent plus autant à l'économie que par le passé. L'argent a du mal à circuler car on préfère la thésaurisation bancaire ! Combien de fois avons-nous été montré du doigt lorsqu'un tel thésaurise sous son matelas ?

Les libéraux se retrouvent piégés dans leurs arguments. Ces derniers travaillent plus pour une petite classe de privilégiés, ou pour des lobbys plutot que pour la population. D'ailleurs, vous remarquerez que leur seule approche sociale est de vouloir défendre les PME, chose qu'il ne font pas en définitive.

12/05/2016

Meurtre aux Libelulles et meurtre à St Gall

Les manchettes du matin toujours avides de sensations, avec pas grand chose, mentionnaient quelque chose du genre "les libellules, ce quartier qui se replonge dans son lourd passé".

Bien entendu la raison du lourd passé n'est pas expliqué. Les gens gueulent à tord, "mais que fait la Police ?" d'autre les soutiennent car ils auraient eu leurs voitures caillassées (ce que j'ai du mal à croire vu que nous sommes très loin des banlieues françaises). D'ailleurs en parlant de police, les gens confondent l'humain et l'institution. L'institution forme très mal ses agents et par conséquent nos agents sont malheureusement pas toujour aptes à prendre les bonnes décisions. Je n'ai rien contre les policiers, travaillant moi-meme souvent avec. Par contre je déplore, pour beaucoup une manière de travailler qui rappelle l'organisation inefficace de l'armée Suisse. Si demain nous avons une guerre nous la perderons pour une raison simple : aucune maitrise du temps. "attendre pour courrir et courrir pour attendre", tout militaire en cours de répètition a employé ce terme.

Cela dit cela faisait longtemps qu'il n'y avait rien eu. Et il ne faut pas confondre un meurtre comme celui-ci avec des règlements de compte. D'ailleurs à St Gall un kosovar sans domicile s'est fait tué. Malheureusement les choses de la vie. Si vous pensez que les meurtres sont les faits uniquement des étrangers vous avez tout faux. Les meurtres (bien que je ne les excuse pas) font partie de la vie. Que dire de Romulus et Remus ou Cain et Abel).

Ce type de problème débouche d'un contexte. Ayant fréquenté un ami qui habitait dans ce quartier, j'ai tout de suite compris pourquoi ce quartier avait autant de problèmes. Il se trouve qu'une tranche de la population se retrouve écononiquement obligée de vivre là-bas avec tous les problèmes qui vont avec. La non-volonté de mélanger les classes de populaton, qui rappelle l'absurdité des banlieurs construites en France et qui ont donné pour conséquence que nous avons aujourd'hui. L'humain est la somme de décisions. Je ne pardonne pas les mauvais gestes par contre je relève que rien n'aidé pour que les choses aillent dans un meilleur sens. Une plus grande présence policière ne servirait à rien car le changement passe par l'éducation des plus jeune pour qu'ils deviennent des citoyens respectables. Hakim, ce camérounais assassiné, oeuvrait beaucoup dans son quartier pour donner un minimum de cohésion. On a perdu une personnalité positive à cause d'une dispute. Rappellez-vous le meurtre au centre commercial des cygnes tout aussi violent. Le monde devient de plus en plus violent et ce type d'événement va continuer encore et encore. Mettez plus de policiers, cela ne changera rien tant que nous ferons pas un travail de fond sur le tissu social du quartier. En réalité, changer les choses couteraient moins cher que de recruter des agents qui verbaliseront plutot que d'essayer de comprendre et résoudre cette problèmatique.