12/06/2017

La culture rapporte plus à Genève que son Horlogerie !

Bonjour,

Cela faisait bien longtemps que je n'avais pondu quelques lignes. Les événements actuelles étant ce qu'ils sont, c'est à dire, il ne se passe pas grand-chose.

Mais que dire de cet article http://www.tdg.ch/culture/La-culture-poids-lourd-de-l-eco...

Oui vous avez bien lu la culture génère 4,6 milliards de valeur ajoutée et 6% des emplois du canton, ce qui place le domaine de la culture devant l'Horlogerie mais derrière la finance. Et pourtant la droite n'arrête pas de dire que c'est du gaspillage!

Alors oui je suis déjà désolé d'entendre ce type d'argument venant de la droite, sachant que nos gouvernants de gauche ne sont pas mieux : tout simplement identique dans l'immobilisme.

Du gaspillage ? Vous voulez un exemple de gaspillage ? Cela s'appelait fêtes de Genève ! On s'est dit qu'au lieu de laisser des civils s'organiser en comité pour faire un événement de cet ampleur, on a préféré laisser une personne extérieur et beaucoup trop loin de la réalité de la vie et des gens. Moralité on a faut un festival pour riches touristes qui ne sont jamais sortis de l'usine à riche. Résultat : 3,2 millions, soit 60% de plus que les 2 millions de déficit http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Les-Fetes-de-Gene....

Il serait temps d'avoir enfin de la bonne foi. Les 250 millions alloués à la culture rapporte plus que vos pseudos événements dont vous êtes incapables de d'organiser. Mais il y a des gens qui pensent que nos politiciens sont bons, et que c'est qu'une question de bord politique. C'est totalement faux, une bonne personne l'est uniquement si elle veut faire les choses biens, son bord politique n'a rien à voir. Utiliser cet argument est totalement hors sujet, il sert à simplifier. Il a pour but de s'inscrire dans l'immobilisme de la génération précédente.

Moi qui suis taxé de gauchiste, je peux tout à fait de parler de création de richesse, c'est bien ce que je fais, sans pour autant avoir sponsorisé une société mafieuse, ou vendu des produits toxiques ou autres. En réalité être honnête n'est pas un intérêt partagé par tous le monde. En attendant, c'est grâce à l'intervention de pleins d'associations et autres lieux festifs alternatifs toute l'année, que les genevois ont la chance d'avoir accès à la culture. L'Etat au final n'étant qu'une personne morale qui sponsorise, tout en râlant des millions injectés (un conseil, arrêtez de tous mettre dans le grand théâtre), mais qui rapportent plus que sa propre horlogerie, sachant que les horlogers ont leur histoire et avait leur quartier déjà au 18ème siècle : un coup du sort!

Donc mon conseil à nos politiciens de gauche comme de droite confondu, qui se confondent dans leur conformisme, interrogez-vous, aller vous interesser au tissu culturel genevois au lieu d'avoir des pseudo visions ultra libéral, qui consiste à faire quelque chose de clinclant, en espérant que l'affluence soit au rendez-vous. Si vous obter pour cette façon de faire, je préfère avoir madame soleil comme ministre de la culture.

Donc mon conseil à nos politiciens de gauche comme de droite, confondu avec leur conformisme, interessez-vous au tissu culturel local, interessez-vous aux associations existantes qui connaissent bien leur travail, analysez mieux ou injecter l'argent, plutot que faire des événements clincant ou l'on va espérer que des gens fortunés vont venir. La république de Genève n'est pas au mains de madame soleil, mais c'est tout comme!

02/05/2017

Marine vs Macron ou l'échec de la démocratie bis

Amen!

Alors qu'en octobre-novembre dernier, je m'étais octroyé des vacances bien méritée, j'avais pu suivre de loin l'élection de Trump. Je n'avais pas été surpris étant donné que l'Homme a su manier la population bien mieux que les médias.

Concernant Macron, je pressentais également qu'une victoire de l'ex banquier serait de mise, vu les soutiens financiers et médiatique.

Je suis rentré jeudi dernier en constatant que les gens se déchirent toujours plus pour des divergences d'opinions. D'un côté on me dit que Marine a changé (alors que je n'y crois pas). D'autres me disent que Macron c'est l'espoir ou même le désespoir.

Comme je disais y a quelques mois, je me réjouis de voir Macron au pouvoir pour ainsi prouver son inutilité et que sa volonté, sur la terre comme au ciel, soit faite ; cependant vu que les différentes lois mis en avant pas ce dernier (comme la loi Khomri), je suppose que son quinquennat raisonnera dans la rue.

J'avais fait un billet fin de l'année dernière sur l'échec de la démocratie. On ne peut plus parler de démocratie lorsque l'on va voter pour des élections et que l'on choisit plus un candidat pour ses idées mais que l'on choisit l'adversaire pour contrer un candidat. Marine a beau utiliser l'argument "on vit dans une oligarchie", cette dernière fait partie de cette oligarchie de la même manière que les autres en allant pas chez le juge, en fraudant comme tous les autres et en assistant pas à des séances au parlement européens. Marine a réussi à faire croire que son programme ne sera pas raciste. Il ne faut pas être naïf ! Le travail de communication a été exactement le même pour les agences de publicité qui ont du composer avec le fait que la cigarette tue et qu'il fallait communiquer autrement ! Donc exit tout ce qui est négatif et ainsi, les plus naïf vont croire cette dernière.

Encore 5 jours avant que nous ne reprenions une vie normale et que l'on oublie vite tout ceci. On pourra alors continuer de parler de la dernière de Lindsay Loan ou de Kim K et lire la gazzetta!

03/04/2017

La droite se réveille (enfin) sur les salaires des managers des ex-régies

Eureka !!! La droite a réfléchi ! Mieux vaut tard que jamais ! Il aura fallu du temps pour que cette dernière, le côté bien pensant de la politique, paraît-il, arrête de dire qu'il faut arrêter de regarder le salaire des managers des ex régies (CFF, RUAG, Poste).

La gauche avait, il faut le reconnaitre, déjà essayé de faire quelque chose. Mais la proposition vient une fois de plus d'un indépendant : Thomas Minder. Il faut avouer qu'être indépendant, permet de penser de manière plus efficace et plus libre que lorsque l'on est dans un parti politique, qui lui a des lignes directrices ; on peut surtout constater que les partis traditionnelles suivent la stratégie de loose, puisque nos politiciens se battent plus pour les loobys ; je conseillerai aux gens d'ailleus de se réunir à plusieurs et de proposer des privilèges à vos répondants politiques.

La chasse aux économies est ouverte ! Historiquement on connait unpays qui avaient une classe de privilégiés (qui ne payait pas d'impôts au XVIIIème siècle). Le simple fait que "l'élite" n'ait pas montré l'exemple à cette époque, a conduit à violence, au sang et à la dictature avant de devenir une république qui s'est transformée en oligarchie ; oui je parle de la France. Pour cela, l'anarchiste Proudhon avait raison : une révolution qui se fait le sang pour reconstruite un projet de société, n'est pas une révolution mais la continuité du précédent. L'Histoire nous l'a largement démontré.

Aujourd'hui, on constate que les conseillers fédéraux ou cantonaux touchent des retraitres élevées pour quelques années de travail (Et encore il faudrait peut etre aussi leur faire passer des évaluations ?) Les managers gagnent plus que des conseillers fédéraux, des offices de postes ferment mais les dividendes et les salaires eux continuent d'augmenter au détriment d'une chose importante : la qualité. Que dire des CFF et des ces éternels wagons  1ère classe beaucoup trop grands et souvent vides faisant un pied de nez aux pendulaires ayant payé leur abonnement général et qui ne connaitront les joies de s'assoir que trop rarement.

Malgré tout, je suppute que l'intérêt est uniquement dû aux prochainex éléections et que c'est le moment où nos politiciens jouent les Donald Trump qui promet tout. Au final la politique c'est bien la course aux promesses qui ne sont jamais honorées.