14/06/2016

C'est au pays des bisounours que la publicité paie!

Y en a qui ont vraiment pensé que j'étais à bout de souffle ; il n'en est rien.

Mon envie de faire bouger les choses et d'autant plus la culture est toujours intact. Je suis actuellement entrain de mettre en place une nouvelle émission radio à la rentrée. Raison de mon absence.

Mais profitons de ces quelques lignes pour mettre à mal les arguments, non-vérifiés, de mes détracteurs.

Je me rappelle de quelques échanges avec Monsieur Jordan à ce sujet. Malgré tout mon respect que j'ai, je ne pouvais en aucun cas suivre l'argument d'un non professionnel du domaine. Je n'en suis moi-meme pas un, bien que j'ai eu une fonction similaire il n'y a pas si longtemps. De plus mes cours du soir dans ce domaine, ont plus de poids que les dire quelques vendeur de reves à la sauvette.

Aujourd'hui, 14 juin 2016, l'Euro a à pein commencé. Les droits TV ont été payé raison pour laquelle la Suisse peut retransmettre l'intégralité des matchs. Cependant, vous noterez que le montant est tenu secret. Pourquoi ? parce qu'il est tout simplement indécent et surtout on sait d'ores et déjà que les recettes de la publicité, pendant les matchs ne vont absolument pas combler l'achat des droits. Donc autant le dire, les centaines de millions qui seront déboursés, ne serviront à payer personne.

Mais j'entends déjà le chant des sirènes dire que je suis de mauvaise foi, que je suis communiste, socialiste et que forcément ce que je dis n'a aucun poids...sauf que ce que je dis à tout simplement été abordé lors d'un sujet sur le football sur notre RTS national !

C'est toujours un plaisir de voir les absurdités, les théories et les croyances se péter la gueule. Je recommande très franchement, par les temps qui courent de réfléchir par vous meme. Par la meme occasion, évitez les perroquets qui ne savent que répéter sans jamais réfléchir.

 

18/05/2016

L’ordre moral Suisse a été préservé heureusement grace à la stérilisation et l’injustice

 

La fonction première d’un patriote est d’aimer son pays et de faire en sorte qu’il aille non seulement dans le bon sens mais qu’il soit le plus égalitaire possible. Il existe cependant d’autres patriotes, qui pensent (façon de parler) faire évoluer les choses dans un sens alors que le résultat n’est que régression.

Entre 1942 et 1980, la Suisse a mis en place une politique dictatoriale sur l’être humain. Comme quoi, à ce niveau pas besoin d’être en Russie communiste pour bénéficier d’un régime de faveur proche de la purge ! Mais on ne va pas se plaindre ! En Russie on tuait les gens, ici on les privait juste de liberté, on les stérilisait ou les jetait dans divers établissement de redressement (entre autre prison). Aaaah comme je me rappelle de cette époque ou l’on me parlait de redressement. Ca avait l’air sympa dans la description. On prenait des jeunes pour les remettre dans le droit chemin. Le droit chemin était bien sûr et simplement de protéger l’ORDRE MORAL établi. Et dire qu’il y en a qui préfère choisir ceci au communisme, alors que logiquement personne ne choisit entre la peste et le cholera !

J’aime mon pays mais pas ce qu’il est devenu. La soif de liberté des cantons primitifs s’est transformée en une cage dorée pour maintenir un ordre établi. La façon de faire est exactement la meme en dictature ; qu’elle soit communiste ou pas. La liberté beaucoup trop pense qu’elle passe par l’argent. Bien sur que l’argent aide énormément pour se simplifier la vie, d’ailleurs on a fait en sorte que l’on ne puisse penser autrement. Mais vous pouvez être le plus riche du monde le bonheur n’en dépendra pas et votre liberté non plus. La liberté est une force qui est celle d’entreprendre et de se planter. La liberté c’est aussi une conscience. La conscience de ses actes. Autant le dire que la liberté proposé n’en est pas une puisqu’elle n’est malheureusement pas encadrée mais uniformisée. Le patriote que je suis n’est ni atteint d’amnésie ni de déni. Il assume et est triste que de tels événements ont pu se produire. Décidément l’argument d’une dame d’un certain age qui était « il y a 50 ans c’était bien mieux » démontre bel et bien son ignorance (ce qui n’est pas de sa faute mais bon elle n’aurait pas pu voter y a 50 ans pour dire de pareille connerie) face un événement que la Suisse a bien caché à tout prix. Alors que dire quand on parle de liberté de la presse en Suisse…ca me fait bien rire…on sait ou les bisounours résident maintenant !

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/suisse-le-s...

 

 

12/05/2016

Meurtre aux Libelulles et meurtre à St Gall

Les manchettes du matin toujours avides de sensations, avec pas grand chose, mentionnaient quelque chose du genre "les libellules, ce quartier qui se replonge dans son lourd passé".

Bien entendu la raison du lourd passé n'est pas expliqué. Les gens gueulent à tord, "mais que fait la Police ?" d'autre les soutiennent car ils auraient eu leurs voitures caillassées (ce que j'ai du mal à croire vu que nous sommes très loin des banlieues françaises). D'ailleurs en parlant de police, les gens confondent l'humain et l'institution. L'institution forme très mal ses agents et par conséquent nos agents sont malheureusement pas toujour aptes à prendre les bonnes décisions. Je n'ai rien contre les policiers, travaillant moi-meme souvent avec. Par contre je déplore, pour beaucoup une manière de travailler qui rappelle l'organisation inefficace de l'armée Suisse. Si demain nous avons une guerre nous la perderons pour une raison simple : aucune maitrise du temps. "attendre pour courrir et courrir pour attendre", tout militaire en cours de répètition a employé ce terme.

Cela dit cela faisait longtemps qu'il n'y avait rien eu. Et il ne faut pas confondre un meurtre comme celui-ci avec des règlements de compte. D'ailleurs à St Gall un kosovar sans domicile s'est fait tué. Malheureusement les choses de la vie. Si vous pensez que les meurtres sont les faits uniquement des étrangers vous avez tout faux. Les meurtres (bien que je ne les excuse pas) font partie de la vie. Que dire de Romulus et Remus ou Cain et Abel).

Ce type de problème débouche d'un contexte. Ayant fréquenté un ami qui habitait dans ce quartier, j'ai tout de suite compris pourquoi ce quartier avait autant de problèmes. Il se trouve qu'une tranche de la population se retrouve écononiquement obligée de vivre là-bas avec tous les problèmes qui vont avec. La non-volonté de mélanger les classes de populaton, qui rappelle l'absurdité des banlieurs construites en France et qui ont donné pour conséquence que nous avons aujourd'hui. L'humain est la somme de décisions. Je ne pardonne pas les mauvais gestes par contre je relève que rien n'aidé pour que les choses aillent dans un meilleur sens. Une plus grande présence policière ne servirait à rien car le changement passe par l'éducation des plus jeune pour qu'ils deviennent des citoyens respectables. Hakim, ce camérounais assassiné, oeuvrait beaucoup dans son quartier pour donner un minimum de cohésion. On a perdu une personnalité positive à cause d'une dispute. Rappellez-vous le meurtre au centre commercial des cygnes tout aussi violent. Le monde devient de plus en plus violent et ce type d'événement va continuer encore et encore. Mettez plus de policiers, cela ne changera rien tant que nous ferons pas un travail de fond sur le tissu social du quartier. En réalité, changer les choses couteraient moins cher que de recruter des agents qui verbaliseront plutot que d'essayer de comprendre et résoudre cette problèmatique.