19/12/2011

Chronique du jour : Les transports

Depuis le 11 décembre on assiste, nous, qui payons des impôts, à des abérations! On se permet d'augmenter nos transports pour un meilleur service. On dit même que c'est pour améliorer les prestations. Cependant, on ne peut que constater que l'on arrive à une situation loufoque! Je cherche encore les prestations. Je peux même plus jeter un papier dans une poubelle dans un tram, car il y en a plus.

Les TPG augmentent et tous le monde se plaind, sauf quelques bisounours. A Genève, la population se caractériserait-elle par des râleurs d 'un côté et des bisounours de l'autre ? Mais il faut croire que notre niveau de confort étant haut, il est mal vu de râler. Peut être qu'il faudrait enfermer les râleurs en prison pendant 10 ans...je sais que certain en serait content. Le gène du fascisme étant toujours existant mais souvent pas assumé.

Mais ce festival du ridicule arrive à son comble avec la dernière sainte parole des CFF.

"Contre l’avis de l’Office des transports, les CFF ne tolèrent aucune action politique dans les gares, pas même la distribution de tracts ou la récolte de signatures. Pour eux, les gares sont un espace privé". http://www.tdg.ch/actu/suisse/cff-interdisent-actions-pol...

L'article va plus loin :"De l’avis de l’Office fédéral des transports (OFT) pourtant, l’interdiction de toute action politique dans les gares est anticonstitutionnelle."

Oui vous ne rêvez pas, les CFF, sponsorisés par nos impôts, se permettent de privatiser les gares et de retirer un de nos droits. On peut aimer ou ne pas aimer les groupes qui nous abordent. Le soir j'ai des gens qui m'appellent dans ma sphère privée et que je tolère avec lassitude; alors je peux tolérer des gens dans un espace qui est PUBLIC!

Alors chers responsables des CFF, je vous recommande de mettre encore plus de wagon 1ère classe, même s'il y a peu de monde et de laisser la masse en deuxième se marcher dessus avec le peu de place restant. Et dire que l'on paie pour ça et entendre ça...



 

12:59 Publié dans Humeur | Tags : cff | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook