22/02/2016

Faut-il un républicain ou un républicain déguisé en démocrate ?

En l'an de grâce 2016, il y a des gens encore assez naifs pour croirent en la pureté de la politique. Cette naiveté n'est pas mauvaise au final, elle permet de cultiver l'exaspération de ces personnes. Leur croyance s'effrite jour après jour et finira peut etre par rejoindre le moule des idiots de l'extreme droite. Vous pensez que cela n'arrivera jamais ? Détrompez-vous. Les partis traditionnels sont en pleine faillite et les bords politiques qui gagnent en vigueur sont actuellement les extrèmes. Et comme les événements européens (ainsi que mondiaux) ne vont pas s'arranger, il faudra bien faire un choix. Choix que je n'aurai pas à faire puisque je serai déjà parti dans un lointain pays.

En l'an de grâce 2016, il y en a qui pense que démocrates et républicains c'est pas pareil...admirez...Clinton ou Trump...au final, je crois que ceux qui pensent qu'il y a une différence sont hypothétiquement analphabètes ou autre piste, ils savent lire mais ont des problèmes de vocabulaire

http://i.imgur.com/psUhEiY.jpg

 


 

10/08/2015

Les perles du bac? Non c'est les perles de Donald Trump pour la présidentielle

J'ai beau avoir fêté mes 35 ans hier, ce qui est encore relativement jeune, sans compter que physiquement j'en fais encore moins de 30 ans. La faute à qui ? Au rire ! On dit que rire souvent, prolonge la vie.

Alors je me gave de blague. La dernière blague en date c'est la candidature de Donald Trump à la présidentielle américaine. Parait-il que cela a étonné. Il faut croire qu'il y a des gens encore frappé de stupeur ; cela se traduit par des gens stupides.

Non je ne suis pas surpris et pourquoi ? Parce qu'il est monnaie courante aux USA à chaque présiendentielle qu'un candidat richissime qui se lance dans la course sachant qu'elle est perdu d'avance. De mémoire comme cela je peux cité un autre milliardaire américain qui a fait le même coup : Ross Perrot en 1992. Déjà à l'époque on parlait de coup de pub. Donald Trump lui ne l'a pas caché que c'est un simple coup de communication. Pendant que certain s'attarde sur ce que la gauche peut dire sur ce monsieur, je préfère aller dans l'analyse et le vif du sujet.

Tout d'abord, j'ai beaucoup aimé lire la psychose gauchiste qui parait-il n'arrête pas de critiquer notre ami Donald. Dans quelques semaines les mêmes accuseront Dingo de lui faire l'ombre. Monsieur Trump n'a pas besoin des socialistes ou démocrates ou autre entité, soit disant de gauche, pour être critiqué. Il l'est déjà par le parti républicain. De plus ce monsieur n'est pas très fufute dans sa façon d'être. Faire du sexisme en pleine campagne c'est soi qu'il est profondément débutant soit, comme je le précognise il faut bien redonner des voix au parti républicain.

Mais allons plus loin encore... vers le plus drole...les inrockuptibles ont publié les 21 pires citations de Donald Trump candidat aux présidentielles, l'une d'elle m'a fait gagné 10 ans de vie et fait perdre 10 ans à une autre.

“C’est quand, la dernière fois qu’on a battu la Chine lors d’un accord commercial ? Moi je bats la Chine tout le temps. Tout le temps.”

En plus d’avoir annoncé qu’il disposait de 7 milliards de dollars pour faire campagne, Trump a insisté sur le fait qu’il fallait que les Etats-Unis se montrent plus fermes avec la Chine, qu’il a ensuite encensée (“leurs leaders sont bien plus intelligents que les nôtres”).      

 

 

Mais je suis encore fan de celle-ci :

 

11) “Mon compte Twitter est devenu tellement puissant que je peux forcer mes ennemis à dire la vérité”

 

 

12) Le Mexique envoie “de la drogue et des violeurs” aux Etats-Unis

Certains candidats à l’investiture républicaine, comme Jeb Bush, essaient de viser l’électorat hispanique (il a parlé espagnol lors de son discours de lancement de campagne). Donald Trump considère, lui, que le Mexique “envoie des personnes qui ont beaucoup de problèmes, et qui rapportent ces problèmes [aux Etats-Unis].” La porte-parole de du National Council of La Raza, la plus grande association de défense des droits des hispaniques outre Atlantique, a depuis décrit Donald Trump comme un “homme extrêmement stupide”.

 

A la vue de toutes ces citations, nous pouvons tirer comme conclusion que Monsieur Trump a des réponses un peu pour tout, qu'il a un égo démesuré et que ces déclarations sont en concubinage avec la débilité. Mais malheureusement dans ce pays c'est monnaie courante. Rappellez-vous de Mitt Romney, ce salafiste avec une bible qui voulait ouvrir la fenêtre dans un avion.

Je vous laisse découvrir comment Donald Trump, riche et vieux a réussi a se tirer non pas une balle dans le pied mais bien plusieurs! Je ne sais pas comment il a fait son calcule...insulter les gens pour qu'ils votent pour lui...je ne comprends pas la démarche...tout comme Donald Trump admirateur des chinois, ca fait sourire! Un libéral fan d'un système dit communiste, que je qualifie de dictature communiste dans le marché capitaliste. Alors aimez Donald Trump et vous finirez avec les chinois! 

J'en connais un qui va soit se scarifier, soit se foutter...mais j'espère pas jusqu'à la mort car j'ai encore envie de jouer. 

http://www.lesinrocks.com/2015/08/10/actualite/les-21-pir...

 

17/07/2014

Spécialement pour les aveugles libéraux : C'est pas trop tard pour fabriquer des yeux

Oui ca n'est pas trop tard! Amen! Dans mon immense joie et amour, je vous dis à vous tous libéraux et fervants fidèles du capitalisme et de CES DERIVES, venez à nous, nous vous pardonnerons. Enfin, moi je pardonne, Dieu peut être pas. Et les autres c'est une autre histoire.

Avant je m'égosillais. Aujourd'hui je ris. Tout les signaux sont au vert. Pendant que les médias officiels disent que tous va bien que l'Allemagne est une SUPERPUISSANCE économique (que Angela Merkel est la femme la plus puissante du monde) et que les membres du G7 sont les plus riches et puissant. (Je crois qu'ils leur reste plus que l'arme nuclaire au G7). La contamination des marchés est effective depuis bien longtemps. La conséquence sociale, quant à elle, n'arrête d'aller vers le pire. "MAIS NON" me crient-t-ils! "Qu'est-ce que tu préfères le "COMMUNISME!" Là je ris encore plus en disant : "pas mal la réflexion binaire. Soit paradis, soit enfer en fait ? Excuse-moi mon ami mais pour ma part je ne choisis pas entre la peste est le cholera".

Je sais je me répète encore et encore. Mais c'est nécessaire. Certaines personnes se disant un peu économiste proche de pensées dépassées qui ne prennent pas en compte l'évolution d'une société vont progressivement tomber dans un stress permanent. Leur paradigme est entrain de changer. Le pire dans tous cela c'est que mes thèses sont de plus en plus appuyée par des personnes de renom et qui ont bien plus d'importance dans leur rôle. Myret Zaki entre autre, merci d'avoir lever le tabou sur la disparition du dollars ca fait du bien de révéler le mur qui est droit de devant. Sauf que nos petits perroquets bloggers préfèrent agir comme des papes devant l'évidence de la pédophilie règnante sur le Vatican. Il y a aussi de la gangrène à Wall Street qui aime le même orifice à défaut de l'office du dimanche.

Le dernier en date qui le prévoit est Monsieur Donald Trump. Je sais déjà que les arguements premiers seront plus ou moins des arguements de défense qui rappelle le Front National. Car oui nous avons beaucoup de libéraux blogger qui n'assument pas du tout leur sympathie pour des partis extrêmes. Ils sont essentiels ces gens. Sans eux on aurait pas eu un petit moustachu venu d'Allemagne. Ce qui va arriver arrivera et peut importe le temps que cela prendra.

Alors mes petits amis commencez à réflchir afin de ne pas céder à la panique le moment voulu. Parce que pour croire à fond dans la parole de certaines personnes, il faut avoir une capacité de réflexion proche d'un excrément en phase de séchage!

Donald Trump parle à l’Amérique : préparez-vous à « la ruine financière »

 

 

Voici la traduction de cet article de L’Examiner qui fait froid dans le dos mais qui me semble simplement énoncer une évidence. Bref, encore un nouveau « pessimiste » sauf que cette fois-ci, c’est un milliardaire, par n’importe lequel et voici ce qu’il dit :

« Ce n’est pas tous les jours que des personnalités et des dirigeants de renommée mondiale font des déclarations apocalyptiques concernant les États-Unis et l’économie mondiale. C’est pourquoi, lorsque l’une de ces personnes le fait cela devrait faire la «une» de tous les journaux.

S’exprimant dans une récente interview avec Fox Nouvelles, le milliardaire et magnat de l’immobilier Donald Trump a averti que les États-Unis sont sur le point de connaitre la «ruine financière» et sur ​​la voie d’un effondrement à la grecque raison de ses immenses niveaux d’endettement. Il a reconnu que les États-Unis ne sont plus une nation aussi prospère que par le passé. »

Pour Donald Trump, la dette de plus de 16 000 milliards de dollars est hors de contrôle, letaux de chômage annoncé est bien inférieur au nombre réel de chômeurs qu’il situe plutôt autour de 16 % !! Soit 10 points de plus que ce que nous racontent les médias et qui correspond également à mes petits calculs personnels.

Bref, pour lui, la messe est dite et l’effondrement économique nous guette…

Charles SANNAT

Source The Examiner ici

Article repris du Contrarien

http://www.wikistrike.com/2014/07/donald-trump-parle-a-l-...