22/12/2015

Election USA 2016 : votez underwood !? Non votez Trump!

Voilà un petit billet rédigé il y a quelques temps il fallait juste attendre que le contexte s'y prête. Oui j'ai toujours un coup d'avance surtout quand je prévois le retournement de veste de certain. C'est si facile de lire en vous comme dans un livre ouvert...

 

Lorsque l'on est engagé dans une partie de poker, il existe un point de non retour dans lequel, même si on a perdu d'avance le coup nous oblige à jouer jusqu'au bout. C'est ce qui s'appelle "aller trop loin". Face à mes ennemis, il faut les pousser les plus loin possible, les laissez s'exposer et surtout les faire s'engager sur une voie ou ils peuvent plus faire demi tour. C'est le cas de pas mal de mes détracteurs qui actuellement mangent leurs dents.

Leur vision étant le cadet de mes soucis, nous irons nous évader du coté d'Hollywood ! Quoi ? Hollywood ? mais plumenoire est un anti-américain, ce pays est le mal incarné pour lui !

Non c'est le mal incarné pour ses habitants pas pour moi! J'exagère peut-être ou peut être pas! Comment appellez-vous un pays ou la police peut faire irruption chez vous parce que vous avez dit du mal du gouvernement ? On flirte avec une dictature, mais il est plus question d'empire totalitaire. Mais là n'est pas la question.

Dans la série House of Card, l'excellent Kevin Spacey, campe le role d'un démocrate, membre du congrès. Dès la première saison nous sommes bercés par la triste réalité de la politique! Complot, coup fourré, promesses, fausses promesses, retournement de veste, mensonge, loobyiste, et tout un beau monde qui ne veut qu'une vie meilleur pour les USA.

La réalité est tout autre et on le comprend très vite. La politique se conjugue avec les aléas de la vie mais aussi et surtout avec les ambitions individuelles de ces femmes et hommes politiques. Le fait que la série y implique des informations en relation avec l'actualité donne une autre profondeur. Dans cette série on se rend compte qu'il n'y a pas de différence entre démocrate et républicain (même quand le parti démocrate fait tout ce qu'il faut pour faire voter une loi qui réforme l'éducation qui aurait tout pour plaire des républicains). L'importance c'est d'être la personne qui va faire voter une loi. Faire voter une loi est un simple calcule électorale. Les éléctions présidentielles américaines ne sont plus qu'un vulgaire spectacle ; c'est le festival du mensonge. Tout est calculé, les mots employés, la couleur des cheveux, de la tenu etc.

Quand on regarde cette série, on ne peut que dire que Frank Underwood a toutes les bonnes raisons d'être une personne aussi abjecte. Il n'est que le reflet de l'ambition individualiste d'une société malade par son spectacle. Mais plus les années passent et plus je me dis que le glas de la société du spectacle est entrain de frapper. Les américains finiront par faire la chose la plus normal qu'il soit pour un pays. Une révolution ! La révolution la vraie celle ou l'on vise un idéal et obtenir plus de droit dans une société ou l'humain n'est devenu qu'un rouage. On donne des boulots de singes à des singes qui seront remplacés à la longue par d'autres singes. Comme quoi blondin avait raison lorsqu'il menaçait Tucco dans le bon la brute et le truant : "le monde se divise en deux catérgories ceux qui ont le pistolet chargé et ceux qui creusent...toi tu creuses"

Croire en de belles promesses ne vous poussera qu'à continuer à creuser la tombe de votre vie. Vous ne vous réaliserez jamais à trop croire à votre fausse liberté. Je me demande même comment une seule seconde vous pouvez parler de liberté. La liberté d'un pays dit libre à un autre, genre Chine et USA, sont séparés uniquement pas des conditions générales.Un encadrement qui ne permet pas au final de parler librement de liberté! La liberté est une chose sacrée, tellement sacrée que la plupart des entourloupeurs vous parlerons de votre liberté pour mieux vous embobiner!

Au final je vous dirai votez Trump! Pourquoi ? mais parce qu'il est le reflet parfait de l'homme politique qui comme Frank est prêt à tout. D'ailleurs Monsieur Jordan n'assume déjà plus du tout son Homme providentiel libéral. D'ailleurs les libéraux n'assume jamais rien en fait. Votez Trump car il est en adéquation total avec la fausse idée américaines qu'il faut être gentil avec les mexicains pour avoir leur vote (on se croirait dans une épidosde desperate houswives). Ce pays étant condamné, vu la pente qu'il a choisi et la gangrène qui progresse depuis 200 ans. Parler politique dans ce pays c'est comme parler de Secret Story, de grand discours avec peu de fond. Je comprends que certain, préfère ne pas se prendre la tête et dire tout simplement, sans une réflexion, "c'est la faute des démocrates!".