27/01/2014

Petite explication des médias francais

Enfin c'est terminé ! De quoi je parle ? Mais je parle de tous ces sujets qui monopolisaient les médias francais  ces derniers mois. Affaire Dieudonné, Julie Gayet etc...

 

Tout d'abord, c'est avec fierté que je ne suis pas tombé dans l'affaire Dieudonné. La raison est simple. On nous fait le coup plus ou moins tout les deux ans environ. Dieudonné avait déjà été condamné (pour injure raciale et pas antisémitisme) par le passé. Un de ses spectacle avait meme été interdit en France et il avait du le faire dans un bus. Mais on peut meme aller plus loin. Le spectacle "mes excuses" vieux de 7 ou 8 ans, avait été effectué seulement au Canada car interdit en France. Des membres du congrès juif mondial y avait été et avait déclaré, que son spectacle, de l'époque n'était pas antisémite mais qu'il le jugeait pas drôle. Quand on connait le sujet parce qu'on s'y est penché, on sait que cette question, Dieudonné, revient plus ou moins tout les 2 ans. Cette année, les médias avaient fait moyennement leur boulot. on nous déclarait 9 condamnations. Mais c'était sans compter les 22 procès pour un sketch. Oui, malheureusement trop peu de gens le savent, Dieudonné a gagné plus de procès qu'il en perdu. D'ou la raison de l'incompréhension du dossier par la majeur partie des soit disant journalistes et bloggeur. Je confirme que mes billets ne viennent pas de l'AFP, organisme qui ne vérifie pas ses sources. Je ne m'attarderai pas plus sur ce sujet ou tous le monde est tombé dans le trou. Ca été très drole. Je ne débatterai pas sur la soi-disante "quenelle" d'Anelka, qui n'est pas antisémite, puisque encore confirmé par le président de la FDJ ou autre instances de la communauté juive. Je rappelle que tous les week end en Italie ou Espagne, des joueurs de football lèvent le bras en l'air en revendiquant leur appartenance fasciste, sans être vraiment inquiétés.

 

L'affaire Dieudonné étant perdu d'avance, il fallait bien que les médias rebondissent sur autre chose. Ca été la maitresse du président. Jusque là rien de nouveau, pour ceux qui connaissent l'Histoire. Les Hommes de pouvoirs sont des hommes à femmes. Une république ne changent rien à l'ordre logique des choses. Les médias s'engouffrent dans la plaie encore saignante du président, au lieu de se plonger dans la plaie non coagulée de la situation du pays. C'est le moment d'ailleurs ou Monsieur François Hollande a choisi d'annoncer sa politique économique. La direction de la social démocratie. En un mot, la politique de Nicolas Sarkozy et celle de l'Allemagne.  Les experts médias ou financiers sont encore sous le choc. Plusieurs ont déclaré dans la pseudo émission "mot croisés" attendre 18 mois pour faire la politique à Sarkozy, on aurait pu le faire avant.

 

Nous arrivons justement au nerf de la guerre, le noeud du problème. Quand j'annoncais que justement, y a quelques mois, que toute la ligne de conduite était proche de la droite libérale, on peut le dire aujourd'hui, j'avais eu du flair. Ben non ce n'était pas du flair. Simple continuité logique. Je recommanderai aux gens qui s'interessent aux courants pensées politique de se plonger sur le socialisment et son évolution. La droite et la gauche se réclame de Jean Jaurès (socialiste). Cela dit la vrai gauche, ne reconnait ni Jean Jaurès ni Marx. Les mots de Proudhon raisonnent encore "si le marxisme est adopté, se sera le début de la dictature d'un bureau rouge". L'histoire du socialisme connait justement un tournant au début du 20ème siècle. La conséquence aujourd'hui est une gauche qui n'est pas de gauche qui continue une politique de droite qui va droit dans le mur. Dire que c'est la faute de la gauche est juste, mais pas du socialisme puisqu'il n'existe plus dans ses fondements. Nous avons une vague partis qui argumentent pour une vieille gauche inexistante et qui mène une politique libérale. (Ce qui est fondamentalement opposé). Encore faut-il avoir osé un jour, se plongé dans l'histoire de la gauche, ce que j'avais en horreur à l'époque. J'ai finis par comprendre que la base n'existait plus et que les libéraux étaient les PREMIERS a reconnaitre MARX alors que les socialistes de l'époque ne l'ont jamais reconnu. Monsieur Baroso de la commission européenne, est un ancien maoiste. J'aime quand les libéraux soutiennent ce genre de personne sans savoir d'ou il vient.

Aujourd'hui je préconnise que F. Hollande n'a plus beaucoup de solution. Il se pourrait qu'il ne finisse pas son mandat. Mais avant d'arriver à cela, il reste l'arme ultime, dissoudre l'assemblée nationale.

Je suis impatient qu'un nouveau candidat de droite arrive prenne des mauvaises décisions. Vous y verrez les libéraux une fois de plus  ne pas assumer, une fois de plus, leur candidat. C'est devenu une tradition.

Je terminerai, en demandant gentiment aux libéraux de remercier le communisme qui sans lui ne pourrait permettre au capitalisme, actuel, de vivre. Vous vous demandez pourquoi ? La réponse est simple. Pour contenter, actionnaires et consomateurs, il faut que les prix soient abordables pour tous le monde. Et pour qu'il le soit, il faut que le cout de la main d'oeuvre soit meilleur marché que par chez nous. Alors Merci la Chine. Tot ou tard on importera des marchandises de Corée du Nord.

Pour tous ceux qui se sentent perdus, j'ajouterai, vous n'êtes pas au bout de vos peines. Si vous voulez comprendre changez de lectures. Certains ont prouvé qu'ils prennaient leurs informations sans analyser et surtout sans réfléchir. On reconnait là, le diagnostique d'un futur "collabo".

   

 

08/05/2012

François Hollande contre le nucléaire ?

Qu'est-ce qu'un think tank ?

Selon wikipedia voici la réponse :

Un think tank ou laboratoire d'idées1 est une institution de droit privé, en principe indépendante des partis, à but non lucratif, regroupant des experts et qui produit des études et des propositions dans le domaine des politiques publiques. Alors qu'un laboratoire d'idées réunit des professionnels au sein d'une structure formalisée et produit de façon systématique des études et des rapports, un club ou cercle de réflexion est beaucoup plus informel. Il réunit, souvent autour d'un homme politique ou d'un parti, des personnes de bonne volonté désirant réfléchir sur une base non professionnelle à des problèmes relevant des politiques publiques. Think tank est aussi nommé « brain box » ou « think factory2 » en anglais. En 2010, il y avait 6480 think tanks3 dans le monde. La création de think tanks a été très forte de la fin des années soixante au début des années 2000. Au plus fort de la croissance vers les années 1996, il se créait dans le monde près de 150 think tanks par an. Depuis la création a fortement ralenti3. Les États-Unis restent le pays qui compte le plus de Think tanks suivi, depuis quelques années, par la Chine4.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Think_tank

 

N'ayant pas une vision de la politique de surface comme malheureusement beaucoup de personnes, je regarde ces groupes et ses membres afin de spéculer sur l'avenir. En parlant d'avenir il y a un think tank qui m'avait intéressé il y a 4 ans : la French-American Foundation-France. Le nom de Nathalie Kosciusko-Morizet. Mais ce que je n'avais pas noté c'est que le nouveau président, François Hollande, l'était également.

http://www.french-american.org/files/liste-yl-fr-81-10.pdf

 

Jusque là faire partie d'un groupe rien d'alarmant, on ne va pas crier au complot puisque cette chère association a pour but de renforcer les liens entre les USA et la France. Il est drôle de voir les rôles qu'ils ont joué. Cependant le but de mon billet n'est pas du tout là.

 

La French-American Foundation-France arrive à exister grâce aux dons effectués par de nombreuses sociétés et par l'Etat français. En parcourant la liste des ses membres ont comprendra tout de suite la marge de manoeuvre très serrée de François Hollande.


Leaders

EADS France

blanck

Bienfaiteurs

Allen & Overy EDF
BNP Paribas LVMH
Caisse des Dépôts Russell Reynolds Associates
Clarence Westbury Foundation

blanck

Bienfaiteurs Young Leaders

Aforge Finance Footprint > consultants
Bain & Company Lazard Frères

blanck

Partenaires

FedEx Lafarge
GDF-Suez Sodexo
IBM Veolia

blanck

Actifs

Affine King & Spalding
Air Liquide LaSer
Areva Latham & Watkins
Arianespace Merrill Lynch
Banque Transatlantique Safran
Boston Consulting Group Sita France
Cap Gemini Société Générale
Daniel Féau Conseil Immobilier Vivendi
InterContinental

blank

Nos partenaires / sponsors

Accenture, fondation Arianespace
Citigroup Collège des Bernardins
Commonwealth of Pennsylvania Crédit Coopératif
Crédit Mutuel Findercod
La Fnac La Fondation de France
Groupe Galeries Lafayette Landwell & Associés
Ministère des Affaires étrangères Moët Hennessy
Paul Hastings Photowatt
La Poste RATP Dev
SNCF Sodexo
TOTAL U.S. Embassy in France
Université Paris - Dauphine Vox&Co

http://www.french-american.org/adhesion/nos-membres.html

 

François Hollande n'ira pas dans le sens du démantèlement nucléaire, attendu qu'Areva en fait partie. Bien que l'action ait plongé je suis sûr qu'il y aura une embelli par la suite. Bien entendu j'ai évité la question pétrole puisque Total en fait partie. C'est une autre histoire.

24/04/2012

Qui a la plus grosse ?

François Hollande a la plus grosse ! Pourquoi ?

Parce qu'il a la lourde charge d'être le "Papaonvaou" français ou le Mario Montti italien. Vous savez ces têtes de premiers de classe pour lesquels on a voté en espérant le changement. Le résultat est que les plans de rigueurs sont mieux acceptés lorsqu'un parti change. Du coup le peuple français va peut être céder à l'espoir en votant Hollande. La conclusion sera désespoir. Ceci ne veut pas dire que Sarkozy sera mieux. Il suffit d'entendre tous les experts avant son élection en 2007. Tous vantaient ses mérites. Pour l'heure le bilan est maigre. Heureusement que la crise est passée par là pour justifier ce bilan en berne.

Pour ceux qui pensent que Sarkozy et Hollande sont différents, je leur dirai que non, ils sont libéraux tous les deux et c'est tant mieux pour la fin du libéralisme.

Dans le le guardian du 14 février 2012 François Hollande nous a tout dit  :

"The 1980s was a different era. People said there would be Soviet tanks on the Place de La Concorde. That era is over, it's history. It's normal there were fears then. There had been 23 years of the right in power, the cold war was on and Mitterrand nominated Communist ministers to government. Today there are no Communists in France. Or not many ... the left was in government for 15 years in which we liberalised the economy and opened up the markets to finance and privatisations. There is no big fear."

http://www.guardian.co.uk/world/2012/feb/17/francois-holl...

Le plus intéressant est ici "the left was in government for 15 years in which we liberalised the economy and opened up the markets to finance and privatisations. There is no big fear"

"Pendant 15 ans la gauche a été au pouvoir pendant lesquels nous avons libéralisé l'économie et ouvert les marchés à la finance et privatisés. Il ne faut pas avoir peur"

Autant dire qu'il s'est vanté d'être un libéral...