09/03/2016

Le problème c'est les étrangers...

(excusez d'avance les propos de ce personnage)

 

- Chers amis, on vous ment, on vous exploite, les étrangers sont le problème d'aujourd'hui. Je ne me sens plus chez moi en Suisse je vois des étrangers partout je vois des kebabs s'ouvrir. Avant c'était des pizzerias, mais c'était pas pareil, les italiens étaient des bosseur, pas comme ces étrangers là. Pourquoi viennent-ils ici ? Est-ce que moi je vais chez eux ? Et puis ils veulent pas faire comme tous le monde. Et puis ma culture européenne est si différente, je n'ai rien à voir avec eux et surtout ma culture est supérieure. Si je dois citer le grand Nicolas Sarkozy, une grande référence de la droite, l'africain n'est jamais rentré dans l'histoire.

- euh oui une question. Vous avez des connaissance en"géo" ?

- Géo oui un grand ami...

- Ne soyez pas ridicule, je parlais de géographie et j'ajouterai meme un peu d'histoire

- L'histoire bien sur que je connais mon histoire d'ailleurs je m'appuie dessus pour argumenter.

- Vraiment ? vous aimez donc les plats basique de chez nous...genre pate, choucroute saucisson...

- Absolument! Tenez, les alsaciens ne peuvent qu'etre fier de leur choucroute, c'est leur patrimoine! Mais pourquoi me vous dites cela ?

- Ben ce beau patrimoiine vient de Chine...meme au Chili on en bouffe de la choucroute...c'est plus un patrimoine la choucroute, c'est un peu comme la musique actuelle, une reprise...sans les invasions germaniques elle ne serait jamais arrivée ou voir plus tard... heureusement les questions d'immigrations étaient différentes à l'époque.

- Et alors ?

- Ben votre culture culinaire par en coquille de St Jacques. C'est comme les pates...les premières pates alimentaires en Europe avant que Marco Polo les ramènent de Chine, ce sont les conquérants musulmans qui les ont introduit en Sicile.

- Peut etre bien mais on en fait un produit meilleur.

- C'est possible mais disons qu'en parlant de rentrer dans l'histoire, l'Europe est assez connu pour rapporter des choses d'ailleurs la tomate en est un exemple. Vous savez ce qui est historique, c'est qu'un africain soit capable de connaitre mieux que vous votre culture. Je suis peut etre plus intégré que vous-meme.

- Ben non je suis Suisse

- Mais moi aussi!

- Ca ne se voit pas!

- Ah ! au visuel je vous l'accorde.

- Ca compte que voulez-vous.

- C'est vrai. Donc vous etes supérieur à moi!

- J'ai pas dit, ne faite pas dire cela.

- Ah je préfère cela. Votre nom de famille c'est quoi ?

- (...) on est suisse depuis deux génération et le votre ?

- (...) souche valaisanne...vous pouvez pas test...Genève est notre terrain de jeu, nos constructions sont partout...meme au téléphone je passe plus pour un suisse...et suis-je condescendant...non ; vous savez je suis d'accord avec vous sur un point : les problèmes viennent des étrangers!  

- Ah quand meme !

- Ben oui ! Regardez : Staline n'était pas russe mais géorgien, Hitler était autrichien...du coup je me dis qu'on devrait faire attention à Oscar Freysinger, il serait autrichien. Pas que je pense qu'il irait dans la meme attrocité. Mais disons qu'en matière de fouteur de merde et au regard de vos propos et de l'Histoire...réfléchissez.

27/08/2015

L'Europe, le continent de la honte!

Il est loin le siècle des lumières! La déclaration des droits de l'Homme on est pour mais pas si cela devient génant !

Voici les phrases que l'on lit très souvent :

" des immigrés il y en a trop", "on est plus chez nous", "on est plus en Suisse", "je vois tous les jours des gens qui ne sont pas Suisse", "pourquoi les pays limitrophe n'accueille pas d'immigrants"!

Pour tout ceux qui cèdent au populisme, afin de ne pas faire la même erreur qu'en 1933, le nombre de requérants d'asile correspond à 0.98% de la population. Pendant ce temps le Liban a accueilli un nombre de d'immigrants égal à sa population! Déjà en 2013 c'était tragique mais on en parlait pas, c'était trop loin! Le Pakistan a aussi des problèmes de ce genre avec une forte migtration (4/5 des migrants finissent là-bas)

Le problème est dû à un manque de solidarité. On met tous sur le dos de la Grèce parce qu'ils ont reçu de l'argent ; mais l'argent n'est pas le nerf de la guerre. L'Humain, donc du personnel, est aussi requis pour prendre en charge des personnes souffrantes. Dans ce monde ou tout est devenu monnaie, on oublie d'être pragmatique et que la réponse pour endiguer ce problème doit être une réponse européenne. Mais comme nos problèmes sont plus tournés vers la libre circulation des capitaux que celui de l'être humain, la situation n'est pas prête de s'améliorer. En même temps, si cet égoïsme néo-libéral teinté de populisme ne réfléchi pas, il mourra de lui-même car  les gens finiront tôt ou tard à dire que c'est assez. La bourse donnera également quelques arguements à la rage qui sommeil dans l'esprit de beaucoup. L'horloge continue à faire tic tac et les démago d'hier deviendront les pauvres fous de demain. Je suis encore jeune, j'ai tout mon temps pour voir la fin de cette érosion.

11/11/2014

Nombre de demande d'asile en Suisse

Travaillant dans la branche des demandes d'asile en Suisse, il est nécessaire que je produise les chiffres actuels du nombre de demandes. La raison est simple :

Il y a plus de professionnels de l'asile qui puisent leur source de la Tribune de Genève que de ceux qui utilisent les chiffres officiels.

Il est vrai qu'en matière aide social et migratoire, je remetterai la palme d'or, sans hésiter, à Corto. C'est le meilleur! D'ailleurs graçe à lui le social ne devrait plus s'en faire. Selon ses dires chaque habitant genevois donne plus de 5'000.- par mois à l'Hospice Général. Si seulement on avait cette somme. On pourrait tenir 10 ans. Ca fait près de 3 milliards. Alors que le budget est à peu près de 300 millions. Mais revenons à nos moutons.

Actuellement, depuis janvier c'est 20'399 demandes d'asile qui ont été déposée. Donc nous ne parlons que de demandes ; il n'est pas dit si ces personnes vont toutes rester. La réponse sera déjà non puisque toutes les personnes étant au régime "Non entrée en matière Dublin" ont 90% de chance de se faire renvoyer dans le premier pays européen ou ils ont fait leur première demande.

Près de 40% sont erythréens et passe en Italie. Ces personnes sont d'ailleurs une conséquence à la guerre qu'il y a eu en Libye, car une grosse communauté de ce pays vivaient en Libye avant que l'occident ait un plan pour renverser le pays mais pas pour le rétablir. Le rétablissement se faisant avec des représentants officiels d'Al Qaida (maghreb). Oui c'est la division d'Afrique du Nord. Après je ne sais s'ils ont eu affaire avec des américains, comme ceux qui se battaient en Afghanistan contre les russes.

Les syriens viennent ensuite. Ils ne sont pas autant, vu que le pays est très éloigné. Par contre beaucoup de gens de la communauté syrienne en Suisse sont venus en aide à leurs amis et famille depuis le début du conflit.

Viennent s'ajouter les enfants mineurs qui eux viennent principalement de ces deux pays là et qu'il faut protéger.

 

Sur ces 20'000 et quelques demandes, je peux estimer que la proportion des gens qui vont rester restera stable. (Entre 1'000 et 2'000) personnes sur LE TERRITOIRE SUISSE.

Ensuite suivant le nombre d'habitants par canton les requérants seront attribués.  Il me semble qu'on soit aux alentours de 5% pour Genève donc c'est pas moins de 50 personnes qui resterons sur le canton. Bien entendu tout ceci est dans la théorie. Puisque les gens bougent tout au long de l'année entre les disparitions les réapparition et les renvois. Ne sont pas pris en compte les sans papiers qui est complétement différent.

Dès lors, j'invite les gens qui veulent mieux connaitre les chiffres à ne pas écouter les partis de gauche et les partis de droite car il plus facile de faire sa propre opinion simplement en lisant plutot qu'en écoutant les autres. Après la réflexion, ca c'est vous qui gérez.

http://www.bfs.admin.ch/bfs/portal/fr/index/themen/01/07/...