05/02/2015

J'ai risqué ma vie!

Mesdames est messieurs, les quelques lignes qui vont suivre contiennent des propos qui peuvent choquer les âmes sensibles débiles, les fachos, les anti-musulmans et les intolérants. Malheureusement nous ne pouvont mettre un age légal car il se trouve qu'il y a aucun danger pour les enfants. Les personnes atteintes par ses maladies sont d'ailleurs toujours en attente de pouvoir intégrer une cellule médicale afin de les aider. En attendant nous allons les tolérer. Je tiens à préciser que je fais preuve d'une empathie énorme. Mon blog est un peu un quai 9 pour ces personnes là!

 

Tout se passait bien. Habitué à ma réunion bi-mensuel avec mon association, nous avons parlé des différents projets en cours sur le canton de Genève. Car oui je dois l'admettre, nous sommes très très actif à Genève pour promouvoir l'art urbain. Et dans le même temps nous sommes une alternative pour des artistes. Là ou un galerie demande 80% de la vente, nous en demandons juste le prix du matériel si nous l'avons mis à disposition. Mais là n'est pas la question. Il est 23h il fait froid. Je me mets en route (attention premier passage difficile) je croise des dealers sur ma route. Il n'était meme pas entrain de boire des bières ni se disputer si même se faire remarquer. (une ame sensible dira que je mens). Je les dépasse sans encombre malgré que se soit des dealers et que selon certain ils sont dangereux.

Arrivé à Bel-air, (attention autre passage) je prends un taxi et je tombe sur un homme avec un fort accent d'afrique du nord. Ce qui ne veut pas dire qu'il soit musulman. C'est un amalgamme que l'on fait suivant. Il y a plusieurs choix ; on en retiendra trois. Musulman, juif ou animiste.

On engage la conversation parce que nous sommes des gens qui n'avons pas peur de parler à des inconnus (autre passage difficile). Il me demande si je suis marié. Je réponds que non et ajoute que je vis dans le péché et je détaille un peu. Il rit !

Il ajoute alors, vous savez monsieur vous devez vous marier! Ce que je lui réponds pas besoin je la demande en mariage tous les jours. La seule différence y a pas monsieur le maire qui est là prêt à toucher son argent. Je le vois sourire et il insiste pour monbien. je lui dis de ne pas s'en faire.

Par miracle, (et c'est un miracle) j'arrive à bon port. Nous discutons un peu entre personne de bonne société. Il apprends alors que je suis de confession chrétienne et non pratiquant. (attention le pire passage) L'homme écoute me regarde et sourit non il ne m'a pas égorgé ni prise d'otage ni craché sur une autre religion. Il a pas pris de rendez-vous pour organiser une lapidation. En définitive, y en a des gentils.

Alors je tiens à rassurer les anti...vous ne risquez en fait que si vous êtes insultants.

Je souhaite un bon week end et je remercie certaines personnes d'avoir mordu à l'hameçon.